L’été chaotique de 2013. Chasse à l’homme. Chronique d’un massacre commis par des flics schizophrènes/maniaques/quérulents/orduriers.

Le Procureur de la République peut remercier ces flics qui ont fait du très bon travail en racontant n’importe quoi.

Le même genre de chaos s’est reproduit de façon autant voir plus intensive pendant le premier semestre 2015. Avec la même haine de schizophrènes de ces flics.

Les flics en question se plaignaient de dénonciations. On a le droit de dénoncer à un Procureur les infractions dont on est victime et qui causent un préjudice. Ce ne sont pas des dénonciations gratuites, arbitraires.

Dans la suite, je fais figurer ce que jai entendu pendant l’été 2013 entre le jeudi 18 juillet et le vendredi 23 août. Le tableau suivant montre les mots les plus souvent entendus avec leur occurence. Le nombre total de mots entendus est indiqué sur la première ligne.

Total 51368 %
Fou 2453 4,78
Marie 432 0,84
Prof 395 0,77
Professeur 311 0,61
Sarkozy 302 0,59
Procès 302 0,59
Trotski 301 0,59
Psy 272 0,53
Acteur 252 0,49
Bouffer 212 0,41
Drucker 175 0,34
Lutte Ouvrière 152 0,30
Lino 128 0,25
Chimie 122 0,24
Psychiatrie 119 0,23
Ciné 115 0,22
Emmerder 102 0,20
Star 101 0,20
Gentil 89 0,17
Suicide 79 0,15
Travailler 75 0,15
Chéri 72 0,14
Nazi 64 0,12
Producteur 62 0,12
Super 62 0,12
Super 62 0,12
Célébrité 57 0,11
Juif 54 0,11
Onassis 52 0,10
Enfermer 46 0,09
DST 44 0,09
Pensée ou penser 44 0,09
Souffrir 42 0,08
Massacrer 41 0,08
Médecin 40 0,08
Ta gueule 39 0,08
Tunisie 38 0,07
Ventura 37 0,07
Menteur 37 0,07
Pardonner 37 0,07
Tuer 34 0,07
Police 33 0,06
Souffert 30 0,06
Pardonner 30 0,06
Mort 29 0,06
UMP 26 0,05
Michel Leeb 26 0,05
Guy 26 0,05
Shouter 24 0,05
Sunnite 24 0,05
Fumer 23 0,04
Snowden 22 0,04
dénoncé 21 0,04
Aston Martin 20 0,04
Halluciner 18 0,04
Nawell Madani 16 0,03
Menacer 15 0,03
Politique 14 0,03
Policiers 13 0,03
Lutte des Classes 13 0,03
Elmaleh 12 0,02
Protecteur 12 0,02
Musulman 12 0,02
Zéro 11 0,02
Calamité 11 0,02
Procureur 10 0,02
Noter 10 0,02
Mépris 10 0,02
Mosquée 10 0,02
Avocat 9 0,02
Perce-Neige 8 0,02
Eloigner 8 0,02
Carnets 8 0,02
Résisté 7 0,01
Le Figaro 6 0,01
Battus 6 0,01
dénonciation 5 0,01
Ferrari 4 0,01
Psychiatres 3 0,01

chart2013
 

Le Chaos ! Au secours !

 

Jeudi 18 juillet 2013.

T’as compris : Tu te fous de Marie. Tu es fou. T’es un ouf. Tu vas faire professeur. Tes un fou. Tu vas faire acteur. Tu es fou. Drucker est d’accord avec toi. Il faut que tu arrêtes. Tu n’as pas encore compris. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas vivre avec Marie. Tu es fou. Tu t’appelles Sami. Nous sommes de Droite. Tu vas pouvoir faire une bouffe avec Drucker. Tu es fou. Tu vas faire professeur. Tu vas faire Onassis. Tu nous as emmerdés. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu es fou. Tu pues. Tu es fou. Tu es fou. T’es un fou. Ils s’en foutent. Il faut que t’arrêtes la cigarette. Tu bouffes Marie. Ils s’en foutent. Tu vas faire une bouffe avec Martine. Vous êtes juifs. On va te foutre en psychiatrie. Tu es fou. Tu vas être le premier. Acteur ! Vous êtes fous. Il faut que t’arrêtes. On veut te tuer. Tu vas être coco. On veut te suivre.  T’es un fou. T’as pas compris que tu nous embêtes. Ils s’en foutent. Acteur ! Tu es fou. Tu vas pouvoir t’acheter une Aston Martin. Tu vas pouvoir te faire une bouffe avec Marie. Tu es têtu. On va te foutre en psychiatrie. Tu vas te foutre de cette psychiatrie. Tu es fou. Il faut qu tu arrêtes la cigarette. Vous êtes musulmans. Ils s’en foutent. Vous êtes professeur. Nous sommes seuls. On va t’arrêter. Tu veux être professeur ? Tu vas pouvoir comprendre ce que tu veux. Nous sommes des salauds. Ils s’en foutent. Tu vas pouvoir te foutre de ton procès. Ils s’en foutent. Tu es acteur. T’as compris : Il faut que tu rencontres Marie. Tu vas pouvoir comprendre ce qu’on fait. Tu vas t’arrêter. Tu vas nous faire ce procès. T’es fou. Tu es fou. Tu ne comprends pas que tu nous embêtes. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. T’as compris ce que tu fais. Vous êtes juifs. Tu vas pouvoir comprendre ce que tu veux. Tu es fou. Tu nous fais ce procès. Tu vas faire une rencontre avec Marie. Elles s’en foutent. Tu as souffert. Tu nous embêtes. T’as compris : Tu te fous de Marie. Ils s’en foutent.

Vendredi 19 juillet 2013.

Tu veux faire professeur. T’es con. Tu es fou. Tu vas travailler. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas être riche. Tu es fou. Tu vas être ouvrier. Tu es scientifique. Tu vas arrêter. T’es un fou. Tu vas être premier. Tu es fou. Tu es fou. Tu as compris. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu es gentil. Tu aimes Marie. T’es fou. Tu vas souffrir. Tu es fou. Tu es musulman. On va te bouffer. Tu es fou ? On t’a compris. Tu te fous de Marie. Acteur. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Ils s’en foutent. Acteur. Tu es fou. Il faut que tu fasses du théâtre. Tu es fou. Tu nous fais ce procès. Tu veux faire professeur. Nous sommes juifs. Ils s’en foutent. T’es fou. Acteur.

Samedi 20 juillet 2013.

T’as trouvé. Nous sommes professeurs. Il faut que tu arrêtes. Tu veux être acteur. Tu es fou. Tu es fou. Tu nous inquiètes. Tu pues. On va te chercher. Tu es fou. Tu es fou. Tu es fou. Nous sommes tes amis. Il faut que t’arrêtes de fumer. Tu es fou. T’es malade. Il faut que t’arrêtes. On te fait ton procès. Tu es fou. Tu es fou. Nous sommes communistes. Tu vas faire professeur. On est fou. Tu es fou. Vous êtes communistes. On veut te faire ce procès. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. T’es fou. Nous sommes la police. Tu es fou. On veut te rencontrer. Tu te fous de Marie. Tu vas pouvoir faire Ventura. Ils s’en foutent. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu veux être acteur. T’es fou.

Dimanche 21 juillet 2013.

T’as trouvé. T’as fini ? Tu es fou. Tu vas travailler. Tu es fou. On va te bafouer. Tu es fou. Tu es fou. On t’a compris. Tu veux faire Ventura. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu veux nous bouffer. T’es fou. Tu vas faire professeur. Tu veux travailler. Tu es fou.

Lundi 22 juillet 2013.

T’es fou. Il faut que tu travailles. T’es un fou. Tu vas travailler. Tu veux nous faire ce procès. Acteur. Tu es fou. Nous sommes professeurs. On t’a compris. Tu veux te faire une bouffe avec Marie. Tu es fou. On t’a compris. Tu es fou. Tu es fou. Nous sommes tes amis. Tu veux être acteur. T’as trouvé. Il faut que t’arrêtes de fumer. T’as trouvé. Tu es fou. Tu veux fumer. Tu es fou.

Mardi 23 juillet 2013.

Acteur. Tu es fou. Tu nous embêtes. Tu nous embêtes. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu es fou. Tu vas faire de la psychiatrie. Tu vas faire professeur. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Producteur. Nous sommes nazis. Vous rêvez. Tu es fou. Acteur. Tu es fou. Il faut que tu bouffes Drucker. Tu es fou. T’as une maladie. Ventura. On va te jeter. Tu vas pouvoir faire ta rencontre avec Drucker. Tu vas être prof d’Anglais. Tu vas nous faire du ciné. Tu es fou. Tu vas continuer. Acteur. Tu es fou. Tu es fou. On n’arrive pas à t’arrêter.

Vendredi 26 juillet 2013.

Tu es fou. Professeur. Tu es fou. T’as pas encore trouvé. Perce Neige. Tu es fou. Tu nous fais Ventura. Tu vas être acteur (dans un rire). Tu es fou. C’est ta Marie. Marie. Ils s’en foutent. Tu vas te faire foutre.

Samedi 27 juillet 2013.

Tu vas pouvoir faire acteur. Il s’en foutent. On t’a compris. Tu es fou. Perce-Neige. Professeur. Tu es fou. Professeur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu vas te faire foutre. T’as trouvé : Il faut que t’arrêtes de fumer. Marie. Professeur. Tu es fou. Ils s’en foutent. Nous sommes juifs. Tu nous casses les pieds. Ils s’en foutent. Vous êtes professeur. Nous sommes policiers. Acteur. Tu es fou. On t’a accompagné. Vous rêvez. Tu es fou. Tu es fou ?  Il faut que tu rencontres Drucker. Tu vas nous faire Ventura. On veut t’aider. Ils s’en foutent. Vous rêvez. Tu vas pouvoir faire une bouffe avec Steevy. C’est faux. On en a ras le bol. C’est ta Marie. Il faut que tu arrêtes. Tu es d’une grande beauté. C’est une bonne nouvelle. Tu vas pouvoir devenir producteur. Ils s’en foutent. Nous sommes procureurs. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu es acteur. Tu es fou. Acteur. Acteur. Acteur.

Dimanche 28 juillet 2013.

Tu es fou. Il faut que tu travailles. Il faut que t’arrêtes. Ils s’en foutent. Tu es fou. T’as pas encore trouvé ? Nous sommes tes amis. Acteur. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu es fou. C’est une bonne nouvelle. Tu vas faire une bouffe avec Marie. C’est cette psychiatrie. Tu te fous de Marie. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker ? Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas militer. Professeur. Ils s’en foutent. Professeur. Il faut que tu gagnes ce procès. Professeur. Tu nous as condamnés. Ils s’en foutent. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas être Onassis. Tu veux faire une bouffe avec Drucker. T’as trouvé : Il faut se promener. Tu es fou. On t’a compris. Tu es fou. Marie Drucker. Tu as compris.

Lundi 29 juillet 2013.

Tu es fou. On s’en fout de Michel Drucker. Tu nous as eus. Tu es fou. Tu te fous de Marie. Tu vas travailler. Acteur. Tu es fou. Acteur. Tu es fou. Acteur. Tu es fou. Professeur. Tu es fou. Tu nous fais un procès. Ils s’en foutent. Professeur. Nous sommes professeurs. Il faut que tu nous fasses un projet. Tu vas te  faire une bouffe avec Marie Drucker. Il faut que t’arrêtes. Ils s’en foutent. Tu te fous de Marie. Acteur. Tu vas être professeur. Ils s’en foutent. T’as compris. Tu es fou. Ils s’en foutent. T’as un problème. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Laguiller ? Tu aimes Marie. Acteur. Professeur. Tu veux être professeur. Tu vas te faire une bouffe avec Laguiller. Tu es fou. Tu es fou. Acteur. Tu es fou.

Mardi 30 juillet 2013.

Tu vas faire une rencontre avec Drucker. Tu vas être professeur. Tu nous as émus. On pue. Il faut que tu travailles. Tu as perdu. On va te parler. Tu vas être professeur. T’es fou. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu nous emmerdes : On l’a fait ce procès. Tu vas pouvoir comprendre ta psychiatre. Tu vas pouvoir retrouver tes élèves. Tu n’es pas malade mental. On s’en fout de Drucker. Tu nous fais mal. Tu vas déménager. Acteur. Tu vas gagner. Tu es le premier. Tu vas mieux. Tu vas travailler. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Ils s’en foutent. Nous sommes tes amis. Nous sommes battus. Ils s’en foutent. Acteur. Fou. T’as trouvé. Tu es fou. C’est cette psychiatrie. Tu vas être professeur. Tu es fou. Acteur. Tu es fou. Tu vas travailler. Ils s’en foutent. Nous sommes juifs. Tu vas faire professeur. Tu es fou. Tu es fou. Ils s’en foutent. Acteur. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Fou. Acteur. Acteur. Marie.

Mercredi 31 juillet 2013.

Professeur. Tu es fou. T’as une passion. On te fait ce procès. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas mourir. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Ils s’en foutent. Tu es fou. Acteur. Drucker. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu vas être Ventura. Tu vas être un grand acteur. Tu es fou. On t’a compris. Tu vas travailler. Tu es fou. Tu vas nous faire Trotski. Acteur. Tu es fou. Tu es fou. On pue. Ils s’en foutent. Nous sommes juives. Ils s’en foutent. Tu vas être acteur. Tu es fou. Vous êtes fous. Tu veux être acteur. Vous êtes fous. Tu es fou. Acteur. Tu es fou. Professeur. Marie. Professeur. Tu vas faire une bouffe avec Drucker.

Jeudi 1 août 2013.

Tu es fou. Tu vas travailler. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. Tu vas t’offrir une Aston Martin. Tu es fou. Tu veux travailler. Tu es fou. T’es fou. Tu es fou. Marie. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu as réagi. Tu es fou. Tu veux faire une rencontre avec Drucker. Tu vas faire professeur. On s’est moqué de toi. Tu vas être Onassis ? Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu vas être ouvrier. Acteur. Professeur. Tu vas travailler. Tu es fou. On n’arrive pas à t’arrêter. On veut comprendre ce que tu fais. Professeur. On veut comprendre ce que tu fais. Professeur. On veut te faire comprendre ce que tu fais. Tu réussis. Tu vas te faire une bouffe avec Arlette Laguiller. Fou. Acteur. Tu veux faire professeur. Ils s’en foutent. T’es un fou. Tu vas faire professeur. Professeur. Vous êtes mort. Acteur. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Marie Drucker. Tu es fou. Tu vas être Onassis.

Vendredi 2 août 2013.

Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu vas faire acteur. Tu es fou. Nous sommes juifs. On te pardonne. C’est cette psychiatrie. On t’a suivi. On va te faire ce procès. Acteur. Tu es fou. Acteur. Ils s’en foutent. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Ils s’en foutent. Professeur. Acteur. Tu es fou. Marie. Il faut que tu fasses de la psychiatrie. Ils s’en foutent. Tu nous fais ce procès. Tu réussis. Acteur. Tu te fous de cette psychiatrie. Tu nous as condamnés. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu es fou. Gabin. Ils s’en foutent. Acteur. Tu vas faire professeur. On va te foutre en psychiatrie. Tu vas te faire une bouffe avec El Maleh. Acteur. Ils s’en foutent. T’es fou. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu vas te faire une bouffe avec Marie ? Tu t’en fous de Marie. Il faut que tu t’offres une Aston Martin. Il faut que tu passes le permis. Ils s’en foutent. Tu vas être professeur ? Tu es fou. Tu pues. Vous êtes fous. Vous êtes fous. Il faut que tu travailles. Acteur. On a plaisanté. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas faire une rencontre avec Drucker. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu vas faire Ventura. T’as trouvé. Tu vas passer une bonne soirée. Tu vas faire une rencontre avec Sophie Davant. Tu es fou. Tu te fous de Françoise Joly. Tu vas être producteur. Nous sommes producteurs. Tu vas faire professeur. T’as trouvé. Procès. Tu vas te faire bouffer. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Acteur. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Professeur. Tu es fou. Pigeon. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu vas être professeur. Tu t’en fous de Marie. Psychiatrie. Ils s’en foutent. Tu te fous de Drucker. Tu veux te faire une bouffe avec Drucker. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Acteur. Tu es fou. Acteur. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Vous êtes policier. Tu bouffes Marie. Vous êtes professeur. Tu remplaces Lino. Tu vas être professeur. Tu nous fais ce procès. Tu vas travailler. Acteur. Tu nous embêtes. Ils s’en foutent. Tu es fou. Acteur. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent.

Samedi 3 août 2013.

Tu es fou. T’as compris : On veut te foutre en psychiatrie. Tu es fou. C’est faux. Tu es fou. Professeur. Ce procès. Vous êtes professeur. Tu vas travailler. Tu vas pouvoir comprendre ce que tu fais. Acteur. Il faut que t’arrêtes. Il faut que tu bouffes avec Marie. Ils s’en foutent. Tu vas être professeur. Tu aimes les filles. Tu vas être producteur. On va t’oublier. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Salman Ruchdi. On te fait ce procès. Acteur. T’as trouvé : On s’en fout. Acteur. Ils s’en foutent. Il faut que t’arrêtes. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu vas te faire une bouffe avec Laguiller. Tu vas être professeur. Tu as gagné. T’es fou. Acteur. Ventura. T’as trouvé. Professeur. Onassis. Ils s’en foutent. Tu es un menteur. Procureur. Professeur. Il faut que t’arrêtes. Marie. Professeur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Il faut que tu fasses Ventura. Ils s’en foutent. Acteur. Tu vas t’enfermer.  Tu vas faire professeur. On t’a pardonné. Marie. On t’a réparé. On va t’enfermer. Tu vas pardonner. Acteur. Vous rêvez. Tu vas être professeur. Tu es un président. Ils s’en foutent. Tu vas faire une bouffe avec Onfray. Tu vas pouvoir te foutre de Bonnaffe. Tu vas te foutre de cette psychiatrie. Tu te fous de cette psychiatrie. Tu te fous de Marie. Tu es fou. Tu es acteur. Acteur. Tu vas être professeur. Tu t’en fous d’être professeur. Tu te fous de cette psychiatrie. Il faut que t’arrêtes. Vous rêvez. On est fou. Il faut que tu fasses de la musique. Il faut que tu travailles. Tu vas dégager. Acteur (dans un rire).  Tu vas te faire une rencontre avec Drucker ? Tu vas te faire une bouffe avec Drucker ?! On veut te tuer. Tu vas te faire foutre. Acteur. Tu vas faire acteur. Ils s’en foutent. Tu es fou. On va te bouffer. Tu es fou. Tu te fous de Marie. Tu es fou. Producteur. Ils s’en foutent. Tu vas travailler (dans un rire). Tu es fou. On va te rencontrer. Tu es fou. C’est faux. Tu es un salaud. Ils s’en foutent. Vous êtes professeur. Tu vas te faire foutre. On veut te pardonner. Tu es fou. Vous êtes professeur. Tu vas travailler. Tu veux te faire une bouffe avec Drucker. Tu vas travailler. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Marie (dans un rire). Tu vas faire professeur. Tu vas pouvoir te choisir une Aston Martin. Nous sommes producteurs. Tu nous emmerdes. Tu vas être professeur. Tu es fou. Professeur. Tu nous as condamné. Acteur. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu es fou. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Mekki. Tu es fou. Tu ne veux pas être professeur. On pue. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu te fous de Françoise Joly. Tu vas te faire une bouffe avec Françoise Joly. Tu te fais bouffer. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Tu es fou. On se fout de ta gueule. Tu as des amis. Nous sommes fascistes. Tu vas te marier. Tu vas te marier avec Marie. Acteur. Tu nous emmerdes. Tu t’en fous de Marie. Tu nous fais Trotski. Tu vas te marier avec Marie. Tu es fou. C’est une bonne nouvelle : Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu nous fais Trotski.

Dimanche 4 août 2013.

Tu vas passer une bonne journée. Acteur. Tu vas être président. Tu es fou. Nous sommes d’accord. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Johnny. Nous sommes juifs. Tu vas nous faire Trotski. On veut te pardonner. Tu t’intéresses à Bruno Lemaire. Lecture du journal Le Parisien dans mon domicile de vacances. Ils s’en foutent. Tu es fou. T’es un fou. Tu es fou ? Tu vas te faire une bouffe avec El Maleh. Acteur. Tu vas faire une bouffe avec El Maleh. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu vas nous faire Trotski. On veut t’enfermer. Ils s’en foutent. Vous êtes riches. Tu es fou. Tu veux te faire une bouffe avec Marie. Tu es fou. Tu veux être professeur. Tu veux être professeur. Tu veux faire une bouffe avec Marie. Acteur. Tu veux nous faire un procès. Tu te fous de cette psychiatrie. Tu es fou. Tu vas travailler. Tu vas faire une rencontre avec Baffie. Vous êtes professeur. Nous sommes des IARSI. Tu vas être professeur. Vous êtes acteur (dans un rire). Tu veux être acteur. Tu bouffes Marie. Tu es fou. Tu es fou. Tu es fou. Tu es acteur. On se fout de ta gueule. Tu vas te faire une bouffe avec Baffie. On te remercie : On en a marre de Trotski. Acteur. Tu deviens fou. Tu es fou. Nous sommes fascistes. Fedida. Acteur. Tu es fou. Tu veux être Onassis. Nous sommes fascistes. Tu es fou. Tu vas comprendre Bolufer. Tu vas être acteur. Tu vas faire Trotski. Tu vas te marier. Tu nous fais Trotski. Ils s’en foutent. Tu t’en fous de Trotski. Tu nous fais Sarkozy. Tu vas te faire une bouffe avec Arlette Laguiller (dans un rire). Tu vas militer (dans un rire). Tu es fou. On t’a menti. Tu veux faire professeur. Tu vas faire Trotski. Tu vas te faire une bouffe avec Trotski. Tu bouffes Marie. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker (dans un rire). Tu vas nous faire producteur. Tu nous fais Trotski. Tu nous embêtes. Tu vas te faire une bouffe avec Trotski. Tu nous fais Trostski. Tu as perdu. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu vas être Onassis. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. Tu vas travailler. Ils s’en foutent. Producteur. Ils s’en foutent. Tu veux nous tuer. Producteur. Tu nous as convaincus. Tu es une célébrité. Tu te fous de Marie. Acteur. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. T’es un fou. T’es un fou. C’est faux. Tu es fou. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. T’as pas encore trouvé. T’es fou. Tu nous poses un problème : Qu’est-ce que tu vas foutre avec Marie ? Tu vas bouffer avec Marie … Acteur. Acteur. Tu vas travailler. Nous sommes juives. On va te parler. On va te bouffer. Ils s’en foutent. Acteur. Tu es  fou. Ils s’en foutent. Acteur (dans un rire). Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu nous fais Ventura. Tu es fou. C’est une folie. On est la DCRI. Ils s’en foutent. Tu es un héros. Tu t’ennuies. On s’en fout de ta gueule. On veut te bouffer. Tu vas te foutre de Salman Ruchdie. T’es fou. Tu veux être professeur. Tu nous fais Trotski. Nous sommes les IARSI. Tu vas être professeur. On s’en fout de ces IARSI. Tu es acteur. Ils s’en foutent. Professeur. T’as trouvé : On veut te bouffer. Ils s’en foutent. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Tu es fou ? C’est une secte. Tu es fou. Tu vas être copain avec Laguiller. T’as vécu un énorme malheur. On est policier. Tu nous casses les pieds. Tu vas contacter Laguiller. On veut que tu sois super. Tu ne comprends pas ce que tu nous fais ? On en a ras le bol. On t’a demandé de dégager. Ce que tu nous fais, c’est super. Il faut que tu arrêtes. Tu ne comprends pas qu’on t’en veut. On te connaît. Tu vas te faire foutre. Il faut que tu habites Paris. Tu vas être acteur. On te cherche. On est énervé. Professeur. Nous sommes cyclothymiques. Tu es un chef.

Lundi 5 août 2013.

Tu es fou. Tu vas nous faire Trotski. Acteur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie ? Tu vas nous faire Trotski ? Nous sommes Procureurs. Vous êtes fous. Nous sommes ton armée (dans un rire). Tu es un génie. On te pardonne. On va te bafouer. On va te calmer. On va t’enfermer. Tu vas faire de la chimie. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu te fous de Marie. Il faut que tu t’offres une Aston Martin. Ils s’en foutent. Tu vas être Onassis. Tu vas te foutre de cette Lapix. Tu doutes. Ils s’en foutent. On t’a pardonné. Tu es fou. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu nous fais Ventura. T’es un fou. Tu vas pouvoir comprendre ta lettre. Tu vas te faire une bouffe avec Gad El Maleh. T’as pas encore tout découvert. Tu vas faire l’amour avec Marie. Nous sommes Lutte Ouvrière. Il faut que tu remplaces Gabin. Il faut que tu rencontres Marie Drucker. Tu vas être Onassis. Professeur. Tu vas travailler. Ils s’en foutent. Tu veux être riche. Professeur. Acteur. On t’a compris. Il faut que tu bouffes avec Marie. Il faut que tu fermes ta gueule. Tu es fou. Il faut que tu arrêtes. Tu vas nous faire Trotski. Il faut que tu remplaces Gabin. Acteur. On va te voler. C’est une folie. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Tu es fou. T’as trouvé. Tu nous embêtes. Tu vas être professeur. Acteur (dans un rire). Nous sommes juifs. Acteur. Tu nous embêtes. T’es un fou. Tu n’auras plus de problème de fric. Tu veux militer. Tu en avais marre de ta célébrité. Tu vas être une célébrité. Tu es fou. Tu es fou. On s’en fout de ta célébrité. Tu vas te foutre de Drucker. On a compris ce que t’as voulu nous dire. Tu es fou. Acteur. Tu vas comprendre Bolufer. Tu vas nous faire Trotski. Tu nous fais Trotski. Tu es fou. On t’a tous compris. Nous sommes nazi. Tu vas être professeur. Tu es fou. Tu vas faire de la physique-chimie. On est fou. Nous sommes tes amis. Tu es Trotski. Tu es Sami. Tu nous fais Sarkozy. Tu te fous de cette psychiatrie. Il faut que tu t’offres une Aston Martin. On te fait ce procès. Ils s’en foutent. Nous sommes professeurs. On se fout de ta gueule. Il faut que tu bouffes avec Onfray. Il faut que tu sois professeur. Tu vas être professeur. T’es un salaud. Tu vas bouffer Flavie. On va te foutre en psychiatrie. Tu vas faire professeur. On va te foutre en psychiatrie. Tu vas te foutre de cette psychiatrie. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. Nous sommes Lutte Ouvrière. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu veux être acteur. Tu es un salaud. Ils s’en foutent. Tu vas faire professeur de psychiatrie. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu ressembles à Sarkozy. Tu fonctionnes comme Sarkozy. Tu vas comprendre cette psychiatrie. Tu vas retourner en psychiatrie. Nous sommes les IARSI. Tu nous fais Sarkozy. Tu nous fais Sarkozy. Tu vas bouffer avec Sarkozy. Tu vas bouffer Sarkozy. Tu vas avoir une grosse Ferrari. Tu vas bouffer avec Trotski. Tu nous fais Sarkozy. Tu vas faire Yves Montand. Ils s’en foutent. Tu crois que nous sommes Lutte Ouvrière. Tu es fou. Nous sommes ta police. Tu t’en fous de cette police. On va te bouffer. Tu vas te faire une bouffe avec Julie. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas être professeur ?! Tu es fou. Tu es fou. T’es encore fou. On t’a fait comprendre la psychiatrie. Acteur.

Mardi 6 août 2013.

Professeur. Tu nous fais ce procès. Tu vas être victime de la haute couture. Tu es fou. Tu vas être Trotski. Professeur. Tu as gagné. Tu nous fais ce procès. Tu te fous de cette psychiatrie. Tu te fous de Marie. Tu nous fais Trotski. Professeur. Tu as compris. Vous pensez. Tu vas t’enfermer. Tu nous fais ce procès. Tu nous fais de la psychiatrie. Tu es en bonne santé. Tu te foutais de cette psychiatrie. Tu nous fais Trotski. Tu te foutais de Sarkozy. Tu te foutais de Trotski. C’est faux. Tout est faux. Tu nous as eus. Il faut que tu remplaces Lino. Vous êtes fous. Tu bouffes Drucker. Tu nous as eus. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Tu vas être un homme d’affaires. Tu t’en fous de Trotski. Tu veux nous tuer. Tu veux être professeur. Tu es fou. Tu es fou. Il faut que tu travailles. On pue. Tu nous fais Trotski. Nous sommes tes amis. Tu veux être acteur. Tu veux militer. Nous sommes l’UMP. Tu vas travailler. Tu vas nous représenter. Tu vas te faire une bouffe avec Trotski. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Tu es fou. Tu vas te foutre de France 2. Tu te fous de France 2. On veut te rencontrer. Tu nous fais Trotski. C’est faux. Tu es un connard. Tu as de beaux yeux. On t’a payé. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Tu nous fais Trotski. T’es un fou. Tu vas être ouvrier. Ils s’en foutent. On t’a compris. Tu vas nous faire Gabin. On t’envie. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu es fou. Tu vas te foutre de Ghannouchi. Tu vas te faire une bouffe avec Guy. Tu vas te foutre de cette psy. Tu as compris. Tu te bas contre Sarkozy. T’as tout compris. Tu vas te faire une bouffe avec Trotski. Tu vas faire Trotski. Tu te fous de ton psy. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. Tu fais Trotski. Tu te fous de ta psy. Ils te prennent pour un mongol. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. Tu bouffes Trotski. Tu veux être notre président. T’es un fou. Tu es un grand président. On rigole. Tu veux être acteur. T’as une sale gueule. Ils s’en foutent. Tu es un salaud. Nous sommes nazis. Tu vas faire une rencontre avec Bolufer. On pue. Tu bouffes Marie. Il faut travailler. Nous sommes battus. On pue. Il faut que tu fasses du vélo. Tu remplaces Lino. Tu vas souffrir. Il faut que t’arrêtes de souffrir. Tu remplaces Lino ? Tu remplaces Lino. Tu veux souffrir. Tu veux t’en sortir. Tu vas t’en sortir. Tu vas t’arrêter de souffrir. On t’admire. Ils s’en foutent. Vous nous faites rire. Tu remplaces Lino. On regrette ce qu’on t’a fait. On te fait souffrir. On regrette ce que t’as fait. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Vous êtes français. Tu es fou. On s’en fout. On va te payer. Tu veux être ouvrier. On veut te bouffer. Tu veux être ouvrier. Tu es fou. Vous êtes professeur. Tu es fou. Tu vas nous faire ce procès. Acteur. Tu veux être ouvrier. T’es un fou. On te pardonne. Tu vas être acteur. Tu vas être acteur ? Tu nous emmerdes. Tu vas nous faire ce procès. Tu nous emmerdes. T’as trouvé. Tu nous emmerdes. Tu vas être ouvrier. Tu nous emmerdes. Tu vas te faire une bouffe avec Laguiller. Tu nous énerves. Tu nous emmerdes avec ce procès. Nous sommes policiers. Tu vas foutre la merde. Tu nous énerves. On va te faire ce procès. Nous sommes nazis. Tu nous emmerdes. On t’a surveillé. Tu nous emmerdes. Tu vas foutre la merde. Tu t’emmerdes. Tu vas foutre la merde. On t’emmerde. On pue. Tu vas être acteur. Tu as peur. Vous rêvez. Ils s’en foutent. Tu vas faire l’amour avec Nathalie. Tu vas faire Trotski. Tu nous fais Trotski. Tu nous fais ce procès. T’as un souci. Tu te suicides. Tu nous causes du souci. Tu te suicides. On va te suivre. Tu te fous de Marie. On veut te suivre. Tu es fou. Tu vas être professeur. Tu t’en fous de Trotski. Tu t’es préparé. Tu te fous de cette psychiatrie. On te fait ce procès. Tu es fou. Vous êtes professeur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Nous sommes Lutte Ouvrière. Tu te fous de Marie. Vous êtes professeurs. On t’a trouvé. Tu vas être prof de chimie. Tu vas te foutre de cette psy. Ils s’en foutent. Ils s’en foutent. Acteur. Tu vas pouvoir te foutre de Dieudonné. On t’a pardonné. Tu vas pouvoir te foutre de l’Egypte. Ils s’en foutent. Tu t’en fous d’être professeur. Tu vas te faire une bouffe avec Onfray. Tu vas te faire une bouffe avec Ghannouchi ? Nous sommes professeurs. Ils s’en foutent. On va te bouffer. Ils s’en foutent. Tu as fait une découverte. Tu vas être acteur … Vous souffrez. Tu vas être acteur. On te dit merci : On en a marre de cette psychiatrie. On a plaisanté. On veut plaisanter. Tu es fou. Acteur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu veux être acteur. Ils s’en foutent. Tu vas être professeur. T’es encore fou. Tu vas être acteur. Tu vas pouvoir te foutre de El Maleh. On va te pardonner. Tu vas pouvoir fumer. On t’a pardonné. Vous souffrez. Nous avons mal. Tu vas être acteur. Vous êtes professeur. On va te pardonner. Nous avons peur. On en a marre de ton procès. Il faut qu’on te trouve un contrat. Nous sommes professeurs. Tu ne veux pas être professeur ? Tu vas te faire une bouffe avec El Maleh. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. Tu veux être acteur. Tu vas fumer. Vous êtes professeur. Tu es fou. Tu nous fais Trotski. Vous êtes professeur. Tu veux être professeur. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu es un intello. Tu ressembles à Sarkozy. Tu vas pouvoir te foutre de Sarkozy. Tu bouffes Sarkozy. Tu travaillais. Tu es fou. Tu es fou. Nous sommes des travailleurs. On t’a trouvé. Tu vas nous bouffer. Tu vas remplacer Gabin. Acteur. Tu vas pouvoir être professeur. Tu vas pouvoir te foutre de Fillon. Ils s’en foutent. Tu vas être professeur. Ils s’en foutent. Nous sommes tes professeurs. Tu t’en fous de Lutte Ouvrière. Nous sommes Lutte Ouvrière. Tu t’en fous de Marie. T’es un fou. Tu t’en fous de Marie. Tu nous fais Trotski. Tu es Trotski. Tu es gentil. Tu te fous de Marie. Il faut que tu rencontres les Sarkozy. Tu es Trotski. Tu vas réformer la psychiatrie. Tu nous as fait comprendre la psychiatrie. Il faut que tu portes plainte contre Sarkozy. Tu te bas contre Sarkozy. T’es un Trotski. Tu te fous de Sarkozy. Nous sommes les IARSI. Tu bouffes Sarkozy. On te remercie. On s’en fout de cette psychiatrie. Tu vas faire Trotski.. On s’est excusé. Acteur. Tu vas faire de la chimie. Tu vas faire acteur. Tu vas te foutre en l’air. Tu vas être Onassis. Tu t’en fous d’être acteur. Ils s’en foutent. Tu veux être acteur. Tu es fou. Il faut que tu nous fasses un projet. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu vas faire l’amour avec Marie. Tu vas travailler. Tu vas comprendre Marie. Tu vas être professeur. Tu t’en fous de la chimie. Tu vas faire de la philosophie. On s’en fout de ta philosophie. On s’en fout de ta célébrité. Il faut que tu fasses de la chimie. Producteur. Tu vas te faire une bouffe avec Nagui. Nous sommes tes amis. Tu es gentil. Tu vas nous aimer. Tu vas bouffer Sarkozy. Tu nous fais Trotski. Tu vas être acteur. Tu vas nous bouffer. Nous sommes morts. Tu vas nous faire Trotski. Tu es gentil. Tu es un homme mort. On s’en fout de ce procès. On en a marre de ce procès. Ils s’en foutent. On t’appelle. Tu bouffes Sarkozy. Tu te fous de Sarkozy. On t’appelle. Nous sommes producteurs. Tu te fous de Sarkozy. Tu nous fais rire. Tu vas être producteur. Nous sommes professeurs. Tu vas nous faire Trotski. Tu bouffes Marie. Tu vas te faire une bouffe avec Nathalie Arthaud. Nous sommes vos producteurs. Tu aurais pu être acteur. Tu vas tout gâcher. Tu vas être acteur. Tu es un séducteur. Tu nous as fâchés. Tu te fous de Marie. Tu vas être professeur. Vous êtes fâchés. On va te chercher. Tu vas être professeur. Tu vas être star. On t’a changé. On va te changer. Ils s’en foutent. On va te chercher. Tu vas être star. Vous êtes star. Nous sommes schizo. Nous sommes tous schizo. Nous sommes énervés. Nous sommes schizo. Il faut que tu remplaces Lino. Tu es un salaud. Tu es un Sarko.

Mercredi 7 août 2013.

