Comment peut-on décrire ces policières me pourrissant la vie ?

Chart_240419

Index des mots à la fin du texte …

Les synonymes ont été trouvés grâce au Thesaurus de l’Ecole Polytechnique :
http://crisco.unicaen.fr/des/synonymes/polytechnique

Les flics françaises (parmi ces policières, il y a aussi des policiers, surtout avant 2015) sont à la fois

  • Cyniques. Le mot est appliqué par figure aux philosophes de l’Ecole d’Antisthène et de Diogène parce qu’ils affichaient une attitude d’indépendance intellectuelle et morale. Le mot est employé comme injure à l’égard d’une femme effrontée, impudente et, parfois, pour désigner un gardien. Le mot a été introduit en histoire de la philosophie comme adjectif et comme nom. Il a développé spontanément son sens courant d’ « effronté, sans principe » par analogie avec les caractéristiques du comportement des philosophes cyniques.
  • Gravement hystériques. Le mot désignait en bas latin une « femme malade de l’utérus »). Le mot est d’abord employé uniquement en parlant des femmes, au sens de « qui présente des troubles psychiques », parce qu’on pensait que cette maladie avait son siège dans l’utérus et qu’elle était liée à des accès d’érotisme morbide. Puis le sens s’étend aux hommes avant l’évolution de la notion, qui devient essentielle en psychiatrie et en psychanalyse, à la fin du XIXe siècle. Le mot prend en 1834 le sens d’ « exaltation« , par exemple dans « c’est de l’hystérie !« , « de la rage, du délire« . Le mot s’emploie ensuite en psychiatrie, après les travaux de Charcot (qui exhibait les hystériques dans ses séances du mardi), pour parler d’un type de névrose (la catégorie diagnostique de l’hystérie en psychiatrie n’existe plus aujourd’hui). L’adjectif s’emploie en relation avec le sens correspondant du nom, pour « excessif » et « nerveux, exalté » (1844), en parlant d’une personne.
  • Souvent mythomanes. Au sens psychiatrique ou courant. Ce que chacun comprend facilement … Les djeuns connaissent bien les « mythos » !
    Il existe une publication de psychiatrie, très intéressante, sur la mythomanie, qui est proche de l’hystérie :
    L’évolution du concept de mythomanie dans l’histoire de la psychiatrie par Hautsgen et Bourgeois (2007).
    C’est épluché ici :
    https://harcelementssursami.wordpress.com/2019/02/27/le-concept-de-mythomanie-mensonge-pathologique-au-cours-de-lhistoire/
    Il y avait toute une mythomanie, une hystérie entourant des suggestions de rencontre, de mariage avec Marie Drucker … On me prenait pour un autre : Pour ses amants successifs. Et moi, je ne suis point érotomane, n’est-ce pas !?
  • Délirantes.
  • Hallucinantes. Elles m’hallucinent … Sonorités hyper-réelles, directionnelles, entendues très distinctement. Les sons peuvent être tournants dans la chambre, venir de l’escalier. Le plus souvent, ils viennent du plafond, juste au-dessus de la fenêtre, de l’extérieur, si bien que j’ai l’impression que ça vient de l’extérieur ou du logement de la voisine.
    J’ai du mal à suivre mes conversations téléphoniques … tellement elles harcèlent.
  • Sévèrement maniaques, euphoriques : En permanence dans une excitation logorrhéique. Euphorie morbide. Dans la négation de l’altérité, de la vie. Imposant la dictée ou le diktat.

Les policières qui me harcèlent dans mon domicile devrait faire l’objet d’une expertise psychologique et psychiatrique à des fins d’injonction de soins, pour atteinte grave à l’ordre public et à la sûreté d’un citoyen, dangerosité virulente (J’ai entendu des cris, des menaces de mort à 105 dB). Ce n’est pas une dangerosité physique, c’est une dangerosité verbale. Les policières sont dans une soliloquie (elles parlent toutes seules, sans échange, sans respect, sans empathie, avec psychopathie), un flux monologique, une tachypsychie (accélération du débit verbal), une logorrhée (flux de paroles incoercible, intarissable, infatigable, fatiguant) ou diarrhée verbale (On peut vous dire que ça schlingue) … signe d’une euphorie, avec hypomanie (bipolarité de type I ou II : Elles ne dorment pas la nuit). La logorrhée est une maladie mentale qui se caractérise par un besoin irrépressible de parler en un flot continu et souvent incohérent de mots.

Il existe une application au théâtre de la logorrhée. Voir France Culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/une-saison-au-theatre/andre-marcon-le-taiseux-la-logorrhee-et-thomas-bernhard

J’ai trouvé une publication lumineuse sur ce problème, que j’éplucherai bientôt, dans laquelle Henri Ey évoque ce problème de tachypsychie (tachy = accélération, psychie = âme), de logorrhée  :
La manie : apports historiques et réflexions psychanalytiques.
Nicolas Brémaud (Psychologue clinicien, docteur en psychopathologie,Membre associé du Laboratoire recherches en psychopathologie« Nouveaux symptômes et lien social »)

