Pourvoi en Cassation.

       Je souhaite me pourvoir en Cassation par l’intermédiaire d’un avocat au Conseil d’Etat dans la décision de la Cour d’Appel du Pôle 2 – Chambre 12 datant du 20 août 2016, portant sur la mainlevée des soins psychiatriques sans consentement. N° du répertoire général : 16/00335. Je souhaite que soit examinée une demande d’aide juridictionnelle.

      Je rappelle que je conteste le diagnostic établi par un ou deux psychiatres au cours de l’année 2016.

    Je ne suis vraiment pas souffrant d’un syndrôme délirant persécutif et je ne suis vraiment pas victime d’hallucinations auditives, ce qui fait que le diagnostic de schizophrénie paranoïde est complètement biaisé.

    Je constate que la Cour d’Appel s’est appuyée sur l’expertise médicale du Docteur Wiltzer, qui préconise que le programme de soins soit maintenu. J’aimerais signaler que le Docteur Wiltzer m’a écouté 7 minutes chrono en ne faisant que peu attention à ce que je pouvais dire ou écrire. Il s’est semble-t-il appuyé sur les rapports de ma psychiatre habituelle, le Docteur Dao-Castelanna. Est-ce cela que l’on appelle une expertise psychiatrique indépendante ?

    Le Dr Karrar, qui m’avait reçu le 19 mai 2016, n’était aussi pas très indépendant, puisqu’il m’a annoncé qu’il avait appris par je ne sais quel moyen que j’avais écrit à Marie Drucker. En fait, on est victime de phénomènes de réseau un peu obscures … Ca avait eu l’air de le réjouir dans le passé, mais j’ai compris que Marie Drucker ne comprenait plus ce qu’elle racontait.

     Je rappelle qu’une cinquantaine de policiers français pratiquent une surveillance ciblée et commentée depuis 10 ans enfoncés jusqu’au cou dans un système policier délirant avec les phénomènes suivants (on va m’expliquer quelle loi permet ce genre de scandale) :

  1. Captations de données informatiques.
  2. Sonorisation des véhicules et domiciles.
  3. Ecoutes téléphoniques.
  4. Géolocalisation et vidéosurveillance très abusives, systématiques.
  5. Lecture de la pensée.
  6. Harcèlements sonores en tout lieu et surtout dans le domicile.

C’est ce dernier phénomène qui m’a permis de déduire l’existence des 5 premiers.

Jusqu’à 60 mots à la minute. 25 000 mots par jour prononcés par les flics. 75 000 000 de mots en 9 ans. Certains mots sont répétés 20, 50, 200 fois au cours d’une nuit. Qui peut encaisser tout ça ? On nous prend pour quoi ? Des machines ?

Ce n’est pas une persécution ? Délire de persécution ou persécution ?
Ce n’est pas une persécution. Ce n’est pas une persécution ?

On a affaire à des gens malades indéniablement (maniaques surtout). Incontrôlables.

Mon problème est que mes psychiatres maintiennent que je vis une expérience hallucinatoire, alors que ce n’est absolument pas le cas. Les journalistes de France Télé savent pertinemment que je ne suis pas victime d’hallucinations auditives, puisqu’ils y ont participé eux-mêmes. Ils n’y ont participé à plein temps : Il leur a suffi de déléguer cette oeuvre à une cinquantaine de flics … Les psychiatres posent de faux diagnostics depuis des années. Ils ne sont pas en mesure de se confronter au fait policier en France.

      En témoignent mes carnets personnels que j’ai pris en photos sur un déclic à l’automne 2015. J’en avais transmis une copie au JLD du TGI de Créteil avant le 10 août. Je lui ai transmis aussi une copie des 300 pages format A4, retranscription de mes notes sur quelques années entre 2007 et 2014. Ces notes témoignent du harcèlement sonore très intense dont j’ai été victime.

   Il y a eu effectivement un « problème » avec des personnalités publiques, des journalistes et animateurs de France Télévisions, personnalités avec lesquelles je n’ai eu aucun contact physique et avec qui je ne souhaite pas en avoir. Ces personnalités se sont exprimées dans mon domicile par voie sonore. Comment tout ça pouvait sortir de mon cerveau ? Je souhaite qu’il soit mis un terme définitif à quelque relation que ce soit avec ces personnalités de France Télévisions.