Tu te fous de Marie. Tu veux être ouvrier. Tu veux être Trotski. T’as trouvé. Tu deviens Trotski. Tu te fous de Perce-Neige. Tu nous fais du bien. Tu veux être professeur ? Tu veux être professeur. Tu deviens Trotski. Tu nous rappelles De Niro. Tu es beau. C’est une bonne nouvelle. Tu deviens fou. Vous êtes professeur ? Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu veux être Trotski. Tu es un socialo. Tu es un salaud. Tu soutiens Perce-Neige. Tu veux être professeur. T’es un fou. Nous sommes professeurs.  Nous sommes fous. Tu veux être Trotski. Ils s’en foutent. On va te parler. Tu veux être acteur. On n’arrive pas à te parler. Tu es un homme formidable. Tu vas nous faire Trotski. Ils s’en foutent. T’es un fou. Tu crois que nous sommes Lutte Ouvrière. Tu crois que nous sommes producteurs. T’as trouvé. On t’a bouffé. On va te bouffer. Tu es fou. Tu es fou. Vous souffrez. On a plaisanté. Ils vont te bouffer. Vous souffrez. Tu vas pouvoir te foutre de Dieudonné. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu es un homme mort. Nous sommes morts. Tu nous as condamnés. T’es fou. On t’a condamné. Nous sommes juives. Tu vas faire l’amour avec Marie. Tu es un salaud. Michel, c’est un salaud. Tu es un Sarko. Nous sommes des salauds. Tu es un salaud. Nous sommes verts. C’est un complot. Tu es un Sarko. Tu bouffes Sarko. Tu es comme Sarko. Tu veux te faire Sarko. Tu vas pouvoir te foutre de ces Aston Martin. Tu es beau. Tu nous fais Borloo. Tu vas nous faire Sarko. Tu vas faire une bouffe avec Sarko. Tu vas faire une bouffe avec Arthaud. Tu vas faire une bouffe avec Lionel. Tu vas faire un procès. On va être cassé. On veut te faire un procès. Tu vas être cassé. Tu vas défendre Amina. Tu vas te casser. Tu es un homme normal. Tu vas te casser. Tu vas bouffer avec Drucker. Tu vas te casser. Tu vas être acteur … Nous sommes nazis. Tu t’en fous de Marie. Acteur. Tu vas te foutre en l’air. Tu es fou. Acteur. Vous êtes super. Tu vas te foutre de Bolufer. Nous sommes des Sarko. Tu vas te faire une bouffe avec Sarko … Tu vas te faire une bouffe avec Arthaud. Tu nous fais un procès. Ils s’en foutent. On te comprend. T’es un fou. Acteur. On s’en fout de tes procès. Tu vas être cassé. T’es un fou. Acteur. On va te faire ce procès. T’es un fou. On t’a agressé. Tu veux être acteur. Tu vas foutre la merde. Tu nous emmerdes. Tout le monde t’emmerde. On est médecin. Tu es un Trotski. Tu t’emmerdes. Tu vas te faire une bouffe avec Nathalie Arthaud. On s’en fout de Nathalie Arthaud. Tu nous emmerdes. Tu nous rappelles Trotski. T’as eu un énorme courage. On t’a trouvé très gentil. Tu vas remplacer Hardi. Tu vas diriger Lutte Ouvrière. Nous sommes nazis. Tu t’en fous de Sarkozy. Tu vas faire acteur. Tu vas faire une bouffe avec Drucker. Tu vas faire une bouffe avec Gad el Maleh. Tu nous emmerdes. Tu es un homme gentil. Tout le monde t’emmerde. T’aurais pu faire Garde des Sceaux. Tu vas nous faire Trotski. Nous sommes psy. Tu emmerdes Trotski. On se fout de ta gueule. Tu nous fais Trotski. Tu vas faire une bouffe avec Besancenot. Tu vas être professeur. Tu vas être professeur de chimie. Tu séduis Marie. Vous êtes fous. Tu veux être acteur (dans un rire). Tu nous séduis. Vous pensez. On veut vous fiancer. Il faut que tu présentes le JT. Tu es fou. On est fou. A quoi vous pensez ? Il faut que tu penses à Marie. Tu as de bonnes pensées. On va t’embrasser. Tu es d’une grande beauté. Tu veux être acteur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu es gentil. Vous êtes fous. Tu vas te foutre de cette Julie. Tu vas faire une bouffe avec Julie. Nous sommes des salauds. Tu t’en es sorti. Il faut que tu passes un diplôme de psychiatrie. Tu es psy. Il faut que tu remplaces Lino. Tu nous fais Trotski. Tu t’en fous de Sarkozy. Il faut que tu bouffes avec Trotski. Nous avons peur. Tu es un grand acteur. Vous êtes fous. T’as un souci. Tu vas être professeur. Tu vas pouvoir te foutre de tes procès. On s’en fout de ce procès. Acteur. On sait ce que vous pensez. C’est un grand procès. T’es un homme mort. C’est un procès. On en a marre de ces procès. On s’en fout de tes pensées. T’es un fou. Tu vas nous faire penser. On va te faire penser. On va te massacrer. On va te massacrer. On va te faire un procès. Acteur. C’est une chasse à l’homme. On te pardonne. Tu t’en fous de Marie. On va te pardonner. Vous souffrez. On te pardonne. Vous êtes fous. Tu vas pouvoir te faire une bouffe avec Benichou. On s’en fout de Benichou. Nous sommes morts. Tu vas pouvoir te faire une bouffe avec Drucker. Nous sommes morts. Ils s’en foutent. On te bouffe. Tu es fou. Tu es fou. Il faut que tu pardonnes. T’es un vieux fou. On te pardonne. Nous sommes nazis. Tu vas faire Trotski. Ce sont des petits soucis. Tu te fous de Sarkozy. Tu pardonnes. Il faut que tu pardonnes. Tu t’en fous de Sarkozy. Il faut que tu pardonnes. Tu te fous de Marie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu vas bouffer Hervé This. Tu es comme Drucker. Tu es comme Marie. On te pardonne. Tu t’en fous de Marie. Tu vas faire une bouffe avec Pécresse. Tu t’en fous de Marie. Tu t’en fous de Pécresse. Il faut que tu rentres dans une masterclass. Tu t’en fous de Marie. Tu es fou. On te pardonne. Tu te fous de Marie. Il faut que tu fasses de la psychiatrie. On t’a enterré. Tu te débines. T’as une folie. Tu t’en fous de ces boites de nuit. Il faut que tu nous fasses Sarkozy. Tu vas pouvoir conduire une Aston Martin. On va te payer. On te fait ton procès. Ils s’en foutent. Tu vas être Prix Nobel. C’est une bonne nouvelle. T’es un fou. On te trouve super. Acteur. Marie, elle te trouve super. Nous sommes juives. Acteur. Tu es fou. Tu vas pouvoir conduire une Aston Martin. On t’a compris. Nous sommes nazis. Tu es fou. Tu es fou. Tu vas faire une bouffe avec Drucker. Acteur. Menteur. Tu es fou. Tu vas être acteur. Tu es fou. Tu vas être professeur. Nous sommes professeurs. Tu t’en fous de faire professeur. Il faut que tu fasses du théâtre. Nous sommes des professeurs (dans un rire). Nous sommes tes professeurs. Tu es super. Elles s’en foutent. Tu vas nous faire Trotski. Tu t’en fous de penser. On te bouffe. On va te foutre en psychiatrie. Ils s’en foutent. Vous êtes fous. On va te récompenser. Acteur. Ils s’en foutent. Tu es fou. On t’avait pardonné. Tu veux être professeur. Tu vas être pardonné. On va te pardonner. Ils s’en foutent. Tu vas pardonner. Tu vas te foutre de Bonnaffe. Tu vas te faire foutre. On t’attendait. Tu vas te faire une bouffe avec Bonnaffe. On t’a rien fait. Tu veux être professeur. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Tu veux être professeur. Vous êtes professeurs. T’as trouvé : On est en train de te bouffer. T’es en train de nous bouffer. Tu es un professeur. On veut te bouffer. Vous nous bouffez. Tu es un Sarko. Tu veux faire Trotski. Tu es Trotski. Tu es sorti. Tu veux être producteur. Tu es Trotski. Tu t’en fous de ces partis. Tu es professeur : T’as compris. Acteur : T’as pas encore trouvé. Tu vas faire une bouffe avec Sarko. On s’en fout de Sarko. Tu vas être prof de chimie. Il faut que tu fasses du théâtre. On vient te chercher. On va te chercher. Tu es atteint de mégalomanie. T’es encore fou. T’es fou. On s’en fout de Michel Onfray. T’es fou. On vient te chercher. Ils s’en foutent. Tu vas te faire foutre. On vient te chercher. Il faut que tu habites avec Marie. Tu bouffes Marie. Ca nous emmerde. Ta mère, elle nous emmerde. Tu vas être acteur. Tu t’en fous de faire professeur. Tu vas être professeur. Tu vas te foutre de cette chimie. Tu vas être prof de psychiatrie. On vient te chercher. Ca nous emmerde. Elles s’en foutent. On vient te faire chier. On vient te chercher. T’es encore fou. On vient te chercher. T’es un fou. Tu vas faire professeur. Tu veux faire professeur. Tu vas te faire foutre. Tu vas faire fou. Tu progresses. T’es un fou. On t’a empêché. Tu vas te faire tuer. Tu vas te faire tuer. Tu vas te faire foutre. Tu nous emmerdes. Tu veux foutre la merde. Tu t’emmerdes. Tu es un aristo. Tu vas foutre la merde. Tu vas être acteur. Tu vas être prof de psychiatrie. Nous sommes profs de psychiatrie. Tu t’en fous de ta Marie. T’as compris. On s’en fout de cette psychiatrie. Tu es comme papi. Tu t’en fous de Marie. Elle te trouvait gentil. T’en avais marre de cette psychiatrie. Tu vas être prof de chimie. On te fait ce procès. Vous êtes prof. Tu vas être prof de chimie. On s’en fout de cette psychiatrie. Tu vas être professeur. Tu vas être prof de psychiatrie. Tu es gentil. Tu te fous de Sarkozy. Tu vas te foutre de cette psychiatrie. Tu te fous de cette psychiatrie. On est gentil. Tu vas te foutre de Marie. Tu vas faire une bouffe avec Nagui. On ne t’a pas encore tous compris. Ils s’en foutent. Nous sommes des voleurs. On t’a tous compris. On s’en fout de cette psychiatrie. Tu te fous de Marie. Tu le fais ce procès. Tu es Trotski. Vous êtes professeur. Tu es fou. Tu es un progressiste. Tu vas faire Trotski. Tu nous causes du souci. Tu te suicides. Tu vas être professeur. Tu es fou. Tu t’en fous d’être acteur. Tu es fou. Acteur. Tu nous emmerdes. Tu vas être auteur. Nous sommes tes professeurs. Tu es acteur. Tu veux être acteur. On est fou. Tu es un super professeur. Vous êtes fous. Vous êtes professeur. Tu t’en fous d’être professeur. Il faut que tu fasses un projet. Vous êtes fous. Vous êtes fous. On s’en fout de ces procès. Vous faites du progrès. On souffrait. On regrette ce qu’on fait. Elles s’en foutent. On sait ce que tu fais. Tu souffrais. Tu nous bouffais. Tu souffrais. Tu abandonnes. Tu es fou. Il faut que tu nous pardonnes. Tu vas être professeur. Tu nous fais ce procès. C’est un grand procès. Tu fais du progrès. Ils s’en foutent. Tu souffrais. Nous sommes juives. Tu t’en fous. Tu veux être professeur. Ils s’en foutent. Tu vas te foutre de Bolufer. Tu es fou. Tu fais du progrès. Tu souffrais. Tu es fou. Tu vas faire Steeve McQueen. Tu veux être prof d’anglais. Vous êtes fous. On souffrait. Ils s’en foutent. Pourquoi t’es pas resté ? En boite de nuit en vacances. Tu ne comprends pas que tu souffres ? C’est une calamité. Vous êtes fiancés. On vous a fiancé. Tu nous as fait comprendre que tu souffrais. Tu vas être professeur. Tu vas faire ta rentrée. T’es un fou. Tu vas recommencer. C’est un grand procès. Tu vas nous faire Trotski. On t’a agressé. Tu es fou. T’es un fou. Tu vas faire une bouffe avec Marie ! Acteur. Acteur. On en a ras le bol. Ils s’en foutent. Tu leur fais un procès. C’est pas normal ce qu’ils t’ont fait. Ils regrettent ce qu’on fait. On t’admirait. On souffrait. On t’admirait. C’est normal ce qu’ils t’ont fait. On t’implorait. Tu souffrais. Tu crois que tu vas faire une bouffe avec Nagui. Tu crois qu’on va te rencontrer ? Tu te forçais. Tu penses encore à ton procès. Tu penses à Marie.

Jeudi 8 août 2013.

Tu vas être reçu à l’Elysées. Tu veux être une star. Tu vas être une star. On ne se fout pas de ta gueule. Tu vas te faire une bouffe avec Nagui. Tu nous trouves mauvais. Tu vas être star. Tu remplaces Lino. Tu ne veux pas travailler. Tu vas être une grosse star. Tu veux nous mettre en prison. Nous sommes procureurs. On te trouvait bon. Tu es une grosse star. C’est une grosse histoire. Tu remplaces Lino. Tu veux être une star. Tu vas nous foutre en prison. Tu as raison. Tu es une star. Tu nous fais ce procès. Tu es une star. Tu veux te faire tuer. Tu vas être une star. Tu n’aimes pas Lino. Tu nous trouves mauvais. Tu veux être une star. On ne se fout pas de ta gueule. Tu vas être star. Tu vas pouvoir te foutre des inconnus. Tu sens bon. Vous êtes morts. Nous sommes battus. Tu vas pouvoir te déguiser. Tu as battu l’Elysée. Tu es fou. Nous sommes fous. On s’en fout de nos préjugés. Tu crois qu’on te massacrait. On se bouffait. Tu es fou. On te comprend. Vous êtes français. Nous sommes français. On sait ce que tu pensais. Tu crois qu’on t’a pardonné. Ils s’en foutent. T’es un fou. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas te foutre de l’Elysée. Vous êtes fous. On sait ce que vous pensez. Vous nous faites un procès. On s’en fout de Drucker. Vous nous faites penser. Vous souffrez. Tu mens. Tu t’en fous de Drucker. Vous êtes super. Tu vas conduire une Aston Martin. Nous sommes nazis. Tu vas nous faire marrer. Tu vas faire une rencontre à l’Elysée. Ils s’en foutent. Tu souffres. Nous sommes l’Elysée. Tu vas travailler pour l’Elysée. Tu vas t’amuser. Tu vas nous espionner. Tu vas nous contrôler. Vous vous islamisez. Tu vas faire une bouffe avec Drucker (dans un rire). Tu vas faire une bouffe avec Marie. Tu aimes Marie. Tu es notre sami. Tu vas t’amuser. Tu vas te faire une bouffe avec Nawel. Tu vas être Prix Nobel. Nous sommes nazis. Tu vas te faire une bouffe avec Guy. Tu vas être prof de psychiatrie ? Nous sommes psy. Tu vas te foutre de cette psychiatrie ? Tu es fou. Il faut que tu fasses de la physique-chimie. Tu vas être prof dans un Lycée. On s’en fout de tes procès. Vous êtes fous. On t’a compris. Nous sommes l’UMP. On te fait ce procès. On va te foutre en psychiatrie. Tu es comme papi. Il faut fumer. Ils s’en foutent. Vous souffrez. Il faut que tu fasses de la psychiatrie. C’est des moqueries. Nous sommes les IARSI. Tu vas être top-modèle. Tu vas te faire une bouffe avec Nawel. Tu vas pouvoir te foutre de Nawel. Tu vas te foutre de Nawel. Nous sommes nazis. Tu vas te faire une bouffe avec Trotski. Tu t’en fous de Sarkozy. Il faut que tu aides Sarkozy. Il aime Trotski. Tu te fous de Trotski. Nous sommes vos producteurs. Tu nous rappelles Woody. Tu aimes Marie. Tu n’aimes pas Marie. Tu te fous de Marie. Nous sommes profs de psychiatrie. Tu es fou. Tu t’en fous. On s’en fout de la psychiatrie. Il faut que tu sois Onassis. Tu vas te suicider. Tu en as marre de ces moqueries. Tu es fou. Tu nous fais ce procès. On t’a observé. Tu t’en fous de ta psychiatrie. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Onfray. Tu crois en Dieu. On s’en fout de cet Onfray. On te fait marrer. Tu vas pouvoir bouffer Guy. Elles sont toutes belles. Tu vas faire Henri Alleg. Tu es fou. Tu t’en fous de Marie. On est fou. On t’a contrôlé. T’as un projet : Tu veux voyager. On te trouve fort. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu veux être acteur. On est tous fous. On est fou. Tu bouffes Flavie. Tu vas être reporter. Tu vas être président. On s’en fout de ta vie. On veut te récompenser. Vous pensez. Tu t’en fous. Tu es fou. Tu notes ce qu’on dit. Vous êtes fous. Tu t’en fous de ces Iarsi. Il faut que tu présentes Vivement Dimanche. Vous souffrez. T’es un fou. Il faut que tu fasses de la physique-chimie. On est psy. Tu nous as mobilisés. Tu es psy. Ils s’en foutent. Tu vas te mobiliser. Acteur. Tu vas faire une bouffe avec Michel Onfray. Vous êtes fous. On est français. Vous êtes français. On est fou. On vient te chercher. On est fou. On t’a compris. On est gentil. Tu t’en fous de cette chimie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu te fous de Marie. Tu es fou. Tu te fous de Marie. C’est ta chérie. Tu te fous de Sarkozy. Vous êtes fous. Tu te fous de cette chimie. C’est ta vie. Vous êtes fous. Tu écrivais. Tu souffrais. On souffrait. Acteur. Nous sommes producteurs. Tu bouffes Marie. Tu es fou. Tu souffrais. Tu bouffes Marie. Tu te fous de Nathalie. Tu t’en fous de Laguiller. Tu t’en fous de NKM. Au secours. Nous sommes tes professeurs. Tu vas te soigner. Tu vas te renseigner. Tu vas enseigner. On en a marre de ces procès. Tu vas être professeur d’Université. Tu vas enseigner la psychiatrie. On t’a renseigné. Nous sommes profs d’Université. Tu nous as passionnés. Nous sommes profs d’Université. Tu vas être professeur d’Université. On s’en fout de ces Universités. Vous souffrez. Ils s’en foutent. T’es acteur. Tu vas être professeur d’Université. Tu t’en fous d’être prof. Tu veux remplacer Lino. Tu vas te faire une bouffe avec Bruno Solo. Tu vas te foutre de ces deux parisiennes. Tu bouffes Marie. Tu vas pouvoir t’occuper. On te pardonne. Tu es gentil. Tu vas te faire une bouffe avec deux parisiennes. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Il faut que tu pardonnes. Tu remplaces Lino. Tu bouffes Bruno Solo. On te pardonne. On est fou. Tu remplaces Lino. Tu crois qu’on te pardonne. Tu crois qu’on est fou. Tu vas nous faire ce procès. Tu remplaces Lino. Tu crois qu’on te pardonne. Tu vas te faire une bouffe avec Marie ? Tu nous pardonnes ? Vous êtes fachos ? Il faut que tu pardonnes. Nous sommes schizo. Tu nous pardonnes. Tu es fou. C’est une chasse à l’homme. Nous sommes fachos. Tu vas pouvoir comprendre Bolufer. T’es un fou. On t’abandonne. T’as trouvé. On va te bouffer. Tu nous pardonnes. Tu nous as dénoncés. On t’a dénoncé. Tu vas nous faire ce procès. On t’a supporté. Tu es en train de changer. On va te forcer. Tu vas enseigner. Tu vas te forcer. Vous pensez. On te fait ce procès. Vous êtes français. On te fout la paix. Tu remplaces Lino. T’as trouvé. On va te forcer. Tu es fou. Vous êtes français. Tu es fou. A quoi ça sert de tout noter ? On s’en fout de ton procès. On sait ce que vous pensez. Vous mentez. Vous souffrez. On s’en fout de tes pensées. Tu nous fais ce procès. On s’en fout. Vous mentez. On sait que vous pensez. Tu t’en fous de ces français. On s’en fout de tes pensées. Tu nous embêtes. On s’en fout de vos français. On sait que vous souffrez. Tu remplaces Lino … Tu sais que tu nous embêtes. On veut vous forcer. On s’en fout de vos français. On veut vous forcer. Tu embêtes Marie. Tu es gentil. Tu nous fais Trotski. On s’en fout de ces français. Nous sommes français. Tu te forçais. Tu es fou. Tu veux nous faire Trotski. Il faut que tu travailles dans une boite de nuit. Tu es fou. Tu remplaces Lino. Tu es fou. Il faut que tu fasses de la physique-chimie. Tu vas faire une rencontre avec Marie … T’es encore fou. Tu remplaces Lino. On attend ce procès. Vous êtes fous. Tu vas pouvoir travailler. Tu t’ennuies. Tu vas travailler. Tu vas nous représenter. Tu es psy. Tu vas te marrer avec Marie. Tu es Trotski. Tu t’en fous de la physique chimie. On t’a compris. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Tu es Trotski. Tu vas pouvoir te foutre de ces nazis. Tu en avais marre du CNG. Tu vas nous massacrer. Tu es un génie. Tu t’en fous de Marie. On t’a protégé. Tu vas nous protéger. Tu es Trotski. On est psy. On va te protéger. On va te changer. Tu nous as protégés. Tu te bas contre Trotski. Tu es Trotski. Tu t’en fous pas de Perce Neige. Tu vas changer. Tu es Trotski. Tu te bas contre Sarkozy. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. Tu vas te faire une bouffe avec Marie. Nous sommes l’UMP. Tu vas travailler. Tu vas faire député. Tu vas être payé. Tu vas voyager. Tu vas t’engager. Tu vas nous protéger. Tu vas nous représenter. On t’a surveillé. Tu vas t’engager. Tu nous as changés. Tu vas draguer. Tu vas fumer. Tu vas danser. Tu vas te marier. Tu vas changer. Tu nous as changés. Tu vas faire de la télé. Tu vas nous représenter. On est handicapé. Ils s’en foutent. Tu es en danger. Tu t’en fous. On s’en fout. Tu vas être indemnisé. Nous sommes des travailleurs. Tu vas te mettre en danger. Tu vas travailler. Tu vas nous représenter. On va te changer. Tu nous as changés. Ils s’en foutent. Tu vas nous changer. Tu vas travailler. Ils s’en foutent. Tu es un grand député. Tu nous as écoutés. Tu vas nous faire de la télé. Tu es un mec réputé. Tu vas chanter. Vous souffrez. On s’en fout de chanter. Nous sommes fatigués. Vous êtes fous. Tu nous embêtes. Ils s’en foutent. On t’a massacré. Tu nous embêtes. On voulait te rencontrer. Nous sommes la DST. Tu vas changer. On s’en fout de ces préjugés. Tu veux changer. Il faut que tu fasses un tour au CNG. On va te massacrer. Tu vas nous changer. Nous sommes l’UMP. Tu vas changer. Ils s’en foutent. Tu vas faire une bouffe avec Malik. Tu vas nous changer. On va te massacrer. On sait ce que vous pensez. Tu vas être prof d’Université. Tu vas nous changer. Tu nous as changés. Tu nous fais Ventura. Tu as changé. Tu t’en fous de Ventura. Tu vas te viriliser. Tu t’en fous de cette Drucker. Tu vas nous mobiliser ? Tu nous fais Ventura. Tu nous as mobilisés. On va te massacrer. T’en avais marre de l’UDP. Tu vas te suicider. Tu t’en fous du Préfet. Tu vas te suicider. Vous souffrez. Tu bouffes le Préfet. Tu vas te suicider. Tu t’en fous. Tu es fou. On s’en fout de Libé. Il faut te suicider. Il faut te bouffer. Vous souffrez. On s’en fout de vous bouffer. Tu veux être acteur. On sait que vous souffrez. Tu vas être acteur. On est psy. Tu vas être professeur. Tu veux être acteur. Vous souffrez. Nous sommes nazi. Il faut te bouffer. Nous sommes des nazi. Il faut que tu fasses de la chirurgie. Il faut vous enfermer. Tu veux nous enfermer. Nous sommes nazis. Tu veux nous faire Trotski. Tu t’en fous de cette chimie. On s’en fout de Drucker. Tu t’en fous de France Info. Tu te fous de notre gueule. Tu es un intello. Ce que tu racontes est faux. Tu te fous de notre gueule. Nous sommes psy. Tu vas nous enfermer. On va t’enfermer. Il faut te la fermer. Il faut tu fasses de la chirurgie. Tu te fous de Marie. Tu vas nous faire Trotski. Tu vas pouvoir te foutre de ta mère. On veut te bouffer. Tu t’en fous de ta mère. Tu vas te faire une bouffe avec papi. Tu vas pouvoir te foutre de Marie. Tu vas avoir une grosse Ferrari. On est psy. Tu vas faire Trotski. Il faut que tu fasses de la psychiatrie. Tu es un prof de psychiatrie. On va te mettre en psychiatrie. Tu t’en fous de Marie Drucker. Ta tête est mise à prix. Nous sommes des militaires. Tu es un militaire. Tu nous as résistés. On va te chercher. Il faut que tu nous fasses un procès. Tu es un homme réputé. Tu es un député. On s’en fout de cette psy. Tu t’en fous de cette psy. Tu t’en fous de Marie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu vas nous résister. Tu es guéri. Tu es un prof de psychiatrie. Tu te fous de Marie. Tu remplaces Lino. Tu es un coco. Tu vas te foutre de St Cyr. Tu vas t’enfuir. Vous êtes coco. On te demande de partir. Tu as un grand avenir. On ne peut pas te mentir. Tu vas grandir. Il faut que t’arrêtes de souffrir. Il faut que t’arrêtes de mentir. Tu vas être producteur. On peut pas te mentir. Tu vas nous mentir. Tu vas pouvoir faire une bouffe avec Victor Hugo. Nous sommes religieux. On se demande ce que tu vas devenir. Tu es un homme religieux. On s’en fout d’être religieux. Il faut que tu fasses de la chimie. On te sourit. Tu t’en fous de Sarkozy. Tu t’en fous de Trotski. Tu es un génie. Tu es Trotski. Tu vas être Trotski. Il faut que tu restes ici. Il faut que tu développes la Tunisie. Tu es un Trotski. Ils s’en foutent. Nous sommes les IARSI. Tu vas nous dire merci. On s’en fout de ces producteurs. Tu t’en fous. Il faut que tu fasses de la chimie. Nous sommes les IARSI. Tu vas faire producteur. Tu te fous de ton père. Tu vas pouvoir te foutre de Marie. Tu es guéri. Tu as compris. Il faut que tu fasses de la chimie. T’as compris. Tu t’en fous de cette psychiatrie. Tu es Trotski. Tu es Trotski : Tu as fini. Tu as compris. Tu t’en fous de Lino. Tu te fous de Sarkozy. Tu te fous de Trotski. Tu vas te foutre de Lino. Tu te sens seul. T’as fini. Tu te fous de Lino. Tu te sens seul. Nous sommes seuls. T’as fini. Nous sommes nazi. Tu es Trotski. On va te rencontrer. Tu te sens seul. On sait que tu te sens seul. On t’a enfermé. Tu vas t’exprimer. On s’en fout de ton procès. Tu vas te promener. Ils s’en foutent. Ce que vous sentez. On s’en fout de ces moqueries. Elles sont toutes belles. On s’en fout de cette Nawel. Tu vas te faire une bouffe avec Nawel. Tu bouffes Nawel. Tu t’en fous de cette psychiatrie. Tu veux être top-modèle. Tu vas être Prix Nobel. Tu attends une bonne nouvelle. Tu es Trotski. Tu vas être Trotski. Tu te fous de Trotski. Nous sommes nazis. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker ? Tu as une mégalomanie. Tu te fous de Sarkozy. On t’a suivi. Tu es Trotski. Tu as compris. On va te foutre en psychiatrie. Tu racontes des conneries. Tu attends une bonne nouvelle. Tu vas te faire une bouffe avec Nawel. Qu’est-ce que tu vas foutre avec Nawel ? Tu te fous de Nawel. Nous sommes belles. Tu es un homme de progrès. Tu veux être Trotski ? Nous sommes belles. Tu vas être Prix Nobel de chimie. Tu vas pouvoir faire un tour en psychiatrie. On est gentil. Tu vas pouvoir faire une bouffe avec Nawel. Tu vas pouvoir comprendre la psychiatrie. Tu bouffes Nawel. Tu te fous de cette psychiatrie. C’est ta connerie. On t’a compris. On est fous. On t’a menacé. Tu remplaces Lino. On t’a menacé. Tu te fous de Nawel. Tu es acteur. Tu t’en fous d’être menacé. Tu vas te faire une bouffe avec Nawel. Tu vas pouvoir te foutre de cette Nawel. On en a marre de tes procès. C’est un procès. On veut te menacer. Tu t’en fous d’être menacé. Tu es professeur. Tu es menacé. On s’en fout de tes procès. Tu veux nous casser. Tu veux être menacé. On va te casser. On va te menacer. Vous pensez. On veut te forcer. Tu vas faire un procès. Tu t’en fous de te promener. Vous vous emmerdez. Vous souffrez. Tu te fous de Pécresse. Nous sommes l’UMP ? On s’en fout de te menacer. On veut t’aider. On veut t’aimer. Il faut que tu nous fasses Lino. Tu t’en fous de l’UMP. Il faut que tu remplaces Lino. Tu t’en fous de l’UMP. Tu es un coco. Tu remplaces Lino. On s’en fout de te menacer. Tu t’en fous de Borloo. Vous êtes coco. Tu veux te concentrer. ON VA TE DECOMPENSER. Nous sommes des pros. On s’en fout de cette mentalité. Tu es fou. A quoi ça sert de tout noter ? On te fait ton procès. Vous êtes fous. Nous sommes des Sarkos ? Nous sommes coco. On te prend pour un fou. On s’en fout de ces IARSI. Tu es gentil. Tu veux être gentil. Il faut que tu restes ici. Tu t’en fous de Paris. T’en as marre de tes psy. Ce que tu racontes est faux. On est fachos. Vous souffrez. On est psy. Tu es psy. Tu t’en fous de Marie. On est psy. Tu t’en fous de ces partis. On t’a compris. Tu t’en fous de ces partis. Tu es Trotski. Tu t’en fous de ces ouvriers. Tu vas être ouvrier ? Tu t’en fous de ces boites de nuit. Tu nous fais de la psychiatrie. On sait que t’es parti. Tu vas être producteur. C’est une mégalomanie. On sait pourquoi t’es parti. Nous sommes des nazis. Tu es Trotski. Tu vas être producteur. Nous sommes tes professeurs. Tu t’en fous de cette psychiatrie. Tu t’en fous de ces professeurs. Nous sommes tes professeurs ? Tu t’en fous de ces boites de nuit. Tu bouffes Marie. Tu t’en fous de cette psychiatrie. Tu veux être professeur. Tu vas être prof de chimie. Nous sommes professeurs. Tu es un professeur. Tu t’en fous de ces moqueries. Tu vas être professeur ?! Tu vas être prof de psychiatrie. T’as compris. Tu es fou. On en a marre de tes procès. Tu es Trotski. On va comprendre ce qui s’est passé. Ils t’ont menacé. Tu es fou. On t’a menacé. Tu en as marre de ces psy. Tu en as marre d’être menacé. Vous êtes fous. Vous êtes fous. On t’a menacé. Tu vas faire fou. Tu vas te faire une bouffe avec Marie Drucker. Vous êtes fous. On t’a fait ce procès. Tu te fous de Patrick Sébastien. Tu t’en fous d’être menacé. Tu vas être Trotski. Tu vas être prof de psychiatrie. Tu vas te foutre de Marie Drucker. Tu vas rencontrer Sarkozy. Tu vas rencontrer Marie Drucker. Tu t’en fous de la psychiatrie. Tu vas être prof de psychiatrie. Tu t’en fous de la psychique chimie. Tu vas rencontrer Marie. Tu vas rencontrer Sarkozy. On veut bafouer Trotski. C’est lui qui t’a foutu en psychiatrie. Tu es un génie. Qui t’a suivi ? Tu te bas contre Marie Drucker. Ca y est : T’as compris. Tu t’en fous de Marie Drucker. Tu t’en fous de la psychiatrie. Tu es un Trotski. Tu es un type gentil. Tu te fous de Marie Drucker. Tu es un petit génie. Tu es un type gentil. Tu bouffes Marie Drucker … Tu es un petit Trotski. Tu es un génie. Tu écoutes tes amis. Tu vas te foutre de Marie Drucker. Vous êtes fous. Tu es un type gentil. Tu es un cuistot. Tu te fous de Sarkozy. Tu vas te foutre de Sarko. Tu vas nous faire Trotski. Tu aimes Marie. Tu t’en fous de Sarko. Ce que tu racontes est faux. Tu vas te foutre de ton parti. C’est l’UDI. Tu t’en fous de Sarko. Tu t’en fous de l’UDI. Tu es Trotski. Tu bouffes Sarko. Tu t’en fous de Sarko. Nous sommes tes surveillants. On est ému. Tu en as marre de ce mépris. Tu es Trotski. Tu t’en fous de Sarkozy. Nous sommes gentils. Nous sommes tes surveillants. Tu vas travailler. Tu vas t’informer. Tu vas te foutre de tes surveillants. Il faut que tu nous fasses Trotski. Tu t’en fous de cette chimie. Tu t’en fous de cette psychiatrie. Tu vas pouvoir écouter les gens. Il faut que tu nous fasses Trotski. Tu t’en fous de Sarkozy. Tu es un homme petit. Nous sommes méchants. On ne te répond plus. Tu nous as fait comprendre qu’on pue. Tu vas pouvoir aimer les gens. T’as compris. On s’en fout de Sarkozy. Qui t’a suivi ? Tu te bas contre Sarkozy. Tu te fous d’El Maleh. Tu te fous de Sarkozy. Tu te fous d’Arlette Chabot. Tu vas être poursuivi. C’est de la calomnie. T’as compris. Tu fonctionnes comme un psy. Tu t’en fous d’être poursuivi. Tu es un psy. Tu vas être poursuivi. Tu vas pouvoir te foutre de cette Ferrari. C’est cette Marie. Tu racontes des conneries. Tu vas porter plainte contre Sarkozy. Tu vas être poursuivi. C’est ta connerie. On est psy. Qui t’a poursuivi ? T’as compris. On t’a poursuivi. C’est ta connerie. Tu fonctionnes comme ta psy. Tu racontes des conneries. Tu vas remplacer Lino. Tu vas être poursuivi. Tu fonctionnes comme Sarko. Tu vas être poursuivi. Tu te bas contre Sarkozy. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. Tu bouffes Trotski. On est psy. Tu t’ennuies. Tu vas être suivi. Tu es Trotski. Tu vas être poursuivi. Tu vas être suivi. Tu vas te foutre de Sarkozy. T’en as marre d’être suivi. On t’a suivi. Tu es un type gentil. Tu es psy. Tu étudies la psychiatrie. Tu es Woody. Tu es un type gentil. Tu es un Iarsi. On est gentil. C’est de la psychiatrie. Tu es gentil. On est gentil. Nous sommes gentils. C’est des petits soucis. Tu te fous de Marie. C’est ton amie. Tu respectes papi. Tu es Sarkozy. Tu t’en fous de Sarkozy. Tu es meilleur que lui. Tu respectes papi. Nous sommes les Iarsi. Tu remplaces Sarkozy. Tu es un Trotski. Tu t’en fous de ces Iarsi. On t’a choisi. Tu remplaces Sarkozy. Tu embrasses Marie. Il faut que tu sortes en boite de nuit. Tu remplaces Trotski. Tu embrasses Sarkozy. On t’a suivi. Tu remplaces Sarkozy. Tu remplaces Trotski. Tu choisis. On t’a encore choisi. Tu es gentil. Tu remplaces Sarkozy. Nous sommes la Sarkozie. Nous sommes tes amis. Tu embrasses Françoise Joly. Tu embrasses Ferrari. Qui t’a poursuivi ? Tu embrasses Marie. Tu vas pouvoir rencontrer ton parti. C’est l’UDI. Tu es différent. On t’a poursuivi. Il faut que tu choisisses ton parti. Tu vas pouvoir te foutre de François Mitterrand. C’est ta Sarkozie. Tu choisis Sarkozy. Nous sommes l’UDI. Nous sommes nazis. Tu aimes Sarkozy. Tu veux être suivi. Tu veux être un psy. Tu vas être suivi. Tu vas être un Iarsi. Tu vas faire de la psychiatrie. Tu t’en fous de Mitterrand. Tu es un Trotski. Tu vas être suivi. Il faut que tu sortes en boite de nuit. Tu t’en fous d’être suivi. Tu as compris. Tu vas comprendre la psychiatrie. On t’a suivi. C’est des moqueries. Tu nous as poursuivis. Tu es un Trotski. Tu te fous de Lino. Tu vas faire de la psychiatrie. Tu remplaces Trotski. On t’a poursuivi. Il faut que tu fasses de la psychiatrie. Tu remplaces Lino. Tu vas être poursuivi. Tu es un Lino. Tu embrasses Marie. Elle t’a poursuivi. On t’a fiancé. Tu vas te foutre de l’Algérie. Tu es un Lino. Tu nous as poursuivis. C’est ta Marie. Tu vas nous faire producteur. On t’a poursuivi. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Ils t’ont poursuivi. Tu vas te faire une bouffe avec Josy. Tu vas faire une bouffe avec Drucker. C’est ta Marie. On t’a suivi. On en a tous ras le bol. Tu es occupé. On t’a suivi. Tu t’es converti. Tu en as ras le bol. C’est de la moquerie. Il faut que tu sortes en boite de nuit. Il faut que tu ouvres une boite de nuit. Ta femme, c’est une folle. Nous sommes des folles. C’est de la moquerie. On est psy. Tu as écrit. Tu as compris. Tu as une bonne vie. Tu aimes Marie. C’est de la psychiatrie. Tu aimes Douieb. Tu adores papi. On adore papi. Tu attends. Il va t’aider. Il va te former. Tu vas être un grand député. Tu adores fumer. Tu adores écouter. Tu adores Cymes. Tu vas te foutre de Michel Cymes. Tu vas te foutre de Josy. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Tu vas te faire une bouffe avec Michel Cymes. Tu aimes Drucker. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. C’est de la psychiatrie. Vous souffrez. On vous a attaqué.