  • Psychotiques. Psychose logorrhéique. Cacophonie.
  • Perroquets. ZERO RESPECT. Ces flics ont un respect quasi nul pour moi …
  • Moulins à paroles.
  • Chaotiques.
  • Schizophrènes. Clivées. Baragouineuses (Troubles du langage). Proférant de temps à autre une salade de mots. Agressives et hurleuses, dans un délire de persécution … Elles ne se fatiguent plus à prononcer des phrases complètes. Elles s’en tiennent à des mots isolés, voire des onomatopées. Elles posent des énigmes schizo
  • Cette logorrhée entraîne une surcharge cognitive et à terme une fatigue mentale. Les sciences cognitives nous apprennent aujourd’hui que notre attention n’arrivent pas à filtrer des stimulations de l’extérieur « saillantes », c’est-à-dire qui prennent sens, qui perturbent notre activité normale. Il m’est souvent très difficile de me concentrer sur des lectures de livres, parce que les flics me parlent de façon continue. Je suis déconcentré. Les boules Quies ne suffisent pas à filtrer leur harcèlement sonore. Je tente parfois de mettre la musique très fort pour couvrir cette cacophonie. Il est assez, très difficile de lire ou de regarder une émission télé dans cet environnement …
  • Dépressogènes. Je suis fréquemment cloué, prostré sur mon lit à noter la dictée de ces hurleuses (Tout le printemps 2017 a été comme ça … 2015 ET 2016 aussi). Impossible de leur échapper … dedans ou dehors. Mon logement est un caisson sonore … Massacre. Le tout est accompagné d’une apnée du sommeil (depuis au moins 3 ans), d’un tabagisme moyen. Souffrance infligée intolérable. Ce n’est pas un scandale … Pour échapper à leurs harcèlements très intenses, on est obligé de se coucher très tôt et d’allonger la durée de sommeil pour oublier. Hypersomnie … Lynchage. Un homme lynché allait faire Tsipras … (?).
dist_crit
Mon logement a été transformé en caisson sonore.
  • Pousses-au-suicide. Peuvent accentuer le massacre sonore pour que le pauvre massacré ne voit plus que le suicide pour y échapper. Est-ce qu’elles sont nazies ? Je me suis rendu compte que ces flics ont pris l’idée de suicide avec beaucoup de légèreté. Il est des « vies qui ne sont pas dignes d’être vécues ».
  • Perverses morales.
  • Sadiques. Chantage à la souffrance … Elles sont très supérieures au souffrant. Il faut le remuer … Et en fait de vouloir me sortir de la maladie, les flics l’ont aggravée. Le chômage, la douleur sont des stigmates, traîtés avec humanité ; Ce ne sont que des flics, de Droite : Elles sont bien-portantes, « saines », stigmatisantes. Gueluck nous a donné sur le plateau de Drucker une vieille maxime de Droite, le genre de propos qui nous insupportent : « Mieux vaut-il être pauvre et malade ou riche et bien-portant ? ». Heureusement que les malades qui vivent sans logement, à l’hôpital, ne l’écoutent pas … Les flics traitent la douleur avec « humanité » … Les patients post-encéphalitiques du Dr Oliver Sacks s’étaient réveillés grâce à la L-Dopa après 40 ans de pétrification. Les patients souffrant de la maladie de Charcot (dont est décédé le physicien britannique Stephen Hawking) préfèrent le suicide assisté … Faut-il hurler sur ces 2 types de malades ?
    https://www.liberation.fr/france/2018/05/23/fin-de-vie-le-dernier-exil-le-droit-a-l-euthanasie-en-question_1652043
  • Ferventes du culte de la force. Usage fréquent de la force. Elles sont fortes, alors qu’on est faible … Elles sont tellement fortes qu’elles nous affaiblissent. On n’est pas fort au point de supporter ces scandales répétés. On n’a pas du tout la même conception de l’humain. Ce que je dis, c’est que la mule est trop chargée (par les James Bond françaises). Trop chargée.
  • Très souvent sarcastiques.
  • Souvent ironiques.
  • Accusatrices.
  • Calomniatrices.
  • Menaçantes.
  • Intimidantes.
  • Menteuses.
  • Manipulatrices.
  • Enfumeuses.
  • Tordues.
  • Dérangeantes.
  • Dérangées.
  • Attristantes.
  • Ricaneuses. Ricanent de façon hystérique. Rires forcés, rires saccadés, rires nerveux, rires moqueurs, rires sardoniques.
  • Survoltées.
  • Déchaînées.
  • Enervées.
  • Enragées.
  • Impatientes. J’ai tout mon temps … « T’as tort … Attends ! » me disait-elle. J’ai tout mon temps …
  • Empêcheuses de tourner en rond.
  • Acharnées.
  • Indignées.
  • Tourmentées.
  • Révoltées.
  • Aboyeuses.
  • Pédantes.
  • Revanchardes.
  • Vengeuses.
  • Vengées.
  • Dangereuses comme des paranoïaques.
  • Paranoïaques faisant leur propre justice, obéissantes à leurs propres lois. Etat sans lois.
  • Insultantes. Même au milieu de la nuit ou au cours d’une soirée …
  • Mesquines. De l’arabe « Meskine » qui veut dire « pauvre ». En français : Qui s’attache à ce qui est petit, médiocre, aux détails infimes sans considération de l’ensemble ; qui manque de grandeur, d’élévation, de générosité.
  • Inhumaines.
  • Déshumanisantes. Déréalisantes. Dépersonnalisantes.
  • Viriles.
  • Minables.
  • Haineuses. D’une haine … sincère. Tracée, notée, épouvantable. Une haine dans toute sa beauté.
  • Haïssables. On peut avoir de la haine pour ses gardiens … C’est même une question qui a taraudé les survivants de la Shoah, écrivains … Certains disent être restés dégoûtés de l’humanité. Jean-Paul Sartre écrivait en 1948 : « A l’ordinaire, la haine et la colère sont sollicitées : Je hais celui qui m’a fait souffrir, celui qui me nargue ou qui m’insulte. » Son ouvrage L’Etre et le Néant développe en détail tous ces phénomènes de haine. Voir la publi de Nicolas Bremaud, décrivant ce qu’est une mythomanie haineuse (paranoïaque), l’inévitable association haine/amour.

HaineMisanthropie

  • Arroguantes.
  • Nargueuses.
  • Maltraitantes.
  • Menant un travail de sape.
  • Aimantes.
  • Attachées.
  • Honteuses.
  • Voyeuses.
  • Constamment Obscènes.
  • Une simple rencontre de quelques jours avec une tunisienne en 2009 s’était transformée en une affaire d’Etat, occupant ces flics pendant plusieurs années (un an et demi intensivement et de temps en temps des années après). Les flics avaient choisi la compagne de la proto-vedette (Ventura) … Ces flics avaient le souci sérieux de mes affaires sentimentales, personnelles … On peut même dire que fouiller la vie privée doit être le préalable avant qu’on fasse de vous quelqu’unIl faut aux flics occuper un logement pour savoir ce qu’ils vont faire de moi. Il faut être présentable y compris quand on reçoit chez soi comme l’a si mal dit Michel Leeb en 2005 chez Drucker. Yann Moix a dit chez Ruquier dans ONPC qu’il n’est pas besoin d’étudier 50 ans pour être sympa : Les flics ont pensé autrement. Et Sartre disait qu’être bon était une lutte permanente, qu’il fallait faire comme si tout le monde vous regardait tout le temps. Et effectivement, les gens très célèbres, on les observe …
  • Moralisantes.
  • Ligues de vertu.
  • Meckerer. Commentent ce qu’on regarde à la télé ou sur des écrans (mobile ou ordinateur) … Je m’étais par exemple intéressé au savant anglais Turing dans ma chambre sur mon ordinateur, ce qui avait été commenté par une jeune flic surveillante.
  • Gravement infantilisantes. Comment voulez-vous qu’on devienne « quelqu’un » dans ces conditions ? On est traité comme des moins-que-rien.
  • Excessives dans la familiarité. Condescendantes. Vulgaires.
  • Tutoyeuses.
  • Gamines.
  • Joueuses. On est pris pour des jouets.
  • Babysitters. Il faut qu’elles sortent « bébé ». Il faut que « bébé » aille prendre l’air, draguer … sous l’œil de flics. On est libre …
  • Duègnes. Chaperons.
  • Accouplantes.
  • Fouteuses de merde.
  • Censeurs.
  • Sans-gênes. Gêneuses.
  • Agacées. Agaçantes.
  • Enervées. Nerveuses. Enervantes.
  • Enquiquineuses.
  • Titilleuses.
  • Apitoyées.
  • Liberticides.
  • Délurées. Effrontées.
  • Surveillantes. Gardiennes. En filature permanente.
Geolocalisation_20190228

Des flics me géolocalisent en permance. Les filatures à l’ancienne n’ont plus lieu d’être …

 

  • Flics. Mouchardes. Délatrices.
  • Ecouteuses téléphoniques …
  • Pirates informatiques … Commentatrices de textes privées (réflexion intime). Se permettent de donner accès à mes textes privées aux journalistes de France Télé (2015). Psychotiques sur notre expression (Facebook, blogs …). Elles ruminent des écrits personnels.
  • Commentatrices de propos tenus en privé … Au téléphone ou par micro-espions.  Y compris dans un hôpital. On est « inquiété non seulement pour ses opinions », mais aussi « inquiété pour des propos tenus en privé » ou « sur la voie publique ». C’est une schizophrénie ? Dura lex, sed lex.
SurveillanceMicros

Le Parisien du 1er mars 2019 titre sur un procédé mis en place de façon sauvage depuis 2009.