     Les Présidents Chirac, Sarkozy et Hollande étaient parfaitement au courant de ces pratiques qui ont cours depuis 2007, puisqu’ils y ont participé eux-mêmes. On se demande si ce genre d’individus aura un jour à rendre des comptes …

            Tout ça est relaté dans un groupe de pages personnelles :
https://harcelementssursami.wordpress.com/

            Je souhaite donc que soit levée la mesure d’obligations de soins par la Préfecture du Val de Marne, ceci afin que je puisse me déplacer hors de France, puisque les policiers français ne veulent pas me lâcher d’une semelle, me dérangeant dans tous les actes de ma vie quotidienne. Je ne vois pas où est le problème : Je ne suis pas pratiquant musulman. Toutes mes démarches s’étant avérées vaines afin que cesse cette atteinte à la personne, j’estime ne plus rien avoir à faire en France.

Le pari, c’est que le Conseil d’Etat puisse dans une autre procédure vérifier le principe de Montesquieu (séparation des pouvoirs) en montrant qu’on peut réprimer cette cinquantaine de flics au pouvoir arbitraire qui se défoulent sur moi dans mon domicile depuis 9 ans, se permettant tout et n’importe quoi, sur l’idée de quelques jouasses de la télé et de la politique …

Ceci afin de trouver la seule solution qui s’impose à moi pour mettre fin à l’emprise, l’asservissement de ces flics français : Partir à l’étranger. Loin. Il faut comprendre qu’on ne peut pas se sentir bien avec ce harcèlement policier incessant. Mes nuits sont fréquemment squattées par des amazones délurées (de façon sonore). Je n’ai rien à faire en France. On laisse partir les juifs qui font leur Alya en Israël. On va me laisser partir à l’étranger.

            On ne voit rien d’autre à dire. Ce n’est pas clair ?


Propos tenus dans mon domicile par les journalistes et animateurs de France Télévisions en 2015 et 2016.

Jeudi 29 janvier 2015.

Nagui : Tu t’es entêté. Tu vas faire marrer ? On veut faire marrer. On veut te faire marrer. On t’a formé. T’es député. Tu es parti. Tu es Trotsky. C’est un réseau. On est facho. C’est un complot. On est mytho. On t’inquiète. Tu te tais. Nous sommes ton réseau. Nous sommes tes fachos. Tu es un facho.

Je réponds à Nagui :

  • Que je n’ai jamais eu le projet de devenir député. Il veut que j’entre dans une Assemblée, je ne sais laquelle, où la plupart des politiques vont m’énerver.
  • Nagui a du voir en me piratant que je lisais le journal trotskyste Lutte Ouvrière sur le net. Que je ne suis pas Trotsky : Quand j’étais militant plus ou moins actif avant mes 22 ans, je n’ai convaincu personne. Etre ouvrier, c’est très dur. Etre militant ouvrier, ça l’est encore plus.
  • Nagui me raconte des histoires à dormir debout : Il ne pouvait pas me former puisque je ne l’ai jamais rencontré de ma vie. On pense que c’est surtout Nagui qui s’est entêté …

Jeudi 5 février 2015. 8 h du matin.

Michel Cymes pirate mon ordinateur : Tu deviens médecin. On est médecin. On aime Naïma ? On menace Naïma. On surveille Naïma. On est pénible. Tu es pénible. On est psychiatre. Colérique. Tu es colérique. On est facho. On est schizo. Tu es socialo. On est folle. On arrête. Arrête. Grand acteur. On t’aime. Paranoïa quérulente. Tu es un président. Tu es président. Tu es avec Michel. Tu aimes Michel. Tu vas travailler. Tu vas t’entendre avec Michel.

Je réponds à Michel Cymes :

  • Que je ne suis pas médecin et que j’ai seulement voulu être un usager averti. Je ne sais pas comment est formé un médecin ?
  • Que je ne comprends pas le genre d’ennuis qu’on me fait sur Naïma, une jeune femme que je n’ai plus jamais revue depuis 2007. Michel Cymes se mêle de quoi ? Michel Cymes s’amuse à participer à des sonorisations de mon domicile … Que je ne comprends pas pourquoi Cymes vient écouter dans mon domicile ce que je pense de la paranoïa quérulente.
  • Que Cymes arrête de se moquer de moi en me prenant pour un Président. Je n’ai même pas osé devenir Président de mon association d’étudiants en 2002.
  • Monsieur Cymes se permet de venir réprimer des propos tenus dans un domicile ou écrits sur un ordinateur et publiés nulle part, alors que je ne connais pas Monsieur Cymes. Nous n’avons jamais été présenté physiquement. Monsieur Cymes doit être malade. N’y a-t-il pas là un problème juridique évident ?

Samedi 7 février 2015.

Cymes pirate mon ordinateur : Belle carrière. On t’a apprécié.