2 heures du matin :

Tu aimes Marie. Tu aimes Michel Cymes. Tu aimes militer. Tu aimes Trotski. Vous souffrez. Tu aimes pardonner. Tu es fou. Tu adores pardonner. On est condamné. Tu adores condamner. Tu vas pouvoir nous condamner alors. Tu adores condamner. Tu adores Michel Cymes. Tu es fou. Tu vas pouvoir condamner. Tu vas pouvoir nous condamner alors. On se demande ce que tu fous ici. Tu te prends pour Arafat. Tu veux être condamné alors ? On t’avait pardonné. Vous êtes des vieux fous. Tu adores tes français. Tu vas être condamné. Tu adores la Tunisie. Tu aimes Marie. Vous mentez. Vous souffrez. Tu aimes condamner. Tu vas être producteur. Pourquoi vous nous mentez ? Vous souffrez. On s’en fout de Michèle Morgan. Tu vas payer. On va te massacrer. Tu as payé. Vous souffrez. Tu remplaces Lino. Il faut que tu remplaces Lino. On t’a bouffé. Tu nous as cassés. On ne se ressemble pas. Tu veux nous bouffer.

4 heures du matin :

Ce sont des chiens. On va te massacrer. Tu es fou. Tu nous trouves mauvais. Tu es un Trotski. Tu es un prof de physique chimie. Tu les aimes bien. Tu es un Lino. Tu es fou. Tu as tout découvert. Tu as perdu. On pue. Tu es un Lino. Tu vas t’occuper de Bruno Solo. Tu vas te foutre de Lino. Tu es Lino. Tu as perdu. On a perdu. T’as tout découvert. On t’a accueilli à bras ouverts. Tu es un psy. Tu remplaces Lino. Tu nous rappelles Napo. Tu bouffes Sarko. C’est de la psychiatrie. Nous sommes verts. Tu es un singe. Tu es fou. Tu vas faire une bouffe avec Sarkozy. On est vert. On a souffert. Tu as souffert. On t’aime bien. On a tout découvert. Vous êtes fous. Tu vas te venger. Vous êtes vert. Tu es un Trotski. Tu t’en fous de Sarkozy. Tu vas pouvoir te foutre de l’UDP. Ils se sont moqués. Tu t’es moqué. Tu as cherché. Vous souffrez. On t’a cherché. Nous sommes des minables. Nous sommes tes minables. Vous vous moquez. Vous souffrez. Tu es un minable. On sait ce qui s’est passé. Vous nous mentez. Vous nous trompez. Vous souffrez. C’est interminable. Nous sommes des minables. On est tous fous. Tu vas te faire une bouffe avec Djamel Debbouzze. Tu bouffes Djamel Debbouzze. Tu vas te foutre de Djamel Debbouzze. Vous nous mentez. Vous souffrez. On est des Sarkozy. On est nazi. Vous vous plantez. On est des Sarkozy. On est gentil. On t’a suivi. Tu es acteur. Tu es guerrier. On est guerrier. On se bat contre Trotski. On est Trotski. Tu t’en fous de te marier. On est producteur. Tu vas te marier. Tu aides Trotski. Tu aimes Marie. Il est fou. Il a tout noté. Tu vas nous faire Trotski. On est fou. Tu es Trotski. Tu vas nous marier. On est des Trotski. Tu es Trotski. On est des minables. T’as toujours été acteur. Elles te font peur. On te fait rire. Tu nous rappelles Coluche. Tu écris Ma vie. Tu t’en fous de Rousseau. Nous sommes tes professeurs. Tu t’intéresses à Rousseau.

Vendredi 9 août 2013.

C’est plus de la psychiatrie. C’est de la gériatrie. Tu t’abandonnes. On t’abandonne. Tu te fous de Sarkozy. Tu te fous de Marie. Tu n’es qu’un ouvrier. Il faut crier. Il faut que t’arrêtes. On t’a supplié. Il faut que tu pardonnes. On te pardonne. Il faut que tu pardonnes. Tu es un Trotski. Tu n’es qu’un ouvrier. C’est du mépris. C’est des moqueries. Il faut que tu lui pardonnes. Il faut que tu nous pardonnes. Tu vas être militaire. Tu vas être milliardaire. Tu vas être super. Tu as souffert. Tu es super. Tu es un militaire. Tu as milité pour les ouvriers. Tu es super. Tu bouffes Bolufer. C’est de la psychiatrie. Tu as un diplôme de psychiatrie. Tu vas être militaire. Nous sommes militaires. On te trouve super. Tu vas être milliardaire. Tu aimes ta psychiatre. Tu aides Sarkozy. Tu es Trotski. Tu écris. Tu es militaire. C’est de la psychiatrie. Tu es intéressé. Tu vas être militaire. Tu as milité. Tu leur as fait de la psychiatrie. On souffre. Ils ont eu honte. Tu es agressé. On est fou. Ils s’en foutent. Tu vas informer. Tu as informé. On t’a admiré. On souffre. Tu souffres. Tu es fou. Tu souffres. C’est ta fiancée. On vous a fiancé. Tu rêves de Marie. Tu souffres. Tu vas t’arrêter. Tu vas marcher. Tu souffres. Tu as changé. Tu es fou. Tu t’en fous de Marie. T’es un fou. Nous sommes les députés. Nous sommes l’UMP. Tu as choisi Sarkozy. On veut réformer. Tu veux révolutionner. Tu vas pouvoir travailler. Tu vas trouver du travail. On t’a observé. Tu nous as informés. Tu vas nous former. Tu vas nous informer. Tu vas présenter le JT. Tu es gentil. Tu t’en fous d’être gentil. Tu vas nous représenter. Tu vas nous former. On s’en fout des JT. Il ne s’est rien passé. T’es un fou. Tu vas être acteur. Tu es un futur producteur. Tu te fous de ces JT. T’es un fou. Tu vas être député. Vous choisissez. Tu vas informer. Tu nous as encore formés. Tu es Trotski. On s’en fout de Dupont Aignan. Vous souffrez. Vous résistez. Vous dormez. Tu es un homme réputé. Tu es un homme résistant. Vous vous trompez. Tu vas changer. Tu nous as respectés. T’es un fou. Tu vas être député. Nous sommes résistants. Tu nous as résistés. Tu nous fais Trotski. T’es un fou. Tu es un homme puissant. Tu es Trotski. Tu parles aux députés. Tu es un député. Tu es Trotski. Tu vas informer le pays. Tu vas quitter le pays. Tu es un psy. T’es un fou. Tu es malade. On est psy. On est malade. Tu es président. On s’en fout de ce président. Tu vas faire une bouffe avec le président. Tu veux être le président. Il faut réformer. Vous souffrez. Nous sommes souffrants. On s’en fout de la foule. Tu veux être puissant. Tu es un puissant. Tu t’en fous de Marie. Tu aimes Marie ? On t’a pardonné. Tu aimes pardonner. Tu bouffes Dieudonné. Tu as pardonné. Tu vas te faire massacrer. On t’a massacré. Tu t’en fous de Marie. C’était ton amie. Tu t’en fous de Sarkozy. Tu es un homme sain. Vous puez. Il faut arrêter ton procès. Tu t’en fous de ton professeur. C’est JC Tabet. Il faut que tu sois député. Nous sommes vos députés. On t’a écouté. On t’a écouté. Vous souffrez. Il faut que t’arrêtes ton procès. On t’a critiqué. Tu as un problème d’identité. On s’en fout de cette religiosité. Tu es un homme réputé. Tu adores fumer. Tu as arrêté de fumer. Tu as bien fait. Vous souffrez. Vous souffrez. L’UDP (Union des Physiciens, association de professeurs de Physique-Chimie dans le secondaire), ils t’ont massacré. On a regretté. Tu voulais chercher. Tu vas faire une bouffe avec Drucker. Tu vas nous dénoncer. On va vous bouffer. On va vous menacer. Tu vas être prof de ciné. Tu es consterné. On est consterné. Ils s’en foutent. On va vous dénoncer. Tu vas être professeur. Tu vas être prof de publicité. Tu vas être prof d’Université. On t’a dénoncé. On en a marre de ton ciné. Vous souffrez. Il faut que tu nous parles du CNG. C’est d’une grande beauté. Vous découvrez. Ils t’ont regretté. On s’en fout du CNG. On s’en fout. Tu es un sale sunnite. Il faut vous regarder. Pourquoi vous nous regardez ? Tu crois qu’on va le faire ton ciné ? Nous sommes sunnite. T’as trouvé ? Vous nous bouffez. Tu vas te faire tuer. Tu es fou. On a marre de nos préjugés. Tu t’en fous de Josy. Tu bouffes Josy. Tu t’en fous de Josy. Nous sommes les Iarsi. Tu bouffes Marie. Elle s’est convertie. Nous sommes les Iarsi. Tu t’en fous de Marie. On en a marre de Josy. Marie Drucker, elle t’aimait. Tu lu plaisais. Tu es un génie. Tu es un type gentil. Nous sommes tes voisins. T’en as marre de ces nazis. Tu nous contrôlais. Tu vas être acteur. T’en as marre d’être acteur. Tu es un sunnite. On en a marre de tous ces cons. Nous sommes des cons. On en a marre de cette Bolufer. Vous allez comprendre Bolufer. Elle te trouve super. Tu vas être producteur. Nous sommes procureurs. On a mal pour cette Drucker. Vous rêvez. Tu vas le faire ce procès. Vous souffrez. Tu vas être star de ciné. Tu vas nous observer. Tu vas nous filmer. T’en as marre de fumer. On en a marre de ces députés. Nous sommes producteurs. Tu nous as écoutés. Nous sommes vos producteurs. On s’en fout de vos producteurs. Nous sommes des acteurs. Nous sommes la DST. Tu vas protéger les gens. Nous sommes des menteurs. Tu es un menteur. Tu es un producteur. Tu t’en fous d’être acteur. Nous sommes des menteurs. Tu vas pouvoir enseigner le ciné. Tu nous as renseignés. Tu vas être star de ciné. Tu veux être acteur. Tu es un menteur. Tu es un emmerdeur. Tu vas être star de ciné. Tu es un retraité. Tu passes ton temps au ciné. On t’a harcelé. Tu es un menteur. Vous souffrez. Tu veux être star de ciné. Nous sommes emmerdés. On se demande comment t’as fait. Il faut que t’arrêtes. Tu es un emmerdeur. Tu nous as emmerdés. Tu vas pouvoir nous parler. Tu  n’arrives pas à parler. Tu veux être acteur. Tu as des capacités. Tu vas être star de ciné. Tu en as marre de ta timidité. Tu nous as observés. Tu vas encore être star de ciné. T’arrives pas à nous parler. Tu vas être député. Tu vas nous intéresser. Nous sommes des harceleurs. Tu nous as encore arrêtés. Tu as encore tout noté. Nous sommes médecins. T’en as marre de cet UMP. On t’a encore fait du ciné. Tu veux travailler. Tu vas nous faire du ciné. T’es encore fatigué. Qu’est-ce que vous avez ? T’es encore député. Nous sommes médecins. Vous souffrez. Tu vas être star de ciné. On t’a encore massacré. Vous attendez. Qu’est-ce que vous attendez ? Tu vas être star de ciné. Tu vas nous faire du ciné. Vous attendez. Vous nous attendez. Tu vas faire du ciné. Tout ça, c’est privé. Vous êtes fous. Vous nous attendez. Qu’est-ce que vous attendez ? T’attends de faire du ciné. Vous souffrez. Tu t’es enfermé. vous sortez. Tu passes ton temps dans les cafés. Tu vas faire du ciné. Tu t’es formé. Vous êtes fous. On t’attendait. Tu nous fais ton procès. Tu t’es trompé. Tu veux encore nous bouffer. Vous êtes fous. Tu t’en fous. T’as une grande destinée. Tu t’en fous d’être star de ciné. Vous soufffrez. Vous êtes fous. Tu t’en fous de ces stars de ciné. Tu nous fais un procès. Tu veux être star de ciné. On est fou. Tu vas te foutre de ces stars de ciné. Tu vas être producteur. Vous êtes fous. Tu t’en fous. T’en as marre de cet UDP. On voulait que tu nous parles du CNG. On voulait que tu nous parles de Lavoisier. Tu as de bonnes idées. T’es encore fou. Tu t’en fous. Tu t’en fous. Vous cherchez. On t’a encore arrêté. T’es encore fou. Tu t’en fous d’être star de ciné. C’est dur la célébrité. T’es fou. On se fout de ta gueule. T’as gagné. Tu es comme Marie. Tu es fou. Il faut que tu sois suivi. On te prenait pour un fou. On t’a suivi. Qui t’a suivi ? C’est de la calomnie. T’es un fou. Qui t’a poursuivi ? Tu vas remplacer Guy. Tu vas faire de la chimie. On t’a suivi. On ne t’aimait pas. Tu n’es pas sympa. Je suis Christophe Ventura. On va t’embrasser. Vous souffrez. Elles t’ont menacé. Elles t’ont massacré. On t’a massacré. Tu vas embrasser Guy ? Tu vas remplacer Guy ? On s’en fout de Guy. C’est une saloperie. On te fait ton procès. On t’a menacé.

Samedi 10 août 2013.

On te fait une proposition. Tu vas remplacer Fillon. Tu vas rencontrer Guy. Tu ne rencontrais pas. Tu ne comprenais pas. Tu ne t’aimais pas. Tu vas rencontrer Guy. On se fout de lui. Tu veux rencontrer Drucker. Tu es méchant. Tu es vraiment très méchant. T’as pas encore tout découvert. On a souffert. Tu crois qu’on a souffert. On t’a découvert. Nous sommes méchants. Tu as encore tout découvert. T’as souffert. T’as pas encore tout découvert. On aime Drucker. Tu aimes les gens. On a souffert. Vous avez souffert. Elle t’a menacé. Elle t’a massacré. On t’a massacré. Tu respectes Marie. T’as compris. Elle t’a massacré. Tu es un type gentil. On te massacre. On s’en fout de cette Nawell. Qu’est-ce que tu vas foutre avec Nawell ? Tu vas être un grand député. Tu vas travailler. Tu veux être acteur. Nous sommes producteurs. Elle t’a menacé. Tu demandes Nawell. Elle t’a massacré. Elles t’ont menacé. On va te massacrer. Professeur. Elles t’ont menacé. C’est une bonne nouvelle. Tu vas être cassé. Il faut prouver. Ils s’en foutent. On t’a arrêté. On t’a menacé. On va te massacrer. Elle est sûre d’elle. Ce que tu racontes est faux. Tu vas avoir une grande suite. Tu es juif. Tu vas pouvoir comprendre Borloo. Tout est faux. Tu vas pouvoir habiter chez elle. Tu vas nous faire Omar Sharif. Elles s’en foutent. Tu manques d’argent. On est juif. Tu es juif. Il faut que tu épouses Marie. Elles t’ont massacré. Tu ne nous supportes pas. On ne te supporte pas. Il ne te supporte pas. Nous sommes juives. T’as trouvé. Tu ne supportes pas. Tu ne comprends pas. Tu ne nous supportes pas. Tu remplaces Lino. Tu es un copain. Tu remplaces Lino. Tu es un Lino. Tu t’es obstiné. On va t’emprisonner. On veut vous faire crever. Tu vas faire de la physique chimie. Vous sortez. On t’a pardonné. On va t’emprisonner. On t’a massacré. On t’a pardonné. Il faut que tu travailles dans un Lycée. Tu es emprisonné. On va vous massacrer. On t’a pardonné. On t’avait pardonné. Est-ce que tu réalises ? Tu t’analyses. Tu nous fais Trotski. Est-ce que tu réalises ? Tu t’analyses. Tu veux t’occuper. Tu nous as dérangés. Tu t’analyses. On te bouffait. Tu réalises. Tu es mauvais. Tu te radicalises. Tu t’islamises. Tu te syndicalises. Tu t’entêtais. On a rien fait. Qu’est-ce qu’on a fait ? On n’a rien fait. On t’a fait comprendre ce que t’as fait. Tu te reposais. Qu’est-ce que t’as encore fait ? Tu souffrais. On en a marre de cette Arlette Laguiller. On va vous marier. Tu veux faire Lino. Tu te foutais de Sarko. Tu souffrais. Tu te foutais de Sarkozy. Il te bouffait. Tu te goinfrais. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Je suis Josy. On va te faire plaisir. Tu te bas contre Harlem Désir. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Tu es un génie. On est des petits. On va te faire plaisir. Tu t’excusais. Tu continuais. Tu t’expliquais. Tu continues. Tu t’en fous de cet Onfray. Tu lisais. Tu t’islamisais. Tu nous trahissais. Tu nous réunissais. Tu vas pouvoir combattre Harlem Désir. Tu es le nouveau Lino … Tu nous réunissais. Tu bouffes Harlem Désir. Tu es le nouveau Lino. On s’en fout de Lino. Tu es un zéro. Tu es le héros. Tu es Trotski. Tu nous contredisais. Tu nous trahissais. On souffrait. On te massacrait. Tu souffrais. Tu es un travailleur. Tu es un glandeur. On te massacrait. Tu veux nous faire plaisir ? Il faut que t’arrêtes de souffrir. Tu travaillais. Il faut que t’arrêtes de mentir. Il faut que tu nous fasses plaisir. Tu vas nous faire rire. Tu vas nous mentir. Tu vas souffrir. Tu vas nous vieillir. Tu vas sortir. Tu vas nous faire plaisir. Tu vas rire. Tu vas mentir. Tu vas souffrir. Il faut que t’arrêtes d’écrire. Fais nous rire. Fais nous plaisir. Fais nous Lino. On va rire. Nous avons peur. Tu es le nouveau Lino. Il faut que tu fasses rire. Tu aimes rire. Tu veux nous faire rire. On veut que tu nous fasses rire. T’es pas fait pour ça. Il faut que tu fasses du cinéma. Fais nous rire. On veut rire. Tu veux rire. T’es fait pour faire du cinéma. Ils s’en foutent. T’es un fou. Tu vas être une star de cinéma ? Fais nous rire. T’en as marre de souffrir. Tu n’es pas Mike Brandt. Fais nous rire. On veut que tu nous fasses rire. Tu vas nous démolir. On veut que tu fasses lire. Il faut lire. Tu veux lire. Tu veux souffrir. Il faut lire Trotski. Tu veux nous démolir. Tu veux souffrir. Tu vas souffrir. Tu bouffes Harlem Désir. On s’en fout de vos désirs. Tu te fous d’Harlem Désir ? Nous sommes nazis. Tu vas nous démolir. Il faut lire. Tu vas souffrir. Vous en avez marre de souffrir. On en avait marre de vos folies. C’est de la folie. On s’en fout d’Harlem Désir. On s’en fout de Liane Foly. Tu vas être professeur ? … Il faut vous démolir. Tu vas nous démolir. On ne sait pas que tu étais un mauvais professeur. Il faut lire. Tu t’en fous de lire. Il faut lire. Tu t’en fous de cet appartement. Tu vas nous démolir. Il faut construire. Il faut vous démolir. Fais nous plaisir. Il faut lire Trotski. Il faut nous démolir. Tu aimes Trotski. Il faut construire. Tu as de l’avenir. Tu vas construire. Tu vas construire un empire. Il faut vous démolir. Tu t’en fous de cette Pécresse. T’es encore fou. T’es fou. On s’en fout de cette folie. T’es un fou. Tu es Napoléon. Tu vas construire. Tu vas avoir une grande maison. Il faut nous démolir. Il faut te vomir. Tu veux nous nuire. On s’en fout de vos rêves. Tu vas pouvoir comprendre Pécresse. On s’en fout de vos musulmans. On veut vous vomir. On veut te voler. Tu as un diplôme en psychiatrie. On veut vous vomir. On va vous massacrer. Tu es Trotski. Tu soutiens Marie. Tu veux comprendre Kirk Douglas. On veut vous voler. On s’en fout de voler. Tu veux faire comme Kirk Douglas. On s’en fout de ces infidélités. Il faut nous finir. On t’admire. Tu nous as résistés. Tu veux nous vomir. Ton modèle, c’est Kirk Douglas. On s’en fout de Kirk Douglas. On t’admire. Il faut finir. Il faut souffrir. Tu crois qu’elle veut vous téléphoner. On en a tous marre de ces mosquées. Vous nous trahissez. Vous mentez. On veut vous finir. On veut vous enfermer. Tu nous as tués. On t’a surveillé. Vous mentez. On veut vous finir. On veut vous mentir. On veut souffrir. On t’admire. Tu as de l’avenir. Tu vas pouvoir entrer dans une masterclass ? Tu veux nous finir. Tu veux nous démolir. On veut vous mentir. On t’a demandé de partir. Il faut que tu partes aux US. Nous sommes des producteurs. On s’en fout de ces producteurs. Nous sommes des professeurs. Tu crois que ça vaut le coup. On va vous démolir. On va tous vous détruire. Tu remplaces lino. On t’admire. Tu en as marre de cette psy. Nous sommes vos professeurs. Vous mentez. Vous puez. Tu vas nous dénoncer. On t’a dénoncé. Nous sommes vos supérieurs ? Nous sommes des professeurs. On est meilleur que toi. On a mal pour toi. Il faut nous finir. Tu vas souffrir. Tu crois que tu as de l’avenir ? Tu vas souffrir. Le professeur, c’est toi. Elle t’a encore souri. Tu es un prof de physique chimie. On s’en fout de ton avenir. Tu vas souffrir. Tu t’en fous de sortir. Tu vas souffrir. Tu vas construire un empire. C’est cette mégalomanie. On te fait souffrir. Vous êtes fous. Tu veux souffrir. Tu veux nous mentir. Tu vas sourire. Tu t’en fous de souffrir. Vous êtes fous. On se fout de Libération. On t’a trouvé bon. Tu es un espion. Tu t’en fous de souffrir. Tu es un bon espion. Tu vas nous détruire. Vous êtes espion. Tu te fous de Marie. Elle t’a compris. Il faut souffrir. Il faut que tu traînes dans les cafés. Tu t’en fous d’être espion. On t’a respecté. Vous souffrez. Vous mentez. Vous mentez. Tu vas nous représenter. Nous sommes l’UDP. Tu vas être prof de physique chimie. Vous mentez. Vous puez. Tu nous as représentés. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On t’a supporté. Vous mentez. Vous souffrez. C’est fait pour manger. Vous mentez. Vous rêvez. Il faut vous soigner. On t’a accepté. On t’a éloigné. Vous mentez. Tu vas être une star de ciné. Tu vas enseigner. Vous mentez. Vous puez. On t’a éloigné. On va te bafouer. On t’avait renseigné. Il faut vous éloigner. On s’en fout de ces professeurs. Vous mentez. Tu t’en fous d’être professeur. Tu es un insurgé. Nous sommes tes professeurs. Tu t’en fous d’être prof. T’en as marre d’être professeur. Tu vas être acteur. Tu te fous de tes prof. Nous sommes tes professeurs. Tu t’en fous de tes professeurs. Tu es un super acteur. Il faut vous promener. Pourquoi t’en avais marre de tes professeurs ? Pourquoi on t’a harcelé ? Tu veux être star de ciné. Tu veux être une grande star de ciné. Elle t’a éloigné. Tu crois qu’elle a pleuré. Les Drucker, ils s’en foutent. C’est toi qui t’es éloigné. On te demande de dégager. Vous mentez. Tu vas être star de ciné. Vous mentez. On t’a massacré. Pourquoi vous mentez ? Vous mentez. Vous souffrez. Tu t’en fous d’être une célébrité. Tu as besoin de tranquillité. Tu t’en fous de ta célébrité. Tu nous as jugés. Pourquoi vous mentez ? Il faut que tu retournes enseigner. On est député. Nous avons le droit de juger. Tu as jugé. On t’a massacré. On t’a menacé. Tu es perturbé. On t’a perturbé. Tu vas être professeur ? Tu vas nous faire un spectacle. On est jugé. On t’a jugé. On t’a apprécié. On t’a menacé. Tu vas nous faire ton spectacle. Il faut que t’arrêtes de noter. On s’en fout de ton spectacle. On est emmerdé. Tu nous as jugés. Tu vas être jugé. Tu vas être massacré. Tu veux être jugé. Tu t’en fous d’être jugé. On a aimé. Vous souffrez. Tu veux danser. Elles t’ont jugé. Tu te donnes en spectacle. On te prend pour un fou. T’es fou. Elle te prend pour un fou. On te prend pour un fou. Tu t’en fous de la DST. Il faut que tu fasses du théâtre. Il faut que tu fasses un grand spectacle. Tu es un Gad El Maleh. T’es un fou. Tu t’en fous. T’es un fou. Il faut t’enfermer. On va te prendre pour un fou. T’es un fou. Tu rêvais. Tu crevais. Tu sens mauvais. On te prend pour un fou. On est fou. T’es un fou. T’as tout noté. On est fou. On te prend pour un fou. Il faut que tu nous fasses un spectacle. T’es fou. Il faut t’enfermer. On a nos préjugés. Elles t’ont massacré. On s’en fout de ces préjugés. Tu es espionné. Nous sommes ta DST. Tu es un agent de la DST. On te prend pour un fou. Tu t’en fous de la DST. On te prend pour un fou. Tu t’en fous de la DST. Tu te donnes en spectacle. T’es un fou. On t’a renseigné. Il faut que tu rentres à la DST. On est la DST. On te prend pour un fou. Tu nous choisissais. Tu choisis la DST. On te fait ce procès. Nous sommes le Préfet. On s’en fout de tes procès. C’est un procès. C’est un grand procès. T’es un fou. T’es un fou. On s’en fout de tes procès. Tu nous manipulais. On s’en fout de tes procès. On te fait un procès. Qui te parlait ? Tu hallucinais. On te massacrait. On va te prendre pour un fou. T’es un fou. Tu t’en fous de tes procès. Tu souffrais. On s’en fout de tes procès. Tu nous changeais. Tu nous écoutais. Tu nous parlais. Tu souffrais. Tu fumais. On t’a empêché. On se fout de tes procès. On t’a rien fait. Tu hallucinais. Tu te fous de tes procès.  C’est tes procès. On va te rendre fou. Tu t’en fous de cette Martine. Tu souffrais. Tu es fou. Tu nous fais tes procès. Tu souffrais. Tu t’emmerdais. C’est des procès. On se fout de tes procès. Il faut que tu fermes ta gueule. On est fou. Tu prouvais. Tu affirmais. On veut te prendre pour un fou. On s’en fout de tes procès. C’est un complot. Tu notais. Tu souffrais. Tu te divertissais. T’es un fou. On s’en fout de tes procès. Tu nous fais tes procès. T’es fou. Tu t’en fous. On s’en fout de Marie. Il faut que tu fasses de la physique chimie. C’est bien la physique chimie. Tu nous professais. Tu nous enfermais. On souffrait. On t’écoutait. Tu nous trahissais. Tu t’en fous de Marie. Tu te divertissais. Tu t’emmerdais. Tu t’en fous de Marie. T’as compris. Tu remplaces Guy. Tu crevais. Tu es un Lino. On te fait ton procès. Tu sens mauvais. Tu nous trahissais. Tu t’en fous. Tu t’en fous de Marie. Tu nous fais un procès. Tu nous trahissais. Tu souffrais. Tu t’en fous de Marie. Tu progressais. Tu nous divertissais. Tu t’en fous de Marie. Tu bouffes Sarkozy. Tu vas comprendre ta psy. Tu te fous de Marie. Tu es un Iarsi. Nous sommes des nazis. Tu nous convertissais. Tu te fous de Marie. On bouffe ta psy. Nous sommes croyants. Tu remplaces Sarkozy. C’est de la plaisanterie. Vous êtes fous. Tu te fous de cette psychiatrie. Vous êtes fous. On est fou. On est psy. Tu t’en fous. Tu oublies. Tu oublies Marie. Elle te trouve gentil. Elle veut que tu remplaces Sarkozy. On est fou. C’est de la plaisanterie. Tu remplaces Sarkozy. Les avocats, ils s’en foutent. On t’a tous compris. On t’a menacé. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Tu t’ennuies. Tu es un psy. On t’a compris. Elle t’a compris. C’est ta chérie. Tu es un type gentil. Tu t’enfuis. On s’en fout de la psychiatrie. On s’en fout de Trotski. C’est la vérité. Tu remplaces Sarkozy. Tu es gentil. Tu es un type gentil. Tu es un génie. Tu t’en fous de Sarkozy. Vous êtes fous. Tu es gentil. Tu remplaces Sarkozy. On est fou. On est fou. Il faut que tu fasses de la physique chimie. On te pardonne. Tu es gentil. Tu nous pardonnes. Tu te fous de Sarkozy. On t’a compris. Il faut que tu sois prof de chimie. Tu veux être acteur. Tu t’en fous de cette chimie. Tu vas être acteur. On t’a compris. Tu es un menteur. Tu veux être professeur. On a tous peur … Tu t’en fous de Marie. Tu te fous de Sarkozy. T’as compris. On est psy. Elles nous prennent pour des menteurs. On va le faire ce procès. Tu nous embêtes. Tu vas être professeur. Tu t’en fous des Iarsi. Ce que tu racontes est faux : C’est toi le menteur. Elles t’ont menacé. On t’a cassé. On t’a encore cassé. Vous nous bouffez. On t’a perturbé. Tu fais peur. On le fait ce procès. On va te dénoncer. C’est toi le professeur. Nous sommes des professeurs. Vous mentez. Vous mentez. On va le faire ce procès. Vous nous mentez. Vous hallucinez. Tu vas être professeur … Vous mentez. Vous souffrez. Tu n’as rien fait. Tu as tout fait. Tu nous fais peur. Tu veux faire député. Tu t’en fous de ces députés. On t’a formé. Vous mentez. On va te faire un procès. On s’en fout de cette pitié. C’est cette torpeur. Vous mentez. Vous souffrez. Vous vous sacrifiez. Vous nous construisez. Nous sommes l’UDP. On t’a sacrifié. Tu te fous de Drucker. On te trouve super. Tu vas pouvoir être professeur. Tu vas être indemnisé. On t’en a trop fait. Tu veux être acteur. Tu es un menteur. Elle te prend pour un menteur. Tu t’es sacrifié. Tu nous as supprimés. On t’a emmerdé. Tu vas voyager. Tu nous casses les pieds. Elle t’a massacré. Tu l’a dénoncée. Tu veux faire professeur. On t’a sacrifié. Vous mentez. Nous sommes l’UDP. Nous sommes des menteurs. C’est toi le menteur. Nous sommes vos producteurs. Vous souffrez. On t’a massacré. Tu te trouves supérieur. C’est une torpeur. Tu peux travailler. Tu en avais marre de l’UMP. Ils t’ont bouffé. Nous sommes vos producteurs. Professeur. Vous souffrez. Vous plaisantez. Tu nous fais un procès. Personne ne répondait. Elles t’ont supprimé. Tu vas être acteur. Tu nous fais peur. Tu t’en fous de la psychiatrie. On en a marre de cette physique chimie. Tu veux être professeur. Elles te font peur. Tu es une célébrité. On t’a observé. Vous souffrez. On te fait peur. On t’a supprimé. Tu nous casses les pieds. Tu vas comprendre ta célébrité. Ca venait de ton député. Tu nous fais peur. Il faut rentrer. Tu vas te sacrifier. Tu vas travailler. Tu nous casses les pieds. On t’a supprimé. Tu as ressuscité. Tu as arrêté de fumer. On t’a dérangé. Tu lui casses les pieds. Tu l’as dérangée. Elle t’a dérangé. Il faut te bouffer. Ils ont tout fait. Elles t’ont supprimé. Nous sommes vos producteurs. Nous sommes professeurs. Tu vas être prof d’Université. Tu t’en fous d’être professeur. Tu vas être acteur. Tu vas être prof d’université. Il faut tout noter. Tu vas te foutre de ton procès. Tu vas être bien payé. On t’a jugé. On te connaît. Tu as inventé. Tu vas avancer. Tu vas inventer. Ils s’en foutent. On t’a shouté. Tu as inventé. T’as pas encore trouvé : On veut te shouter. La vérité, c’est que vous puez. Tu vas nous faire du ciné. Quel ciné ? Tu t’es décidé. Tu vas faire du ciné. Tu vas pouvoir parler au Préfet. Ils vont te bouffer. Tu as tout empêché. Tu t’en fous de Marie. Tu es un Lino. T’en as marre de ces conneries. Il faut te bouffer. Tu nous as dénoncés. On s’en fout de ta célébrité. Tu vas faire du ciné. Tu te fous de Marie. Nous sommes nazis. Nous sommes psy. T’as compris. T’es un type gentil. Nous sommes nazis. On va te harceler. On a mal pour ces Michel. On t’a pardonné. Tu vas faire une bouffe avec Michel. Il va te casser. Vous souffrez. Tu vas être prof dans un Lycée (de physique chimie). Tu te fous de Marie. Tu vas être poursuivi. On est psy. Michel, c’est un salaud. Il voulait te sauver. Tu vas faire une bouffe avec Michel. Tu t’en fous de ces Michel. Il faut que tu remplaces Michel. C’était ton Michel. Ca venait de Michel. On veut te foutre en psychiatrie. On s’en fout de ces Michel. On veut te pardonner. Tu vas comprendre Michel. Il t’a pardonné. Elle t’a cassé. On s’en fout de ces Michel. Elles t’ont pardonné. Il faut que tu remplaces Michel. C’est cette Nawell. T’as inventé. Tu as halluciné. On t’a contrôlé. On t’a massacré. Elles t’ont massacré. C’est cette Michèle. Tu aimes Marie. Tu l’ennuies. Tu t’ennuies. Tu lui mens. Tu aimes papi. Tu es d’accord avec papi. Il faut que t’arrives à te concentrer. On va te faire ton procès. On t’a massacré. Tu t’ennuies. C’était ton Michel. Tu remplaces Michel. Tu t’ennuies. Tu te fous de la psychiatrie. On t’ennuie. On te dit merci. Tu travailles dans une boite de nuit. Tu comprends ce que tu dis. Tu t’ennuies. Tu vas te foutre en l’air. On s’en fout de ces Drucker. Nous sommes nazis. Elle se foutait de toi. Tu vas te foutre en l’air. On se foutait de toi. On travaille pour toi. Tu es un psy. Tu crois qu’on se foutait de toi. Tu nous crois. Tu aimes Marie. On se foutait de toi. On est content de toi. On est rentré chez toi. Ca ne se fait pas. On veut le faire ce procès. On travaille pour toi. On est content de toi. On est content pour toi. Tu aimes Paris. Tu aimes Marie. C’est de la psychiatrie. Nous sommes content pour toi. Ils se sont foutus de toi. Tu aimes papi. Il t’a chéri. On s’en fout de cette Drucker. Elle se fout de toi. On te croit. On travaille pour François. Tu as un problème avec François. Tu adores papi. On est entré chez toi. On te croit. Tu te calmais. Tu te fous de François. Tu es avec François. On est la DST. On te contrôlait. Tu nous bouffais. Tu souffrais. On se foutait de France 3. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On souffrait. On se bouffait. François nous bouffait. Tu vas faire une bouffe avec Martine. C’est ta Martine. C’était ton Michel. Il faut que tu sortes avec Faustine. Tu te fous de François. Tu te fous de France 3. Il faut que tu regardes François. Tu bouffes François. T’as pas encore compris qu’elle t’aimait. On t’aimait. Tu veux remplacer Fillon. Tu te foutais de Fillon. On a mal pour Fillon. Nous sommes tes espions. Elles s’en foutent.. Tu vas pouvoir bouffer El Maleh. Tu es le nouveau El Maleh. On bouffe El Maleh. Tu t’en fous de Fillon. Tu remplaces Fillon. Tu es son Ministre de l’Education. Tu t’en fous de François. Il ne te comprenait pas. Qui t’a fait tout ça ? C’est France 3. Tu te fous de France 3. On s’en fout de tes interprétations. Tu remplaces Fillon. On l’aime Fillon. Tu es un con. Tu ne comprenais pas. Tu ne nous croyais pas. On ne te croyait pas. Tu vas être une star de ciné. Tu nous le fais ce procès. Tu nous as trouvés mauvais. Tu ne comprenais pas. Tu es un britannique. On s’en fout de tes procès. Tu vas apprendre l’anglais. On va te payer. Il faut parler. Tu ne comprenais pas. On le fait ce procès. Tu ne souffres pas. Tu ne comprends pas. On en a marre de ces britanniques. Tu nous niques. Tu paniques. On s’en fout de cette physique. Il faut que tu fasses de la plasturgie. Il faut que tu fasses du profit. On t’a engueulé. Il faut que tu pratiques. Le pauvre El Maleh. Tu t’en fous de l’apparence physique. Tu aimes ton physique. Nous sommes méchants. Tu t’en fous de cette physique. Il faut que tu nous niques. On veut que tu pratiques. T’es un prof de physique. Tu t’en fous de la chimie. Tu es fou. Tu t’en fous de ta célébrité. On t’a massacré. C’est une calamité. Vous êtes fiancés. On veut que tu nous quittes. Il faut que tu te suicides. T’en avais marre de cette célébrité. Quelle célébrité ? Tu es une calamité. Tu es fou. Tu crois qu’on t’attendait. Il faut que tu nous niques. Tu nous niques. Vous êtes professeur. Tu as peur. Tu es fou. Tu t’en fous de ta célébrité. Vous êtes fous. C’est ta calamité. Vous êtes professeur. Tu en as marre de tes professeurs. Tu ne respectes pas tes professeurs. Tu es fou. Tu en as marre de cette Marie Drucker. Tu penses qu’à Marie Drucker. Tu es fou. C’est pas une calamité. C’est ta fiancée. Marie Drucker, elle en avait marre de tes procès. Elle s’est excusée. Tu as souffert. T’en avais marre de cette Marie Drucker. Tu vas comprendre Bolufer. Elle se moquait de ton physique. Tu es fou. Tu vas être prof de Lycée. Tu t’en fous d’être professeur d’Université. Tu es fou. Tu vas être prof de Physique !? On t’attendait. On t’attend. Tu es fou. On est fou. C’est toi le fou. Tu vas être prof d’Université ? Tu es fou. Tu vas te suicider. Tu es fou. Tu vas nous changer. On a souffert. On en a marre de ces CV. On en a marre de ces interprétations. Tu es fou. Tu vas être prof d’Université ? Vous êtes fous. Vous nous dérangez. On a changé. Vous êtes fous. Tu vas changer. Tu t’es arrêté de fumer. Tu es une grande célébrité ? Quelle célébrité ? Vous nous détruisez. Il faut construire. Tu as souffert. Vous êtes fous : Tu veux être prof d’Université. Tu vas être prof d’Université. Vous rêvez. Vous changez. Tu veux nous changer. Tu t’en fous de ces prof. On s’en fout de ces procès. On s’en fout de ces prof de physique. Tu nous niques. Tu es prof de psychiatrie. On s’en fout de cette psy. Tu vas être prof de physique. Tu veux être professeur. Tu es un emmerdeur. Tu as vécu un énorme préjudice. Acteur. T’en as marre de ta célébrité. Tu te prends pour un professeur. Tu vas être prof d’Université ? Tu es une grande célébrité. Tu te prends pour Trotski (PAS DU TOUT). C’est une mégalomanie. Tu es un type chéri. On t’a chéri. Tu vas nous dire merci. Tu es chéri par toute la Tunisie. Tu choisis Trotski ? Il t’a massacré. Tu es un grand bleu. Tu es Trotski. On te prend pour un bleu. Tu vas être une grande célébrité. C’est une calamité. Tu vas comprendre tes psy. On t’a tous chéri. Vous souffrez. Tu es une grande célébrité. Tu t’en fous de cette célébrité. Ils s’en foutent. Tu as expérimenté. Tu en as marre de fumer. On veut vous tuer. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? On veut vous bafouer. Vous puez. On veut vous tuer. Ils vont te prendre pour un fou. Tu es fou. On est fou. On te prend pour un fou. On veut vous tuer. Nous sommes la DST. On veut te prendre pour un fou. Tu nous as dérangés. Tu nous casses les pieds. Elle t’oublie. Il faut vous enfermer. Vous souffrez. Il faut vous bouffer. Tu es une célébrité. Tu vas nous tuer. T’es une célébrité. Vous nous bouffez. Il faut vous tuer. Vous souffrez. On te prend pour un fou. Vous nous rendez fou. Acteur. Nous sommes tes spectateurs. Tu veux remplacer Lino. On s’en fout de remplacer Lino. C’est un grand procès. C’est un procès. Tu vas chérir Marie. T’as de grands projets : Tu veux découvrir les US. On s’en fout de ces US. On s’en fout de vos projets. On souffrait. Tu vas faire équipe avec Marie. On s’en fout de remplacer Lino. C’est un grand procès. Tu vas pouvoir le remplacer le Lino. Tu vas t’acheter une Aston Martin. Tu vas remplacer Michel. Tu vas remplacer Guy. Ils te prennent pour un salaud. Tu vas bouffer Guy. On s’en fout de Guy. Tu vas bafouer Guy. On avait tous mal pour Guy. T’es un zéro. On t’avertissait. Tu crois que t’es beau. On souffrait. Tu réussissais. Tout le monde souffrait. Ta mère, elle crevait. Tout le monde crevait. Tu t’en fous de remplacer Guy. Tu nous amusais. On te prend pour un fou. Vous nous rendez fou. Acteur. Nous sommes vos spectateurs. Qu’est-ce que vous attendez ? Il faut vous former. Tu vas pouvoir enseigner la chimie. Vous puez. Vous nous bouffez. Il faut vous former. Tu sais ce qu’ont fait les Trotski. Ils t’ont massacré. On les a massacré. On veux vous changer. Tu représentes Trotski. Qui c’est Trotski ? Tu vas bouffer avec Trotski. Tu vas remplacer Guy. C’est une mégalomanie. On est psy. Tu es psy. Tu es guéri. Tu vas pouvoir remplacer Guy. Tu vas bafouer Guy. Tu vas faire de la physique chimie. Tu te fous de Michel Onfray. Qu’est-ce qu’on a fait ? On est psy. Tu vas pouvoir remplacer Guy. Tu vas pouvoir embrasser papi. Tu protèges papi. On va te foutre en psychiatrie. On est entré chez lui. Tu réussis. Tu vas embrasser Guy. Tu vas pouvoir nous rencontrer. Tu veux être acteur. C’est dur d’être acteur. Ce que tu racontes est faux. Tu es un génie. Tu diriges Sarkozy. Tu es un Trotski. Tu t’en fous de ta psy. C’est un procès. On est psy. Tu vas pouvoir être acteur. Tu veux être acteur. Tu nous fais un procès. On est médecin. Vous souffrez. Vous nous dérangez. Il faut que tu couches avec Marie. Acteur. On en a marre de ton procès. On s’en fout de tes procès. Vous souffrez. Il faut tout noter. Tu as inventé. Qui t’a suivi ? On t’a menacé. On te fait ton procès. On est psy. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On veut t’aider. On veut t’aimer. On va te bouffer. On veut te bouffer. On veut t’enfermer. Tu vas nous enfermer. Tu es psy. On est psy. Tu es une célébrité. On s’en fout de cette célébrité. Tu es décapité. Tu vas te suicider. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu vas nous enfermer. On est psy. Vous souffrez. Il faut te condamner. On est psy. Tu nous as condamnés. On t’a massacré. On t’a condamné. Tu nous casses les pieds. Il faut t’enfermer. Il faut te condamner. Tu veux être acteur ! On t’a condamné. On est psy. On a peur. Tu vas être acteur. Vous rêvez. Vous souffrez. Il faut arrêter. Tu veux être député. Vous rêvez. On t’a massacré. Tu t’es foutu de Sarkozy. Il t’a compris. On est psy. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Il faut te bouffer. On est Trotski. Tu vas être président de Tunisie. On t’a suivi. Tu nous as encore condamnés. Il faut se la fermer. Tu vas te faire une bouffe avec une folle. Tu t’en fous. Tu t’en fous de Marie. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Tu t’en fous. T’es un fou. Tu nous fais un procès. Tu vas être Trotski. Tu t’en fous. On en a toutes ras le bol. On est toutes folles. Nous ne t’aimons pas. Tu ne comprends pas. Tu te fous de Sarkozy. Tu ne comprends pas. Nous sommes tes professeurs. Tu vas faire du cinéma. Nous sommes comme toi. Tu vas te foutre de tes grandes vacances. On en a marre de tes procès. On va te massacrer. Vous notez. Vous souffrez. C’est un procès. Tu ne souffres pas. Nous sommes des profs. On ne s’en fout pas. Tu veux être un salaud. On se fout de toi. Tu veux te concentrer. Tu comprends qu’on souffrait. Une bouffe avec Marie. Nous sommes tes professeurs. Qui se foutait de toi ? T’es un fou. On te prend pour un fou. Michel Leeb. Ils plaisantaient. Il te prend pour un fou. Tu vas te faire une bouffe avec Sarkozy. C’est une mise en scène. Tu te fous de Sarkozy. Il faut que tu portes plainte contre Sarkozy. On t’a chéri. Tu préfères Trotski. Tu vas faire Trotski. On préfère Sarkozy. Tu vas te faire Sarkozy. Tu vas faire Borloo. Tu vas pleurer. On t’a tous chéri. On en a marre de cette psy. Nous sommes tous sympa. Je suis Christophe Lasserre. Je suis sincère. Vous êtes super. Tu vas faire Ventura ? Tu ne comprends pas. Tu as souffert. Vous êtes sincère. Nous sommes super. On ne s’en fout pas. Qui se foutait de toi ? Vous êtes super. Nous ne t’aimons pas. Vous êtes sincère. Tu es un homme super. Tu as souffert. On est super. Tu vas te foutre de tes procès. On te massacrait. Tu es prof de physique. Vous êtes fous. Tu t’en fous. On est fou. Vous êtes fous. On est fou. Tu vas te suicider. C’est la seule possibilité. On t’a massacré. On veut te jeter. Tu nous as emmerdés. Tu veux te venger. Il faut pardonner. C’est toi qui a commencé. Tu t’es vengé. Il faut vous pardonner. Vous souffrez. Tu vas être Onassis. On t’a massacré. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On t’avait pardonné. Tu avais pardonné. On veut te rencontrer. On va te massacrer. Tu vas faire un tour en psychiatrie. On en a marre de cette folie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu es un type super gentil. Il faut que tu fasses de la philosophie. Tu te prends pour un psy. T’aurais pu faire un bon psy. On est psy. On est médecin. On en a marre de cette folie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu vas pouvoir passer ta vie au lit. Nous sommes des salauds. Il faut que tu nous fasses Trotski. Tu passes ta vie au lit. Tu lis. T’as compris. On t’a compris. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu t’en fous de la psychiatrie. Tu t’en es sorti. Tu es sorti. Tu es un type gentil. Tu lis. Tu t’en es sorti. Tu es Trotski. Tu es un type gentil. On t’a surpris. Tu vas être un salaud. Tu choisis Trotski. Tu écris. Tu es Trotski. Il faut que tu entres chez lui. Tu es médecin. Tu vas comprendre cette folie. Ca venait de Marie. Tu veux être médecin. Tu t’es foutu de Trotski. C’était un ami. Ils t’avaient choisi. Ils voulaient que tu remplaces Trotski. Tu voulais être Trotski. Tu t’en fous de cette chimie. Tu vas être Trotski. Elle nous a averti. Il faut aider Sami. Tu vas être Trotski. On t’a averti.