 

  • Sensibles.
  • Très sensibles, réactives aux mails. Elles croient que c’est un acte public. Les voilà piégées. Les mails-brouillons n’ont aucune valeur juridique. Je m’en balance de ce qu’il y a dans ma boite-mail. Par contre, les harcèlements sonores ont une valeur juridique. Ce ne sont que des malades délinquantes. J’ai demandé au Doyen des Juges d’Instruction et au Préfet qu’on les soumette à une expertise psychiatrique.
  • Flics dangereuses. Agressives avec passage à l’agression, impulsives. Usant de la force, de la violence. A expertiser psychiatriquement.
    Cf. https://haffani.blogspot.co.uk/2005/09/  Dangerosité des malades mentaux. Par le Pr Fachreddine Haffani, Chef de service de psychiatrie adulte à l’hopital Razi à la Manouba (Tunisie) depuis 1977.
  • Voyous en uniformes.
  • Hors-la-loi.
  • Violentes. Ultra. Sûres d’elle … Très sûres d’elles malgré leur violence. Cette hyperviolence verbale m’a bouleversé, marqué, révolté jour après jour, sidéré, laissé un souvenir durable.
  • Si agressives que la nourriture avait du mal à passer dans mon gosier (souvenir du printemps 2017) …
  • Parasites.

Synonymes : adventice, bacillaire, bactérien, commensal, convive, écornifleur, écumeur, écumeur de table, encombrant, gênant, importun, intrus, inutile, mendiant, nuisible, parasitique, perturbateur, pillard, pique-assiette, profiteur, sangsue, superflu

  • Nuisibles.

Synonymes : contraire, corrosif, corrupteur, dangereux, défavorable, délétère, désastreux, désavantageux, destructeur, dommageable, ennemi, fatal, fétide, funeste, hostile, insalubre, maléfique, malencontreux, malfaisant, malsain, mauvais, méchant, méphitique, néfaste, nocif, parasite, pernicieux, prédateur, préjudiciable, ruineux

  • Phagocytes.
  • Nocives.
  • Malveillantes.
  • Accaparantes.
  • Paralysantes.
  • Intriguantes.
  • Stagnantes.
  • Faisant-du-sur-place.
  • Ferventes du scancale.
  • Reines de la provoc.
  • Maître-chanteuses.
  • Déloyales.
  • Oppressantes.
  • Pressurisantes. Il faut retourner en « ESPE », nouveau nom des IUFM, refaire de la physique-chimie pour ados … Un vieux flic malade, indigné, outré, avait hurlé chez moi en 2015 : « Assez ! ESPE !!! ». Un autre adepte du sacrifice permanent …
  • Embarassées.
  • Embarassantes.
  • Débarassantes.
  • Eliminantes.
  • Eradicantes.
  • Suppressives. « Elles m’avaient supprimé ». J’en ai fait autant …
  • Vaches.
  • Poussants à l’exil.
  • Obéissantes. Pas désobéissantes. Il n’y avait pas un flic pour désobéir à l’autre, pour renoncer à suivre son troupeau … Où est la désobéissance civile ? Elles voulaient me faire obéïr … Il faut lire le livre de Frédéric Gros, Désobéir (livre dont les concepts sont assez difficiles à saisir) ou d’autres philosophes actuels ou encore Hannah Arendt ou Foucault. On pense à la bêtise du fonctionnaire Eichmann …  l’expérience du psychologue Milgram dans les années 60. On comprend bien ce problème de l’obéissance dans l’histoire romancée du commandant d’Auschwitz Rudolf Hoess dans La mort est mon métier écrit par Robert Merle. On leur propose de démissionner.
  • Donneuses d’ordres. Il faut refaire prof. Peu importe que le principal concerné ne soit pas intéressé. Je n’ai plus de savoir structuré, ni de motivation pour enseigner … Qu’est-ce que j’enseigne ici ? Le fait policier, le fait nazi dans la police française.
  • Donneuses d’ordres. Elles ordonnent de « sortir« , alors qu’elles fliquent, harcèlent, chaperonnent, ricanent. Ce sont des personnages obscènes.
  • « Conseillères d’orientation » … désorientées. Force de propositions, qui changent toutes les 15 minutes, plusieurs fois par jour, par semaine, tout au long de l’année. Naviguant à vue … En fonction de ma vie privée intime ou sociale, de mon état de santé (elles sondent la douleur … notamment par la lecture de la pensée), d’un blog. Les flics m’avaient encouragé à devenir acteur dans les années 2010 – 2014 de façon plus ou moins, plutôt sincère, moqueuse aussi, snob, hésitante, pas convaincue … pour finalement se retourner comme des vipères. J’avais entendu : « On sait que t’en avais envie ! » (de faire du cinéma) et « Nous avons hésité« . Elles me trouvaient même bien meilleur que Ventura … Bien meilleur ? On ne sait pas pourquoi … Ventura était déjà bon. Elles préfèrent que je refasse professeur, vu ma fréquentation de conférences scientifiques dans Paris à partir de 2015 … La seule chose que je compte faire de mon éducation scientifique, c’est de l’utiliser pour éduquer mes gosses ou ceux de mes proches … Je ne m’en servirai pas pour enseigner. Tout a été fait pour me faire redevenir prof : Avec par exemple, en automne 2017, des écoutes téléphoniques et sonorisations pour m’écouter donner des cours particuliers à mes neveux … Ces flics en étaient venu au chantage. Elles étaient désespérées, désespérantes. Leur idée était de transformer ma vie quotidienne en enfer pour me contraindre à retourner enseigner au collège, si besoin à coups de bâtons. La flic en question était tellement haineuse qu’elle en était venue à une sonorisation pour décider de mon sort ultérieur : Me faire retourner au collège pour faire un travail de forçat payé une misère …
  • Discriminantes.
  • Stigmatisantes.
  • Estomaquées.
  • Sciées.
  • Têtues.
  • Entêtées.
  • Obsédées.
  • Omnubilées.
  • Procrastinées.
  • Tueuses avec des mots.
  • Fascinées par leur propre mo-no-lo-gue … Y a-t-il une discussion entre gens civilisés, bien éduqués ? Flux monologique. Voir le Droit d’être laissé tranquille …
  • Militantes anti-tabac. On sait que le tabac, c’est caca. On croît trouver en fumant un peu de plaisir dans cet environnement maltraitant. Le fumeur est en fait en recherche d’asthénie, d’apathie, de léthargie. Il veut peut-être mourir plus vite qu’en ne fumant pas … A quoi bon vivre avec tant de malheur ? Les grands bonheurs m’ont échappé depuis longtemps.  Fumer permet de moins penser … et aux flics de ne rien trouver par la lecture de la pensée. En 2010, une flic me disait que j’allais vite. En 2018, elle est revenue pour me dire que j’étais lent (en fait, ralenti). Il y a aussi un lien entre tabac et dépression (neurotransmetteurs sérotoninergiques). Il paraît aussi que les cigarettes donnent une addiction au fumeur, non seulement à cause de la nicotine, mais aussi parce qu’elles contiennent des anti-dépresseurs (des IMAO) naturels, dont la molécule très simple qu’est l’acétaldéhyde, issu de la pyrolyse des sucres …
    Il existe un grand dossier du Collège de France sur le tabac, avec les recherches les plus avancées, notamment celle du Pr Tassin, le meilleur article scientifique que j’ai lu sur la relation entre la nicotine et les neuromédiateurs (dopamine, sérotonine, noradrénaline) :
    https://www.college-de-france.fr/site/lettre-du-college-de-france/Lettre-hors-serie-n-3.htm
  • Bouffeuses-de-fumeur. (Vidéosurveillance généralisée …). Oh, pour arrêter de fumer, il eut fallu devenir bien plus heureux et les flics qui m’observaient, sont très impuissants pour changer mon sort, le faire devenir plus heureux. Ils étaient impuissants à proposer le bonheur. On m’a laissé fumer des années, laissant se développer peut-être une apnée du sommeil (surtout due aux hypnotiques et à ma petite obésité), qui va me rendre un peu plus inapte à encaisser les grands soubresauts de la vie active …
  • Comportementalistes.
  • Ethologues.
  • Interventionnistes.
  • Toujours en guerre.
  • Guerrières.
  • Armées.
  • Massacrantes.
  • Assassines. Alain Finkielkraut nous dit qu’il est des femmes meurtrières …
  • Casse-pieds.
  • Inquisitrices.
  • Sentencieuses.

