Les pervers narcissiques par Jean-Charles Bouchoux (2014).

1. Du besoin au désir, l’énergie pulsionnelle.

L’énergie du désir.

Du besoin au désir.

Le désir peut-il générer de la souffrance ?

Sommes-nous tous égaux face à la pulsion ?

Pulsion et perversion.

Où vont nos pulsions ?

Les mécanismes de défense.

Que faire de ses pulsions mortifères ?

Le pervers et ses pulsions.

Le déni : « Qui aime bien châtie bien ».

Clivage et identification projective.

Le déni.
L’identification projective.

2. La parole, terrain de prédilection du pervers narcissique.

La symbolique des mots.

La fonction de la parole.

Le mot, porteur d’informations.

La communication paradoxale.

Le détournement de la parole.
Le détournement des circonstances : La prescription et l’utilisation d’un contexte.

3. Fragile Narcisse.

L’image de soi.

« Le narcisse dérobé aux objets ».

Le crépuscule d’une idole.

Fragilité narcissique structurelle ou conjoncturelle.

Est-il mauvais d’aimer son image ?

Pourquoi le pervers doit-il démontrer que sa victime est mauvaise ?

4. Le pervers : Un enfant dans un corps d’adulte.

Culpabilité et angoisse d’abandon.

L’origine du besoin de pouvoir.

Bernard, le phallus de sa mère.

5. Le deuil impossible.

L’angoisse de la perte.

Les différentes phases du processus de deuil.

Les pathologies du deuil.

Existe-t-il des moyens pour faciliter ou accélérer un deuil ?

6. Les stratégies du pervers.

Comprendre ses motivations.

Névrose, psychose et perversion.

Le pervers est-il malade ?

Faire porter à l’autre ses failles.

A l’origine du clivage.

La phase dépressive.

Collage et isolement : Les moyens d’assujettir sa victime.

L’utilisation d’un tiers.

Dévalorisation de l’autre, manipulation et nécessité de le contrôler.

« As if » : Les pervers imposteurs.

Un lien de dépendance fort.

7. Les effets pervers sur la victime.

Des défenses abaissées.

La dépersonnalisation.

Un pervers peut-il rendre pervers ?

Existe-t-il une victime type ?

Un peu d’hygiène parentale.

8. Contrecarrer le pervers narcissique.

Gare aux étiquettes !

N’est-il pas pervers de traiter quelqu’un de pervers ?

Interroger en miroir face aux injonctions.

Renouer avec ses proches.

Remettre de la distance.

Oser détester.

Faire le ménage dans son entourage.

Nommer un tiers.

Combattre le pervers.

Le Festin de pierre.

Sortir de la répétition.

Ne plus chercher son image dans le regard de l’autre.

Apprendre à désirer.

Renoncer à comprendre.

Sublimation et résilience.

La sublimation.

La résilience.

9. Aux sources de la perversion.

Des enfants maltraités ?

Jeu et réalité.

L’importance de l’environnement.

Les variations du visage de la mère.

Le fantasme.

Les mythes d’Œdipe et d’antioedipe.

Incestuel et répétition.

Parents pervers.

Enfant symptôme.

10. Les chemins de la compassion.

Le pouvoir de la compassion.

L’altruisme.

Pardon ou déni.

Peut-on soigner sa famille et ses amis ?

De la projection au lâcher-prise.

Amour et châtiment : Le témoignage de Jacques.

11. Le pervers et sa victime : la valse délétère.

Le symptôme de l’autre.

Amour fou.

Si tu te soignes, je serai guerrie.

Un miroir paradoxal.

Publicités