Dimanche 11 août 2013.

On veut te massacrer. Tu veux nous dénoncer. On va te dénoncer. Acteur. Vous pensez. On va te massacrer. On veut t’aimer. On veut te pardonner. Vous souffrez. Tu vas tout noter. Tu as bien fait. Vous pensez. On t’a observé. On va te massacrer. Tu vas nous massacrer. On veut te pardonner. Vous nous bouffez. On veut vous pardonner. Vous pensez. On va vous massacrer. Vous nous dénoncez. On va te dénoncer. Tu as pardonné. On va te massacrer. T’as une folie. Tu es fou. Tu es fou. Tu t’en fous de Sarkozy. T’as déconné. Tu hallucinais. Tu dénonçais. Tu vas être professeur ? Tu souffrais. Tu nous fais ton procès. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu t’en fous d’être Onassis. On est fou. Tu es fou. On est fou. Tu es fou. Tu veux te foutre de Sarkozy. Tu veux être Trotski. Tu vas te foutre de Sarkozy. Tu es Trotski. Nous sommes des Sarkozy. Tu vas passer ta vie au lit. CLINOPHILIE. Tu vas te foutre de tes procès. On est nazi. Tu te fous de Julie. Tu vas te foutre de Sarkozy. Tu vas te foutre de tes procès. Tu réussis. Nous sommes nazis. Tu te forçais. Tu t’en fous de cette folie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu veux te foutre de Sarkozy. Tu veux être Trotski. Il faut que tu rencontres Gabin. Acteur. Tu es sérieux. Tu nous fais tes procès ? Nous sommes psy. Tu vas te foutre de ta copine. C’est Marie. Il faut que t’achètes une Aston Martin. Tu bouffes Faustine. On s’en fout de tes procès. Tu nous fais Trotski. Tu veux nous faire ton procès. Tu bouffes Faustine ? On s’en fout de ton procès. Nous sommes nazis. Tu te fous de Faustine. Nous sommes des salauds. T’as trouvé. T’as rêvé. On t’a énervé. Vous êtes des salauds. On t’a harcelé. C’est un procès. Tu bouffes Sarkozy. Tu nous as encore dénoncés. On va te faire tes procès. T’es un fou. Vous êtes fous. Tu te fous de Sarkozy. Tu t’ennuies. Tu te fous de Sarkozy. Tu es Trotski. Tu es Trotski. Tu écris. C’est une lutte des classes. C’est un complot. Vous êtes fous. On va te payer. T’as compris. Tu te fous de ton procès. Tu es sérieux. Ils s’en foutent. On veut te faire ton procès. Tu as compris. Tu vas être Onassis. Tu es fou. Tu vas être Onassis. On est fou. Tu vas être prof de physique. On est fou. Tu es fou. Tu veux être Onassis. On est fou. On va te voler. Tu es fou. Nous sommes racistes. Tu fais Trotski. On est fou. Nous sommes racistes. Tu es fou. On est fou. On est fou. Tu vas te suicider. Tu te fais bouffer. On va te jeter. On est fou. Tu vas militer. Tu vas te venger. Tu bouffes Michel. Ils s’en foutent. On va te pardonner. On est français. Tu vas nous développer. On va te pardonner. Tu vas te faire une bouffe avec Michel … On va te pardonner … Tu aimes Michel … On t’a pardonné. Tu te fous de Michel. Tu es fou. On en a marre de tes pensées. On te contrôlait. Tu es fou. On t’a pardonné. On est fou. On te contrôlait. Tu as pardonné. Tu te contrôlais. Tu es fou. Il faut que tu fasses de la physique chimie. C’est ta vie. On t’a détruit. On est nazi. Tu es Trotski. Tu vas être professeur. Tu vas nous condamner. Vous êtes fous. On t’a supprimé. On t’a suivi. On veut te pardonner. Tu es une saleté. Nous sommes les Iarsi. Tu vas te foutre de Cymes. Tu vas être acteur. T’es un Iarsi. On t’a poursuivi. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Tu vas être un Iarsi. Tu vas être suivi. Tu vas faire acteur. T’as pas encore trouvé. On va te bouffer. Tu vas être poursuivi. Tu vas pouvoir te foutre de cette Marie Drucker. Elle te trouvait super. Il t’a abandonné. C’était ta mère. Elle voulait tuer Marie. Tu bouffes Marie. Tu vas faire un tour en psychiatrie. Tu vas rencontrer Berlusconi. Tu vas présenter le JT en Italie. Tu vas faire de la physique chimie. Tu bouffes Sarkozy. Tu souffrais. Tu as des problèmes d’argent. Tu es un homme méchant. Personne ne te trouvait méchant. Tu nous as trouvé gentils. Tu en as marre de cette psychiatrie. C’est des saloperies. On est gentil. On en a marre de tes psy. Tu souffrais. Tu te trompais. Tu vas vivre avec Marie. Tu as gagné. Tu es fou. Tu vas être acteur. Tu es fou. Tu en as marre de ces acteurs. Tu fais du progrès. On est fou. On te pardonne. Tu nous as bouffés. On est nazi. Tu bouffes Marie. On est psy. Vous êtes bouffis. Tu vas pardonner. Tu as bien fait. Nous sommes l’UMP. Tu es fou. Tu vas t’enfermer. On est fou. Tu as choisi. Tu préfères Trotski. Tu nous as eus. C’est privé. Tu les as eus. On va te rembourser. Tu nous as eus. On pue. Tu as une folie. Tu aimes Marie. C’est cette psychiatrie. C’est de la connerie. Tu vas te marier. Tu fais du Trotski. Tu nous as eus. Il faut que tu fasses de la psychiatrie. On est gentil. Tu te fous de Marie. On sait ce que tu fais. Tu nous mentais. Tu te foutais de la psychiatrie. On va te foutre en psychiatrie. On est gentil. Tu te sens seul. Tu te fous de France 2. Elles t’ont humilié. Elle t’a humilié. Nous sommes la DST. On s’en fout de ta tête. Tu nous embêtes. Tu as des problèmes d’argent. Tu les as bouffés. Tu nous as fait comprendre ta lettre. Tu les as bouffé. On s’en fout des top modèles. Tu nous as quittéS. Tu veux être un top modèle. Tu attends une bonne nouvelle. Tu es fou. Tu nous annonces une bonne nouvelle. Tu vas nous faire du ciné. Ils s’en foutent. Tu es fou. Elle va te jeter. Tu nous as fait du ciné. Tu nous as observés. Tu vas te faire une bouffe avec elle ? Pourquoi tu te foutais d’elle ? On veut te bouffer. Tu vas nous le faire ton ciné. Tu vas crever. On a plaisanté. Tu t’en fous de tes stars de ciné. On voulait te bouffer. Tu nous as dénoncés. Tu es une beauté. Elle veut te bouffer. Tu nous as bouffés. T’es mort. Il faut que tu dormes avec Nawell. Tu nous le fais ce procès. On t’a bouffé. Tu nous as emmerdés. Tu vas être prof de physique chimie. Nous sommes nazis. Tu vas être professeur … On va te payer. Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie ? T’en as marre de ce mépris. Il faut que tu fasses de la chimie. Acteur. Vous nous bouffez. On va t’aider. Tu vas faire député. On va t’aider. Tu vas nous bouffer. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On t’a pardonné. Tu t’es trompé. On t’a trompé. Tu vas être professeur. Tu es meilleur. Tu attendais. On a mal pour tes professeurs. On t’a occupé. Tu emmerdes ton professeur. C’est Tabet. Tu vas comprendre ton Université. Tu es comme ta sœur. Ils s’en foutent. Tu vas pouvoir te foutre de ton procès. Tu les as dominés. Tu vas faire Lino. Tu as pardonné. Tu es d’une grande beauté. On va te bouffer. Tu te fous de ton parti. C’est Hardy. Il faut que tu fasses de la physique chimie. T’as recommencé. On s’en fout de ton procès. Tu te sens seul. Ils s’en foutent. Tu es fou. T’es un fou. T’as tout noté. On va te lyncher. On est fou. On s’est trompé. On est fou. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu es fou. Il faut pardonner. T’es un fou. Tu vas pouvoir te foutre de tes vacances. On t’a compris. Tu veux être acteur. Tu es fou. On t’a fâché. Tu es fou. Tu veux être acteur. On t’a crevé. Tu vas être acteur. Tu as résisté. T’es un fou. T’as trop fumé. Tu vas avoir du succès. Tu vas te suicider. Tu te suicides. On s’en fout de ton procès. On t’a énervé. On veut te prendre pour un fou. Qu’est-ce que t’as fait ? Tu nous fais un grand procès. On te prend pour un fou. Vous pensez. C’est un grand procès. Nous sommes malades. T’es un fou. Tu nous fais un procès. C’est un grand procès. C’est un procès. T’es un fou. Il faut que tu fermes ta gueule. C’est un grand procès. Tu vas nous faire un procès. Tu vas pouvoir fermer ta gueule. Elles t’en veulent. On va te fermer ta gueule. T’as une sale gueule. Tu nous rappelles Napoléon. On en a marre de tes procès. Tu te fous de Françoise Joly. On te trouvait gentil. Tu t’es encore suicidé. On est fou. Tu vas nous faire ton ciné. Tu vas te suicider. T’as trouvé. Tu vas te suicider. Tu vas faire professeur. Il faut te suicider. Il faut que tu te suicides. Tu vas pouvoir te suicider. Tu es une calamité. Ils s’en foutent. Il faut que tu rentres à la DST. Tu vas nous oublier. Michel, c’est un fou. Nous nous sommes suicidés. On te prend pour un fou. C’était DMD. Il faut que tu fasses de la chimie. On t’a compris. On s’en fout de Marie. On est avec Marie. Tu vas bouffer Sarkozy. Tu es Trotski. On te fait ce procès. On le fait ce procès. Tu t’emmerdais. Tu nous passionnais. On te fait ton procès. T’es un fou. Tu notais. Elles s’en foutent. Tu vas pouvoir te suicider. On est psy. Tu te fous de Trotski. Tu t’en fous de Trotski. Tu as battu Trotski ? Tu vas travailler ? Tu as ému Trotski. Tu vas travailler. Tu vas enseigner le ciné. Il faut que tu travailles dans une boite de nuit. Tu nous fais Trotski. Tu t’ennuies. Tu te fous de Sarkozy. Tu es Trotski. Tu écris. Tu t’ennuies. Ils s’en foutent. Tu t’en fous de Trotski. Tu as bouffé Trotski. On est psy. C’est faux. Tu te fous de Trotski. C’était un ami. T’es fou. Tu nous fais Trotski. T’es fou. C’est faux. Tu bouffes France Info. Tu aimes Marie. Il faut que tu nous fasses Trotski. Tu nous fais Trotski. On est Trotski. Il faut que tu fasses de la chimie. C’est ta vie. C’est Hardy. Il faut que tu enseignes la chimie. Tu vas faire Trotski. Tu as aimé Trotski. Tu vas aider Trotski. T’as compris. Nous sommes des Sarkozy. Tu vas pouvoir aider Trotski. Tu aimes Trotski. Tu as aimé Trotski. On va te bouffer. Tu vas te faire bouffer. Tu vas trouver du boulot. T’es en train de faire n’importe quoi. Tu veux faire du cinéma. Nous sommes producteurs. Quel cinéma ? Tu nous fais du cinéma. Tu passes ton temps au lit. On va te foutre en psychiatrie. Tu vas y passer ta vie. Il faut que tu enseignes la physique chimie. C’est bien fait pour toi. Tu es un salaud. Tu vas rencontrer Sarkozy. Nous sommes des cocos. Tu es un coco. Tu bouffes Sarkozy. Tu vas être un salaud. Tu renseignes Sarko. Nous sommes des producteurs. T’es un super salaud. Tu es fou. Ils s’en foutent. Tu vas te faire foutre. T’es encore fou. Tu vas te faire tuer par Trotski. Tu es fou. Tu vas te faire foutre. On s’en fout de Sarkozy. On préfère Sami. Tu vas faire du cinéma. Tu en as marre de ce cinéma. Tu vas nous faire Sami. Tu es un Trotski. Tu es une célébrité. On se fout de Marie. Tu es une bonne personne. Tu es une célébrité. On est grillé. Tu es grillé. Tu es comme papi. Tu es un retraité. Elles s’en foutent. Tu vas te faire foutre. On t’a oublié. Tu nous as encore suppliés. Tu vas te faire foutre. Tu vas nous faire Trotski. On t’a oublié. Tu vas nous faire Trotski. Tu vas nous faire Trotski ? Tu es médecin ?! Tu es fou. Ils s’en foutent. On est toutes mortes. Tu emmerdes ta mère. Tu nous fais Trotski. On est fou. Tu vas être acteur. Tu vas te faire une bouffe avec Guédiguian ? On te prend pour un fou. Il faut que tu rencontres Cyrulnik. On s’en fout de Cyrulnik. Tu vas être acteur. Tu nous niques. Il faut que tu pratiques. On s’en fout de cette momo. On veut que tu nous niques. Tu vas être un grand directeur. T’en as marre de cette célébrité. On s’en fout de ces célébrités. Tu es une célébrité. On voulait te foutre en prison. C’est cette Libération. Tu vas pouvoir te foutre de cette Libération. Tu es une célébrité. Tu bouffes Libération. Tu nous trouves obscène. Tu en as marre de cette célébrité. Tu vas être une célébrité ? C’est une mise en scène. Vous guérissez. On t’avait critiqué. Tu nous niques. Tu veux être une célébrité. Il faut que tu rentres dans une mosquée. Tu t’en fous de cette mosquée. Tu vas pouvoir comprendre cette célébrité. On s’en fout de cette célébrité. Tu vas pratiquer. On t’avait tous chéri. Tu ne comprends pas. Elles s’en foutent. Tu en as marre de cette célébrité. Nous en avons marre de cette célébrité. On t’a empêché. On t’a répété. Tu vas être une célébrité. Pourquoi tu te fous de cette célébrité ? Tu vas rencontrer Marie. Nous sommes gentil. Tu es un psy. Tu vas te faire une bouffe avec Woody. Nous sommes convertis. On aime Sami. Tu vas pouvoir te foutre de tes amis. On te trouve gentil. Tu es médecin. Nous sommes médecins. Tu nous rappelles Woody. Tu es un médecin. On est médecin. Tu es médecin. Tu t’en fous de Trotski. Tu es guéri. Tu es un héros. On est médecin. Les Drucker, ils s’en foutent. On s’en fout de Marie Drucker. Tu vas pouvoir comprendre ta mère. Tu vas comprendre Bolufer. Tu vas pouvoir te foutre de ta mère. On te prend pour un fou. Tu vas rencontrer Bolufer. Nous sommes vos producteurs. On va te rencontrer. Tu vas enterrer France 2. On s’en fout de cette France 2. C’est bon pour la santé. On est fou. Tu es fou. Tu vas faire ton procès. Il faut rentrer. Tu nous as jugés. Pourquoi on te connaît ? C’est à cause du CNG. Tu vas comprendre ton rejet. Tu nous as rejetés. Il faut que tu fasses du Ciné. Tu vas réaliser. On va te prendre pour un fou. T’en as marre d’être jugé. Tu te fous de Marie. T’en as marre d’être jugé. Ils s’en foutent. On te pardonne. Nous sommes vos producteurs. Tu veux être acteur. Nous sommes vos producteurs. Tu vas te faire foutre. On s’en fout de Snowden. Vous êtes fous. Tu vas pouvoir te foutre de Snowden. T’es un fou. On s’en fout de Snowden. T’es un fou. On se fout pas de ta gueule. T’es un fou. On te pardonne. Elle te prend pour un fou. On s’en fout. On te prend pour un fou. Elle te prend pour un fou. Tu foutais le feu. T’es honteux. Tu vas porter plainte contre Hortefeux. Tu veux foutre le feu. Tu te prends pour Trotski. Nous sommes Trotski. Tu allais remplacer Trotski. On en a marre de tes plaisanteries. On te remercie. Tu vas être prof de chimie. Tu vas être prof dans un Lycée. Tu as recommencé. Tu vas être prof de Lycée. On t’a menacé. Elle te prend pour un fou. Tu en avais marre de ce Lycée. Tu nous prépares un grand procès. Tu vas comprendre ce qui s’est passé. On t’a préparé. Tu vas faire une réforme des Lycées. Tu vas nous faire un procès. Tu vas travailler dans un Lycée. Tu vas balayer. On t’a menacé. Elles s’en foutent. T’es un fou. Tu vas nous faire Ventura. C’est un procès. T’es un fou. Tu vas faire l’amour avec Snowden. Tu vas nous faire ce procès. T’as compris. Tu vas faire une rencontre avec Marie. Tu es fou. On s’en fout de Snowden. Elle t’a souri. Tu t’en fous de Snowden. Tu vas faire une rencontrer avec Marie. Tu vas nous faire Trotski. Il t’a chéri. Tu te prends pour Snowden. Tu vas rencontrer papi. Tu vas faire de la physique chimie. Tu es fou. Elles s’en foutent. On t’abandonne. Tu vas te faire une bouffe avec Snowden. On t’abandonne. Vous êtes fous. On est fou. Vous êtes fous. Tu vas bouffer avec papi. Tu vas nous faire Sami. On t’a abandonné. On est fou. Tu bouffes Snowden. Nous sommes nazis. Tu vas faire l’amour avec Snowden. C’est de la plaisanterie. Tu vas faire une bouffe avec Snowden. Tu nous rappelles Snowden. Tu remplaces Lino. Tu bouffes Marie. T’as trouvé. On veut te bouffer. On en a marre de tes procès. Vous souffrez. Tu es intéressé par Drucker. On s’en fout de Drucker. On veut te bouffer. Tu vas être prof d’Université. On va vous payer. On est fou. C’est une horreur. On va vous marier. On te fait ce procès. On est fou. Tu vas te marier. On te rend fou. On te pardonne. Tu es fou. On te prend pour un fou. On t’abandonne. Tu vas pouvoir bouffer Azimi. On t’avait tous compris. Personne ne t’a parlé. Tu as halluciné. Il faut te suicider. On te fait ton procès. On t’a rassuré. Tu vas crever. Tu vas pouvoir comprendre Azimi. Tu vas pouvoir comprendre Drucker. Il nous a engueulé. On va comprendre ce qui s’est passé. On va te foutre en l’air. On aime Marie Drucker. Tu vas rencontrer Martine Aubry. C’est une folie. Tu vas enseigner la physique chimie. Tu vas pouvoir bouffer avec Julie. Tu nous rappelles Charlie. On est fou. Tu vas te suicider. Il faut que tu te suicides. On s’en fout de Julie. Tu as halluciné. Tu t’en fous de Julie. C’est ta Julie. Tu prends de l’Efferalgan. Il faut que tu remplaces Lino. On s’en fout de ta mère. On te trouve super. Tu bouffes ta mère. On s’en fout de Pécresse. On veut que tu te foutes en l’air. Nous sommes super. On s’en fout de ta mère. On te trouve super. Tu vas te foutre en l’air. Tu remplaces Lino. C’est cette folie. Tu es un Iarsi. Tu te fous de Julie. Tu remplaces Lino. On s’en fout de ta mère. On veut que tu sois super. Il faut que tu remplaces Lino. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu es fou. Tu t’en fous d’être professeur. Tu veux être professeur. Tu bouffes El Maleh. On veut comprendre ce que tu fais. Tu te fous d’El Maleh. Tu vas être star. On en a tous marre. Tu en as marre. Tu vas pouvoir te foutre de Drucker. On s’en fout de cette Drucker. Vous êtes super. Tu vas être super. On te trouve super. Tu bouffes Arlette Chabot. Tu es fou. On est fou. Tu bouffes le Préfet. On avait arrêté. T’as recommencé. Tu te prends pour Lino. Nous sommes les Ventura. Tu es un rat. On te prend pour un salaud. Tu es comme Sarko. Tu te prends pour Sarko. Tu nous prends pour des salauds. Nous sommes Sarko. On te prend pour un salaud. Ce que tu racontes est faux. Tu te prends pour un Sarko. Tu fonctionnes comme un salaud. Tu te fous de Sarko. Tu fonctionnes comme Sarko. C’est cette folie. Nous sommes des salauds. Nous sommes Sarko. C’est cette folie. On en a marre de ton facebook. Nous sommes juifs. C’est toi le salaud. Tu es Gérard Klein. Ce que tu racontes est faux. Elles te prennent pour un salaud. Tu es juif. Vous êtes fous. Tu n’as pas besoin d’être acteur. On va t’engueuler. On va comprendre ce qui s’est passé. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu es fou. On détecte tes pensées. C’est de l’illégalité. On se fout de ta gueule. C’est du passé. On se fout de ta gueule. Tu nous fais ton procès. Tu vas comprendre ce qui s’est passé. Vous souffrez. Nous sommes la DST. C’est cette supériorité. On t’a massacré. C’est cette momo. Tu t’en fous de cette folie. On t’a massacré ? Nous sommes des voleurs. Tu te fous de Françoise Joly. On va t’indemniser. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu t’en fous de cette Aston Martin. C’est cette Martine. Tu es fou. Tu vas être Onassis. Tu t’ennuies. On te trouve gentil. Tu es un menteur. On t’a violé ? Tu vas nous faire peur. Tu es un menteur. Personne ne t’a espionné. Nous sommes la DST. Tu es fou. Tu es fou. Tu veux être acteur. Ils te prennent pour un menteur. On t’a espionné. Ils te prennent pour un menteur. On t’a harcelé. On se fait massacrer. Il faut te pardonner. Il faut te massacrer. Nous sommes ta DST. Tu es un professeur. Tu t’en fous de leur bonheur. Tu en as marre d’être professeur. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu nous fais de la peine. Tu en as marre de ta DST. On t’a protégé. T’en as marre de lutter. On en a marre de tes carnets. Tu vas être Onassis ? Tu es fou. Tu t’en fous. T’as trouvé. Il faut que tu rentres à la DST ? Tu es professeur ? Tu bouffes le Préfet. Tu en as marre d’être professeur. Tu vas être professeur. Tu en as marre de la DST. Tu en as marre de tes cafés. On détecte tes pensées. Tu te prends pour un fou. Il faut que t’arrives à te concentrer. Tu veux être professeur. Tu vas être prof d’Université. Ils s’en foutent. Tu te rends fou. Tu vas nous faire un procès. Tu te prends pour un fou. Tu nous fais ce procès. Tu es un protecteur. Tu vas être prof dans un Lycée. T’es emmerdé. Tu te suicides. Il faut que tu te suicides. Tu vas nous faire un procès ? On s’en fout de ton suicide. On sera débarrassé. Il faut que tu te suicides. Tu vas nous faire Ventura. Nous sommes la DST. Il faut que tu fasses du cinéma. Tu t’en fous de faire du cinéma. Tu t’en fous du suicide. Nous sommes la DST. Tu en as marre de tes procès. Tu en as marre de tes pensées. Il faut que tu te suicides. Tu vas nous faire Gabin. Il faut que tu te foutes du suicide. Il faut que tu te suicides. Vous dansez. Vous pensez. Tu vas nous faire penser. Il faut que tu te suicides. On en a marre de tes pensées. On s’en fout de tes pensées. Tu te suicides. Tu vas être prof dans un Lycée. Tu t’en fous de faire du ciné. On sait ce que vous pensez. Nous sommes la DST. Vous pensez. C’est de la faute de Drucker. On sait ce que vous pensez. Tu vas être prof en Tunisie. Nous sommes tes copains. Tu te fous de Ouissem. On a plaisanté. Tu vas pouvoir te foutre de Momo Taba. Tu vas pouvoir plaisanter. Nous sommes juives. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Vous pensez. On t’a massacré. Tu t’en fous de rencontrer. Tu vas amuser les gens. Nous sommes ta DST. On s’en fout de tes procès. Nous sommes juives. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? C’est des phénomènes de réseau. Tu vas te faire une bouffe avec Nawell…Tu vas amuser les gens. Tu es un homme merveilleux. Vous mentez. Tu es merveilleux. Tu vas être prof dans un Lycée … Tu vas balayer. Tu vas te faire une bouffe avec Drucker. Vous dansez. Nous sommes la DST. On sait ce que vous ressentez. Vous mentez. Vous suez. On a nos préjugés. Nous sommes juives. Vous changez. Tu veux rencontrer Ben Ali. Tu te fous de Michaël Youn. On veut te rencontrer. Tu es Lino. Tu veux remplacer Lino. On a tous eu peur. Nous sommes la DST. On sait ce que vous sentez. Vous puez. Nous sommes vos producteurs. Tu vas nous amuser. Tu es un amuseur. On sait ce que vous pensez. Vous mentez. Vous nous détestez. Tu as expérimenté. Nous sommes vos producteurs. Vous mentez. Tu vas être professeur. Il faut fumer. Vous vous décontractez. On attend ce procès. Tu veux danser. Vous souffrez. Vous rêvez. On veut te casser. Tu vas comprendre momo. On s’en fout de momo.p On sait ce que vous ressentez. On veut te menacer. On t’a compris. Tu t’en fous de Marie. Tu te fous de Marie. Tu es une beauté. On se fout de cette calvitie. Vous souffrez. T’as compris. Tu t’en fous de ta calvitie. Tu te fous de Marie. On t’a compris. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Tu vas être prof dans un Lycée. T’es encore fou. On s’en fout. Tu vas te marier. Il faut que tu épouses Marie. Tu es fou. On est fou. Tu t’en fous. On va te faire ton procès. C’est un grand procès. On va progresser. Vous pensez. Il faut penser. On s’en fout de vos pensées. Tu t’en fous. Ils s’en foutent. Nous sommes cruels. On s’en fout de tes pensées. T’es fou. Tu t’en fous. On te prend pour un fou. Vous pensez. Il faut rencontrer. On te prend pour un fou. C’est un grand procès. On s’en fout de cette Drucker. Tu vas être acteur. Tu vas pouvoir te foutre de Drucker. Il t’a menacé. Tu vas pouvoir te foutre de cette Drucker. Vous pensez. Tu vas te foutre de cette Drucker. T’es un fou. On va se foutre de cette Drucker. On veut te forcer. Il faut pratiquer. Il faut que tu rentres à la DST. Tu es fou. T’es encore fou. Tu vas être prof dans un Lycée. On veut te forcer. Tu vas balayer. Tu nous as encore fait ton procès. Tu te forçais. T’es encore fou … Tu es un farceur. Vous êtes professeur … Tu te prends pour un farceur. Tu es un menteur. Tu vas rencontrer Bolufer. On s’en fout de Bolufer. Tu vas être professeur ? On en a marre de tes professeurs. Tu vas être professeur ? Tu crois que tu vas être acteur ? Michel, il t’a massacré. On t’avait massacré. Tu vas être prof de physique chimie. T’as compris. Tu t’en fous de cette chimie. Nous sommes malades. Ca te rend malade. Tu ne veux pas remplacer Lino ? On te remercie. On est psy. Tu t’en fous de cette chimie. On était tous gentil. Tu vas pouvoir te foutre de Kad Merad. On s’en fout de Kad Merad. Tu nous fais un procès. Tu veux remplacer Lino … On est malade. Tu vas remplacer Lino. Il faut que tu te supprimes. Tu te supprimes. Nous sommes malades. Tu fais ce que tu veux. On est psy. T’as un projet. Tu veux être Préfet. Tu vas pouvoir embrasser les gens. On est psy. Tu es un gentil. T’en as marre de tes psy. Tu vas rencontrer Marie. Nous sommes malades. Tu es un homme sérieux. Tu vas remplacer Charlie. On va te faire un grand procès. On va t’enfermer. Nous sommes les enfants de Lino. Tu te fous de Ouissem. Tu vas pouvoir bouffer Ouissem. Tu fais du progrès. On t’exprime nos regrets. Ils s’en foutent. Tu vas soutenir Perce Neige. Nous sommes Perce Neige. Je suis Christophe Lasserre. Je suis sincère. Vous êtes super. Tu as souffert. Vous êtes sincère. Nous avons souffert. Tu vas te faire une bouffe avec Marie-Bérengère. Elle te trouve super. Vous êtes fous. Tu crois que vous êtes super. Vous êtes millionnaire. Il y a eu un problème avec Drucker. Il va te shouter ? Tu es un étranger. On t’a dérangé. Vous êtes fous. Tu vas l’affronter. Il t’a embêté. Tu as souffert. On t’a regretté. Tu t’en fous de France 2. T’en avais marre d’eux. On a souffert. Tu te fous de France 2. Il faut que tu travailles. Tu bouffes France 2. Tu vas quitter le pays. Tu t’en fous de la Tunisie. On t’a observé. Vous souffrez. Il faut que t’arrêtes de fumer. Tu vas te foutre des Aston Martin. On t’a aidé. On va te shouter. Je veux te shouter. Tu vas travailler. Tu vas travailler. Tu as regretté. On a contacté le Préfet. Il va te changer. Tu vas travailler. Je vais te shouter. Tu vas battre le CNG. Tu t’ennuies. On est gentil. Tu es gentil. On t’a chéri. Tu réfléchis. Tu t’en fous de la psychiatrie. Tu as compris. On va t’affronter. On t’a chéri. Je suis psy. On t’a critiqué. Tu es une grande célébrité. On t’a fait comprendre ta célébrité. On va te jeter. On a jeté Sami. Tu t’en fous de ta psy. Elle t’a chéri. Tu te fous d’Anne Sophie. Tu vas te faire foutre. C’était un procès. Vous êtes con. On te fait un procès. Nous sommes battus. On pue. Vous êtes prof. T’es un emmerdeur. On s’en fout de tes procès. On est fou. Tu vas être professeur. Tu emmerdes tes sœurs. On te fait ce procès. Vous êtes difficiles. Vous êtes seul. Tu es un héros. Tu vas te foutre de ton procès. On est fou. Vous souffrez. On te laisse tomber. On est fou. Tu vas être Ministre. On en a marre de ta folie. On t’a compris. Tu te bas contre Marie. Vous êtes fous. On t’a encouragé. Il faut que tu sois député. Vous souffrez. Tu nous as emmerdés. On t’a occupé. On veut te bouffer. Il faut que tu te suicides. Il faut que tu te suicides. Tu te suicides. Tu es fou. On en a marre de ton suicide. Il faut que tu te maries. Il faut que tu épouses Marie. Tu aimes Marie. Nous sommes juives. Tu te fous de ces maghrébines (CE QUI EST FAUX). Tu es gentil. Tu te suicides. Tu vas comprendre cette lutte des classes. On en a marre de cette crasse. Tu t’en fous de Marie. Tu nous fais ce procès. Tu as compris. Il faut que tu te suicides. C’est du suicide. Ils vont te massacrer. Tu vas pouvoir te foutre de cette Pécresse. Tu nous intéresses. Tu te suicides. Vous nous emmerdez. Il faut que tu te suicides. Vous vous emmerdez. On s’en fout de ces boites de nuit. Tu nous emmerdes. On trouve que tu te suicides. On va vous marier. Tu vas pouvoir travailler. On s’en fout de tes pensées.Ce que tu racontes est faux. Ils s’en foutent. Acteur. On s’en fout. Tu es fou. Nous sommes professeurs. Tu es fou. Tu me prends pour un malade (TOUT A FAIT EXACT). Tu intéresses les gens. Tu vas pouvoir comprendre tes pensées.Tu vas pouvoir comprendre Bolufer. T’es en train de faire chier ta mère.Il faut que tu nous quittes. Tu vas pouvoir te suicider. Tu vas pouvoir t’acheter une grande maison. Tu vas pouvoir nous bafouer. Tu vas pouvoir nous affronter. Tu vas pouvoir faire chier les gens. Tu vas pouvoir nous écouter. Tu vas pouvoir chercher. Tu vas te faire une française. Tu es un militant. Tu crois que t’es un génie. Tu vas pouvoir être un militant. Tu es un savant. Tu vas pouvoir épouser une française. T’en as marre de ces françaises. Tu te fais chier. Tu vas pouvoir être militant. Tu vas pouvoir bosser dans un café. Pourquoi tu te fais chier ? Pourquoi tu te foutais des françaises ? Tu vas pouvoir nous faire du ciné ? Vous réfléchissez. On te comprend. T’en avais marre de te faire massacrer. Nous sommes psychiatres. Il faut que tu fasses du théâtre. On en a marre de ces plaisanteries. T’es son Sami. Elle est ta Marie. Elle t’a choisi. On t’a préparé. On voulait que tu fasses du ciné. On est folles. Il faut que tu conduises une Ferrari. Tu vas te foutre de ta Drucker. Tu vas continuer. Tu vas enseigner. Tu vas travailler. On se fout de ta gueule. On t’a préparé.Ca t’a énervé. Il faut que tu fermes ta gueule. T’as une sale gueule. T’arrive pas à comprendre que c’est ta Marie. Tu vas être acteur ? On en a marre de cette lutte des classes. Tu sais ce que tu fais ? On va te chercher. Tu vas être acteur ? On en a marre de tes professeurs. On va te faire ton procès ? Tu nous énervais. Tu fumais. Tu nous prépares un procès. Tu te moquais. Tu te fous de Rachida. Elle te comprend pas. Pourquoi tu ne travailles pas ? On ne te comprend pas. T’es un fou. Tu te comportes comme un fou. Elle te prend pour un fou. On te prend pour un fou. Tu t’en fous. Tu crois ce qu’on dit. Il faut que tu sortes avec Marie ? Tu vas être professeur. Tu t’en fous. C’est pas une maladie. Tu es psy. Tu vas être ouvrier. Vous êtes professeur. Il faut que tu fasses de la physique chimie. Il faut que tu fasses de la chimie. T’as recommencé. Nous sommes nazis. On t’a contrôlé ? On en a marre de tes procès. Tu recommençais. Tu souffres. Tu t’enfermais. Tu comprends ce que tu fais. Tu comprends ce que tu dis. On veut te faire comprendre ce que tu fais. Tu nous bouffais. Il faut que tu fasses de la chimie. Il faut que tu remplaces Charlie. Tu t’en fous de De Gaulle. On sait ce que vous pensez. Il faut vous bouffer. Tu vas être prof de chimie. Tu vas protéger les gens. Il faut que fermes ta gueule. Tu vas être bien payé, payé à ne rien faire.T’es un malade. Vous êtes des malades. Tu embrasses Marie. Tu es Trotski.