Synonymes : affecté, cérémonieux, déclamatoire, doctoral, dogmatique, emphatique, gnomique, grandiloquent, grave, maniéré, pompeux, pompier, pontifiant, proverbial, prudhommesque, révérencieux, solennel, soufflé, tranchant

  • Mielleuses.
  • Mièvres.
  • Sensibles.
  • Minaudières.
  • Douçoureuses.
  • Révérencieuses.

Synonymes : cérémonieux, déférent, humble, obséquieux, poli, rampant, respectueux, sentencieux, stylé

  • Obséquieuses.
  • Condescendantes.
  • Dédaigneuses.
  • Supérieures.
  • Défiantes.
  • Changeantes.
  • Versatiles.
  • Nihilistes.
  • Charitables.
  • Secourables.
  • Assistantes.
  • Dames patronnesses. Ces flics tiennent compagnie, rendent visite au souffrant … Peu importe qu’on demande du silence. Le silence est d’or dit le proverbe … Les flics transforment très souvent mon logement en « caisson sonore ». Les flics sont dans une telle excitation qu’il est souvent impossible de faire quoi que ce soit … C’est récurrent. J’ai été « chosifié ». J’hésite à louer la « chambre anéchoïque » (insonorisée) de l’IRCAM, en sous-sol … qui ne laissera plus pénétrer aucun son.
  • Magnanimes.
  • Pardonnantes.
  • Gémissantes.
  • Couinantes.
  • Jouisseuses.
  • Dogmatiques.
  • Maîtres-à-penser.
  • Lectrices de la pensée. Procédé plutôt totalitaire, voire nazi … Expérimentations policières sur cobaye sans son consentement … Pathologie psychiatrique hallucinatoire = Automatisme mental ? Ces flics nous ont fait un scandale planétaire, historique … On comprend peut-être mieux pourquoi il ne nous arrive rien de bien … Le préjudice a été considérable.
  • Chasseuses de mensonges, de la « fausseté ».
MichelFau
Moi qui voulait être comédien, les policières me prennent pour un Fau, Michel Fau (ici dans le film Marguerite avec Catherine Frot). C’étaient mes Michel …
  • Directrices de conscience (politique, religieuse, morale …). Les flics veulent « éduquer » à domicile. Dans les années 30, les nazis envoyaient dans les camps de concentration leurs opposants pour une correction éducative. Il n’est plus aujourd’hui besoin de camps de concentration : Les flics font ça à domicile. On est en semi-Liberté.
  • Educatrices ?
  • Formatrices ?
  • Médiatrices ?
  • Donneuses de leçons.
  • Modèles de droiture. Nées d’un bloc. As de la propreté … Voyez-vous ça ?
  • Constructives ?
  • Destructrices. Poussant à l’autodestruction.
    Voir les ouvrages de Bettelheim sur l’autodestruction, destruction tournée contre soi dans un univers maltraitant (Il tire cela de son expérience des camps de concentration). Ou bien le philosophe Ogien, qui disait la liberté de s’autodétruire, sous l’oeil attristé de ceux qui vous aiment …
    « N’ayant aucun devoir envers moi-même, je peux évidemment me laisser aller, ne plus prendre soin de mon hygiène ou de ma santé, me laisser détruire par de dangereuses addictions, céder à toutes les indignités. Mais est-il certain qu’en me comportant ainsi, je ne nuise pas à autrui, je ne fasse pas du tort à ceux qui m’estiment ou m’aiment, et qui se sentent tristes, humiliés, blessés de me voir me dégrader de la sorte ? » Propos rapportés par Robert Maggiori dans Libération après le décès du philosophe le Samedi 6 mail 2017.
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-masterclasses/jean-claude-ameisen-vivre-cest-avoir-reussi-pendant-un-temps-a-ne-pas-declencher-son-autodestruction
    On a le Droit de rester asthénique en fumant ou en vapotant si on le souhaite … C’est notre entière liberté.
    Certains s’autodétruisent beaucoup plus violemment avec l’alcoolisme … sur lequel ma psychiatre a fait sa Thèse de médecine d’ailleurs.
  • Maternantes.
  • Paternalistes.
  • Faussement candides, ingénues. Snobs.

Synonymes : affecté, apprêté, bêcheur, bel esprit, cabotin, chic, chochotte, distant, emprunté, faiseur, faux mondain, fermé, mondain, poseur, puant, répandu, sélect, sophistiqué, vaniteux, xénophile …

  • Franchement hypocrites.

Synonymes : à double face, affecté, archipatelin, artificieux, baveux, béat, benoît, bigot-e, bonhomme, cabotin, cafard, cagot-e, caméléon, captieux, casuiste, cauteleux, chafouin, comédien, déguisé, déloyal, dévot-e, dissimulateur, dissimulé, double, double-jeu, doucereux, escobar, fallacieux, fausseté, faux, faux jeton, feint, félin, félon, flatteur-se, fourbe, gobelet, grimacier, imposteur, insidieux, insincère, jésuite, jésuitique, Judas, judas, mensonger, menteur, mielleux, papelard, patelin, patte-pelu, peloteur, perfide, pharisaïque, pharisien, pieux, pudique, renard, retors, sainte nitouche, secret, simulateur, simulé, sourd, sournois, spécieux, sucré, sycophante, tartufe, tartuffard, tordu, tortueux, trompeur, vipérin, visqueux, voeu pieux

  • Pratiquant un double-langage, pénible, qui me fait toujours autant horreur aujourd’hui.
  • « Saines d’esprit » … avec « un esprit normalement constitué » pour ne pas dire « anormalement constitué ». C’est d’ordre psychiatrique … à creuser !
  • Faux-culs.