On demande à Michel Cymes de cesser toute captation de données informatiques sur mon ordinateur personnel. Il n’a plus aucune raison de mettre son nez dans ma vie privée.

On va rappeler à Cymes le coeur du problème, sinon je vais me faire emmerder encore longtemps :

Rappel sur le site Internet de la CNIL :

http://www.cnil.fr/documentation/textes-fondateurs/sanctions-penales/

CODE PÉNAL (Partie Législative)
Section 5
Des atteintes aux droits de la personne résultant des fichiers ou des traitements           informatiques.
Art. 226-22
Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d’une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces données à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.
La divulgation prévue à l’alinéa précédent est punie de trois ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende lorsqu’elle a été commise par imprudence ou négligence.

Les flics adorent se concerter avec les journalistes de France Télévisions … Les flics trouvent que les journalistes sont très défendables. Cette peine maximale de 5 ans de prison et de 300 000 €, ça ne leur fait pas peur ?

Dimanche 8 février 2015.

Marie Drucker : Tu remplaces Ventura. C’est Ventura. C’est le nouveau Ventura … On va te remplacer. On est Drucker. On veut te remplacer. On va te menacer. Il faut connaître ta mère. On t’a syndicalisé. C’est un Lycée. On veut te médicaliser. On va te résidentialiser. Tu vas habiter l’Elysées. Tu as dénoncé. C’est une piraterie. On est policé. Qu’est-ce qu’on a fait ? C’est une folie. Tu es au Lycée. Tu vas être prof de Lycée. Tu vas être au Lycée.

Je réponds à Marie Drucker :

  • Que je n’ai rien à faire dans l’enseignement de Lycée et qu’elle n’a plus besoin de jeter un regard dans ma vie privée : Elle ne m’intéresse pas.
  • Je ne suis pas intéressé par le genre de salades que me raconte Marie Drucker.
  • Il faut demander à Marie Drucker d’arrêter de persifler, de se moquer : Je ne suis pas le nouveau Ventura.
  • Que je ne vois pas ce que j’irai faire à l’Elysées.
  • Que Marie Drucker m’a déjà trop médicalisé.
  • J’ai compris que Marie Drucker passe son temps à se foutre de la gueule du monde …
  • En fait, je pourrais passer ma vie en psychiatrie à cause de Marie Drucker. C’est bien plus que du snobisme …
  • D’où venait la menace ? Les flics m’ont plus qu’assez menacé. Définition d’une menace : Expression du projet de nuire à autrui. Largement démontré avec les armes sonores. Marie Drucker va aller menacer quelqu’un d’autre, faire joujou ailleurs …

Mardi 28 avril 2015. Environ 12h20.

Michel Drucker : Tu as témoigné (10 x). On a témoigné. Fais (5 x). C’est français. Tu es français. C’est cette frilosité. Tu es français (10 x). On est formé. C’est un procès. Tu es dénoncé. Fais. Tu es en danger. On est en danger. Fais. On est en danger. Tu es en danger. Fais. C’est la fessée (5 x). C’est les Lycées. Fais. C’est le Lycée. Vous haïssez. C’est le Lycée. Il faut forcer. Fais. C’est un Lycée. Fuis. T’as trouvé. On est désolé.

Un matin de 2015 tôt vers 7 h.

Nagui : Tu emmerdes la planète. C’est pas la même planète.
Nagui travaille pour la NASA. Qu’il aille enseigner l’astronomie en collège … Ca lui permettra d’avoir un regard plus compatissant pour les profs de ce pays.

Printemps 2015.

Michel Drucker. Tu es le nouveau Ventura ?

Non, je ne suis pas le nouveau Ventura. Mais c’est peut-être la famille Ventura que les flics ont représentée ? Sait-on jamais : Ils étaient tellement perdus à insister très longuement, violemment sur la schizophrénie (plusieurs années).

Printemps 2015.

Michel Drucker. On n’était pas raciste. On l’est devenu.

Printemps 2015.

Pierre Bénichou, chez moi : Fais !
Chantal Ladesou, chez moi : Fais !
Sandrine Kiberlain, dans un cinéma à Opéra : Puant ! Puant ! Prof ! Prof !
Vincent Lindon, dans un cinéma à Opéra : C’est Sandrine. Fais ! (10 x).

Un jour de printemps de 2015. Laurent Delahousse.

Tu es content ? Tu as l’hôpital.