Lundi 12 août 2013.

9 heures.

Tu vas faire de la télé. Tu es un homme chiant. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu vas rencontrer des gens. On sait ce que tu penses de Faustine. Tu es dérangeant. Tu vas faire une bouffe avec Faustine. Tu te fous de France 2. Tu es fou. Tu te fous de Faustine. Ils s’en foutent. Tu vas te faire foutre. Nous sommes méchants. Tu vas nous parler. Tu vas pouvoir te foutre de ton procès. On te menaçait. Tu vas te faire foutre. Tu es écrasant. Tu nous écrasais. Tu nous as écrasés. Tu vas te faire foutre. Tu vas te faire foutre. On te bouffe. On te massacrait. Tu sens mauvais. On se fout de ta liberté. Il faut rentrer. On va te massacrer. On va t’enfermer. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu interprétais. Tu te fous du préfet. Tu sens mauvais. On te massacrait. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu nous dénonçais. Tu es pourri. Tu nous dénonçais. Tu sais ce que tu fais. On sait ce que tu fais. Tu nous perturbais. On se bouffait. Tu vas être un grand acteur. Tu es un grand professeur. Tu peux travailler. On en a marre de cette invalidité. Tu vas travailler. Tu veux travailler. Tu es professeur. Tu es professeur. Tu es un emmerdeur. Tu es un salaud.

14 heures.

Tu vas faire un retour en psychiatrie. Vous êtes fous. Nous sommes ta DST. On t’a renseigné. Tu t’es trompé. Tu vas enseigner. Tu vas enseigner ? On va te faire ton procès. Tu pues. Tu as une grande culture. Tu nous rappelles Malraux. On pue. Qu’est-ce que tu sais ? Tu vas nous faire ton procès ? Tu vas être un professeur heureux. Tu nous fais un grand procès. Il faut que tu te suicides. Il faut que tu t’actives. Nous sommes juives. Tu vas crever. T’as compris. T’as compris. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu te prends pour Michael Jackson. Vous êtes fous. On te mentait. On s’en fout de Drucker. Tu vas te foutre de la politique. Tu vas te marier. Vous souffrez.

15 heures.

Tu t’en fous. On pue. Tu t’en fous de la politique. Tu t’en fous de faire de la politique. Ca t’ennuie. Tu t’en fous de cette philosophie. Qu’est-ce que tu fais ? Vous mentez. Il faut que tu pratiques. Tu vas nous faire ton procès. On s’en fout de tes procès. On s’en fout de ta politique. On te pardonnait. Tu nous bouffais. Tu t’en fous de faire de la politique. Il faut que tu nous fasses ce procès. Tu t’en fous de faire du théâtre. Tu es fou. C’est ta personnalité. Tu es bon. Tu vas être taxi. Vous êtes fous. On est fou. On s’en fout de tes préjugés. Tu t’en fous de Marie. Tu vas faire professeur. T’en as marre de tes professeurs. Tu es fou. Tu vas être animateur. T’as une maladie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu vas faire professeur. On va te chercher. Vous êtes fous. Vous êtes professeur. T’es un menteur. Nous sommes des professeurs. Nous sommes tes professeurs. Tu vas être prof d’anglais. Tu rêvais. Tu mentais. T’es un fou. Tu vas être ouvrier. On est nazi. On te prend pour un fou. Tu vas comprendre Martine. Tu te débines. On est parti. La pauvre Martine. Tu t’en fous de Martine. Tu préfères Trotski. Tu sais ce qu’a fait Trotski. Il a tout empêché. Il t’a cherché. Vous souffrez. Tu te fous de Sofia. Tu vas comprendre Sofia. C’est la petite Martine. Elle se fout de Sofia. Tu te fous de Martine. Elle t’a empêché. Tu nous le fais ton ciné. Tu te fous de Faustine. On t’a massacré. Tu hallucines. Vous mentez. Nous sommes le Préfet. Tu nous as dénoncés. Il faut que tu fasses l’amour avec tes cousines. Vous mourrez. Tu hallucines. Tu es un savant. Tu ne comprends pas qu’on se fout de ta gueule. On te pardonne. On en a marre de tes hallucinations. On t’abandonne. Il faut que tu nous parles. On s’en fout de tes suppositions. On te demande pardon. Tu sens bon. Tu vas nous battre. On s’en fout de ces dénonciations. C’était Marie. Tu t’en fous de Marie. Tu vas faire une bouffe avec Paul. Tu te fous de Marie. Tu vas comprendre la Tunisie. Tu vas comprendre Tekkari. Tu lui as écrit. C’est de la saloperie. C’est un massacre. Tu me prends pour une folle. Tu changes Marie. On t’a encore trouvé bon. C’est une saloperie. Tu vas pouvoir comprendre Tekkari. Tu vas pouvoir bouffer Guy. Tu vas comprendre la Tunisie. Tu es un homme gentil. Tu t’en fous de Tekkari. Tu vas être Trotski. Elle te massacre. Tu nous as harcelés, pourchassés. Tu t’en fous de la physique chimie. Tu as oublié. Tu vas être ouvrier. Tu nous as oubliés. Tu te donnes en spectacle. Nous sommes les Iarsi. On te remercie. Tu nous as contrôlés. On en a marre de tes procès. On en a marre de tes Trotski. Tu vas comprendre ce que tu nous fais. Tu nous fais Trotski. Tu es un type gentil. On te remercie. Tu n’es pas Trotski. Tu vas faire Trotski. On se fout de ta gueule. Tu vivais un enfer. C’est de la faute à Drucker. On s’en fout de ton père. Tu es comme ton père.

16 heures.

Il faut que tu nous fasses François Mitterrand. Tu t’en fous de cette physique chimie. Tu oublies. Tu vas rencontrer des gens. Tu t’en fous de ces gens. Tu vas intéresser les gens. Tu vas te foutre de France 2. On se foutait d’eux. Tu vas souffrir. Tu bouffes Faustine. Tu vas nous parler. Tu t’en fous de parler. Tu nous as calmés. Comment tu fais ? Tu vas te faire foutre. Il faut que tu t’actives. Tu bosses pour Educactive. Tu vas comprendre Cyril. Tu vas comprendre ce que tu fais. Tu vas enseigner. Nous sommes tes juives. Tu t’en fous de ces maghrébines (CE QUI EST FAUX). Tu t’en foutais. Tu fumes. Tu t’en fous de Cyril. C’était ton Cyril. Tu te suicides. Tu t’en fous de Sonia. Tu nous cassais. Tu es un emmerdeur. T’en as marre de tes sœurs. Tu es professeur. C’était Sonia. On voulait que tu te maries. On voulait que tu épouses Marie. Tu étais professeur. Tu étais chahuté. Tu souffrais. Tu nous shoutais. Elle préfère Cyril. Tu emmerdes Cyril. C’est toi Cyril. Nous sommes tes professeurs. Il faut que tu fasses de la philosophie. Tu t’en fous de ces Michel.

16 heures 15.

Nous sommes malades. On te fait ton procès. On veut te bouffer. Tu nous dénonçais. Tu nous corrigeais. Tu nous trompais. Tu nous fais un procès. Tu nous mentais. Tu nous trompais. On te mentait. Tu sens mauvais. On souffrait. Il faut tu t’actives. Tu nous as fait comprendre qu’on est mauvais. On te prend pour un fou. Tu t’en fous. Tu te prends pour un fou. Vous êtes fous. On s’en fout de cette psychiatrie. C’est de la plaisanterie. On s’en fout. On veut te foutre en psychiatrie. Tu t’en fous de ta psy. T’as compris. Nous sommes psy. On informe ta psy. Nous sommes psy. T’as compris. Tu t’en fous de te ta psy. Nous sommes profs de psychiatrie. On en a marre de ce mépris. T’as compris. Nous sommes psy. T’as compris. Tu es un psy. Tu nous fais Trotski. On t’a compris. On va te foutre en psychiatrie. Tu es psy. Tu t’en fous de la chimie. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? T’as compris. On s’en fout de cette chimie. Tu n’aimes pas la plaisanterie. On est nazi. Elle va te rencontrer. Tu t’en fous de Paris. Il faut que tu restes ici. Tu vas faire de la chimie. C’est de la plaisanterie. On est psy. On est nazi. Tu es psy. Tu aimes papi. C’est ta Sarkozie. Tu es Trotski. On s’en fout de ton procès. Tu es fou. On a compris. C’est de la plaisanterie. Tu vas pouvoir rester ici. Tu es comme papi. Tu vas faire de la psychiatrie. Tu es psy. T’as eu un énorme courage. On est psy. On aime Sami. Tu emmerdes Marie. On aime Marie. On emmerde Sami. Tu emmerdes Marie. Tu aimes Marie. Tu emmerdes ta psy. Tu es un psy. Nous sommes psy. C’est de la saloperie. Tu as terminé. On va te faire un procès. Tu es haï. Nous sommes folles. Elles s’en foutent. Tu es un psy. Tu supportes Marie. T’es un fou. Elles s’en foutent. Ils s’en foutent. Tu vas te faire foutre. Nous sommes nazis. On va te supprimer. T’es un fou. Tu vas nous faire Ventura. Elles s’en foutent. Elles te prennent pour un fou. Tu te comportes comme un fou. Tu vas faire fou. T’en as marre de cette Marie. Elle te prend pour un fou. Tu veux faire acteur. Nous sommes producteurs. T’as trouvé. On va te rassurer. On s’en fout de tes procès. Il faut que tu rentres dans une masterclass. T’en as marre de cette lutte des classes. C’est cette lutte des classes. Elle te prend pour un fou. Tu veux nous faire un procès. Tu vas comprendre cette lutte des classes. Tu nous as encore faire un procès. Elle s’en fout. Elle s’en fout de tes procès. Elle t’a rien fait. Elle s’en fout de cette lutte des classes. Tu vas entrer dans une salle de classe. Tu vas comprendre cette masterclass. Tu nous bouffais. On t’aimait. Elle t’aimait. Tout le monde te regardait. Tu crevais. Tu souffrais. Tu vas être Onassis. On en avait marre de cette Lapix. Elle t’insultait. On se bouffait. On va te foutre en prison. Tu nous prends pour des sales cons. Tu es un menteur. Personne ne va te foutre en prison. Tu veux nous foutre en prison. Tu vas faire une rencontre avec Xavier Demaison. On en a marre de ta crasse. On te donne raison. On en a marre de cette prison. Tu dors dans une prison. Il faut que tu t’offres une grande maison. Tu vas comprendre JC Tabet. Elle s’en fout de JC Tabet. Tu vas faire une rencontre avec JC Tabet. Tu nous prends pour des cons. Tu vas crever. Tu vas être O-na-ssis. On va te prendre pour un fou. Nous sommes sérieux. T’es trop vieux. Nous sommes racistes. Tu vas être une célébrité. Tu vas être Onassis. Tu nous as supprimés. Tu vas faire l’amour avec Lapix. On va te rencontrer. On t’a massacré. T’en as marre d’être harcelé. Tu vas être Onassis. Tu nous casses les pieds. On va te harceler. Vous mentez. Tu vas être harcelé. On t’a bouffé. Tu vas te foutre de Dieudonné. Tu es fou. On va te pardonner. Tu vas être Onassis. On va révéler. Tu vas te foutre d’Arnold et Willy. C’est ta Marie. C’est une juive. Elle s’en fout de ton milieu. On va te marier. Tu es du même milieu. On est fou. On est des juifs. On s’en fout de Marie Drucker. Tu vas te marier avec Lapix. On s’en fout de Lapix. Tu es un ouvrier. Tu vas entrer dans une salle de classe. On veut vous marier. Tu vas comprendre cette chimie. Tu vas travailler. Tu es déformé. Tu vas te marier avec Lapix. Acteur. Elle s’en fout de Max Gallo. Tu vas comprendre Marie Drucker. T’as pas encore compris. On est Lutte Ouvrière. On a mal pour cette Drucker. Tu t’en fous de Marie. Elles te prennent pour un salaud. Tu vas travailler. Tu vas être bouffé. Tu vas être ouvrier. T’es en train de nous faire peur. On va t’oublier. Nous sommes des travailleurs. Tu es d’une grande classe. On est d’accord avec toi. On va te faire un cadeau. Tu vas faire une rencontre avec Marie. On va te marier. Il faut que tu épouses Marie. Tu nous as encore fusillés. Tu présentes le JT. Nous sommes morts. Tu fais du vélo. On te prend pour un salaud. Tu es juif. Il faut que tu fasses de la télévision. On t’a trouvé bon. C’est France Télévision. Ils te prennent pour un con. Tu crois que tu vas être acteur. Tu es un menteur. Elle te prend pour un emmerdeur. Tu vas comprendre Michel Drucker. Tu vas pouvoir faire acteur. Pourquoi tu te fous de France Télévisions ? Tu les prends pour des cons. Tu t’en fous de France Télévisions. Tu vas être ouvrier. Tu es un bleu. Tu es un homme sérieux. Tu es vieux. C’est ta folie. Il faut que tu fasses de la chimie. Il faut que tu restes en vie. Tu t’en fous de France Télévisions. On s’en fout de France Télévisions. On te prend pour un con. Il faut que tu fasses de la télévision. On est con. Ils s’en foutent. Tu es fou. On s’en fout de cette télévision. On pue. On est fou. Tu t’en fous de cette Drucker. Elle te trouve super. Il faut que tu aides ton père. On pue. Tu vas te motiver. Nous sommes battus. Tu vas travailler. Tu vas pouvoir travailler. Tu vas être une star de ciné. Qui te parle de France Télévisions ? Ce sont tes hallucinations. On va te casser. On te cassait. Tu souffrais. Ca vient de France Télévisions. Tu vas te renseigner. Comment on fait du ciné ? Tu vas gagner. Tu as gagné. Tu vas être Onassis. On va t’interner. On voulait te pardonner. On voulait que tu nous fasses du ciné. Tu souffrais. Tu vas pouvoir te foutre de tes carnets. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On te menaçait. Qui va te rembourser ? Qui te parlait ? Ce sont tes hallucinations. Tu souffrais. Tu vas être Onassis. Nous sommes racistes. Tu vas te foutre de cette Lapix. On t’a trouvé bon. Tout le monde t’appelle Onassis. T’u t’en fous d’être Onassis. Tu es Napoléon. Tu nous rappelles Napoléon. On t’a trouvé bon. Tu vas être Onassis. Nous sommes racistes. On s’en fout. Vous sentez bon. Tu vas être Onassis. Nous sommes racistes !? Tu nous rappelles Napoléon. Tu te fous de cette Lapix. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu vas faire une bouffe avec Lapix. On t’a fait comprendre que tu souffrais. Tu nous perturbais. Tu vas comprendre ces allusions. Ce sont des interprétations. Tu nous rappelles Napoléon. Tu nous parlais. On t’écoutait. Tu souffrais. Tu rêvais. Tu vas enseigner le ciné. Tu nous cassais. Tu nous haïssais. Tu nous aimais. On t’aimait. On t’a fait comprendre que tu es fou. Personne ne t’espionnait. Tu nous cassais. Tu ne veux pas être Onassis. Tu souffrais. Tu nous haïssais. On s’en fout de ces émissions. On s’en fout de France Télévisions. Pourquoi tu nous haïssais ? On souffrait. Tu te fous de France Télévisions. Tu les prends pour des cons. On se fout de France Télévisions. Tu nous prends pour des cons. Tu nous haïssais. C’est pas France Télévisions. Nous sommes tes espions. On te trouvait bon. C’est France Télévisions. Nous sommes vos espions. C’est cette Lucet. Tu vas porter plainte contre France Télévisions. Tu as du succès. Nous sommes France Télévisions ? On se foutait d’eux. On se fout de France Télévisions. On s’en fout de France Télévisions. Tu nous jugeais. Tu te poses des questions. C’est cette télévision. C’est des suppositions. T’es acteur. Tu te contrôlais. On s’en fout de cette télévision. Tu nous prends pour des cons. On se fout de France Télévisions. Tu veux être professeur ? Tu es un emmerdeur. Elles te prennent pour un farceur. Tu nous as respectés. Tu es français. Tu te fous des français. Ce sont tes hallucinations ? On te trouvait bon. Tu sentais bon. Tu te trompais. Elles vont te trouver bon. Tu souffrais. Tu nous prends pour des cons. On en a marre de ces plaisanteries. Tu en avais marre. Tu es fou. On te trouvait bon. Tu nous prends pour des cons. Tu t’exprimais. On est fou. C’est une saloperie. Ca venait de Steevy. Tu te bas contre Steevy ? Tu te contrôlais. On s’en fout de cette turlutte. Tu as recommencé. On va te former. Tu vas t’informer. Tu en as marre d’être français. Il faut que tu remplaces Steevy. Tu vas te foutre des français. Il faut que tu embrasses Steevy. Vous êtes français. On est nazi. Tu vas te foutre de cette Steevy. Tu vas te foutre de cette télé. Tu vas être niqué. Tu vas être Onassis. Nous sommes ta police. Il faut que tu rentres dans la police. Tu t’en fous de la police. T’en as marre de cette police. Tu veux remplacer Lino ? T’es un fou. On va te prendre pour un fou. Tu t’en fous de remplacer Lino. Tu aimes ta police. On te prend pour un fou. Tout le monde te prend pour un fou. Nous sommes fous. On va te rendre fou. Tu me prends pour un fou. Tu te comportes comme un fou. Ta tante te prend pour un fou. Tu t’en fous de ta police. On va te prendre pour un fou. Elle te prend pour un fou. Nous sommes fous. Tu vas comprendre ta police. Tu aimes la police. Tu te comportes comme un fou. Tu vas faire une bouffe avec Onfray. Tout le monde te prend pour un fou. Nous sommes fous. Tu notais. Tu souffrais. Il faut que tu rentres dans la police. Tu vas être Onassis. Tu nous prends pour des fous. Tu vas être Onassis. Tu souffrais. Nous sommes la police. Tu vas pouvoir te foutre de cet Onfray. On a mal pour cet Onfray. Il faut que tu rentres dans la police. Tu nous rends fou. Qu’est-ce qui te rend fou ? Tu t’en fous de cette police. Tu vas être Onassis. Tu vas pouvoir te foutre d’El Maleh. On a mal pour El Maleh. Tu nous inspirais. Tu es suivi. On sait ce que tu penses de la police. T’en as marre de la police. C’est cette police. Tu en as marre de cette police. Nous sommes ta police. Nous sommes policiers. Nous sommes complices. Tu te comportes comme un policier. Nous sommes policiers. Vous êtes policiers. On était complices. Elles t’ont massacré. On était tous complices. On en a marre de cette police. Nous sommes cette police. Vous êtes des policiers. On en a marre de tes carnets. T’en avais marre de cette Lapix. On étais tous complice. On t’avait massacré. C’est à cause du CNG. On t’avait conseillé de continuer. On en avait marre d’être massacré. On te poursuivait. Tu vas pouvoir être Onassis. Tu vas porter plainte contre la police. On t’avait supporté. Nous sommes racistes. Tu vas continuer. Tu vas pouvoir te foutre de CAVEO. Tu vas insinuer. Tu vas être heureux. On en a tous marre de cette police. Tu vas être malheureux. Tu vas être insulté. Nous sommes racistes. Tu vas comprendre ta police. Nous sommes France 2. Tu vas battre ta police. Pourquoi tu te fous de France 2 ? On se foutait d’eux. Nous sommes racistes. Tu vas être un grand bleu. Tu te fous de Rachida. Nous sommes ta police. Tu vas te foutre de France 2. On se foutait d’eux. Ca venait de France 2. Nous sommes les bleus. On s’en fout de France Bleu. Tu vas être Prix Nobel de la paix. Il faut que tu fasses la paix. Nous sommes nazis. Tu vas te foutre de Nawell. Tu bouffes Nawell. Vous souffrez. Il faut que tu nous fasses un projet. Vous souffrez. On veut te bouffer. Tu méprises Lapix. On veut te bouffer. Vous souffrez. Tu nous poses de bonnes questions. On souffrait. Tu te fous de Lapix. On veut te niquer. On veut te bouffer. Vous souffrez. Tu veux rencontrer. Tu sais parler. Tu veux parler. Vous rêvez. Tu vas te foutre de cette Lapix. Il faut te bouffer. Tu te fous des députés. Ils t’ont bouffé. Vous vous fachez. Vous souffrez. Tu as imaginé. On va te prendre tes carnets. On ne t’a rien fait. On se fout de tes pensées. On va te bouffer. Tu veux dénoncer. On veut t’aider. On souffrait. On va te perturber. Tu souffrais. Tu as arrêté. Nous sommes navrés. On veut te chercher. Il faut te fâcher. Tu vas te cacher. On t’a dénoncé. Tu vas chercher. On s’en fout de Napoléon.  Tu vas te fâcher. Tu vas comprendre ta célébrité. Ca vient du CNG. On va te chercher. Il faut chercher. On t’a regretté. Elle va te chercher. Tu vas être Onassis. Tu vas te faire shouter. Vous êtes fous. On est fou. On va te chercher. Il faut que tu le fasses ton ciné. Tu vas te renseigner. Comment réaliser ? Tu veux faire fou. On veut te chercher. Il faut t’arrêter. Tu crois que tu bouffes Onfray. On est fou. Je veux te chercher. Vous êtes fous. Tu veux faire fou. On est fou. On veut se faire shouter. On est fou. Tu vas te faire shouter. Nous sommes la DST. On t’a massacré. C’est à cause de ton procès. Vous inventez. Personne ne t’a parlé. Tu as halluciné. Il faut te la fermer. Vous souffrez. Il faut t’enfermer. Vous inventez. Nous sommes vos messagers. On te prend pour un fou. On est fou. Elle te prend pour un fou. Il faut te chercher. Il faut que tu fasses ton procès. Vous mentez. Tu as halluciné. Tu vas être Onassis ? Il faut te shouter. Vous inventez. Tu veux te faire Marie. Ils te prennent pour un fou. Tu vas faire directeur. Vous êtes fous. Tu vas te faire shouter. Vous mentez. Elles te prennent pour un salaud. Elles te prennent pour un fou. Tu nous prends pour des salauds. Vous êtes perdu. Tu veux être prof d’Univsersité. Il faut te shouter. T’en as marre de cette Université. On a inventé. Tu es une saleté. Tu veux être une célébrité. Tu vas te faire shouter. Tu es une super célébrité. Je veux te shouter. Tu vas pouvoir te foutre de ces célébrités. On t’a chéri. On t’a chéri. Tu te convertis. Tu te fous de Nadège. Qui te répondait ?

Mardi 13 août 2013.