Synonymes : affecté, archipatelin, artificieux, baveux, béat, bégueule, benoît, bien-pensant, bigot-e, bondieusard, cafard, cagot-e, caméléon, captieux, cauteleux, comédien, déloyal, dévot-e, dissimulateur, dissimulé, double-jeu, escobar, fallacieux, faux, faux jeton, félon, flatteur-se, fourbe, grimacier, hypocrite, imposteur, insidieux, jésuite, judas, menteur, mielleux, papelard, patelin, patte-pelu, pharisaïque, pharisien, pieux, sournois, spécieux, tortueux, trompeur, visqueux

  • Complètement paumées.
  • Incontrôlées.
  • Incontrôlables.
  • Gravement hors-de-contrôle.
  • Anosognosiques. Amnésiques.
  • Inconscientes.

Synonymes : automatique, casse-cou, dément, déraisonnable, fou, ignorant, imaginaire, imprudent, inconséquent, inconsidéré, insensé, insouciant, instinctif, involontaire, irréfléchi, irresponsable, knock-out, léger, maboul, machinal, mécanique, spontané, subconscient, viscéral

  • Egocentriques. Egoïstes.
  • Responsables …
  • Respectueuses …
  • Respectables …
  • Raisonnables … qu’on peut raisonner.
  • Calmes … paisibles …
  • Rumuent-le-vide. Promotrices du vide.
  • Prêches-la-misère quand le Ministère de l’Intérieur jette l’argent par les fenêtres en harcèlements …
  • Assistantes. D’un assisté. L’assistance d’un assisté coûte plus cher que sa pension. 1 million d’€ en salaires de flics … de Droite. On est autonome, autodéterminé … J’ai compris que les erreurs de certains (des trublions de la télé ou des politiques UMP) ou mes propres erreurs ont déclenché cette « assistance », cette intrusion permanente de cette police ne rendant plus de compte à personne … Un flic, probablement un Préfet UMP …, avait avoué : « ON REGRETTE CE QU’ON T’A FAIT ». Et ils ont continué …
    Mes erreurs, je les ai chèrement payées avec plusieurs périodes d’hospi, parfois très longues (3 mois en 2007-2008). Pourquoi les flics s’acharnent comme ça ?
  • « Idéologues ». L’argent, le procès, l’indemnisation, c’est caca. On a subi un grave préjudice d’intrusion par les armes sonores de 10 ans, mais ça ne compte pas. On a bouffé cette euphorie policière … Il faut tout annuler, repartir à zéro, repasser par la case départ. Les flics en rajoutent toujours une couche, croyant écraser leur passé délinquant et le temps passe … bêtement. Elles narguent parce qu’on veut leur faire un procès …
    Je suis un cas très particulier : Pour échapper aux sacrifices consentis, j’ai une autre recette : Faire un procès à ce groupe qui m’emmerde, pour me mettre à l’abri du besoin. J’ai 10 ans de retard, de vie partie en fumée à cause de flics délirants à qui on a laissé des armes sonores devant la bouche … Mes faibles revenus aurait du me permettre de me retourner, de me former pour trouver une bonne solution, mais tout ça a été gâché par des flics sérieusement chronophages, qui ne veulent rien comprendre.
  • Apprenti-sorcières. La psychiatrie est une sorcellerie pour les flics. Malhonnêtes intellectuellement, manquant de probité … Autre grave atteinte à l’intimité de la vie privée. Ces flics viennent faire de la consultation à domicile, confondre une apnée du sommeil ou une mauvaise grippe (je ne supporte pas du tout le froid), la taxe de clopes (qu’on découvre en HP) avec une schizophrénie … J’ai épluché des milliers de pages de psychiatrie pour les contredire, par acquit de conscience. Là où le bat blesse, c’est que les hallucinations sont un pillier des schizophrénies et je ne souffre pas d’hallucinations ; je subis des harcèlements sonores intenses.
  • Adeptes de la « race ». Racialistes d’extrême-droite.
  • Adversaires de la mixité (amoureuse, maritale).
  • Bourrées de préjugés, plus que n’importe qui, notamment sur les juifs.
  • Nationalistes. Leur « roman national », ils se le gardent … Je parle français et ça s’arrête là. Qui vont-ils mettre dans leur roman national ? Napoléon, l’empereur d’extrême-droite … Il y a aussi des connards qui chantent la Marseillaise : Le Front National. Georges Brassens trouvait l’air de la Marseillaise intéressant et ses paroles beaucoup moins …
  • Sévèrement pro-UMP. Recruteuses de l’UMP. On croit rêver … Logement squatté par l’UMP. Confusion des moyens de l’Etat avec ceux d’un parti … On sait que les Préfectures sont truffées de gaullistes. Les flics, obsédées, me parlaient pendant plusieurs années de Sarkozy … et plus tard de François HollandeElles essayaient de me les vendre. Elles m’ont fait perdre mon temps … Il faut regretter un courrier adressé en 2005 à Sarkozy et De Villepin. Il ne faut surtout pas écrire à la Présidence de la République : Ca les rend marteau.
  • Anticommunistes très souvent, de façon forcenée. Elles me conseillent de fuir …
  • Obsédées par François Hollande à qui je n’ai jamais rien proposé … François Hollande nous a montré avec son obsession pour la « compétitivité », son CICE, son pacte de responsabilité, inspiré par Macron qu’il n’était pas un homme de gauche … Il n’y a pas eu que les trostkystes pour le remarquer. Tout ce qu’on peut concéder à Hollande, c’est d’avoir voulu supprimer le mot « race » de la Constitution, ce que les députés cherchent encore à faire aujourd’hui, puisque Hollande n’est pas allé au bout … glandeur qu’il était. Des journalistes du journal Le Monde ont tenté de trouver une action de gauche chez les socialistes au pouvoir … Ces flics croyaient que j’allais faire une offre à Hollande ou bien ils croyaient l’inverse, que Hollande allait me faire une offre (j’avais envoyé un courrier à Hollande demandant la cessation de l’œuvre de ses flics, rien de plus, en lui envoyant une photo de famille) … on cauchemarde. On n’est pas intéressé. Ces flics sont admiratives de ces « grands hommes », alors que ce qu’ils font est minable. Un philosophe a écrit à l’été 2017 dans Libération que la politique était une chose méprisable, chose avec laquelle on est tout à fait d’accord quand elle est mené dans ces gouvernements bourgeois. Macron a pourtant été formé à la philosophie … Il fait du Ricoeur sans socialisme.
