Dalton Trumbo, le film.

Le film Dalton Trumbo, raconte l’histoire du cinéaste, la plus célèbre victime du sénateur MacCarthy entre 1950 et 1954, anticommuniste et homophobe qui entreprit la lutte contre les « activités anti-américaines », mettant ainsi sur une liste noire un très grand nombre de personnalités de premier plan (dont certains furent obligés de quitter les US) comme par exemple : Charlie Chaplin, Albert Einstein, Bertolt Brecht (dramaturge), Robert Oppenheimer (physicien responsable du programme nucléaire américain Manhattan ayant produit la bombe A lancée sur les villes de Nagasaki et Hiroshima en 1945), Arthur Miller (écrivain, époux éphémère de Marylin Monroe), Orson Welles, Dorothy Parker, Luis Bunuel.

On se souvient du film d’Irwin Winkler La liste noire (1990) avec Robert De Niro dans le premier rôle, celui du cinéaste.

Le MacCarthysme avait conduit à l’exécution sur la chaise électrique des époux Ethel et Julius Rosenberg accusés d’espionnage au profit de l’URSS.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ethel_et_Julius_Rosenberg

C’est Kirk Douglas qui a permis au scénariste communiste Dalton Trumbo alors sur une liste noire de retravailler en lui confiant le scénar du très bon film Spartacus.
On peut relire la très bonne autobiographie de Kirk Douglas, le fils du chiffonnier.

Luis Bunuel a aussi écrit son autobiographie, mais je ne me souviens pas qu’il ait décrit cette période.

Arthur Miller avait écrit les Sorcières de Salem, histoire d’une chasse aux sorcières, un biais pour stigmatiser la politique en cours (la chasse aux rouges). Procès en sorcellerie se déroulant à Salem en 1692 dans le Massachussets.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Sorci%C3%A8res_de_Salem_(Miller)

Sur Oppenheimer, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Oppenheimer
De retour aux États-Unis à l’été 1929, Robert Oppenheimer poursuit un but : fonder une grande école de physique théorique sur le sol américain. Cependant, les meilleurs théoriciens travaillent en Europe. La situation change pendant les années 1930 sous la pression du nazisme. Albert Einstein (Prix Nobel de Physique 1921), Enrico Fermi (Prix Nobel de Physique 1938), Hans Bethe, Eugene Wigner, Edward Teller, Samuel Goudsmit et George Uhlenbeck quittent en effet leur pays pour s’établir aux États-Unis.

A lire aussi le bon article de Télérama du 27/04/2016 sur Dalton Trumbo, qui conseille le meilleur livre sur ce sujet : Communistes de Hollywood.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maccarthysme
Dans une lettre adressée au philosophe allemand Karl Jaspers en 1949, Hannah Arendt exprime l’inquiétude que lui inspirait la situation américaine : « Ici, l’atmosphère politique générale, surtout dans les universités et les collèges (à l’exception des très grands), est actuellement peu agréable. La chasse aux rouges est en marche et les intellectuels américains, surtout dans la mesure où ils ont un passé radical et sont devenus antistaliniens au fil des années, se mettent en quelque sorte à l’unisson du Département d’État. ». Selon Pierre Grémion il existait aux États-Unis, comme en Grande-Bretagne, « une tradition de collaboration des intellectuels avec les services de renseignement de leur pays ».
Albert Einstein dénonce le maccarthysme comme « un danger incomparablement plus grand pour notre société que ces quelques communistes qui peuvent être dans notre pays », ajoutant que « ces investigations ont déjà largement miné le caractère démocratique de notre société ».

Charlie Chaplin communiste ? Le MI5 avait fait chou blanc :

http://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/stars/charlie-chaplin-communiste-le-mi5-avait-fait-chou-blanc-81924

Albert Einstein, cible du FBI (Un dossier constitué de 1800 pages)  :

http://homepages.ulb.ac.be/~pmarage/Einstein_Esp-de-lib.pdf

Publicités