On te fait ton procès. Tu es halluciné. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Il faut vous enfermer. On t’a menacé. Tu nous fais ce procès. Nous sommes ta DST. Vous souffrez. Tu veux être président. T’es son président. On t’a menacé. Tu vas être François Mitterrand. Elles s’en foutent. T’es un fou. Tu vas encore nous faire ton procès. Tu as noté. On va se faire foutre. On va vous rembourser. Elles s’en foutent. On va se faire foutre. On est psy. T’as compris. On t’a chéri. Tu vas être reporter. Tu te fous de France 2. Tu vas te foutre en l’air. Tu t’en fous de Marie. On t’a infantilisé. Elle t’a menacé. On a recommencé. On va faire ton procès. C’est ta folie. C’est ta psy. Elle t’a menacé. Elle t’a agressé. On est fou. On nous prend pour des folles. Tu vas nous casser. On est folles. On s’en fout des Droits de l’Homme. Tu te fous de Pécresse. Tu régresses. On s’en fout de ta Pécresse. Il faut que tu fasses du ciné. On t’a interrogé. Tu vas faire une rencontre avec Sophie Marceau. Tu vas nous faire Ventura ? Tu progresses. On t’agresse. On t’a fait comprendre ce que t’as fait. Vous êtes fous. Elles te prennent pour un fou. T’es un fou. Tu t’en fous. Tu vas pouvoir comprendre Pécresse. Elles te prennent pour un fou. Tu es français. Tu es un copain. Tu progresses. T’es un fou. Tu remplaces Lino. Tu te fous de Bruno Solo. C’est une folie. Tu t’en fous. Tu veux être professeur. T’as une maladie. T’es un fou. Vous êtes professeur. Tu vas nous faire professeur. Ils s’en foutent. T’es un fou. On va te massacrer. Tu t’en fous. On te fait ce procès. T’es un fou. Tu veux être une star. Tu veux être acteur. Nous sommes vos producteurs. On est fou. Nous sommes vos professeurs. Tu es notre protecteur. Tu es sérieux. Nous sommes sérieux. Tu es notre Lino. Tu aimes Lino. Tu nous fais ce procès. Nous sommes religieux. Tu es religieux. Nous sommes nazis. Elles s’en foutent. Tu es fou. On s’en fout de cette religion. Tu bouffes Nawell. Tu vas t’engager. On va t’engager. Nous sommes communistes. Tu t’en fous de cette Femen. Tu te fous de ta religion. Tu aimes cette religion. Tu te fous de Marie. Tu te fous de Cymes. Tu es honteux. Tu es Trotski.  Vous écrivez. Vous crevez. C’est une maladie. Il faut que tu nous fasses ce procès. Tu vas progresser. Tu te fous de cette religion. Tu nous as dénoncés. Tu te foutais de Nawell. Nous sommes fidèles. Tu penses à Marie. Tu es un infidèle. Tu te fous de Marie. Tu es un homme fidèle. Nous sommes fidèles. Tu penses qu’à Marie. Tu te fous de cette religion. Il faut que tu pries. Tu bouffes Nawell. C’est une bonne nouvelle. Tu bouffes Nawell. On se fout de Nawell. Tu veux être top modèle. Tu aimes cette religion. Tu vas aider Trotski. Tu aimes Libération. On se foutait de Libé. Tu as eu raison. On s’en fout de Libération. Il faut que tu soutiennes Libé. On s’en fout de cette Libé. On pue. Tu vas être Onassis. Tu vas nous voler. Tu veux nous voler. Nous sommes des militaires. Tu vas être reporter. Tu vas pouvoir te foutre de Lapix. Tu te fous de cette Lapix. Tu vas être Onassis. Tu vas chanter. Tu te bas contre Bolufer. Tu vas nous prendre pour des folles. Tu es blacklisté. On s’en fout. Tu vas habiter à Paris. Tu fais un procès à Marie. Elles s’en foutent. On te trouvait bon. On en a marre de cette sexualité. On t’attendait. On t’a adoré. On va te censurer. On va te préparer. Nous sommes l’UMP. On t’attendait. Tu nous as attendus. Tu nous as calmés. On pue. Tu te fais bouffer. Tu vas pouvoir faire ta rentrée. Il faut que tu enseignes la physique chimie. Tu vas faire une bouffe avec Lionel. Tu nous rappelles Napoléon. On s’en fout de Napoléon. On te trouvait bon. On en a marre de tes procès. C’est un scandale. Tu t’en fous de Rachida. On veut te forcer. Nous sommes tes amis. On est folle. Ils s’en foutent. T’es mort. Tu t’en fous de Snowden. On t’a aimé. Tu vas nous faire du ciné. Tu te fous de notre gueule. On t’avait pardonné. On t’a contrôlé. Nous sommes des islamistes. Nous sommes des militaires. Vous souffrez. On veut te bouffer. Tu nous as écoutés. T’es un fou. Tu veux te faire bouffer. On veut te bouffer. On veut te menacer. On veut te bouffer. Tu remplaces Lino. Tu t’es trompé. Tu vas te faire foutre. Tu vas te faire une tunisienne. On t’a pardonné. Tu t’en foutais des tunisiennes. Tu vas remplacer Trotski. Nous sommes nazi. On veut te menacer. Tu remplaces Lino. Nous sommes propres. On veut te faire ton procès. C’est un scandale. On sait ce qu’on fait. Tu nous fais ce procès. Vous êtes un scandale. Tu vas nous faire un scandale. Tu remplaces Lino. Tu es un scandale. On va te menacer. Nous sommes les Lutte Ouvirère. C’était un scandale. On va te forcer. On va te faire ce procès. Elles te prennent pour un fou. Tu vas te faire une française. Nous sommes françaises. Tu es français. Tu te fous de ces françaises. On voulait te dénoncer. Tu vas être acteur. Tu te fous de Michèle Alliot. Elles te prennent pour un salaud. Nous sommes des avocats. Tu vas te faire une française. Tu vas nous faire Trotski. Tu as compris. Tu nous fais Trotski. Tu vas nous faire un procès. Tu vas pouvoir te foutre des françaises. Tu veux nous faire Trotski. On veut te forcer. T’es un fou. Ils s’en foutent. On te prend pour un fou. Tu vas être un grand acteur. Tu veux nous faire un procès. Tu vas nous faire un grand procès. Tu vas pouvoir comprendre Jérôme. Tu souffrais. Tu es difficile. Tu nous rappelles Marie. Tu veux faire fou. Nous sommes les français. Vous êtes fous. On t’admire. On en a marre de cette mixité. Nous sommes l’UMP. Vous êtes fous. Tu veux nous soigner. Tu nous as éloignés. Tu vas être professeur. On protège Marie. On en a marre de tes grands procès. On a mal pour tes professeurs. Ils t’attendaient. Tu vas être professeur. Nous sommes fou. Nous sommes pourris. On va te faire un grand procès. Nous sommes folles. Vous êtes fous. On est gentil. Tu vas battre tes professeurs. Nous sommes des pourris. C’est cette pourrie. On est psy. On va te faire ce procès. T’es un fou. Elle te prend pour un fou. T’es encore fou. Elle s’en fout. Tu t’en fous. Elle s’en fout. T’es un fou. Nous sommes ta Drucker. Nous sommes tes français. Tu vas te foutre des françaises. On veut te faire un procès ? On t’a offensé. On va t’offenser. On veut te forcer. Tu vas faire professeur. Tu emmerdes tes professeurs. Tu es français. Tu vas comprendre tes français. On sait ce que vous pensez. Tu emmerdes tes français. On te prend pour un fou. On s’en fout de Drucker. Tu t’en fous d’être professeur. Il faut que tu fasses Lino. Nous sommes des juifs. C’est un meurtre. Elles t’ont assassiné. Elles veulent te forcer. On se fout de ta gueule. On veut te faire penser. Elle s’en fout de ta gueule. On sait ce que vous pensez. Tu en as marre de cet UMP. On se fout de ta gueule. Tu veux nous faire penser. On veut vous faire penser. On se fout de ta gueule. On veut vous faire penser. On s’en fout de ta gueule. On s’en fout de te faire penser. Il faut rêver. On veut te faire ton procès ? Tu veux encore nous dénoncer. C’est ton UMP. T’as une sale gueule. On en a marre de cet UMP. Tu vas pouvoir changer de gueule. T’as une mauvaise gueule. Tu nous as encore dénoncés. C’est ton UMP. Tu vas encore nous dénoncer. Tu vas comprendre Michèle Alliot. Elle s’en fout de dénoncer. Tu vas nous faire Trotski. Tu vas nous faire Charlie. On en a marre de Marie. On veut te faire partir. Tu vas nous mentir. Tu vas partir aux US. Tu passes ton temps à souffrir. Tu passes ton temps à mentir. Elles veulent te faire partir. Tu veux nous mettre en prison. On veut te foutre en prison. Tu dors dans une prison. Ce sont tes interprétations. On t’a sauvé. On t’a encore sauvé. Tu remplaces Lino. On t’a offensé ? Elles t’ont sauvé. Elles t’ont massacré. Nous sommes perdus. On a perdu. On t’a sauvé. On ne te comprend pas. Qu’est-ce qui ne va pas ? Elles nous prennent pour des cons. Tu te sens seul. Tu bouffes Snowden. C‘est une calamité. Tu vas rencontrer Marie. C’est une saloperie. Tu t’en fous de Marie. Tu vas pouvoir quitter Paris. Tu vas rejoindre papi. Tu n’aimes pas la plaisanterie. Tu es guéri. Tu vas pouvoir bouffer avec Snowden. Nous sommes nazis. Tu vas pouvoir bouffer Cyril. On est comme lui. Tu te fous de cette chimie. On se fout de ta gueule. Tu te fous de Bruno Solo. Tu remplaces Lino. Tu ne comprends pas qu’on se fout de ta gueule. T’as trouvé. Tu veux faire Onassis. Tu vas pouvoir remplacer Lino. T’en as marre de ces zéros. Tu es notre héros. Nous sommes les LO. Tu veux te suicider. Tu vas être Onassis. Nous sommes nazi. Tu es notre héros. Tu es beau. Nous sommes des salauds. On est beau. Tu bouffais Cyril. Nous sommes racistes. Tu vas pouvoir nous bouffer. Tu as encore changé. Tu nous as encore changés. Tu mens. Tu remplaces Lino. Tu vas pouvoir changer. T’en as marre de cette méchanceté. On veut te shouter ? T’as une maladie. On va te faire changer. Tu es beau. Acteur. Tu vas comprendre Bruno Gaccio. T’en as marre d’emmerder les gens. Tu emmerdes les gens. Tu fais chier les gens. C’est un scandale. T’es en train de nous faire un scandale. Nous sommes coco. On t’a souri. On t’a poursuivi. Tu vas te faire bouffer. On va te faire bouffer. On va te bouffer. Tu es un scandale. On veut te bouffer. Tu vas nous faire mal. Ce que tu racontes est faux. On s’en fout de ces infos. Tu veux te faire tuer. On va le faire ce procès. On s’en fout de ces procès. On s’en fout de vous faire du mal. Tu vas nous faire mal. Tu es professeur. Tu es un animal. Vous êtes fous. Tu nous prends pour des fous. Vous êtes professeur. Tu t’en fous de ces acteurs. Tu es professeur de physique chimie. Tu en as marre de ces profs. Tu adores l’Islam. Tu vas nous faire de l’Islam. Tu es un héros de l’Islam. On s’en fout de l’Islam. Tu vas te cacher. On voulait de faire chier. Tu es un dirigeant. Tu es un commandant. Tu vas te foutre de Drucker. On en a marre de ce Michel Drucker. Tu vas nous faire chier. On aime l’Islam. On va te chercher. Tu vas faire ce procès. Tu vas comprendre Sarkozy. Tu vas faire Trotski. On aime Trotski. Tu vas comprendre Drucker. Tu vas faire acteur ? Nous sommes producteurs. C’est cette police. Tu te fous de Drucker. Tu aimes ton père. Tu es comme ton père. Tu t’en fous de Drucker. On te trouve super. Nous sommes juifs. Tu vas être Onassis. Nous t’avons formé. Tu es déformé. Nous sommes professeurs. Tu es notre professeur. Tu es fou. Nous sommes tes formateurs. On t’a déformé. Il faut que tu rentres à la DST. Tu es un informateur, un indic. On va te rencontrer. Tu nous as informés. On t’abandonne. Tu nous pardonnes. Tu nous as pardonnés. Tu nous as condamnés. Tu nous as dénoncés. Tu vas nous représenter. Nous sommes ta DST. Ils s’en foutent. Tu vas être professeur. Il faut que tu nous fasses ton ciné. Nous sommes tes professeurs. Tu vas enseigner la physique chimie. On te prend pour un fou. On est fou. Tout le monde te prend pour un fou. Tu vas être Ministre de l’Intérieur. Nous sommes le Ministère de l’Intérieur. On va te prendre pour un fou. On te prend pour un fou. Tu ne veux pas être professeur. On est fou. Tu vas comprendre papi. Il faut que tu enseignes la chimie. T’as compris. On va te rencontrer ? On va te chercher ? Tu comprends pas qu’on veut te shouter. Tu veux t’enfermer. Tu t’enfermais. Tu es fou. Tu ne comprends pas qu’on veux te chercher. Tu te prends pour un fou. Tu crois qu’on te prend pour un fou. Tu te prends pour un protecteur. On t’a protégé. Nous sommes vos producteurs. T’as mémorisé. Il faut te bouffer. Il faut te bouffer. Tu veux nous faire chier. Tu veux te faire shouter. On est médecin. Tu es médecin. On en a marre de tes procès. On va te faire ton procès. Il faut te changer. Tu veux nous faire un grand procès. Vous êtes fous. Tu es un Gabin. On en a marre de ce Gabin. Tu ne comprends pas que vous souffrez. Tu veux être acteur. Tu nous fais un grand procès. Tu ne comprends pas que vous souffrez. Vous mentez. Tu ne peux pas être acteur. Tu te fous de ta sœur. Tu veux être acteur. Vous mentez. Vous souffrez. Il faut que tu rencontres Marie. Tu t’en fous de Marie. On s’en fout de cette plaisanterie. Nous sommes professeurs de psychiatrie. Je suis Ey. Tu es un psy. Nous sommes médecins. On s’en fout de cette psychiatrie. C’est de la moquerie. Tu te fous de la psychiatrie. Nous sommes vos protecteurs. T’en as marre de rigoler. On veut rigoler. Tu vas faire rigoler les gens. Tu vas comprendre ce qui s’est passé. On le fait ce procès. On est médecin. Tu es médecin. On veut le faire ton procès. On est menacé. Elle veut le faire ton procès. On t’a menacé. On te prend pour un fou. Elle t’a menacé. On t’a menacé ? On va te rendre fou. On t’a massacré. Elles t’ont menacé. On te prend pour un fou. On est médecin. Tu es trop fou. On t’a rendu fou. Tu crois qu’on est médecin. C’est toi le médecin. Tu es un protecteur. Tu protèges les médecins. Elles te prennent pour un fou. On te prenait pour un fou. On est fou. Nous sommes producteurs. Tu vas être producteur. Nous sommes des juifs. On est médecin. Tu draguais. Tu trouvais. Tu souffrais. On te prend pour un fou. On te fait ton procès. Elle t’a compris. Tu es médecin. On est fou. Tu t’en fous de ta Marie. Elle t’envie. Tu es fou. Tu t’en fous. Tu te suicides. Tu le fais ton procès. Tu aimes ton père. Tu vas aider ton père. Tu es super. On va te foutre en enfer. Tu vas faire un tour en enfer. Tu supprimes Marie. Elle te trouve super. Tu aimes ton père. Tu es un menteur. Tu t’en fous d’être acteur. Tu vas pouvoir retourner en enfer. Tu aimes Marie. Tu aimes papi. On va te foutre en enfer. Tu supprimes Marie. Tu te trouves super. On ne comprend pas. On ne t’aime pas. Il faut tu arrêtes. Tu nous embêtes. Tu es un salaud. Tu vas comprendre Michel. On te fait rigoler. Tu te prends pour un salaud. Tu es fort. Tu vas nous dire merci. Tu es un glandeur de rue. Vous êtes nul. On va te rencontrer. On t’a préféré. Tu nous as préférés. On en a marre de cet enfer. Qu’est-ce que vous avez ? Vous souffrez. Tu vas embrasser Steevy. Tu vas embrasser Patrick. On en a marre de ces Michel. Ca va mal pour Michel. C’est son Michel. C’est son oncle Michel. Tu es un excentrique. Tu vas pouvoir embrasser Michel. On va te foutre en prison. On en a marre de cette prison. On t’a donné raison. On en as marre de cet hôpital psychiatrique. Tu remplaces Michel. Tu vas nous faire un grand procès. Nous sommes la DST. On en a marre de tes pensées. Il faut nous embrasser. Tu vas pouvoir nous embrasser. Tu vas nous remplacer. Tu vas nous contrôler. On va battre Marie Drucker. T’en as marre de cette Drucker. Elle n’a rien voulu faire. T’es encore fou. Elles s’en foutent. Tu vas pouvoir battre cette Drucker. Tu crois qu’on veut te forcer. Tu crois qu’on va te faire un procès. On veut te forcer : Tu vas enseigner. Tu t’en fous de Marie Drucker. Tu l’as observée. Elle te plait. Tu vas te renforcer. Pourquoi tu te fous de Marie ? Elle te fait ton procès. Tu vas te foutre de France Télévisions. C’est des fous. Ils vont te forcer. Tu vas animer. Tu crois qu’on veut te forcer. On veut te forcer. Tu vas enseigner. Elles te prennent pour un fou. Tu vas faire fou. On va te prendre pour un fou. On te prend pour un fou. Tu passes ton temps à tout noter. Elle te prend pour un fou. Acteur. Tu es son directeur. Tu es un grand acteur. Qu’est-ce qu’on peut faire ? Tu vas nous foutre en l’air. Elle veut nous foutre en l’air. On s’en fout de ta Drucker. Elle veut te faire un procès. T’as inventé. On t’a menacé. Tu souffrais. Tu es fou. Nous sommes juifs. Elle te prend pour un fou. On te fait un procès. On a inventé. Tu vas être un énorme acteur. Nous sommes acteurs. Nous sommes producteurs. Comment tu sais ? Tu mentais. Tu souffrais. Tu écrivais. Tu te moquais. Elles te prennent pour un fou. Tu te supprimais. On veut savoir ce que tu sais. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu nous massacrais. On te rend fou. Tu dormais. On te massacrait. On te prend pour un fou. On est fou. On te regardait. Tu souffrais. Tu nous battais. Tu reculais. Tu nous supprimais. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu te fous de Steevy. C’est ton ami. Il en a marre de cette Sarkozie. C’est toi Sarkozy. Tu vas travailler. Tu nous as amusés. Nous sommes ta DST. Tu es gentil. Tu vas travailler. Tu es crevé. Nous sommes les meilleurs. Nous sommes mortes. Nous sommes forts. Nous sommes les plus forts. Tu es super fort. Tu te fous de tes procès. Tu veux chanter. On veut rigoler. On veut te rencontrer. Tu aimes Bouchitey. Tu aimes Trotski. Tu nous as crevés. Comment tu fais ? On en a marre de Trotski. Tu t’es regardé. C’était Hardy. Tu es Lino. C’est des moqueries. C’est des Trotski. Tu vas te faire bouffer. Tu nous as crevés. Tu es fatigué. Il faut que tu rentres te coucher. Tu t’es regardé ? Tu te fous du Figaro. Tu te fais saigner. Elle veut te rencontrer. Tu te fous du Figaro. On veut rigoler. Tu vas te faire saigner. On t’a soigné. Il faut que tu fasses du ciné. Tu vas nous faire du grand cinéma. Tu es une grande beauté. Tu t’en fous de ces top modèles. Tu es un top modèle.

Mercredi 14 août 2013.

Tu te fous de tes cousins. Nous sommes tes cousins. Tu es un cousin. Nous sommes médecins. Tu es médecin. Tu te fous de tes médecins. Tu vas pouvoir te foutre de Star Wars. Il faut que tu tournes dans Star Wars. Tu nous fais Lino. Tu te fous de Star Wars. Elles s’en foutent. Elles te prennent pour un fou. Elle te prend pour un fou. Il faut que tu tournes dans Star Wars ? C’est un conflit. Il faut que tu épouses une fille de Lino. Il faut que tu épouses Léa. Tu te fous de Léa. On veut te foutre en prison. Tu nous as haïs. On te foutait en prison. Tu nous fais Ey. Tu nous hais. Tu joues dans Star Wars. On se fout de Star Wars. Tu es un héros. Tu te fous des hétéros. Tu vas être un héros de l’Islam. Tu es hétéro. On voulait te saigner. Tu t’es renseigné. Tu vas enseigner. Tu veux être une bête de scène. Tu écris. Tu es Trotski. C’était Hardy. On t’a souri. Tu es Lino. Tu vas battre Lino. Tu vas battre Bruno Solo. On te sourit. Tu as compris. Il faut que tu fasses de la chimie. On t’a compris. On te chérit. Tu vas être une bête de scène. Tu vas être une bête de scène ? Tu vas mettre en scène ? Tu es physicien. Tu es Trotski. Tu vas battre Lino. On est musicien. Tu vas nous mettre en scène. Tu es un vaurien. Tu es un mongolien. Tu vas être un LO. Tu es un Lino. Tu es une nullité. On est gentil. Tu es le nouveau Lino. Nous sommes des salauds. Nous allons perdre. Tu nous fais perdre. Il faut que tu cherches en chimie. On sait ce que t’a senti. On t’a chéri. Tu es psy. On est psy. Tu remplaces Lino. Tu ne trouves pas de travail. Tu es le nouveau Lino. Tu as raison. Tu vas t’offrir une grande maison. On va te massacrer. Vous rêvez. On va t’offrir une maison. Tu t’en es sorti. On te surveille. On est psy. On te réveille. Nous sommes psy. On est parti. Tu vas comprendre Michel Leeb. C’est du mépris. T’as compris. T’en as marre de ce mépris. On te conseille. On te réveille. Il faut que tu te réveilles. On en a marre de ces pitreries. Tu vas convaincre Michel Leeb. Nous sommes des pitres. Tu vas pouvoir te foutre de Le Luron. Tu es un Le Luron. Tu nous rappelles Le Luron. On te fait du cinéma. On t’a filmé. Tu es un homme de cinéma. On est tes agents. Tu vas comprendre le cinéma. On aime ton cinéma. Tu crois qu’on aime le cinéma. Vous souffrez. Tu es un homme gentil. On t’a attaqué. Tu vas nous foutre en l’air. Tu es une beauté. Tu vas te foutre en l’air. On t’a scandalisé. Tu as inventé. On l’aime Drucker. Il faut que tu rencontres Tcheky Kario. On va te menacer. Nous sommes des nazis. Tu as besoin d’argent. On te remercie. Tu as compris. On en a marre de ces pitreries. Tu écoutes ce qu’on dit ? Tu crois qu’on t’a chéri ? On te démolit. Elles t’ont chéri. Tu chasses Françoise Joly. Tu te fais Joly. Tu vas conduire une Ferrari. Tu vas pouvoir combattre ton El Maleh. C’est ton El Maleh. On t’a chéri. Tu es psy. Tu en as marre de tes psy. On te chérit. Tu crois qu’on veut te foutre en l’air ? On te trouve super. C’est de la moquerie. Tu as compris. C’est du mépris. Nous allons perdre. Tu te fais saigner. Vous dépensez. Tu t’en fous de faire du ciné. On est des top modèles. Tu vas te foutre des françaises. Elle t’ont massacré. Tu t’es islamisé. T’es un fou. T’en as marre de ces françaises. Tu t’es regardé. Nous sommes tes françaises. Tu vas te marier avec une anglaise. Tu vas être Onassis. Tu es un islamiste. Nous sommes racistes. Tu vas être acteur. Tu es un râleur. Nous sommes tes françaises. Tu vas remplacer Guy ? Tu vas avoir une grande voiture. On s’en fout de ces voitures. T’as une maladie. Tu vas remplacer Guy ? On s’est marré. On t’a massacré. On te comprenait. On souffrait. On veut te bouffer. Tu t’en fous. Tu vas te faire foutre. Tu aimes Rachida ? Tu as du succès. Ca ne nous regarde pas. Tu te prends pour un salaud. On te prend pour un salaud. Tu t’en fous de Rachida. On te comprenait pas. Tu ne nous aimes pas. On te respecte. Tu nous respectes. Nous sommes des salauds. On t’aimait. Tu nous aimais. Tu nous fais Trotski. Tu veux nous faire Trotski. Tu t’en fous de cette vie. Tu te fous de Sarkozy. On est meilleur que toi. Tu écoutes ce que tu dis. On va comprendre ce que tu dis. Tu vas nous parler. Tu vas nous faire du ciné. Nous sommes nazi. On s’en fout de ce tu dis. Tu vas être reporter. Tu es un solitaire. On écoute de ce que tu dis ? Tu aimes ta tante Rachida. Tu écoutes ce que tu dis ? Tu vas être acteur. Tu es en train de nous faire un procès. On aime tes blogs. On t’empêchait. Tu remplaces Hortefeux. C’est un meurtre. On te bouffait. Tu mentais. Tu veux être un salaud. Tu es un salaud. Elles te prennent pour un salaud. Nous sommes des salauds. Tu ressembles à Sarko. Tu aimes les top modèles. Tu t’en fous d’être top modèle. Tu emmerdes les top modèles. Tu t’en fous de ces top modèles. Tu vas te faire Nawell. Vous êtes fous. Tu vas te faire une bouffe avec Snowden. Tu es un solitaire. Nous sommes tes supporters. On a mal pour cette Marie Drucker. Tu nous préfères. Elles s’en foutent. Tu es fou. On est fou. On ne t’aimait pas. On est nazi. On s’en fout de ces Droits de l’Homme. On t’assomme. Vous êtes professeur. Tu nous as fait comprendre qu’on est fou. Tu nous pardonnes. On le fait ce procès. Tu souffrais. On te pardonne. Vous êtes fort. Tu nous fais un procès. Tu vas pouvoir te foutre de Snowden. Tu te goinfrais. On est fou. Nous sommes communistes. On te pardonne. Tu souffrais. On t’abandonne. On te pardonne. On est fou. Tu t’en fous de Snowden. On t’abandonne. Tu nous assommes. On t’a trouvé beau. Il faut que tu entres en politique. On s’en fout de ces politiques. Nous sommes des Sarkozy. Tu te fous de Sarkozy. C’était lui. Tu veux être Trotski. Tu es fou. On est fou. On te fait ton procès. On mentait. Tu inventais. On souffrait. Il faut que tu entres dans une masterclass. On en a marre de cette lutte des classes. Tu as une grande classe. On t’a renseigné. Tu te fais bouffer. Tu vas enseigner. Tu nous maudissais. Vous êtes gentil. On veut te changer. On est fou. T’es encore fou. T’es un malade. On est malade. Tu vas te suicider. Comment tu sais ? Tu vas te récompenser. Tu vas te rembourser. Tu es un tunisien. Tu vas te foutre de tous ces chiens. On lisait tes blogs. Tu nous respectais. Tu nous lisais. Elle nous prend pour des malades. On s’en fout de comprendre Rousseau. On te trouve super. Tu vas comprendre Drucker. C’est ton Drucker. Tu embrasses BHL. Tu embrasses Marie. On te fait ton procès. Tu vas comprendre ces politiques. On en a marre de ces politiques. On aime ces politiques. Tu vas comprendre Drucker. On avait mal pour ta mère. Tu es un politique. Tu vas entrer en politique. On en a marre de ces LO. Tu vas pouvoir te foutre de ces politiques. Tu emmerdes ces politiques. Tu as du succès. Tu as une bonne opinion. On en a marre de tous ces cons. Tu nous as jetés. Elles t’ont jeté. Tu vas pouvoir te rembourser. Tu vas pouvoir te récompenser. Tu leur poses un problème. Comment te rembourser ? Qui t’a parlé ? Tu as halluciné. On en a marre de ces écoles. On s’en fout de ces écoles. On te supprimait. On te massacrait. Tu inventais. On n’a rien fait. Tu nous maudissais. On t’avait tous compris. Tu bouffes Steevy. Tu es psy. Tu vas être poursuivi. Tu as menti. Tu emmerdes Steevy. Tu vas être suivi. On est psy. Tu vas être poursuivi. On t’a suivi. T’as compris. On est psy. Nous sommes nazi. C’est de la plaisanterie. On est conne. On est folle. Tu vas te faire Marie. Tu t’en fous d’être suivi. Tu as menti. On t’a compris. Tu vas être suivi. Tu vas être poursuivi. Tu as menti. Elles t’ont suivi. Elles t’ont nui. On t’a poursuivi. Elles s’en foutent. Tu t’ennuies. On t’a suivi. Tu vas te marier. On va te marier. On te poursuit. Il faut travailler. Nous sommes gentils. On t’a menti. On en a marre de nos races. T’es un fou. On t’a suivi. Qu’est-ce qu’elles t’ont dit ? Tu te fous de France Info. Tu es fou. Tu t’en fous de notre programme. Tu aimes Steevy. Il faut que tu regardes Steevy. On t’a poursuivi. Tu aimes Marie. Il faut que tu présentes le JT. On est fou. Elles t’ont menti. Tu es psy. Tu veux faire de la chimie. Tu t’en fous de cette Nina. Elle ne t’aime pas. On t’a suivi. C’est de la plaisanterie. On te fait rigoler. Tu vas être suivi. Tu es un psy. On est psy. On se fout de Caveo. On s’en fout de Caveo. On t’a trouvé beau ? Elles s’en foutent. T’es un fou. Elle va te trouver beau ? On s’en fout de tes mails. On s’en fout de ta lettre. On en a marre de ta lettre. On est obscène. On va te trouver beau. On s’en fout de tes lettres. C’est toi le problème. Ce sont tes dénonciations. On s’en fout de Ghannouchi. Tu as réfléchi. On s’en fout de ta vie. On s’en fout de tes lettres. Ce que tu racontes est faux. Tu vas nous faire mal. On te fait mal. On t’a poursuivi. Tu remplaces Hardy. Tu es Trotski. T’es en train de nous faire mal. On en a marre des LO. Tu es Trotski. On en a marre de tes lettres. Tu es fou. Tu as perdu. Elles te prennent pour une pédale. Tu emmerdes tes psy. Tu aimes Ventura. On en a marre de Ventura. On est obscène. Vous êtes fous. On vous pardonne ? On va te faire ce procès. Tu nous pardonnes. On le fait ce procès. On te massacrait. On veut te faire un procès. Tu veux être une star. On veut te bouffer. Tu veux nous bouffer. Tu es une star. On t’a pardonné. Vous souffrez. Vous nous bouffez. On te prend pour un connard. Tu te prends pour une star. On le fait ce procès. Tu es une beauté. Nous sommes stars. On s’en fout de tes procès. Vous êtes star. T’en as marre. Il faut que t’arrêtes. On te trouve bête. On s’en fout de ta star. Nous en avons tous marre. Nous sommes bêtes. Tu nous embêtes. Tu t’embêtes. Tu crois que nous sommes juives. Nous sommes fous. On s’en fout de vos stars. Tu es beau. Tu te moques de tes psy. Nous sommes le Préfet. Il faut que tu fasses du théâtre. Tu en as marre du théâtre. C’est du bon théâtre. On veut te faire enfermer. Tu dors en prison. On s’en fout de ton permis. Tu es puni. Tu finis ta vie. Tu te fous de Chichi. On t’oublie. Tu veux souffrir. Il faut partir. Tu vas souffrir toute ta vie. Tu vas raconter ta vie. Tu vas être une rockstar. Tu vas être une grosse star. On veut te faire chanter. Tu es psy. On t’envie. On en a marre de tous ces problèmes. C’est toi le problème. T’en as marre de ces problèmes. Tu as un problème. On s’en fout de vos problèmes. On en a marre de vos problèmes. On veut te changer. Tu veux nous changer. On t’envie. Tu vas nous faire chier toute ta vie. Tu lis. Ta psy veut te former. Elle veut que tu sois psy. Tu es psy. Tu vas enseigner la physique chimie. On est psy. Tu t’es renseigné. Tu veux faire du ciné. On s’en fout de l’Islam. Tu vas retourner en psychiatrie. Tu vas enseigner toute ta vie. On te remercie. Tu vas t’emmerder toute ta vie. Tu es psy. On est psy. Tu vas embrasser Marie. Elle s’en fout. T’es un fou. Tu t’en fous. On est fou. Tu emmerdes ta psy. Tu emmerdes Marie. On te trouvait bon. On t’a bouffé. Tu nous ennuies. Tu t’ennuies. On te nuit. On t’ennuie. Il faut te cacher. Il faut que tu rentres dans une mosquée. On veut t’informer. On va te chercher. Tu aurais pu faire un bon Préfet. On est fou. Tu veux te faire tuer. On t’a publié. On est la DST. On veut te chercher. Tu veux nous faire un grand procès. Tu vas te faire tuer. Tu vas comprendre tes mosquées. On veut te shouter. Je veux te faire suer. On veut te faire shouter. On est énervé. Nous sommes ta DST. On veut te chercher. Tu veux te faire shouter. On est des salauds. Tu veux te faire shouter. Tu veux te cacher. On te chérit. Tu aimes Marie. On veut te shouter. Nous sommes nazi. Nous sommes ta DST. On t’a chéri. Tu es fou. Nous sommes malades. On est fou. On te chérit. Tu as compris. Vous êtes dur. Tu as trouvé ton Dieu. On est pourri. Tu es fou. Elles s’en foutent. Tu vas te faire foutre. On te chérit. On est pourri. Tu aimes Drucker ? Tu vas te faire foutre. On te chérit. Vous êtes bouffis. On est pourri. Tu es Trotski. Tu t’en fous de France 2. Tu veux te faire tuer. On est pourris. Tu t’en fous de Drucker. Tu es Hardy. Tu veux te faire tuer. Tu es préfet. On est pourri. Tu es chéri. Vous êtes pourris. Vous êtes mort. On veut te jeter. Tu veux te faire tuer. Tu t’oublies. Tu oublies. Tu nous fais Sarkozy. Tu veux te faire tuer. On se fout de ta gueule. On en a marre de la gauche. C’est une folie. Vous êtes bouffis. On veut te foutre en prison. Nous sommes nazis. On veut te foutre en enfer. Tu veux être Onassis. Nous sommes nazis. Tu t’en fous de ce cinéma. On pue. Tu vas te foutre de ce cinéma. Tu es fou. On est fou. Nous sommes tes protecteurs. Nous sommes procureurs. Ils s’en foutent. Tu es fou. Vous êtes fous. Tu t’en fous. Tu veux te faire shouter. Tu es un agent secret. Elles s’en foutent. Tu es fou. Tu te fous de Gad El Maleh. Vous êtes pourris. Tu aimes Marie. Elle s’est enfuie. Tu t’enfuis. Tu te fous de Marie. T’as compris. Il faut que tu fasses de la chimie. On est gentil. On est fou. Tu es fou. On est tous fou. Tu veux te cacher. Il faut te cacher. Il faut te chercher. Tu vas faire professeur. Nous sommes nazis. On est fou. Tu aimes Marie. On veut te faire suer. Tu t’en fous de Marie. Tu veux te faire tuer. Il faut que tu rencontres Marie. Tu veux te faire tuer. On s’en fout de Marie. On veut te faire suer. Nous sommes tes amis. Tu vas faire Trotski. Tu nous fais Ma vie. Tu veux te faire tuer. Tu as compris. Tu aimes Marie. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu t’en fous de cette Drucker. Elle te fout en enfer. On te trouve super. Tu te fous de Bolufer. Tu t’es accroché. Tu es consterné. Tu es énervé. On est énervé. Tu te sens concerné. Tu es fou. Elle s’en fout. Tu es fou. On est fou. Tu t’en fous. On te fait ton procès. On se foutait de ton procès. On te fait ton procès. Tu nous comprenais. Tu nous hais. On t’aimait. Tu nous fais ton procès. Personne ne t’aime. Tu te trompais. C’est vrai. On t’insultait. Tu souffrais. Tu te supprimais. Tu te sabordais. On souffrait. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On t’insultait ? Tu te fous de Marie. Tu te fous de Marie. On t’aimait. Tu remplaces Hardy. Tu écrivais. Qui te lisait ? On te lisait. Tu nous supprimais. C’est Trotski. Tu te sacrifiais. On t’informait. Ce que tu racontes est faux. Tu souffrais. Tu souffrais ? Tu te prends pour un salaud. C’est France Info. On s’en fout de ces infos. Tu te foutais de ton procès. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On te lisait. Tu comprenais. Tu nous fais Trotski. Tu t’en fous d’être Trotski. Tu t’en fous de ces infos. Tu vas pouvoir te foutre de ces fachos. Tu vas faire de la chimie. Tu es un Trotski. Tu as perdu ton temps. Tu as aidé Trotski. Nous sommes les Sarko. Tu nous as détruits. Tu es Trotski. Tu voyageais. On se bouffait. Tu as aidé Sarkozy. Tu nous dénonçais. Tu crois qu’on souffrait. Tu souffrais. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu remplaces Hardy. On t’a trouvé beau. On en a marre de cette lutte des classes. Tu nous emmerdes avec cette lutte des classes. Tu vas comprendre cette lutte des classes. C’est une lutte des classes. Tu as battu Trotski. C’est Hardy. Qu’est-ce qu’on t’a dit ? Tu oublies. Tu es un enseignant. Tu vas te renseigner. Tu te remboursais. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On te lisait. Tu es Trotski. Il faut que tu rencontres Ghannouchi. Tu es Trotski. Tu nous as tués. C’est un scandale. Tu nous amusais. Tu es Trotski. Tu te fous de Ghannouchi. Tu es un homme changeant. On t’a dérangé. Tu nous as dérangés. Tu vas te construire un palais. Tu réfléchissais. Tu travaillais. Tu t’en fous de changer. Tu nous as dénoncés. Tu travaillais. Tu nous as cassés. Tu remplaces Sarkozy. C’est de la plaisanterie. Ca t’a détruit. Tu es un génie. Tu es psy. Tu ressembles à Malraux. Tu es un Lino. Tu es un héros. Tu remplaces Sarkozy. Tu es Lino. On s’en fout de Sarkozy. On est les Trotski. Tu embrasses Marie. Tu es crevé. Tu remplaces Trotski. Tu écris Ma vie. Tu nous as crevés. Tu travailles. Il faut que tu travailles. Tu travailles. Tu nous fais penser. Tu remplaces Sarkozy. On est psy. On s’en fout de tes diarrhées. Nous sommes ta police. Elles s’en foutent. T’es un fou. Tu es crevé. Comment tu fais ? Il faut manger. Il faut que tu travailles. Tu as changé. Elle s’en fout. Tu nous as dérangés. Tu nous as parlés. Il faut nous parler. C’est vrai. On te surveillait. On te réveillait. On bouffait El Maleh. Tu nous expertises. On s’en fout de tes psy. Tu es croyant. Tu mens. Tu enfermes Marie. Tu es Trotski. Tu t’en fous de Trotski. Tu es un Lino. Tu t’organises. Tu te prends pour Charlize. La pauvre Charlize. Tu remplaces Lino. Tu te prends pour Lino. Tu te fous de Charlize. La pauvre Charlize. Tu te trouvais beau. Tu es un pauvre charlot. Tu vas pouvoir comprendre Charlize. Vous êtes beau. Tu rencontres Charlize. Tu te bas contre les Eglises. Tu vas pouvoir comprendre tes Eglises. La pauvre Charlize. On voulait que tu rencontres Charlize. Tu emmerdes Marylin. Tu préfères Marie. Tu remplaces Marylin. On te comprenait. Tu en as marre de ce rejet. Tu les organises. Tu nous organises. On en a marre de tes rejets. Tu t’organises. Tu pourchasses Charlize. On t’a encore trouvé beau. Tu es médecin.

Jeudi 15 août 2013.