  • Voient en moi un Ministre, voire un Premier Ministre du genre « Tsipras » (Elles appellent ça « Prasse »). L’idée leur est venue d’une de leurs écoutes téléphoniques … On connaît Tsipras pour avoir négocié le remboursement de la dette grecque et pour s’être opposé, mollement en fait, à la cure d’austérité effroyable imposée à son peuple. Je n’ai pas le don d’ubiquité : Je suis sympathisant du mouvement ouvrier et je n’ai donc rien à faire ni avec le PS, ni avec l’UMP ou Macron. Qu’est-ce que je vais aller faire dans leur merdier gouvernemental ? Elles fantasment … Elles m’ont suggéré d’être Jean Zay … (avec ses carnets, avocat juif, père du festival de Cannes et du CNRS, Ministre de l’Education Nationale de Léon Blum, cofondateur du Réseau du Musée de l’Homme, qui a mal fini, butté par les fascistes, les miliciens français). Ca ne m’intéresse pas … Je ne me prends pas pour un avocat, bien que les flics UMP m’aient dit en 2010 que j’étais un super-avocat (On a le dégoût de l’injustice dans notre ADN). Ces flics ne sont même pas capables de respecter une vie privée et ils veulent me donner une vie publique, des responsabilités … aïe, aïe, aïe. On cauchemarde. Si des Ministres veulent vivre avec une flopée de flics dans leurs domiciles, c’est leur problème, pas le mien. Une vie publique doit avoir un début et une fin et il faut préserver la vie privée, impérativement. Des citoyens revendiquent aussi le droit de ne pas faire de politique … Une association politique sert aussi à résister à l’oppression. Nous ne sommes que des petits qui menons de grandes vies, essayant de faire le bien autour de nous comme on peut. Il y a de la grandeur en tout homme disait Saint-Exupéry. Qu’est-ce que j’en ai à foutre de ces gouvernements de « sinistres » ? On ne peut pas être au four et au moulin : Faire un procès contre l’Etat sur des faits somme toute assez simples sur un plan juridique et servir l’Etat en étant Ministre … Ce n’est pas possible et de toute façon, ça ne m’intéresse pas. Les flics me prennent pour un grand politique alors ??? Elles ne m’ont même pas laissé le temps de me tenir correctement au courant de l’actualité, ce qui peut absorber une longue partie de la journée si on veut vraiment en faire son métier … Il aurait fallu faire en tant que Ministre des réformes de bourgeois très impopulaires afin de se faire cracher dessus par mes anciens amis trotskystes … Un Ministre, ça a un bien meilleur salaire que la moyenne des français pour faire un sale boulot. Ca ne m’intéresse pas. Je ne participerai jamais à ça. Il faut surtout se dépêcher de s’intéresser à autre chose … On s’en fout de ces Ministres et Présidents : Ils vivront toute leur vie avec des garde-du-corps (genre de vie qu’on ne souhaite à personne …) pour les protéger des œufs et de la farine que des quidams voudront leur envoyer. Etre Ministre ? Ca ne m’intéresse pas. Oh, j’aurais peut-être trouvé un bien meilleur salaire que le commun des français en devenant Ministre, mais qu’est-ce que le salaire d’un Ministre en comparaison de l’indemnisation pour satisfaction équitable (Droit européen), réparation intégrale (Droit français), que je pourrais trouver grâce à un procès ? Devenir Tsipras est au mieux leur fantasme et plus probablement une moquerie. La France de Droite n’a que faire de se donner un Tsipras pour Premier Ministre pour régler son déficit ; C’est Fillon, un homme de Droite, qui voulait donner des leçons hypocrites de sacrifices à la France … avec le sort que l’on sait. La noblesse de la politique devrait se trouver dans le soin accordé aux plus faibles, aux plus précaires … Tsipras est-il vraiment un modèle ? Macron n’a que faire des plus faibles, ils s’occupent des « premiers », de ceux qui sont déjà choyés. Ils pensent que leur richesse va « ruisseler » sur les autres. Et Macron ne sortira pas les SDF de la rue, malgrés ses propos faussement indignés. Vivre à la rue est une des plus grandes violences faite à l’homme et ce qu’on voit à Paris, ça n’a pas fini de nous révolter. Les sans-abri souffrent dans le froid, sous les intempéries, de désoeuvrement, de maladies, souvent psychiatriques aux 2/3, avec le peu d’affaires qu’il leurs reste. Je n’ai pas mesuré la grande énergie qu’il faut accorder pour gérer un poste de Ministre ? Faire de la politique m’intéresse un peu, mais à petite dose … J’ai surtout envie qu’on me fasse une paix royale, face au déchaînement intensif de ces policiers.
  • Obsédées par l’UMP, le PS, alors que je voulais faire du cinéma … On a maintenu qu’on voulait devenir acteur : Les flics ont sorti les couteaux.
  • Après avoir convoqué Sarkozy en 2007 et Hollande en 2010, les flics ont appelé Macron qui est venu me parler dans mon logement pendant la nuit le 27 juin 2017 et est revenu au printemps 2018. Les Présidents, vu leur statut, n’ont jamais à rendre de compte … même s’ils déclenchent des procédures de surveillance, alors que c’est le Premier Ministre qui doit les assumer. C’est pour ça que je n’ai jamais entendu de Premier Ministre toutes ces années : Il aurait fini devant la Cour de Justice de la République. Effectivement, ma plainte contre Manuel Valls devant la Cour de Justice de la République a été rejetée …
  • Abolitionnistes de la vie privée, intime, amicale, familiale. J’ai été gravement isolé au milieu de mes amis et de mes proches. Aussi bien moi que mes proches, avons été pris pour des quantités négligeables, ce qui n’est pas acceptable … et ça ne s’arrête pas. Dernièrement, le 19 septembre ou le 5 octobre 2017, mes rencontres avec mes amies Sarah et Marie-Bérengère ont une fois de plus été pourries par leur excitation sonore … Ce n’est jamais assez. Ca ne suffit pas. Ca a été la preuve d’une malveillance avérée. Ma vie familiale est gravement perturbée par ces flics obscènes, jusque tard en 2018.
  • Squatteuses de domicile toute honte bue.
  • Sans-repos. Ne font jamais de pauses. Jamais déprimées … Euphoriques, bipolaires de type I en fait (elles ne dorment pas la nuit).
  • Nazis. Hurlent sur un vulnérable … et pas qu’une fois. Allait-on fabriquer un animateur avec un être à ce point matraqué ?? On connaît le nazisme à France Télé  … C’est par France Télé que j’ai découvert ce qu’était le programme Aktion T4, où l’on découvre en se cultivant quelle était la mentalité des nazis à l’égard des gens malades. Peut-on être autre chose que vulnérable dans un domicile ?
LaNuitElieWiesel

Les hurlements des nazis sur la personne vulnérable qu’était le père de Elie Wiesel.