Laurent Delahousse participait à cette violation de la vie privée (captation de données informatiques) me concernant. Laurent Delahousse a eu ce qu’il voulait. Delahousse me menaçait de l’hôpital une fois dans mon domicile ? Les flics passaient des jours et des nuits à me menacer de l’hôpital.

Laurent Delahousse, il faut lui mettre un uniforme de la DST, comme à tous les journalistes et animateurs de France 2. Ces gens-là avaient un droit sur ma vie privée ? Aucun. J’avais fait une candidature déjà ancienne (2006) pour travailler dans France Télévisions, rejetée. J’avais envoyé quelques messages à Marie Drucker par Facebook pendant les années 2010, 2011. On redemande à ces journalistes de France Télévisions de ne plus entretenir de lien quelqu’il soit avec ma personne. On appartient à ces connards ? C’est terminé. Basta.

Octobre 2015.

Michel Drucker. Lacan. FOAD. Souffrant. SAR.

Il sait ce qu’on lui dit Michel Drucker ? D’arrêter de participer à une opération de flicage (captations de données informatiques et micros planqués). D’arrêter de se mêler de mes lectures et de mes démarches de réinsertion. De rester chez lui et de ne pas venir m’emmerder.

Un jour de 2016.

Jean-Marie Bigard : Tu fermes ta gueule !!!
Elie Semoun : Tu as bien travaillé !!!

Un matin de 2016 vers 8 h.

Michel Drucker. Avec les hommes. C’est à vous de partiiiiir. On va appeler Michel Serres.
Michel Serres parle sur les anglais. Cash (5 x). Chasse (15 x). Hache (15 x).

Michel Drucker va arrêter de violer les mails, qui correspondent à la définition d’une correspondance privée. Qu’est-ce que ça peut lui foutre que je plaisante sur l’homosexualité avec des copains dans des mails ? On se contente de rigoler. On est des hétéros. On demande aussi à Michel Drucker d’arrêter avec les flics de commenter des textes publiés ici et là.

Je ne suis pas intéressé par Michel Serres. J’ai parcouru ses livres : Ils ne m’intéressent pas. Comment ose-t-il s’associer à cette oeuvre pratiquée dans mon domicile ? Il est fou. Ce vieux savant qu’est Michel Serres ne voit pas le scandale auquel il ose participer. Au premier semestre 2015, je ne pouvais plus écouter les amis que je rencontrais dans des restaurants, parce que les flics m’y insultaient violemment. Je n’étais pas le seul insulté : Mon entourage aussi était insulté, puisque je ne pouvais leur accorder toute mon attention. C’est à ça que Michel Serres apporte son argument d’autorité ? La France avec ses relents de nazisme me cause trop de problèmes. Sous peu, je serai à l’étranger.

Printemps 2016.

J’écoute une émission de radio enregistrée dans laquelle Marie Drucker est invitée et parle de ses goûts en cinéma. Les flics qui me surveillent dans mon logement appellent Marie Drucker qui vient me parler : C’est moi ?

Printemps 2016.

Marie Drucker. Tu es garde des Sceaux.

Non, je ne suis point Garde des Sceaux. Je n’ai pas commencé le moindre militantisme pour un parti réformiste et je n’ai pas vraiment de compétence juridique, aucune expérience du droit, comme je n’ai aucune expérience de praticien hospitalier en psychiatrie. J’ai juste conscience d’être victime d’une effraction prolongée, d’une violation éhontée de la vie privée. Il n’y a pas un seul avocat qui ait voulu prendre la défense de mes intérêts … et il faudrait aller s’engager pour un parti réformiste ? Les flics passent leur temps à se foutre de la gueule du monde. J’ai vécu ça à longueur d’année : Ces flics persiflaient : J’étais un Préfet, un Garde des Sceaux, selon eux … J’ignore les 19/20ème du Droit français. Même les hommes politiques, qui sont aussi souvent avocats, prennent un avocat pour se défendre … Ils ne se défendent pas eux-mêmes. Et moi qui ne suis pas un homme politique, je n’ai trouvé aucun avocat pour me défendre. Marie Drucker veut que je sois Garde des Sceaux ? Pourquoi faire ? Faire une politique pénale (s’occuper des prisons) dont je me fous complètement. Ces gens sont paumés … Voilà tout. Je n’ai pas une formation de personnalité politique pour ce système bourgeois.

J’étais plutôt intéressé par le cinéma et je m’étais remis à m’intéresser aux Sciences.