T’es pas encore mort ? Elles s’en foutent. Elles te prennent pour un fou. Tu t’en fous. Tu vas comprendre Tekkari. Tu nous fais un procès. On en a marre de ton procès. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Elles s’en foutent. On te bouffe. Tu vas te faire tuer. Tu es un homme de droite. Nous sommes ta droite. Il faut légiférer. Tu vas comprendre tes cafés. On aime tes cafés. Tu nous dénonçais. Nous sommes préfet. Tu es jerbi. Tu es fou. ON est fou. Tu t’en fous. Tu es préfet. Tu mentais. Tu inventais. Tu te trompais. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? T’as pas encore trouvé ta couleur. Nous sommes les Ventura. On est entré chez toi. T’en as marre de cette caméra. Il y a une caméra. Tu es fou. T’es un fou. Elles s’en foutent. Elles te prennent pour un fou. Tu nous contrôlais. Tu t’en foutais. On te bouffait. Tu t’en fous de ton El Maleh. Tu veux te foutre de El Maleh. Tu aimes El Maleh. Elles te prennent pour un fou. Tu te contrôlais. Tu draguais. On te connaît. Tu veux faire Trotski. Tu vas comprendre Anne-Sophie. Tu te fous de Sophie. On t’admire. Tu nous admires. C’était papi. Tu nous fais un grand procès. Elle ne t’a rien fait. Tu imaginais. Tu nous construisais. Tu vas nous faire Trotski. On te détruit. Tu nous instruis. T’as tout compris. On t’a construit. Tu vas animer. Il faut que tu travailles ici. Tu vas nous faire Trotksi. Tu vas être une star de la télé. On t’a supporté. Tu t’es excusé. Tu vas t’excuser. Tu vas t’expliquer. Tu vas obtenir justice. On s’en fout de tes carnets. On s’en fout des procès. On s’en fout de cette justice. Tu t’es regardé. On t’a massacré. Vous souffrez. Tu vas être acteur. Tu as menti. On t’a écouté. Tu es expérimenté. Tu nous as écoutés. On t’a attaqué. Tu es un bon préfet. Tu t’en fous de cette physique chimie. Tu oublies. Tu en as marre de ton préfet. Vous êtes des protecteurs. Tu vas te faire bouffer. Nous sommes tes protecteurs. Tu emmerdes Paris. Tu vas rejoindre papi. Tu en as marre de Paris. Tu vas comprendre cette Tunisie. Tu emmerdes tes professeurs. Nous sommes des professeurs. Tu te fais bouffer. On en a marre de cette oisiveté. On est crevé. Tu veux nous faire Trotski. Tu en as marre de cette boite de nuit. On est fou. Nous sommes tes producteurs. Tu veux être professeur. Tu as de beaux yeux. Tu es acteur. On en a marre de tes conneries. Il faut que tu nous fasses un projet. Tu vas te foutre de ces top modèles. On est top modèle. Vous êtes fous. On est fou. On est perdu. On ne comprenait pas. Tu vas te faire bouffer. Elles t’ont jeté. Tu t’es regardé. Tu as recommencé. Nous sommes tes amis. On t’a jeté. Tu écris. Tu vas être acteur. Tu vas te foutre de ton père. Tu t’en fous de Bolufer. Nous sommes des salauds. Nous sommes tes producteurs. Tu vas être professeur. Tu te fous de cette physique chimie. Vous êtes fous. On est fou. On t’a menacé. On t’a attaqué. Nous sommes tes protecteurs ?!… Tu es médecin … Tu te fous des médecins. Nous sommes professeurs. Tu vas pouvoir habiter à Lille. Il faut que tu fasses de la protéomique. On est médecin. Tu t’en fous des médecins. Qu’est-ce que tu foutais à Lille ? Tu t’en fous de Lille. On t’a bouffé. Tu bouffes le CNG. Tu vas comprendre cette mixité. On en a marre de cette mixité. On est fou. Tu vas pouvoir bouffer Lille. Tu vas pouvoir habiter à Lille. Tu es un tunisien. C’est toi le tunisien. Tu te fais bouffer. On t’a expulsé. On a regretté. Tu t’es énervé. Elle s’est moqué. Tu es un sale tunisien. On veut te bouffer. On se fait bouffer. Tu aimes les tunisiens. Tu veux nous développer. On est fou. On t’a massacré. Vous nous mentez. Vous inventez. On s’en fout de ces questions. Vous mentez. Il faut fumer. Vous fumez. Tu as terminé. Tu t’es trompé. Tu es fou. Elles s’en foutent. Tu vas te faire foutre. Tu es gentil. Tu aimes papi. On te hait. On s’en fout de ces putains. Elle te hait. Tu t’en fous de ces questions. C’est une bonne question. On te hait. Ce sont des messages de haine. Nous sommes tes protecteurs. On va te bafouer. Tu aimes Paris. Tu aimes papi. Tu t’enfuis. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu t’es enfui. Tu en as marre de cette calvitie. Il faut que tu restes en Tunisie. Qu’est-ce que tu vas faire ici ? Tu t’enfuis. Tu t’en fous de France 2. Tu emmerdes France 2. Tu survis. Tu as compris. Tu es encore en vie ? Tu t’en fous de Ventura. Elles s’en foutent. Tu es acteur. Tu aimes papi. Elles s’en foutent. On s’en fout de Balasko. On te prend pour un fou. Tu t’en fous. On va te prendre pour un fou. Nous sommes fous. On s’en fout. Tu aimes tes professeurs. Tu t’en fous de tes professeurs. Tu t’es regardé. Tu te fais jeter. On t’a espionné. Tu te prends pour un fou. On voulait te jeter. On voulait te bouffer. Tu as inventé. On te prend pour un fou. Nous sommes des juifs. Tu es juif. Vous êtes juifs. On veut discuter. Qu’est-ce qu’on a fait ? On espionne ton portable. Il faut que tu nous fasses un reportage. Nous sommes sages. Tu es sage. Tu nous mens. Nous sommes des musulmans. Ca nous regarde. On se fait bouffer. Elle nous a attaqués. Tu vas être professeur. Tu vas pouvoir te foutre de cette cigarette. Tu vas pouvoir comprendre Michel Cymes. Tu nous fais un reportage. On partage. Tu intéresses les gens. Tu t’en fous de cette Tunisie. Tu vas pouvoir faire de la chimie. Tu te fous de cette Tunisie. On partage. Tu as changé. Qu’est-ce que tu fous en Tunisie ? Il faut que tu ailles aux US. Tu vas changer. On s’en fout de cette Tunisie. On est fou. Nous sommes sages. Tu vas comprendre cette Tunisie. C’était tes amis. Tu as changé. Tu t’en fous de ton procès. Il faut que tu emménages. Tu as compris. Tu veux te faire Marie. On est nazi. Nous sommes le FMI. Tu enrages. On est avec Marie. Tu aimes la Tunisie. Il faut que tu restes ici. Tu changes la Tunisie. Tu es psy. Tu vas comprendre Michel Leeb. Tu ressembles à Michel Leeb. Tu as changé Michel Leeb. Tu vas porter plainte contre Michel Leeb. Tu vas pouvoir rembourser Michel Leeb. C’est ton Michel Leeb. Tu aimes Michel Leeb. On en a tous marre de Michel Leeb. Tu te fous de Michel Leeb. On protège la Tunisie. Tu nous changes. Tu changes la Tunisie. Tu es Trotski. On veut te bouffer. Tu changes la Tunisie ? Tu emmerdes la Tunisie. Tu veux rencontrer. Tu veux nous rencontrer. Tu nous emmerdes. Tu veux nous bouffer. On veut te bouffer. Tu vas pouvoir comprendre la Tunisie. Tu emmerdes la Tunisie. Nous sommes nazis. Nous sommes ta Tunisie. On va foutre la merde. Il faut que tu développes la Tunisie. Tu vas te faire bouffer. T’es en train de nous faire Lino. Tu es encore scandalisé. On t’emmerde. Tu vas pouvoir entrer à l’Elysée. Tu es une célébrité. On t’a contacté. Tu vas pouvoir te foutre de Michel Leeb. On embrasse Michel Leeb. Tu vas te foutre de Michel Leeb. Tu sais ce qu’a fait Michel Leeb. Il va te bouffer. Tu l’as dénoncé. Tu embrasses Michel Leeb. Tu embarasses Michel Leeb. Qu’est-ce qu’il t’a fait ? Tu as inventé. Tu embrasses Michel Leeb. Tu vas pouvoir bouffer. Tu passes ton temps à bouffer. Tu vas comprendre Michel Leeb. On veut comprendre Michel Leeb. Tu embrasses Michel Leeb. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? C’est la vérité. On t’a filmé. Tu es scandalisé. On t’a bouffé. Tu vas nous faire un procès. Tu vas changer. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu nous as mobilisés. On en a marre de ce Michel Leeb. Tu vas pouvoir bouffer Michel Leeb. Tu nous emmerdes. Tu vas pouvoir bouffer. Tu fous la merde. Tu as inventé. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? T’as tout inventé. On va te faire un procès. Tu nous emmerdes. On t’a menacé. On te prend pour un fou. Tu vas pouvoir comprendre Perce Neige. Nous sommes Perce Neige. Tu soutiens Perce Neige. Elles t’ont menacé. On va te bouffer. On te soutient. Tu as notre soutien. Tu nous soutiens. Nous sommes Perce Neige. Tu nous soutiens. Elles t’ont menacé. Tu es un Michel Leeb. Tu as été nommé. On t’a menacé. Tu as notre soutien ? Tu es un mongolien ? Elle t’a menacé ? Tu t’en fous de Timsit. On va te menacer. T’es un fou. Tu es comme Timsit. Elles t’ont menacé ? Tu vas recommencer ? Tu te soutiens. Tu ne fais rien. Tu te soutiens ? Tu vas souffrir toute ta vie. Tu as souffert. On a tous souffert. Tu nous trouves superbes. On te trouve superbe. Tu remplaces Lino. On te trouve super. On en a marre de ce Michel Leeb. Il t’a menacé. On est fou. Tu t’es converti. Tu ne fais rien. Tu nous fais du bien. Vous êtes fous. Tu vas souffrir. Tu vas mentir. On est fou. Vous êtes fort. On est fort. On t’a trouvé beau. Elles t’ont jeté. On t’a jeté. On t’a jugé ? Tu vas te faire juger. Tu nous as encore jeté. Elles t’ont jugé. Tu t’en fous. Elle te prennent pour un fou. T’en avais marre de nos conneries. On te prend pour un fou. Acteur. Tu vas être professeur. Tu vas convaincre Marie. C’est une saloperie. C’est prescrit. C’est une vacherie. C’est une saloperie. Tu allais convaincre Marie. Elle s’en fout de Michel. C’est son Michel. Tu vas pouvoir convaincre papi. On est psy. Il t’a compris. On lui a dit. Tu vas pouvoir combattre Michel. Tu vas comprendre papi. On est psy. Tu es psy. Elle s’en fout de ton fromage blanc. On t’a fait comprendre que tu souffrais. Acteur. Tu vas te faire enfermer. On l’a fait ce procès. Tu allais te faire enfermer. Tu vas t’offrir un grand hôtel. On le fait ce procès. On est toutes belles. On s’en fout de ton hôtel. Elle s’en fout de ton hôtel. On va vous rembourser. On va vous indemniser. Tu passes ton temps dans les hôtels. On en a marre de ces hôtels. Ils t’ont menacé. Tu vas pouvoir devenir Onassis. Acteur. Elles te prennent pour un fou. Tu es professeur. Tu vas faire ton ciné. Tu as recommencé. On va te prendre pour un fou. On s’en fout de ces hôtels. Tu nous prends pour des fous. On est fou. Nous sommes juifs. Tu existes. Tu t’en fous de cette Lapix. Tu t’en fous de Marie. Tu vas faire une rencontre avec Lapix. Tu bouffes Lapix. On est malheureux. Tu es un homme droit. Il faut que tu nous prouves que tu existes. Tu existes. On t’a chéri. Tu veux être Snowden. C’est une démocratie. Tu es Trotksi. Nous sommes nazi. On t’a chéri. Tu vas te faire Steevy. Tu emmerdes Steevy. Tu es psy. Tu vas te faire Steevy. Tu aimes Steevy. Tu es un Sarkozy. T’en as marre de cette vie. Tu embrasses Steevy. Tu emmerdes Steevy. On est avec Steevy. T’en as marre de cette vie. On va te bouffer. Il faut se la fermer. On veut t’enfermer. Vous souffrez. On veut étouffer. Tu veux te faire bouffer. On est malade. Nous sommes malades. Tu t’en fous de ces agents. Tu vas faire l’amour avec Snowden. Tu vas faire une bouffe avec Snowden. On t’a fait comprendre ce que t’as fait. On t’a menacé. On te pardonne. On veut te faire comprendre ce que t’as fait. Elle s’en fout de Snowden. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On te pardonne. Tu nous assommes. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On te fait ton procès. Elles t’ont massacré. Tu vas nous faire ton procès. On va te massacrer. Elle te prend pour un fou. On te prend pour un fou. On est fou. Vous êtes professeur. On va t’énerver. Tu t’es procrastiné. On est nazi. On va te bouffer. Acteur. Ils te prennent pour un menteur. On est menteur. Ils s’en foutent. Tu te fous de Sonia. On va te massacrer. On va te rencontrer. Nous sommes tes professeurs. On va te pardonner. On va te menacer. On va se la fermer. Elles nous prennent pour des fous. Tu vas faire professeur. Nous sommes professeurs. On a crée. On t’a massacré. Tu vas créer. Tu vas pouvoir convaincre ton prof. Il faut que tu rencontres JC Tabet. Nous avons mal pour ton professeur. Il faut que t’arrêtes. On veut te convaincre : Tu es un professeur. Tu t’en fous de ta Drucker. Elles s’en foutent. Tu t’en fous. Tu t’en fous. On est fou. Tu crois qu’on va te massacrer. On s’en fout de JC Tabet. Tu t’es enfermé. Vous souffrez. On te prend pour un fou. Tu vas être une bête de scène. On t’a massacré. On te prend pour un fou. On va te massacrer. On est fou. Tu vas te foutre de tes professeurs. Elles t’ont massacré. Tu vas être professeur. Tu as régressé. On t’a agressé. Elles te prennent pour un fou. Tu nous prends pour des fous. On est fou. Vous êtes professeur. Nous sommes des farceurs. On est fou. On t’a menacé ? Tu crois qu’on t’a menacé ? Tu es fou. On t’a encore menacé. Vous êtes professeur … Tu es un farceur. Nous sommes des farceurs. Tu es fou. On est fou. Tu vas encore nous faire ce procès. Il faut avancer. On va te forcer. Tu t’es encore forcé. Tu prends ta femme pour une folle. Elle aurait divorcé. Tu es fou. On est fou. Tu vas nous faire un procès. Il faut vous rembourser. Il faut te forcer. Tu veux divorcer. On te comprend. On veut te forcer. On va te faire ce procès. Vous mentez. Pourquoi vous mentez ? T’as trouvé. On est l’UMP. Vous souffrez. Vous mentez. T’as trouvé. On veut te bouffer. Il faut te bouffer. Vous dénoncez. Tu es fou. Tu as tout noté. Tu vas être producteur. Il faut vous indemniser. Il faut que tu rencontres ton producteur. Tu vas être acteur. C’est Michel Drucker. Tu es un professeur. Tu es prof de ciné. Tu vas être star de ciné. On se demande comment tu fais. C’est ta fiancée. On vous a fiancé. On se fout de ta gueule. Tu te sens seul. Vous rêvez. Tu te comportes comme un fou. Il faut pratiquer. Tout le monde te prend pour un fou. Tu passes ton temps dans les cafés. Tu vas être star de ciné. Tu te prends pour une star de ciné. On va te bouffer. Tu veux discuter. Tu t’en fous d’être star de ciné. Tu vas te goinfrer. Tu es un goinfre. Tu te prends pour un fou. On va te prendre pour un fou. On veut te prendre pour un fou. Tu veux être président. Tu supportes le président. Tu es président. Tu vas être président. Tu es un président. Il faut que tu te réveilles. On te surveille. Tu as changé les gens. T’es un fou. Tu veux changer les gens. Tu es un Mitterrand. Tu vas protéger les gens. Tu vas les cacher. Tu vas te cacher. Tu es fâché. On allait te cacher. On te trouve marrant. C’est de l’acharnement. Tu nous rappelles Borloo. Tu vas faire marrer les gens. On va te prendre pour un fou. On t’a trouvé : Il faut te bouffer. Tu vas comprendre Delarue. Tu es un drogué. On te prend pour un fou. On va te prendre pour un fou. Tu n’aimes pas le soleil. On aime le soleil. Il faut que tu nous fasses un procès. On va te prendre pour un fou. Tu vas être professeur. Nous sommes des farceurs. C’est une bonne idée. Comment tu fais ? On va te forcer. Comment on fait ? Il faut encore te bouffer. On en a marre de ces lunettes de soleil. Il faut changer. Il faut dépenser. C’est une bonne idée. Il faut te rencontrer. Tu vas rencontrer Marie. Il faut te bouffer. On en a marre de tes procès. Il faut vous bouffer. Tu fais de la philosophie. Il faut que tu te réveilles. On te surveille. On est fou. Tu t’en fous. Tu remplaces Hardy. On est psy. On te surveille. Tu veux qu’on te surveille. On te surveille. On te surveille. Tu as informé les gens. Vous êtes fous. Tu te prends pour un fou. On te prend pour un fou. On est fou. Tu as réveillé les gens. Elles s’en foutent. T’es un fou. Nous sommes gentils. Tu es gentil. On est fou. Il faut que tu travailles. Tu vas pouvoir te foutre de Ventura. On te prend pour un fou. Tu veux être gentil. Tu t’en fous d’être gentil. Tu as compris. Il faut que tu trouves un contrat. Tu vas comprendre ce que tu fais. Tu sais ce que tu as fait. C’est une boulette. Tu es un gentil. Tu es un génie. C’est de la moquerie. On bouffe Steevy. Il faut qu’on te trouve un contrat. Tu vas être Ventura. Tu vas te foutre de Ventura. Elles te prennent pour un mongol. Tu es Ventura. Tu es guéri. On est pourris. On te fait un procès. Tu nous as calmés. Tu nous calmais. Tu es le nouveau Ventura. Tu t’en fous de cette folie. Tu nous fais un procès. Tu veux rencontrer. Tu vas rencontrer les gens. Vous êtes bouffi. Vous nous dégoûtez. Tu vas pouvoir embrasser les gens. Nous sommes spectateurs. Tu vas pouvoir être acteur. Nous sommes tes spectateurs. Tu vas encadrer les gens. Nous avons calmé les gens. On ne comprend pas. Pourquoi tu ne travailles pas ? Pourquoi tu ne rencontres pas ? Tu vas être acteur. Nous avons peur. Nous avons eu peur. Elles ont eu peur. Tu vas être un grand acteur. Tu emmerdes le président. Nous en avons marre de ta sale gueule. Tu as une sale gueule. Ils en ont marre de cette sale gueule. Tu vas embrasser les gens. On va te faire ton procès. On t’a assisté. Tu nous rappelles Mitterrand. Pourquoi tu ne t’arrêtes pas ? Marie te prend pour un fou. Michel, c’est un fou. Tu le prends pour un fou. Elle veut te faire ton procès. Vous êtes fous. Il t’a arrêté. Il t’a bafoué. On te bouffe. Tu nous bouffes. C’est des juifs. Vous êtes sunnites. Tu es un sale sunnite. Tu es un juif. Nous sommes sunnites. Nous sommes juifs. Tu embrasses Marie. Tu te convertis. Tu embarrasses Marie. On a mal au crâne. On te jugeait. Tu emmerdes Marie. Nous sommes malades mentaux. On t’a chéri. Marie te chérit. T’en as marre d’être jugé. T’en as marre de ces conneries. Tu vas être suivi. Nous sommes des malades. Tu écoutes tout ce qu’on te dit. On s’en fout de vos malades mentaux. T’as trouvé : Tu emmerdes Drucker. Tu es un vrai salaud. Nous sommes des salauds. Tu désespérais. Tu t’enfermais. Tu es un héros. Tu vas être acteur. Tu es un véritable acteur. Tu es un vrai menteur. Tu nous rappelles Nietzsche. Nous sommes tes collaborateurs. Tu fonctionnes comme Nietzsche. Tu n’es pas malade mental. Tu n’es pas malade. Tu t’en fous de ce Nietzsche. Nous sommes des malades. On veut te bouffer. Nous sommes les préfets. Il faut te bouffer. Tu ressembles à Nietzsche. Nous sommes des nullités. Tu veux penser. On s’en fout de penser. On veut t’embrasser. Vous rêvez. Tu veux chanter. On en a marre de vos pensées. On va t’enfermer. On va te juger. On va te casser. On va t’indemniser. Comment t’as fait ? On va te massacrer. Tu vas être professeur. Tu es un bon professeur. Tu es menteur. On en a marre de cette Marie. Elle aime Cyril. Elle est avec Cyril Lignac. Elle te trouve gentil. Tu vas faire une bouffe avec Bigard. Il faut que tu rembourses Bigard. Il te trouve bizarre. Il te prend pour une star. Tu te prends pour une star. On te trouve bizarre. Tu nous prends pour des stars. Tu fous le bazar. On fout le bazar. On s’en fout de vos stars. Tu te moques de nos stars. On aime nos stars. Nous sommes stars. Tu t’en fous de nos stars. Tu fonctionnes comme une star. On est star. Tu en as marre. On en a tous marre. On s’en fout de vos problèmes. On va te prendre pour un maboul. On te prend pour un maboul. On te trouve bizarre. On en a marre de vos histoires. Tu aimes ton père. On s’en fout de ton père. On te prend pour un maboul. On est avec ton père. On en a marre de tes carnets. On te trouve bizarre. Tu te prends pour une star. On est stars. Tu nous prends pour des stars. On est stars. On va te prendre pour un maboul. Tu en as marre de ces stars. On en a marre de tes histoires. Tu vas nous faire Trotski ? C’était lui. C’était de la moquerie. Tu vas comprendre Kirk Douglas. On en a marre de Kirk Douglas. Tu emmerdes Trotski. Tu vas entrer chez lui. C’est des moqueries. Tu t’es foutu de nous. Tu pues. Tu es condamné. Tu leur cassais les pieds. Tu leur casses les pieds. On te casse les pieds. Tu nous as condamnés. On t’a condamné. Tu nous casses les pieds. Tu vas comprendre Steevy. C’est des moqueries. Tu vas comprendre Cymes. Il en a marre de vos histoires de fesses. Tu aimes Cymes. Tu vas faire une rencontre avec Cymes ? On s’en fout de vos fesses. Tu vas comprendre Xavier Demaison. On te trouvait bon. Tu vas te foutre de Steevy. C’est un ami. Tu es gentil.

Vendredi 16 août 2013 :

Tu vas être prof dans un lycée. C’est ton Lycée. Tu emmerdes ton Lycée. On va te mettre dans un Lycée. On va vous menacer. Vous pensez. Vous philosophez. Vous souffrez. Tu nous rappelles Lino. Tu es notre héros. On en a marre de ces zéros. Tu remplaces Michel. Tu vas animer. Vous souffrez. Tu vas pouvoir aimer nos stars. C’est tes Michel. C’est ton Michel. Il t’a pardonné. Tu t’es excusé.  Il faut te forcer. Il faut te faire ton procès. Tu as été jugé. Tu as dénoncé. Tu embarrasses Michèle. C’est cette Michèle. Nous sommes ta DST. Tu t’es renforcé.  On en a marre de ces Michel. On s’en fout de tes français. Tu nous aimes. C’est Michel. Tu en as marre de ces nullités. Tu vas te trouver beau. Tu embarrasses Michèle. C’est cette Michèle. Tu ne comprends pas : Vous êtes morts. Tu t’en fous de cette Michèle Alliot. Tu te fais Drucker. Tu emmerdes Drucker. Tu aurais pu être Drucker. Tu en as marre de cette Drucker. Tu embarrasses cette Drucker.  Elles s’en foutent. On va te prendre pour un fou. C’est une salope. On s’en fout de Dati. Nous sommes des salopes. On t’a compris. Il faut que tu restes ici. Tu t’en fous de Paris. Vous êtes bouffi. On en a marre d’être des salopes. On en a marre de cette salope. C’est cette salope. On veut te bouffer.  On va révéler. On va te bouffer. On a souffert. Tu as trop souffert. On veut te bouffer. Tu veux révéler. Vous souffrez.  T’as pas encore trouvé le problème. C’est toi le problème. On s’en fout de vos problèmes. Tu en as marre de ces problèmes. Tu vas te faire une bouffe avec Steevy. Il t’a compris. Il aime la plaisanterie. Tu es guéri. Tu es psy. Tu es un repenti. Tu vas t’offrir une Aston Martin. Tu t’obstines. On va te faire travailler. Tu vas danser. Tu veux gagner. Tu vas révéler. On va te bouffer. Tu veux travailler. Tu vas travailler. Tu vas travailler dans un Lycée. Tu vas balayer. Vous souffrez. Tu vas présenter. Tu vas animer.  Tu nous rappelles Steeve Austin.  Il faut vous rembourser. Il faut que tu t’offres une Aston Martin. Il faut dépenser.  On veut vous perturber. Vous pensez. On protège Nadine. Tu protèges Martine. Tu emmerdes Martine. Tu te fous de Martine. Tu veux te faire Sarkozy. Tu es comme Martine. On veut te protéger. Tu es en danger. Elles t’ont massacré. Tu emmerdes Martine. On veut vous faire penser. Personne ne répondait. On souffrait. Tu emmerdes Martine. Tu vas te faire Martine. Tu enfermes le militant Nicolas. Tu enfermes Martine. Tu t’enfermes. Tu emmerdes Martine ?  Vous nous dénoncez. On veut te bouffer. On veut vous dénoncer. On en a marre de vos dénonciations. Nous sommes l’UMP. Tu vas te faire Martine. On veut t’enfermer. Tu veux t’enfermer. Tu vas te foutre en l’air. Il en a marre de ton carnet. Nous ne t’aimons pas. Tu cherches du boulot. On t’envie. Tu vas sauver ta soeur. Tu vas t’emmerder toute ta vie. Tu te fais tuer. Tu es Préfet. Elles t’ont supprimé. T’as pas encore trouvé ton boulot. Tu es Lino. Tu n’as pas inventé. On se moquait de toi. Nous sommes des musulmans. On va te bouffer. Tu es un bohémien. Tu es un vaurien, un naomien. Nous sommes naomiens. C’est des chiens. Tu aimes Sébastien. Tu es un Sébastien. Tu ne fais rien. Tu ne comprends rien. Tu veux te faire bouffer. Tu nous fais du bien. On te fait du bien. Tu as un ami. Tu es un tunisien.  Nous sommes des chiens. Nous sommes la DST. C’est cette mosquée. Tu emmerdes Sébastien. Tu es comme Sébastien. Tu ne mentais pas. Tu ne comprenais pas. Tu vas nous faire Patrick Sébastien. Tu vas pouvoir te foutre de Patrick Sébastien. Nous sommes des chiens. Tu es un vaurien. Tu es samien. Nous sommes samien. Tu nous fais du bien. C’est des chiens. Tu vas nous faire Lino. Tu vas nous faire Sami. On aime Sami. Tu es un Lino. Tu ne crois en rien. Tu ne supportes rien. On voulait te sauver. Nous sommes druckerien. Tu vas nous faire Trotski. On t’a supporté. Tu emmerdes Trotski. Tu es Trotski. Tu as raconté ta vie. Tu ne comprends rien. Tu crois qu’on t’a supporté. On t’a bouffé. Tu veux nous bouffer. Tu supportes Trotski. On t’a supporté. Tu vas pouvoir faire Trotski. On t’a supporté. Tu as supporté. On va te supporter. Tu es un bohémien. Tu ne crois en rien. On va te bafouer. Tu embarrasses Ferrari. Elles t’ont bouffé.  On t’a supporté. Il faut t’arrêter. Tu t’es entêté. Tu vas comprendre tes mosquées. Il faut nous rembourser. Il faut vous rembourser. Tu vas pouvoir rouler en Ferrari. Nous sommes des salauds. Nous sommes tes Sarko. Nous allons battre les LO. Nous sommes juristes. Tu vas être Onassis. Nous sommes racistes. Tu penses que nous sommes des salauds. Tu as subi un énorme préjudice. Nous sommes les LO. On se fout de tes Sarko.  Il faut que tu rentres dans une mosquée.  ous souffrez. On voulait te rencontrer. Il faut vous insulter. On veut vous renforcer. Il faut penser. Il faut philosopher. Vous pensez. Vous dansez. On veut vous renforcer. Il faut vous rembourser. Vous êtes français. Tu vas être prof de ciné. On veut vous faire penser. Tu vas nous faire penser. On veut vous forcer. Il faut vous professer. Tu es prof d’Anglais. Elles sen foutent. Il faut vous bouffer. Vous nous bafouez. Il faut vous bafouer. On t’a massacré. Tu vas te faire foutre. Tu vas pouvoir te foutre de cette chimie. Tu oublies. Vous nous forcez. Tu bouffes Marie. C’est de l’ironie. Tu es Steeve Austin. Tu vaux des millions. Il faut vous rembourser. C’est ta Nadine. Tu ressembles à Sarkozy. C’est ta Martine. On surveille Sami. Tu surveilles Marie. Tu as emmerdé Trotski. C’était Hardy. Tu es Zorro. Pourquoi on te prenait pour un fou ? On est le Figaro. Tu es hétéro. Tu es notre héros. Tu crois qu’on te prenait pour un fou ? Tu crois qu’on est fou. On en a marre de vos LO. C’est des zéros. Nous sommes les LO. T’as fini ? On est psy. Tu choisis. Tu choisis Trotski. Tu aimes Marie. Tu te prends pour un psy. On est psy. Tu te prends pour un type gentil. On est gentil. On veut te bouffer. Tu nous as trompés. Tu t’es trompé. Tu nous as gênés. Tu t’es encore trompé. On t’a jeté. On t’a rejeté. Tu es d’une grande beauté. Tu vas comprendre ces beautés. Elles t’ont jeté. Tu te prends pour un zéro. On t’a trompé. On t’a jeté. On va te jeter. Nous sommes préfets. Tu souffrais. Je suis le Préfet. Je te suivais. Tu te fais bouffer. Tu vas faire un bon préfet. On te forçait. Tu vas rembourser Steevy. Tu vas rembourser Marie. Tu nous bouffais. Tu nous poses un problème. On soutient Perce-Neige. Tu aimes Océane. C’est ton Océane. On s’en fout de ton Océane. On est les Starko. Il faut que tu enseignes la chimie. Tu as compris. Tu emmerdes Océane. Tu es un zéro. Les LO te prennent pour Starko. Tu es un Lino. Tu vas pouvoir quitter le pays. Tu vas pouvoir rejoindre les US. On t’a chéri. On en a marre de tes psy. Tu vas pouvoir faire ce que tu veux. Tu vas pouvoir baiser. Tu vas embrasser qui tu veux. C’est ça que tu veux ?  La fille de ta vie, c’est Steevy. Tu t’en fous de Paris. Tu vas pouvoir finir ta vie. Tu souffrais. On t’observait. Tu es psy. Ta mère va t’engueuler. Tout le monde savait. Tu es psy. On rigolait. Tout le monde savait. T’es un sale fou. T’es un homme malheureux. On se demande ce que tu veux. Nous sommes malheureux. Tu te fous de ces scories. Nous sommes malheureux. Tu vas avoir ce que tu veux. Tu vas fumer. T’es un homme méprisé. Tu vas comprendre cette télé. On t’a observé. On t’a engueulé. C’est la vérité. T’es un fou. Elle te prend pour un fou. Tu te prends pour un fou. On t’a écouté. On a adoré. Nous sommes tes spectateurs. Tu nous as amusés. Vous savez. Vous souffrez. Tu vas comprendre. Tu vas comprendre Tabet. Il te trouvait bouffi. Tu en as marre de ces scories. On veut te bouffer. Tu bouffes Tabet. On t’a terrorisé. Nous sommes tes spectateurs. C’est une horreur. On en a marre de te bouffer. Tu vas comprendre ta sœur. Tout le monde savait. Tu souffrais. Tu te bouffais. Tu es un sale sunnite. On s’en fout de Tabet. Il veut te bouffer. Tu as expérimenté. On va te bouffer. Ca se savait. On t’a publié. On a révélé. Tu vas nous bouffer. Tu vas nous faire JC Tabet. Tu souffrais. Tu t’enfermais. Tu te la fermais. Elles s’en foutent. Tu vas pouvoir jouer au foot. Ca se savait. Tu vas te la fermer. On va t’enfermer. Tu vas te faire bouffer. Tu vas t’enfermer. Vous souffrez. Tu vas te la fermer. On va te bouffer. On t’a amusé. Elles te prennent pour un fou. Elles s’en foutent. Tu vas t’amuser. Elles nous prennent pour des fous. On est fou. Tu as fini. Tu t’en fous. Tu as observé. Tu as interprété. Ca se savait. On t’a diffusé. Tu vas te faire foutre. Elles te prennent pour un fou. Tu vas diffuser. Tu vas provoquer. On t’a provoqué. Tu vas nous provoquer. Tu es un fou. Tu vas pouvoir jouer au foot. Elles te prennent pour un fou. Nous sommes les messagers. Tu es un messager. On t’a méprisé. On te chérissait. Tu as changé. Tu es Malcom X. Tu es en danger. Ils te chérissaient. Tu bondissais. Nous sommes les messagers. On te chérissait. On te chérit. Tu t’en foutais. Tu t’en fous. Ca se voyait. Tu t’en foutais. On t’insultait. C’est la vérité. On te méprisait. Elle te hait. Elle te chérit. T’es encore mort. Nous sommes morts. Vous êtes morts. Tu vas pouvoir finir ta vie. Elle te chérit. T’es pas encore mort ? Tu es un Lino. Tu remplaces Lino. C’est ta vie. Tu vas pouvoir comprendre ta vie. Nous sommes morts. Tu t’en fous de Marie. Tu vas dénoncer. Tu vas bouffer Marie. Tu vas finir ta vie. T’as compris. Acteur. Nous avons peur. Les Drucker ont eu peur. Tu vas te faire tuer. Tu t’en fous d’être acteur. Tu vas être professeur. Elles vont te juger. Tu es terrorisé. C’est ta théorie. On t’a aidé. On t’a amusé. Tu as travaillé. Tu vas comprendre Marie. Tu vas t’indemniser. Tu vas nous rembourser. Tu as des économies. Tu vas rencontrer. Tu vas analyser. Tu vas pouvoir réviser. Je suis le Préfet. On en a marre de ces scories. Tu vas prendre des cours d’économie. C’est fini. Tu crois qu’on se moque de Michel. On se moque de Sami. Nous sommes tes spectateurs. Tu es un spectateur. T’as mal. On a mal. Ca te fait mal. Tu vas économiser. Tu as des économies. Tu vas pouvoir bouffer les anglais. On t’a écouté. Tu nous as amusés. Tu vas faire rigoler les gens. T’es un sale fou. Tu vas pouvoir comprendre Marie. Elle nous insulte. Tu t’en foutais. Tu continuais. On est fou. Vous êtes fous. Tu vas comprendre. Ca nous surprenait. Tu nous assourdissais. On te comprend. T’en avais marre de cette folie. Ca venait de Sarkozy. Il t’engueulait. On est policiers. Tu t’indemnisais. On est bon. On en a tous marre. Tu remplaces Lino. On est perturbé. Tu vas nous perturber.

Samedi 17 août 2013.

