Plainte auprès du Procureur de la République (juin 2018).

Destinataire :            Procureur de la République.
                                      TGI de Créteil.
                                      Rue Pasteur Vallery Radot.
                                      94011 CRETEIL.

 Lettre LR/AR.

Monsieur le Procureur,

Je désire porter plainte contre X pour violation de la vie privée et harcèlements sonores avec constitution de partie civile. Vous trouverez ci-joint la plainte que j’ai déposé auprès du Doyen des Juges d’Instruction du TGI de Paris courant 2017, qui n’a pas rendu d’ordonnance. Ma plainte auprès du Doyen a été enregistrée sous les numéros : Z54/16 et Z66/17. Je vous prie donc de bien vouloir proposer l’ouverture d’une information judiciaire pour cette affaire. Les auteurs sont supposés faire partie du Ministère de l’Intérieur et/ou de l’UMP. Un certain de nombres d’auteurs faisaient partie de France Télévisions (Vous trouverez ci-joint ma plainte envoyée à la BDRP de Paris). Il se peut que ce groupe anonyme ne fasse pas partie du Ministère de l’Intérieur et comme celui-ci utilise de moyens de police, on peut penser qu’il existe une « police privée » en France. Ces « flics » ont pris plusieurs années pour me suggérer que je pourrais être recruté par l’UMP, me faisant perdre mon temps. De la même façon, après 2016, ces « flics » étaient obsédées par François Hollande. Ils s’imaginaient que j’aurais pu me mettre à son service. Je n’étais intéressé ni par l’une, ni par l’autre de ces propositions délirantes, psychotiques …

      Ces flics m’ont dit qu’elles sont « couvertes ». Aussi, j’aimerais savoir si un Procureur de la République est au courant de ces agissements et s’il a délégué à un service de police obscure (peut-être la DGSI) cette surveillance illégale.

Les personnalités de France Télévisions contre qui j’ai porté plainte, sont parfaitement au courant des mauvais traitements qui me sont infligés, aussi vous pourrez trouver auprès d’elles l’identité de ce groupe d’individus qui m’importunent au quotidien.

      On m’a accordé l’aide juridictionnelle totale le 15 mai 2018 et on m’a attribué un avocat.

      Je prends mes congés du 22 juillet au 6 septembre en Tunisie. Aussi ne me proposez pas de répondre dans cet intervalle à un courrier.

      Vous trouverez pour supporter mes allégations, 16 DVD portant gravure des photos de mes carnets où j’ai transcrit manuellement les harcèlements sonores dont je suis victime. Une partie de ces notes a été transcrite par traitement de texte sur 290 pages A4. Les timbres de voix sont indiqués par un F pour femme, f pour fille, e pour enfant, g pour garçon, H pour homme. Les signes + indiquent le nombre de fois que j’ai entendu certains mots.

      La description de l’infraction ne peut être aussi longue que l’infraction elle-même, mais je suis au regret de dire que vous allez devoir examiner dans le détail mes petits carnets photographiés … On va analyser tout ça, très précisément. On va prendre le temps.

      Vous trouverez un texte montrant quelques harcèlements concernant mes relations avec 2 jeunes femmes que je n’aimais pas.

       J’avais déposé une demande d’aide juridictionnelle au TGI de Paris en juillet 2017 qui a transmis mon dossier du BAJ de Créteil, ce qui fait que ma demande s’est égarée et m’a fait perdre plusieurs mois … Vu le caractère extrêmement grave des infractions décrites, la demande d’indemnisation sera négociée avec l’aide d’un avocat. En attendant, je vous demande de faire cesser ces agissements au plus vite.

      Avec mes remerciements.