Je vous rappelle ce que certaines hautes personnalités ont jugé bon de me dire chez moi ou dehors en 2009 ou 2010 par les mêmes moyens utilisés par les policiers :

  • Michèle Alliot-Marie (Dictateur …, directeur …) dans le RER D,
  • Marie-Georges Buffet (Tout le monde souffre) chez moi,
  • François Hollande (Il faut que tu nous fasses notre procès) chez moi,
  • Martine Aubry (On s’en fout de tes procès … On a mal pour Guy) chez moi,
  • Arlette Chabot (Tu nous as toutes remises en question ?!) dans Villeneuve,
  • Françoise Jolly (C’est notre Marie … Nous t’avons choisi … Tu vas conduire une Ferrari … Nous allons t’offrir une Bentley – Jolly voulait peut-être soigner une mégalomanie supposée) en vacances. Je suggère à François Jolly de me rouler dessus avec sa Bentley.
  • Sophie Davant (Je veux me marier avec Sami … On en avait marre que tu nous fasses chier … Tu vas le regretter toute ta vie) chez moi,
  • Line Renaud (C’est Jacques Vergès qui nous a appelé … On s’en fout de vos opinions – piratage informatique – Tu vas la détruire Marie !!! Tu vas pouvoir t’occuper de tes schizos) chez moi,
  • Guy Bedos (Tu as lu André Malraux ? Tu veux remplacer Ghannouchi ? Mais t’es complètement fou !!!) chez moi,
  • Jean-Marie Bigard (Il faut que t’arrêtes de te moquer … T’aurais pu être une star de la télé !) chez moi,
  • Laurent Baffie (Il faut que tu sois un premier !) chez moi,
  • Jean Benguigui (Tu t’en fous de Marie Drucker ?! Tu t’en bas les couilles ? On s’en fout de tes couilles !!!). Au Franprix.

Conclusion :

Nous en venons donc à la conclusion suivante :

Nous voyons que le petit milieu de France Télévisions est branché depuis longtemps maintenant à mon ordinateur personnel, profitant probablement aussi de sonorisations de mon domicile. Ils sont tous enfoncés dans un scandale jusqu’au cou.

Les Drucker ne m’ont jamais répondu par écrit ou répondu au téléphone et cela très intentionnellement. Et ils se permettent en plus de venir me déranger dans mon domicile ? …

Je souhaite ne plus jamais avoir affaire à ces personnalités de France Télévisions avec lesquelles je n’ai jamais eu de contacts physiques, fort heureusement. C’est une collection de gens horribles.

Quand Sophie Davant reçoit une cuisinière algérienne dans son émission du matin, elle est complètement ahurie, n’est pas intéressée, paraît ailleurs …

Qui est vraiment dangereux dans cette affaire ? Ce sont ces journalistes et animateurs de France Télévisions, qui comme les nazis, aiment à profiter de sonorisations d’appartement … Mais ces animateurs et journalistes ne sont pas des nazis.

J’ai compris que ces gens passaient leur temps dans l’abus, qu’ils n’avaient plus aucun respect pour moi, qu’ils passaient leur temps à tout casser.

Je me suis intéressé pendant plusieurs années au cinéma dans l’espoir de devenir acteur … Personne n’a jamais répondu à mes sollicitations. J’ai cultivé ma cinéphilie, sans avoir aucun moyen de financer des cours d’acteur.

J’avais fait en 2002 un petit sujet de recherche au Centre National de Génotypage d’Evry sur la comparaison quantitative de protéines par spectrométrie de masse MALDI-TOF. Sujet dépassé aujourd’hui, même s’il m’avait permis d’appliquer les connaissances basiques en chimie et en spectrométrie de masse. Je pense que j’ai assez peu de chances de revenir au meilleur niveau en sciences aujourd’hui.

Les policiers se sont montrés très insistants, pressurisants pour que je refasse professeur. Comment vont-ils faire ? Je n’ai obtenu aucun concours de l’enseignement et j’y ai déjà passé trop de temps. Mon expérience déjà ancienne de professeur du secondaire fut très mitigée et même plutôt négative. Les policiers sont d’une naïveté stupéfiante concernant l’enseignement secondaire.

Même solliciter un emploi non qualifié n’a presque rien donné lors de ces dernières années.

Je pense donc que je vais continuer à faire ce que j’ai su faire le mieux toutes ces années : Vivoter en lisant.

Les flics sont complètement sourds : Ils n’ont pas compris que je ne voulais plus jamais avoir affaire de ma vie aux journalistes et animateurs de France Télévisions. Complètement sourds. La tête dure comme du béton. Il faut qu’ils se foutent de la gueule du monde le plus longtemps possible.

J’ai supprimé la télé de mon domicile. Il y passe trop de conneries.

Publicités