 

On a compris qui hurlait dans mon domicile : Les sbires délégués par FRANCE TELE. Alors Drucker, il va se faire foutre … Sa « culture sur le nazisme » ne lui a servi à rien, strictement à rien. Lui ou sa nièce, c’est pareil. Les deux se sont comportés de la même façon. C’est ter-mi-né.
Primo Levi écrivait dans Si c’est un homme : « S’il est un message que le Lager eût pu transmettre aux hommes libres, c’est bien celui-ci : FAITES EN SORTE DE NE PAS SUBIR DANS VOS MAISONS ce qui nous est infligé ici ».

 

  • Proférant des menaces de mort face auxquelles je suis resté placide, flegmatique … Etant haï, rendu triste, malheureux, j’en ai grillé une autre. Les fumeurs se suicident deux fois plus que les autres. Les flics ne se saliront pas les mains en m’éliminant directement comme les gaullistes l’avaient fait avec l’opposant marocain Benbarka …. Les animateurs de France Télé se prennent pour des Dieux, alors que ce ne sont que de pauvres Diables … Aujourd’hui, je regarde France Télé pour m’informer. Rien de plus. Ca s’arrête là.
  • Spécialistes du harcèlement, de la perte de temps, de l’importunité continuelle, hors de propos. Troublant le Droit d’être laissé tranquille …
  • Adeptes de l’inconfort, de la terreur, du traitement inhumain.
  • Sèment la panique, la peur …
  • Tortionnaires avec des mots (Lecture de la pensée, privation de sommeil, logorrhée) … TORTURE BLANCHE.
  • Autoritaires.

Synonymes : abrupt, absolu, absolutisme, altier, autocratique, brusque, cassant, catégorique, commandant, coupant, de fer, despote, despotique, dictatorial, directif, dominateur, dur, énergique, entier, ferme, fort, impératif, impérieux, intolérant, intransigeant, irrésistible, musclé, net, péremptoire, pressant, raide, répressif, sec, sectaire, sévère, strict, totalitaire, tranchant, tyran, tyrannique, volontaire

  • Répressives.
  • Totalitaires ? Totalitaire avec une seule personne. On se demande à combien de gens elles font tout ça … C’est une démocratie ? On subit de graves violences psychologiques policières ou venant de particuliers (peu importe), parce que le pouvoir judiciaire ou politique n’a pas osé intervenir … (Procureur, Doyen des Juges d’Instruction, Tribunal Administratif, Conseil d’Etat). C’est une démocratie ? C’est quasi totalitaire. On se demande qui a envoyé ces malades … Un Juge indépendant ? Qui ? Michel Foucault disait que « la vocation d’un Etat, c’est d’être totalitaire, de faire un contrôle précis de tout » … Il disait aussi : « Le point le plus intense des vies, celui où se concentre leur énergie, est bien là où elles se heurtent au pouvoir. » Ces flics ont fait de moi un anar, n’étant pas intéressé par le pouvoir … On voit un Etat voyou et il faudrait participer à ça … On cauchemarde.

Synonymes : absolu, autocratique, autoritaire, despotique, dictatorial, fasciste, nazi, omnipotent, oppressif, raciste

  • Abusant de leur pouvoir.
LesMots
Livre que je n’ai pas lu …

Elles aiment les mots … A peu près 11 millions de mots en 10 ans. J’ai pesé mes mots pour les décrire … Je ne suis point un Sartre. Voila le genre de flics que j’ai du subir …

Oabsolu, autocratique, autoritaire, despotique, dictatorial, fasciste, nazi, omnipotent, oppressif, racisten lit sur la vanité des mots sur le site https://www.goodreads.com/quotes/1945-lord-polonius-what-do-you-read-my-lord-hamlet-words

Cette formule appartient à l’une des plus célèbres tragédies de William Shakespeare : Hamlet. Elle est prononcée à la scène 2 de l’acte II par le personnage qui donne son nom à la pièce. Hamlet semble plongé dans la lecture d’un livre. Polonius lui demande ce qu’il lit. Hamlet répond simplement : « Words, words, words. » La citation est souvent utilisée lorsque l’on veut souligner la vanité du savoir, l’inutilité du langage et des livres. Ce qui est loin bien entendu de traduire fidèlement la pensée de Shakespeare sur la question.

MangerLeLivre

« Manger le livre » : du lecteur glouton au boulimique, quand lire devient pathologique.

 

J’ai entendu un psychiatre lors d’une réunion parisienne sur l’homme augmenté dire que nous sommes des êtres de culture et de langage.

Certains principes ne sont pas négociables : Le domicile est le lieu du repos, du sommeil (On est souffrant ? Il faut nous laisser nous remettre dans le silence … sans être inquiété), de l’intimité, de la réflexion, des loisirs. La paix de la vie privée n’est pas négociable … Finalement, j’ai été gravement perturbé avec ces armes sonores … Au lieu de vivre une vie de l’esprit normale, faite de réflexions, de lectures, de recherches, d’émerveillement (devant des artistes ou des scientifiques), j’ai été en permanence distrait, agressé. Même raisonnement pour la vie privée sociale, les « sorties » de bébé. Tout ce temps occupé à « écouter » le monologue de ces flics, c’est du temps de perdu pour penser à autre chose, vivre pleinement nos vies … librement. Il ne m’a pas été laissé le temps de respirer. J’étais pressé d’agir … tout en étant PARALYSE : C’est digne. J’ai souffert … Qui qu’on soit (prof, scientifique, artiste, politique, philosophe, chômeur, fatigué, harassé, malade), nous avons nos personnes juridiques. Hannah Arendt disait qu’un des aspects du nazisme était d’abolir les personnes juridiques … Les flics n’ont pas compris la frontière vie publique/vie privée. Et d’ailleurs, de vie publique, je n’en ai pas … et de vie privée non plus.

Qu’est-ce que je me propose de faire ? Je me propose de me faire indemniser au titre d’une satisfaction équitable, de la réparation intégrale, mettre fin à cette misère noire sous commentaires des flics (une misère noire, c’est toucher annuellement 12 000 € par an pendant 15 ans, avec 10 années de commentaires sonores) ; de commencer ma vie, de trouver une compagne (enfin), d’élever des enfants, de continuer à m’émerveiller sur le monde en lisant. Profiter de la vie, penser à soi, s’occuper de soi, ne pas s’oublier, en essayant d’aider comme on peut …

Je suis un dictateur ? Je n’ai jamais rien imposé à personne selon la leçon du dirigeant révolutionnaire Robert Barcia. On a un certain esprit de « liberté ». Par contre, les flics sont des dictateurs. Ils, elles passent leur temps à balancer leurs ordres : « Tu n’es plus Onassis ? … Tu te prends pour Onassis (dans un hurlement, alors que ce n’est pas vraiment le cas !) … T’as pas encore tout compris ! Il faut que tu travailles … Travailler … Trouver du boulot … Faire … Me remettre en selle … Vérifier si je me suis « bien reposé … T’en n’as pas marre ? ». Elles travaillaient pour moi, elles travaillaient avec moi. Elles travaillaient à quoi ? Il y a une relation contractuelle entre nous ? Aucune. Un emploi est accompagné d’un contrat. Même le mariage se traduit par un contrat. Travailler, je sais ce que c’est. J’étais un bosseur en fac, un travailleur dans l’enseignement secondaire. Ma fêlure, c’est mon acte manqué, mon entrée ratée au CNG (Centre National de Génotypage), qui aurait pu me donner une très belle vie de scientifique, de découvertes, de découvreur, enthousiasmante, épanouissante …

Par ailleurs, les artistes peuvent travailler longtemps (avec parfois très peu de moyens) avant de voir le fruit de leurs efforts  Donnersmarck a travaillé 4 ans pour réaliser un film très bien construit, un chef d’oeuvre : La vie des autres. Film qui lui a rapporté 50 millions de $ de recettes, lui permettant de prendre sa retraite ou de beaucoup moins travailler. Les flics français d’aujourd’hui ont pulvérisé l’œuvre de la Stasi. J’ai fait un travail de mémoire. J’ai produit un mémoire. Elles travaillaient pour moi ? Je vais me faire payer … Le travail, c’est la santé ; harceler, c’est la détériorer. La petite lumière qui doit s’allumer quand on parle de harcèlement, n’a pas jailli dans l’esprit des Procureurs français … Le harcèlement nuit gravement à la santé.

Pourquoi je ne cherche plus à travailler ? Parce que j’ai, je subis un préjudice, qu’il faut réparer. Les flics sont gravement maniaques …

 

Index des mots …

  • cyniques
  • hystériques
  • mythomanes
  • délirantes
  • hallucinantes
  • maniaques
  • euphoriques
  • psychotiques
  • perroquets
  • moulins à paroles
  • chaotiques
  • schizophrènes
  • clivées
  • baragouineuses
  • dépressionnaires
  • hurleuses
  • lyncheuses
  • pousses-au-suicide
  • perverses
  • sadiques
  • supérieures
  • stigmatisantes
  • sarcastiques
  • ironiques
  • calomniatrices
  • menaçantes
  • intimidantes
  • menteuses
  • manipulatrices
  • enfumeuses
  • tordues
  • dérangeantes
  • dérangées
  • attristantes
  • ricaneuses
  • survoltées
  • déchaînées
  • énervées
  • enragées
  • impatientes
  • empêcheuses de tourner en rond
  • acharnées
  • indignées
  • tourmentées
  • révoltées
  • aboyeuses
  • pédantes
  • revanchardes
  • vengeuses
  • vengées
  • dangereuses comme des paranoïaques
  • paranoïaques
  • insultantes
  • mesquines
  • inhumaines
  • déshumanisantes
  • déréalisantes
  • dépersonnalisantes
  • viriles
  • minables
  • haineuses
  • haïssables
  • arroguantes
  • nargueuses
  • maltraitantes
  • menant un travail de sape
  • aimantes
  • attachées
  • honteuses
  • voyeuses
  • constamment obscènes
  • chaperons
  • moralisantes
  • Ligues-de vertu
  • Meckerer
  • gravement infantilisantes
  • familiaires
  • condescendantes
  • tutoyeuses
  • gamines
  • joueuses
  • babysitters
  • duègnes
  • accouplantes
  • fouteuses-de-merde
  • censeurs
  • sans-gênes
  • gêneuses
  • agacées
  • agaçantes
  • énervées
  • nerveuses
  • énervantes
  • enquiquineuses
  • titilleuses
  • apitoyées
  • liberticides
  • délurées
  • éffrontées
  • surveillantes
  • gardiennes
  • en filature permanente
  • flics
  • mouchardes
  • délatrices
  • écouteuses téléphoniques
  • pirates informatiques
  • ruminantes
  • commentatrices de propos tenus en privé
  • sensibles
  • sensibles, réactives aux mails
  • voyous en uniformes
  • Hors-la-loi
  • violentes
  • Ultra
  • bouleversantes
  • sidérantes
  • agressives
  • parasites
  • nuisibles
  • paralysantes
  • intriguantes
  • stagnantes
  • faisant-du-sur-place
  • ferventes du scancale
  • Reines de la provoc
  • Maître-chanteuses
  • déloyales
  • oppressantes
  • pressurisantes
  • embarassées
  • embarassantes
  • débarassantes
  • éliminantes
  • éradicantes
  • suppressives
  • vaches
  • poussants-à-l’exil
  • obéissantes
  • pas désobéissantes
  • donneuses d’ordres
  • Conseillères d’orientation
  • désorientées
  • hésitantes
  • contraignantes
  • discriminantes
  • stigmatisantes
  • estomaquées
  • sciées
  • têtues
  • entêtées
  • obsédées
  • omnubilées
  • procrastinées
  • tueuses avec des mots
  • monologique
  • militantes anti-tabac
  • bouffeuses-de-fumeur
  • comportementalistes
  • éthologues
  • interventionnistes
  • toujours en guerre
  • guerrières
  • armées
  • massacrantes
  • assassines
  • meurtrières
  • casse-pieds
  • inquisitrices
  • sentencieuses
  • mielleuses
  • mièvres
  • sensibles
  • minaudières
  • douçoureuses
  • révérencieuses
  • condescendantes
  • dédaigneuses
  • supérieures
  • défiantes
  • changeantes
  • versatiles
  • nihilistes
  • charitables
  • secourables
  • assistantes
  • Dames-patronnesses
  • magnanimes
  • pardonnantes
  • gémissantes
  • couinantes
  • jouisseuses
  • dogmatiques
  • Maîtres-à-penser
  • Lectrices de la pensée
  • Directrices de conscience
  • éducatrices
  • formatrices
  • médiatrices
  • donneuses de leçons
  • modèles de droiture
  • nées d’un bloc
  • As-de-la-propreté
  • constructives
  • destructrices
  • maternantes
  • paternalistes
  • faussement candides
  • faussement ingénues
  • snobs
  • franchement hypocrites
  • esprit anormalement constitué
  • saines d’esprit
  • faux-culs
  • complètement paumées
  • incontrôlées
  • incontrôlables
  • gravement hors-de-contrôle
  • anosognosiques
  • amnésiques
  • inconscientes
  • égocentriques
  • égoïstes
  • irresponsables
  • respectueuses
  • respectables
  • raisonnables
  • calmes
  • paisibles
  • rumuent-le-vide
  • promotrices-du-vide
  • prêches-la-misère
  • assistantes
  • idéologues
  • apprenti-sorcières
  • chronophages
  • racialistes d’extrême-droite
  • adeptes de la «race».
  • adversaires de la mixité
  • bourrées de préjugés
  • Nationalistes
  • Pro-UMP
  • anticommunistes
  • obsédées par François Hollande
  • obsédées par l’UMP
  • abolitionnistes de la vie privée
  • squatteuses de domicile toute honte bue
  • sans-repos
  • nazis
  • menaces de mort
  • spécialistes du harcèlement
  • spécialistes de la perte de temps
  • spécialistes de l’importunité continuelle
  • adeptes de l’inconfort
  • adeptes de la Terreur
  • adeptes du traitement inhumain
  • sèment-la-panique,
  • sèment-la-peur
  • tortionnaires avec des mots
  • autoritaires
  • répressives
  • totalitaires
  • paralysantes
  • perturbantes