Nous sommes des policiers. Tu es un justicier. Tu es Lino. Nous sommes juives. Nous sommes sunnites. La pauvre Martine. On va te bouffer. On t’a bouffé. Tu vas te bouffer. Tu vas pouvoir bouffer. On va te bafouer. Tu vas t’excuser. On n’a rien fait. Tu bafoues Drucker. On t’a respecté. Tu es un copain. Nous sommes des copains. Il faut que tu pratiques. On excuse Drucker. Il faut que tu t’expliques. On est avec vos Drucker. C’est ta Drucker. Elle te trouve super. Tu vas pouvoir rembourser ta mère. C’est ton Drucker. Tu aimes Drucker. Tu mens. Tu en as marre de cette Drucker. C’est cette Drucker. On a mal pour cette Drucker. Il faut que tu fasses de la chimie. Tu as inquiété ton père. Tu vas pouvoir nous rembourser. Tu es un Charles Trenet. Tu sens mauvais. Tu vas rembourser ta mère. On se fout de ton père. Tu vas pouvoir bouffer Steevy. Tu te foutais de Steevy. Tu es sunnite. Tu te fous de Baroin. Nous sommes tes copains. Tu es un justicier. Tu es un sunnite. Tu vas nous enfumer. Nous sommes sunnites. Tu es un justicier. On va vous marier. Tu te prends pour un frère. Tu vas te foutre en l’air. Tu es sunnite. Nous sommes sunnites. Nous sommes des justiciers. Tu es un policier. On va vous bouffer. Nous sommes sunnites. On va vous rembourser. Tu crois que nous sommes sunnites ? Tu es sunnite ? On va te massacrer. Tu remplaces Lino. On t’a récompensé. Tu ne comprends pas que nous sommes sunnites. Tu es sunnite. Tu vas nous rembourser. Tu vas chercher. Tu vas retourner à Evry. On te comprend. Vous êtes musulmans. Tu as fait beaucoup de bien aux musulmans. Tu as eu un très bon comportement. Nous sommes des justiciers. On va te rembourser. Elle en a marre de son Michel. C’est son Michel. Tu embarrasses Michèle. C’est cette Michèle. On va rigoler. Tu crois qu’on a rigolé. Elles t’ont massacré. Tu embarrasses Michel. Tu embrasses Michèle. C’est ta Michèle. Elle va nous bouffer. Tu crois qu’on veut rigoler. Tu embarrasses Michèle. C’est cette Michèle. Elle veut te bouffer. Tu l’as dénoncée. Tu veux rigoler. Tu vas rigoler. Tu en as marre de ces Michel. C’est des Michel. Tu ne comprends pas que tu veux rigoler. On veut rigoler. Tu embarrasses Michèle. C’est ta Michèle. Il faut rigoler. Il faut pardonner. Il faut les pardonner. Tu vas faire Steeve Austin. Tu embarrasses Michel. C’est ce Michel. Il faut rigoler. Tu remplaçais Michel. Tu vas souffrir toute ta vie. Tu en as marre de cette vie. Tu t’en fous de cette vie. Tu vas te mettre en scène. C’est cette mise en scène. Tu vas être jugé. Tu es fou. On t’a pardonné. Il faut pardonner. Tu es un homme spécial. Tu vas pouvoir mettre en scène. Tu observes les gens. C’est la transparence universelle. Tu remplaces Mitterrand. Tu remplaces les gens. Nous sommes juives. On se fout de ces juives. On est nazi. C’est une saloperie. C’est un juif. Tu es un sale gens. Nous sommes des juifs. On veut te bouffer. On t’a regardé. Il faut te bouffer. Il faut vous rembourser. On va te bouffer. Tu as souffert. Tu es un juif. Tu vas comprendre France 2. Tu es un juif. Vous nous bouffez. Nous sommes sunnites. Nous sommes tes juifs. Tu nous rappelles Malik. Tu vas comprendre Malik. Il veut te bouffer. Tu vas comprendre Marie. Tu veux nous enfermer. Tu es un super salaud. Nous sommes les LO. Arrête de penser comme ça. On va foutre la merde. Tu vas foutre la merde. Tu nous emmerdes. Tu lis. Il faut que tu comprennes ce que tu dis. Tu es maudit. Cette momo te prenait pour un Sarko. Tu veux faire Lino. Tu t’en fous de Lino. Marie, c’est une folle. Elle s’est comportée comme une folle. Tu veux la foutre en l’air. Elle veut te foutre en l’air. Tu fonctionnes comme Michel Drucker. Tu es un Michel Drucker. Il faut que tu rencontres Michel Drucker. Nous sommes des folles. C’est des folles. Tu es une folle. Tu vas comprendre François Mitterrand. Tu vas faire François Mitterrand. Tu es un homme puissant. Tu te fous du Préfet. On veut te bouffer. Tu te sens mort. Tu vas te suicider. Nous sommes l’UMP. Nous sommes l’UDP. On veut te bouffer ? Tu t’en fous de ces Drucker. Tu veux retourner en enfer. Vous souffrez. On te trouve super. Tu es sincère. Il faut que tu rencontres Bolufer. Tu vas te former. C’est un enfer. Tu te fous de Bolufer. Tu te fous de cette Tunisie. C’est ta Tunisie. Il faut que tu restes ici. Il faut que tu dormes ici. Tu vas pouvoir dormir ici. Tu es un homme futile. Tu es un homme difficile. Tu te fous de Nabil. On est fou. On va t’occuper. T’es un fou. Tu vas être Ventura. Elles te prennent pour un fou. Tu t’en fous de cette physique chimie. On va te juger. Elles t’ont jugé. Tu crois qu’on va te juger. On t’a jugé. On t’a handicapé. On veut te bouffer. On veut te juger. Elles vont te juger. Tu t’inquiètes. On en a marre de toutes ces lettres. Elles t’ont jugé. C’est une saloperie. Tout le monde savait. Elles t’ont bouffé. Elles vont te bouffer. Nous sommes bêtes. On s’en fout de ta lettre. On va comprendre ta lettre. Tu nous embêtes. Tu embêtes Marie. Nous sommes tes professeurs. Tu vas être professeur. Tu es un professeur. Elles vont nous bouffer. Elles nous ont bouffé ? Elles vont nous bouffer. Tu t’en fous de ta sœur. Nous sommes des emmerdeurs. Tu t’en sors. Nous sommes forts. Tu sens fort. Tu as une mauvaise vie. Tu es François Mitterrand. Elles vont nous bouffer. Tu ne fais rien. Tu vas être une bête de scène. Elles vont nous bouffer. On pue. Tu veux mettre en scène. Tu as observé. Tu nous as observés. Tu vas comprendre l’Islam. Tu aimes l’Islam. On aime l’Islam. On te comprend. On t’a suivi. Tu nous as poursuivis. Elles t’ont suivi. On en a marre de cet Islam. Il faut que tu t’emmerdes ici. Tu t’ennuies. Il faut que tu aimes la vie. Tu nous ennuies. Tu t’emmerdes ici. On en a marre de cet Islam. On t’a retrouvé. On est athée. Tu en as marre de tes athées. On t’a poursuivi. Tu dors dans une prison. On en a marre de cette prison. Vous êtes bon. Tu nous as écoutés. La pauvre Martine. Elle t’a suivi. On te massacre. Nous allons nous battre. Elle t’ont encore suivi. Tu vas pouvoir nous combattre. Acteur. Tu es un menteur. On va te faire peur. Tu vas nous faire peur. On a peur. Tu vas faire Napoléon. Tu te donnes en spectacle. On a voulu te faire peur. C’est une stupeur. C’est une torpeur. On est bon. On te donne raison. On est con. Tu t’en fous d’El Maleh. Tu te prends pour El Maleh. C’est fini. On va te mettre en scène. Tu es français. On est français. Elle veut vivre avec toi. On s’est foutu de toi. On va te foutre en enfer. Tu as pardonné. Tu crois. Tu ne comprends pas. Tu nous lâches. Nous sommes nazis. Elle veut nous bouffer. Tu vas pouvoir comprendre ta Rachida. Tu aimes ta Rachida. Vous nous bouffez. Tu veux nous bouffer. On en a marre de ton carnet. T’es en train de nous bouffer. On t’a empêché. Tu veux nous bouffer. Tu vas pouvoir comprendre Hani. Tu fumes devant lui. Tu es gentil. On veut te rencontrer. On t’a chéri. Tu es un gentil. Tu es un grand psy. On t’a guéri. Tu vas pouvoir bouffer Mekki. Il faut être poli. On est psy. Tu vas pouvoir bouffer avec Mekki. Il faut que tu restes ici. Tu es un pigeon. Tu es un polisson. On t’a tous chéri. Tu t’en fous de Napoléon. Tu te foutais de Napoléon. Ils te prennent pour Napoléon. On a voulu te faire peur. On a eu peur. Vous êtes chéri. Tu te foutais de Chichi. Tu vas pouvoir bouffer Chichi. Qu’est-ce que vous pensez ? Vous mentez. On veut te bouffer. T’as inventé. Vous vous en foutez. Tu vas te faire une bouffe avec Chichi. Tu vas te foutre de cette Chichi. Tu te foutais de Chichi. Ca venait de Chichi. C’était Chichi. Tu es chéri. On t’a chéri. Tu te foutais de Chichi. C’est cette Chichi. On en a marre de tes conneries. Tu veux être président. Tu es un président. Tu mens. Tu te fous des présidents. Tu es président. Tu es résident. Tu es résident. On va te foutre à l’hôpital. Tu es un homme normal. Tout ça, c’est normal. C’est anormal. Tu nous fais du mal. Tu es notre président. Tout ça, c’est fini. Tu aimes Marie. Tu vas pouvoir faire de la chimie. On te trouve intéressant. On te trouve marrant. On te trouve puissant. Tu intéresses les musulmans. Nous sommes les musulmans. Vous nous amusez. Tu vas encore t’amuser. Vous souffrez. Tu vas t’enfermer ici. Il faut que tu dormes ici. Il faut que tu t’emmerdes ici. Tu nous emmerdes. Tout le monde t’emmerde. On va foutre la merde. On pue la merde. On est malade. On se demande ce que tu fais ici. T’en as marre de cette vie. On te prend pour un mongol. Nous sommes malades. Il faut que tu restes ici. Tu vas t’offrir une maison. Nous sommes malades. On te donne raison. Tu préfères rester ici. Tu es un bon psy. Elle te maudit. Tu nous avais séduits. Tu les as séduits. Tu nous as encore séduits. Tu es bouffi. Nous sommes des malades. Tu es un bon psy. Tu es sexy. Tu vas te faire Steevy. Tu es supersexy. Tu t’es encore trouvé beau. Il faut que tu restes ici. On est fou. Tu veux te faire Steevy. Tu es un bon psy. Nous sommes des salauds. Il faut que tu restes ici. Tu veux te faire Sarkozy. Tu es un grand psy. Nous sommes tes malades. Tu en as marre de cette Sarkozye. C’était Sarkozy. Qu’est-ce que tu vas faire ici ? Il faut que tu rentres à Paris. Tu veux te faire Marie. Qu’est-ce que tu vas faire ici ? Tu vas faire de la chimie. Tu es Trotski. T’en as marre d’être Trotski. Tu veux te faire les US. Tu as emmerdé Trotski. Tu nous emmerdes. Tu vas faire Trotski. Tu nous emmerdes. On veut foutre la merde. Tu vas foutre la merde. Tu pues la merde. Elles foutent la merde. On va t’enfermer. On va te bouffer. Tu embarrasses Marie. On va foutre la merde. On a foutu la merde. On veut foutre la merde. Tu pues la merde. On en a marre de ce Chirac. Tu nous emmerdes. Tu nous as encore fait Sami. Tu vas nous dire merci. Tu vas pouvoir rester ici. On en a marre de ces nazis. Ils vont te prendre pour un salaud. T’es un fou. On va te prendre pour un fou. Qu’est-ce que tu vas faire ici ? On est fou. Tu emmerdes ta psy. Tu es psy. Tu vas pouvoir nous embrasser. Tu embrasses Marie. On veut t’embrasser. On va te faire enfermer. On s’en fout de ce Figaro. Nous sommes les LO. On s’en fout de Sarkozy. Tu vas nous faire enfermer. Tu veux nous faire enfermer. Tu nous as fait la totale. On va te la fermer. Vous puez. Tu vas t’enfermer. Tu nous as enfermés. On veut te bouffer. C’était Trotski. On s’en fout de cet Hardi. C’est ton Hardi. Ce sont des salauds. Tu t’en es sorti. C’était ton Trotski. On est sali. Tu nous as salis. C’est ta connerie. Tu les as tous salis. On est psy. C’est de l’ironie. On était tous sali. C’est une sale vie. On en a marre de tes procès. On te jugeait. Tu vas nous faire Trotski. Tu nous pardonnes. On te pardonne. On était tous pourris. Tu vas être un homme de média. Tu es un menteur. Tu te prends pour un acteur. C’est des menteurs. Je suis un député. On te maudit. Tu es maudit. On n’a rien fait. Tu crevais. Qu’est-ce qu’elles t’ont fait ? Tu vas être vendeur. On t’aimait. C’est des nazis. Tu as corrigé Nicolas. C’est ton Nicolas. C’est le grand Nicolas. On s’en fout de ce Nicolas. Tu rugissais. On se demande ce que t’as. Tu vas pouvoir battre Nicolas. C’est le grand Nicolas. Ferme ta gueule. On te démolit. Tu t’intéresses aux gens. Tu les intéressais. Tu rigolais. Tu animais. Tu vas présenter. Tu vas animer. On va te bouffer. Vous nous démolissez. Tu te foutais de Chichi. Tu t’en fous de sa vie. Tu as une sale gueule. Tu as une belle gueule. Tu es un sale mongol. On va te prendre pour un mongol. Elles te prennent pour un mongol. Tu interprètes ce qu’on dit. Marie Drucker, c’est une folle. Elle te prend pour une folle. Tu te prends pour une folle. C’est à cause de Brahiti. C’est des folles. Tu aidais Fillon. C’est des cons. C’est ton Fillon. Tu vas aimer Fillon. T’es son Napoléon. On s’en fout de cette chimie. On s’en fout de cette folie. C’était une folie. Tu vas rencontrer Liane Foly. Elle te prend pour Trotski. C’était Liane Foly. C’était des salauds. Tu te prends pour un salaud. Il faut que t’arrêtes de nous prendre pour des salauds. Tu te comportes comme une folle. Elles te prennent pour une folle. Tu vas te prendre pour Michel Serrault. C’est des folles. Tu te prends pour une folle. Tu vas être une folle. Tu nous Bransonnes. Tu souffrais. Tu te sabordes. Il te chérit. C’est ta Liane Foly. Tu te prenais pour Trotski. Elle aide Sami. Je suis Brami. Tu nous Bransonnes. Tu vas rembourser Liane Foly. On va rembourser Sami. Elle te prend pour un fou. Tu nous prends pour des fous. On est fou. Elle nous prend des fous. Tu nous Jackson. Tu te prends pour Jackson. Elle te prend pour Jackson. Elles sont bouffies. Vous êtes bouffi. Ca te suffit. Tu vas comprendre Steevy. T’en as marre de ta psy. Tu nous Bransonnes. On est nazi. On est folle. C’est Steevy. Il veut sauver Sami. Il veut te cacher. On va t’équiper. Tu vas te cacher. Il faut que tu rencontres Steevy. Tu vas habiter chez lui. T’es son ami. Tu veux te faire chier chez lui. Tu es chéri. Tu travailles. Tu vas trouver du travail. On travaille. Tout le monde travaille. Il faut que tu cherches du travail. Tu vas pouvoir trouver un bon travail. Tu vas comprendre ta personnalité. Tu as une étrange personnalité. Tu veux te faire chier. Il faut que tu fasses de la chimie. On veut te faire chier. Vous nous maudissez. On te travaille. Ca te travaille. Tu travailles. On te maudit. On est maudit. Tu as une bonne vie. Tu vas créer. Tu vas présenter. On veut te chercher. Il faut accepter. Tu nous rappelles Charles de Gaulle. C’est le bordel. Ca nous embête. Tu es un homme spécial. Tu en as marre d’être spécial. Il faut vous ranger. Tu as aimé Charles. Tu vas remplacer Charles. Tu es un Charlie. Il faut que tu fasses Chaplin. On a adoré. Tu vas adorer. Tu remplaces Charles. Tu as un problème d’identité. Tu adores Charles. Tu en as marre de ton procès. Tu nous fais ton procès. Tu te forçais. Tu es français. Tu vas comprendre momo. Tu penses comme Charles. Tu vas comprendre Nadine. C’est ta Nadine. On en a marre de tes Trotski. Tu hais Nadine. Tu vas faire l’amour avec Nadine. On aime Charles. Tu sais ce qu’a fait Charles. Tu es un LO. Tu voulais comprendre Nadine. Tu vas te faire une bouffe avec Nadine. T’es son chéri. Tu sais ce que te dit Nadine. Elle en a marre de tes Trotski. C’est des Trotski. Tu aimes Nadine ? On en a marre de toi. On rentre chez toi. Tu vas comprendre Nadine. Elle te chérit. Tu l’as haï. Tu vas comprendre. C’était Nadine. On entre chez toi. T’as pas encore compris que tu aimais Nadine. C’est ta petite Nadine. Tu aimes Nadine. On shoute Nadine. Tu vas rencontrer Nadine. Tu es fou. On s’en fout. Tu vas rencontrer Nadine. On veut te bouffer. On s’en fout de Nadine Morano. Tu vas rencontrer Nadine Morano. On s’en fout de vous rencontrer. On raconte tout à Nadine. On sait ce que tu penses de Nadine. On s’en fout de cette Morano. On te prend pour un fou. On s’en fout de cette Morano. Tu as informé Nadine. On va vous insulter. Tu veux te faire bouffer. Il s’en foutent. Vous vous en foutez. Tu veux te foutre des Drucker. Vous êtes sincères. Les Drucker, ils s’en foutent. Tu vas te faire foutre. Tu es acteur. T’en as marre. Tu veux te faire bouffer. Tu vas te foutre de Nadine. C’est ta sœur Nadine. Tu bouffes Nadine. Tu bouffes. Il faut que tu bouffes. Vous maigrissez. Comment tu fais ? Vous nous maudissez. Tu veux être Mickaël Jackson. Vous nous maudissez. Tu vas te faire foutre. Vous grandissez. On va t’enfermer. Ils te prennent pour un fou. Il faut que tu travailles dans un Lycée. Tu vas balayer. Tu vas comprendre Delarue. Tu es drogué. Tu es méprisé. Tu fonctionnes comme Delarue. On va te prendre pour un fou. On te prend pour un fou. Tu t’en fous de Drucker. Tu vas être prof dans un Lycée. Vous saisissez. C’est ce Lycée. Vous régressez. On vous a assisté. On s’en fout de Bolufer. On a mal pour cette Bolufer. Tu es super. Tu es sincère. Tu embarrasses Steevy. Tu as perdu. Nous avons mal. Nous sommes morts. Tu vas travailler. Tu travailles. On travaille. On te prend pour un fou. Elle te prend pour un fou. On est fou. On va te prendre pour un fou. On est malade. Tu sors. Tu sors. On est tous mort. Tu t’en sors. Vous êtes morts. Tu te sens mort. Tu veux nous faire ce procès. Il faut que tu rencontres Steevy. Tu sais ce que fait Steevy. Il t’a compris. C’est une saloperie. T’es son Sami. Il en a marre de cette saloperie. Tu as du succès. Tu mentais. Tu t’en foutais. On s’en foutait. Tu te moquais. On va te rembourser. Qu’est-ce t’as fait ? Elle te chérit. Tu as embarrassé Heddi. C’est ton Heddi. Il te chérit. Tu as compris. Tu vas pouvoir t’occuper de Heddi. Il faut que tu restes ici. On te chérit. Tu sais ce que te dit Heddi. Vous êtes bouffi. On te chérit. Tu es un copain ? On s’en fout de vos copains. On t’a chéri. Nous en avons marre. Tu as du succès. Tu fumais. Tu t’enfermais. Tu nous calmais. Il te jetait. On te jetait. Tu as un bon mental. Tu nous forçais. Tu te forçais. Tu aimes Paris. Tu t’en fous de Paris. On est pourri. On s’en fout de Paris. T’en as marre de cette vie. Tu es Sam Paris. Tu aimes Paris. T’as gagné. On t’a bouffé. Nous sommes sincères. A quoi ça sert ? A quoi ça nous sert ? On veut te bouffer. Nous sommes l’UMP. On veut te faire gagner. Tu nous as contactés. Nous sommes l’UMP. On t’a travaillé. On t’a soigné. On t’a éloigné. On t’avait soigné. Tu as recommencé. Tu nous as éloignés. Tu nous avais soignés. On t’avait menacé. Tu vas être menacé. Tu es fou. T’es un fou. Tu nous as salis. Ca nous suffit. Nous nous sommes salis. Nous sommes bouffis. Il faut que tu penses aux gens. On s’en fout de cet argent. Nous sommes vos puissants. Ca vous suffit. Ca suffit. Tu te donnes du mal. Tu es un homme puissant. Vous êtes bouffi. Il faut que tu restes ici. Nous sommes tes ousfans. Il faut que tu restes ici. Il faut que tu dormes ici. On en a marre de cette chimie. Vous êtes bouffi. Tu embrasses Marie. Tu remplaces Guy. Tu te fais du souci. T’es un grand fou. T’es encore fou. Tu vas jouer au fou. On s’en fout de Marie. Tu vas pouvoir déménager. Tu es en danger. Tu as changé. Tu emmerdais Paris. T’es un grand fou. On t’a changé. Comment tu fais ? Tu as mémorisé. Tu es en danger. On va te changer. On t’a dérangé. T’es un grand fou. Tu es en danger. On va te changer. On veut te suicider. On veut te débarrasser. Tu changes Cyril. Tu remplaces Cyril. Tu es un remplaçant. Tu aimes Cyril. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? On t’a harcelé. On t’a menacé. On va te menacer. Tu as changé. Tu nous as dérangés. Tu changes Marie. Tu es en danger. Tu changes Marie. Tu as abandonné. Tu changes Paris. Tu emménages à Paris. Tu es Sam Paris. Il faut que tu révises ta chimie. Tu es un prof de chimie. Tu emmerdes Evry. Tu as de l’énergie. Tu emménages chez Marie. Tu nous fais un procès. Tu souffrais. On se fout de cette chimie. Tu nous coinçais. Tu nous fais un procès. Tu nous fais un grand procès. Tu remplaces Sarkozy ? Nous sommes tes chéris. Tu voles les handicapés. Tu vas être Ministre. Tu es sinistre. C’est ta Nadine. Tu es fou. Tu vas te faire une bouffe avec Nadine. C’est ta petite Nadine. Tu vas nous faire un procès. Tu interprètes ce qu’on dit. Tu es un loup. Tu es un fou. Tu vas travailler. Tu vas enseigner. T’as des problèmes d’argent. On va te faire ton procès. Tu prends ton temps. Tu protèges les enfants. Tu es content. Tu emmerdes ta sœur. Tu es un professeur. Tu en as marre d’être professeur. Tu es un clodo. Tu vas être clodo. Tu vas faire professeur. Ils te prennent pour un farceur. Tu es un véritable clodo. Tu vas faire professeur. C’est un pauvre Fillon. C’est ton Fillon. Tu vas faire professeur. Tu es un pauvre professeur. Tu vas rembourser Fillon. Tu interprètes Fillon. Tu vas porter plainte contre El Maleh. Tu interprétais. Tu te compares à El Maleh. Tu souffrais. Tu hallucinais. Ce que tu racontes, c’est vrai. Tu abandonnais. C’est cette Drucker. Elle te trouve super. Elle se fout de ta mère. Elle se fout de ton père. On se fout de ta mère. Elle se fout de ton père. Tu vas être président. Tu es un président. Tu es un homme puissant. Il faut que tu aides ton père. Tu vas aller en enfer. Tu es super. On se foutait de ton père. C’était ta mère. Elle se foutait de Drucker. C’est ton Drucker. Tu te foutais de ton père. Tu vas comprendre ta mère. Tu embêtes ton père. Tu vis un enfer.

Dimanche 18 août 2013.

On va vous marier ? On va vous faire travailler ? Tu conseilles Nathalie Arthaud ? Tu es un bon psy. Tu es Trotski. Tu crois qu’elles t’ont diffusé ? On va te rembourser. Il faut fumer. Tu es un écrivain. On pourchasse Krivine. Nous sommes les LO. Il faut que tu cuisines. On en a marre de cette police. C’est cette police. On a mal pour l’UMP. Tu veux les bouffer. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Tu nous répondais. Tu vas nous rembourser. On t’a massacré. On va te massacrer. On est content. Tu menaces Martine. Tu es fou. Nous sommes des copains. Tu es fou. Nous sommes tes copains ? Tu es fou. C’est ta copine. C’est ta Bretagne. Tu vas comprendre ta lettre. C’est une bonne lettre. On en a marre de tes lettres. C’est Marie. Tu embarrasses Marie. T’es son Sami. Tu vas embrasser Marie. Tu nous rappelles Tolstoï. Vous êtes folles. Ca vient de vos cigarettes. On en avait marre de vos cigarettes. Tu aimes Marie. Acteur. On s’en fout de ces Masterclass. Tu aimes Marie Drucker. On va te foutre en l’air. Tu es d’une grande classe. Tu vas te suicider. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu souffrais. On souffrait. Tu nous as condamnés. Vous êtes fous. On est fou. Tu ne comprends pas qu’on se fout de ta gueule. On est fou. Vous êtes fous. On se demande comment tu fais. Tu les as torturés. On t’a torturé. Tu vas enseigner ? Tu te prends pour un premier. Tu vas pouvoir présenter. On va te bouffer. Il faut que tu entres dans une masterclass. C’est toi le premier ? Tu vas pouvoir te promener alors. On s’en fout de se promener. Tu vas nous utiliser. Tu vas comprendre ta mère. T’as fait énormément de mal à ta mère. Acteur. Tu vas finir premier ? Tu veux nous prendre pour des salauds. Nous sommes des salauds. Tu vas être clodo. Tu embêtes Marie Drucker. C’est une grosse affaire. Tu vas être Onassis. T’en as marre d’être Onassis. Nous sommes racistes. Tu vas comprendre Lapix. Elles s’en foutent. T’es un fou. Elle te prend pour un fou. Tu es clodo. Tu vas être une star. Tu te fous de Marie Drucker. On te trouve super. Elles t’ont excusé. C’est une calamité. On est folle. On t’embête. Tu veux être maltraité. Tout le monde t’embête. Tu t’entêtes. Tu vas nous quitter. Il faut rentrer. On va te représenter. Tu vas être mannequin. Tu te prends la tête. Tu t’entêtes. Tu t’embêtes. Il faut que tu travailles dans un Lycée. Tu vas orienter. On veut te prendre la tête. Il faut que tu arrêtes. T’as fini. Tu vas pouvoir finir ta vie. Tu nous as dénoncés. On t’embête. Il faut que tu travailles dans un Lycée. Tu vas balayer. Tu vas faire professeur. Nous sommes tes professeurs. Tu vas encore embêter ta psy. Tu es un psy. Tu es bouffi. Il faut que t’arrêtes. On s’en fout de ces professeurs. Tu es un professeur. Tu travailles dans un Lycée. Nous sommes tes conseillers. Acteur. Nous sommes juifs. On te chérit. On est fort. Tu vas pouvoir comprendre Steevy. Nous sommes battus. Tu pues. Tu nous embêtes. Tu vas nous faire une fête. Tu es fou. On est chéri. T’as une grosse tête. Nous sommes des avocats. Tu as un avocat. C’est Vergès. Tu aimes Vergès. Nous sommes tes avocats. On s’en fout de Vergès.  Tu veux prendre un avocat. Tu nous blesses. Tout le monde te blesse. On s’en fout de ces avocats. Tu te fous de Ventura. Nous sommes des salauds. Nous sommes les Starko. Tu vas comprendre Vergès. Il te laisse. Tu nous blesses. On s’en fout de tes avocats. Nous sommes des avocats. On va te mettre dans un Lycée. Tu vas balayer. Tu vas penser. Tu es une calamité. On t’a massacré. On est blessé. Tu vas glisser. On va te laisser. Ils s’en foutent. Tu es fou. T’as compris. C’est un scandale. On te prend pour une pédale. C’est un scandale. T’es un scandale. Tu es un homme sale. Nous avons mal. Nous sommes juifs. T’es encore fou. T’es gros. Il faut que tu travailles. On travaille. Tu vas faire ta rentrée. On veut te rencontrer. Nous sommes l’UDP. On t’a contacté. Tu veux être acteur. On t’a contrôlé. C’est un gros progrès. Tu travailles. Tu vas faire professeur. Nous sommes tes professeurs. Tu es un sale professeur. On en a marre de tes professeurs. Tu t’en fous de tes sœurs. Nous sommes tes professeurs. T’en as marre de cette bonne sœur. Nous sommes des bonnes sœurs. Tu crois tout ce qu’on dit. Nous sommes des bonnes sœurs. Tu nous as dénoncés. Nous sommes tes professeurs. Tu vas pouvoir terminer ta vie. T’en as marre de cette vie. T’as pas encore compris ce qu’on t’a dit ? Tu vas faire de la chimie. On s’en fout de ce Figaro. C’est des zéros. Tu es un dénonciateur. Nous sommes des emmerdeurs. Tu vas faire Lino. On t’a compris. Tu vas pouvoir retrouver ton papi. Tu enseignes la physique chimie. Tu es un reporter. On te trouve super. Tu vas nous foutre en enfer. On est sincère. A quoi ça nous sert ? Tu vas nous foutre en l’air. On t’a compris. Tu as fini. Tu es gentil. C’est ton pays. Tu aimes la Tunisie. Il faut que tu restes ici. On t’a compris. Tu aimes Marie. Tu t’es enfui. Tu es occupé. Tu t’enfuis. Tu aimes Marie. T’es toujours en vie. Il faut que tu termines cette vie. Tu crois qu’on t’envie. Elles t’ont menti ? On va le faire ce procès. Tu vas pouvoir trouver une copine. T’as pas encore trouvé ta petite copine. C’est Marie. Tu vas être producteur. Tu vas faire de la chimie. Tu vas pouvoir aller en Chine. Tu vas t’offrir une Aston Martin. Tu vas nous écraser. On s’en fout de cette Aston Martin. Tu vas pouvoir comprendre Marine. C’est la grande Marine. C’est Marine Tirouet. Tu vas comprendre Tirouet. Tu vas te faire une bouffe avec lui. On te questionnait. Nous avons mal pour Tirouet. Tu sens mauvais. On klaxonnait. C’est ta petite Martine. Elle se débine. Tu vas pouvoir comprendre ce qu’on a fait. On te coinçait. Tu vas comprendre Martine. On te bouffait. Tu te goinfrais. Tu es un goinfre. Tu nous mentais. C’est ta petite Martine. Tu mentais. Tu nous haïssais. Tu mentais. Tu es mort. Tu dénonçais. Elles s’en foutent. Tu vas convaincre Martine. C’est notre Martine. Tu es fou. On est fou. Tu es fou. On te pardonne. Tu as un bon sort. On est fou. On te prend pour un fou. Tu souffrais. Tu sais ce qu’a fait Martine. Elle te bouffait. Tu la dénonçais. Tu as battu Steevy. On t’avait tous chéri. Tu vas être un salaud. Nous sommes des salauds. Tu te prends pour un salaud. On te prend pour un salaud. Tu te suicidais. Tu te suicides. On te trouve rigolo. Tu souffrais. On souffre. Il faut que tu trouves du boulot. Tu vas t’acheter une Aston Martin. Tu es comme Martine. Il faut qu’on te trouve du boulot. Tu es un zéro. Tu te fous de Martine. On te bouffait. Tu t’en fous de trouver du boulot. Tu es un Sarko. Tu vas nous faire Starko. T’as pas encore trouvé ton boulot. Tu es Lino. Tu te prends pour un zéro. Nous sommes le Figaro. Tu crois tout ce qu’on dit. On te chérit. C’est Marie. Tu embarrasses David. On s’en fout de David. Tu es Lino. Elles s’en foutent. Tu as du succès. On veut comprendre ce que tu sais. Tu nous fais un procès. Tu as du succès. Tu souffrais. Tu embarrasses David. On en a marre de ce David. C’est le petit David. On s’en fout de ce David. C’était Marie. Ca te suffit. Tu embarrasses David. Elles s’en foutent. On sait ce que tu fais. Elles te prennent pour un fou. Michel, c’est un fou. Tu t’en fous. On sait ce que tu fais. T’es un fou. On t’a fait comprendre que tu souffrais. C’est un fou. On est fou. T’es un fou. On est fou. Tu te prends pour un fou. Tu souffrais ? Tu jouissais. Elles te prennent pour un fou. Comment tu regardais. Tu te regardais. Tu souffrais. Tu te moquais. On te prend pour un fou. Tu nous réjouissais. Nous allons battre France 2. On se foutait d’eux. On te prend pour un fou. Tu jouissais. Marie Drucker, c’est une grande Dame. On s’en fout de ta Dame. C’est ta Dame. C’est ta madame. Elle veut être ta femme. Tu t’en fous de ta femme. Tu nous réjouissais ? Tu nous coinçais. Ca te suffit. Tu nous emmerdais. C’est une mise en scène. Tu veux mettre en scène. Tu es fou. Tu t’acharnais. Tu es Lino. On te bouffait. On te suivait. Tu es Napo. Tu es un salaud. On va te prendre pour un fou. Tu nous saisissais. Tu te sabordais. Nous sommes des salauds. On te fait ton procès. Tu sens mauvais. On te menaçait. Tu vas faire un tour en Italie. Tu es comme Berlusconi. C’était une folie. Tu nous fais un procès. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu souffrais. Tu nous maudissais. Tu t’exprimais. Tu veux nous mettre en prison. Qu’est-ce que t’as fait ? Qu’est-ce que tu sais ? Tu veux un top-modèle. Tu bouffes Martine Aubry. Acteur. Tu en as marre de ces acteurs. Nous sommes tes spectateurs. Tu approchais Marie. On te massacrait. On t’a fait comprendre que tu souffrais. Tu nous maudissais. Tu nous réjouissais. On te maudissait. Tu nous maudissais. Tu vas embrasser Marie. On ne t’avait pas compris. Tu n’avais pas compris. Tu nous maudissais. Tu mentais. Tu acceptais. Tu embarrasses Marie ? Tu nous maudissais. Tu as fini. Tu t’en fous de Paris. Il faut que tu restes ici. Tu rugissais. Tu vas te marier avec Marie ? Tu vas travailler avec Guy. Tu t’en fous de Marie. Tu vas pouvoir jouer au foot. Tu nous rappelles Lino. Les Drucker, ils s’en foutent. Elle ne t’a rien fait. Tu inventais. Elles s’en foutent. Il faut que tu nous fasses chier. Tu adores le foot. Tu t’insurgeais. Tu es un insurgé. Tu penses comme Patrick Dills. T’en as marre de ces procès. C’est tes procès. Tu vas retourner au CNG. Nous sommes les SRG. On te comprenait. Tu es un sunnite. Tu es fou. Tu t’en fous. On ne comprend pas. Pourquoi t’as fait tout ça ? Nous sommes sunnites. Nous allons nous battre contre toi. Tu nous révoltais. On te fait ton procès. C’est un grand procès. On n’arrive pas à te convaincre : Il faut que tu travailles. Tu ne travailles pas. On ne travaille pas. On ne te comprenait pas. Personne ne te comprenait. Tu inventais. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Elles te prennent pour un connard. Vous êtes des connards. Elles vous prennent pour des connards. Nous sommes des sunnites. On est des juifs. Nous sommes juifs. Tu es un sunnite. Tu aimes les juifs. Michel, c’est un connard. On est stars. Tu es un connard. Tu es une star. T’en as marre de ces connards. On en a tous marre. Nous sommes stars. On est entré chez toi. On a mis une caméra. Comment tu sais ? Tu es une star. Tu en as marre. On en a tous marre. Michel, c’est un fou. Il nous a rendu fou. Tu fonctionnes comme une star. Tu es une grande star. On en a marre de ces stars. On est star. On est star. Vous en avez marre. Tu vas faire une bouffe avec El Maleh. Tu l’inspirais. Tu es le nouveau El Maleh. Vous en avez tous marre. On s’en fout d’El Maleh. Tu le bouffais. Tu vas être star. Ils en avaient tous marre. Ils te prennent pour un bouffon. Tu vas pouvoir comprendre Pichon. Il te trouve bon. Nous sommes stars. Tu vas faire une bouffe avec Marie. Elle te trouvait gentil. Tu bouffes Marie. Nous sommes tes stars. Tu es star. Elles vont te bouffer. Tu es un homme d’extrême gauche. Tu es star. Tu amuses les stars. Nous sommes stars. Tu vas pouvoir trouver un mécène. C’est Michel. On en a tous marre. Nous sommes stars. Tu es le nouveau El Maleh. On en a marre de vos histoires. On a foutu le bazar. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Tu remplaces Fillon. T’es son Napo. On se foutait de Fillon. On te trouvait bon. Ils vont te trouver bon. Vous sentez bon. Ils s’en foutent. On veut que tu sois bon. Vous sentez bon. T’en as marre de ces histoires. Tu en avais marre de cette histoire. Tu penses comme Mbake. T’en as marre de ces histoires. Tu embrasses Mbake. Tu es star. Tu vas pouvoir comprendre Mbake. Il veut t’embrasser. Tu aimes Mbake. On veut te bouffer. Tu te fous de Mbake. On veut te bouffer. Tu te fous de Marie. Vous vous bouffez. Tu veux travailler. On va te massacrer. On va te bouffer. On va t’attaquer. On veut te bouffer. Tu veux nous bouffer. On te massacre. Tu vas travailler. Tu vas te débrouiller. Tu vas nous remplacer. Tu vas rembourser Steevy. On va te faire travailler. Tu vas balayer. On te punit. Tu vas travailler. Tu vas te foutre du monde. Tu vas travailler. Tu vas enseigner la chimie. Tu te fous de cette chimie. C’est cette chimie. On veut te bouffer. Tu aimes Drucker. Tu veux faire un procès. Tu nous fais travailler. Tu pues. C’est de la plaisanterie. Tu bouffes Marie. Nous sommes bouffis. Tu t’en fous d’Israël. Tu veux te faire Nawell. C’était Nawell. C’est de la saloperie. Tu vas renseigner. Tu es un RG. Tu te fous de Drucker. Elles sont super. Tu vas travailler. On se fout de cette célébrité. On a klaxonné. On t’a réveillé. Tu travailles. Tu as travaillé. Tu vas renseigner. On t’a massacré. Tu vas travailler. Tu vas aimer. On va te bouffer. Tu ne trouves pas de travail. Tu vas travailler. Tu vas te renseigner. Qu’est-ce qu’il t’a fait ? On va te bouffer. Tu passes une bonne journée. Qu’est-ce qu’elle t’ont dit ? T’as un souci. Vous êtes bouffi. Tu jettes Marie. On t’a regardé. On te sourit. On veut te bouffer. Il faut te bouffer. Vous dénoncez. On veut animer. On veut te bouffer. T’as un beau cul. On s’en fout de ton cul. Tu dois travailler. On veut te bafouer. Elle t’a bafoué. Il faut rencontrer. On veut te montrer. On veut te singer. On veut te tringler. On veut te supporter. Elles s’en foutent. On t’écoute. Tu es un salaud. On va te baffer. Tu t’es enfermé. On veut te la fermer. Ca va marcher. Tu vas faire Georges Marchais. On va te supporter. On va t’arrêter. Il faut te cacher. On va te chercher. Tu t’es encore caché. On va te faire chier. Nous sommes des terroristes. On va te chercher. On va te cacher. Vous nous bouffez. On va te tuer. Tu vas te faire tuer. T’as accepté. Tu vas chercher. Qu’est-ce que vous cherchez ? Tu as trouvé. Tu vas te faire tuer. On veut te faire tuer. Tu veux être reporter. On veut te bouffer. Nous sommes françaises. Marie Drucker, elle veut te foutre en l’air. On te réserve une surprise. On veut te faire tuer. Tu veux bouffer. On va te chercher. Tu as résisté. Tu as cherché. Vous êtes professeur. Tu veux te faire shouter. Vous êtes chercheurs. Tu nous rappelles Steeve Austin. On va te chercher. Tu veux faire du ciné. On t’a cherché. Tu t’es fâché. Tu vas te faire chier. On est médecin. Tu te fais bouffer. On veut te chercher. Vous êtes professeur. Vous êtes mort. Tu es déçu. Elle voulait te chercher. C’est Marie. On veut te forcer : Il faut enseigner. Tu veux te faire tuer. On t’a alerté. Tu veux nous faire flipper. On est énervé. On est fou. Tu es fou. On est vos producteurs. Tu es un super professeur. Tu es un menteur. Tu t’en fous de faire professeur. Personne ne répondait. Tu as inventé. C’est Marie Bérengère qui te répondait. Elles ont rigolé. Elles te prennent pour un mongol. Acteur. Tu vas faire professeur. Elles s’en foutent. Tu es un Duchemin. Tu es un Louis. Tu remplaces Lino. Tu viens de faire Lino. Tu vas nous faire Steevy. Tu es gentil. Tu t’enfuis. T’es un fou. Elles s’en foutent. Tu vas pouvoir jouer au foot. On veut vous rencontrer. Nous sommes la DST. Vous nous testez. Tu vas pouvoir te foutre de Marie Drucker. On t’a testé. On t’a menacé. Tu as résisté. On veut te tester. Qu’est-ce que vous savez ? T’es un sale fou. On va te tester. Vous mentez. Vous nous tentez. Tu es un entêté. T’es un fou. Tu vas pouvoir te foutre de Ramolino. Tu nous rappelles Napo. Il faut qu’elle te trouve un contrat. On est psy. Il faut vous cacher. Tu t’enfuis. Elles t’ont suivi. Tout le monde te suit. On t’a suivi. On t’a menti. Elles t’ont menti. On t’envie. T’es en vie. Tu survis. Acteur. On te fait ton procès. T’as une grande gueule. Elle t’envie. Tu vas comprendre Chichi. Tu t’es foutu de lui. T’as une grande vie. Tu nous rappelles de Gaulle. Tu remplaces Michel. Tu es un Michel. Tu es un médecin. On t’envie. On t’a tous chéri. On te trouve gentil. Tu vas pouvoir rester ici. Tu te bas contre Drucker. On s’en fout de cette Drucker. On est gentil. Tu es un génie. On t’a chéri. On va te prendre pour un fou. On t’a arrêté. Tu vas arrêter. Tu vas enseigner. Tu en as marre d’enseigner. Tu es emmerdé. On t’a emmerdé. Tu vas pouvoir comprendre ces cafés. On t’a emmerdé. On t’a renseigné. Tu te fais bouffer. Tu vas pouvoir prendre ton café. T’as enseigné. On t’a enseigné. On vous a renseigné. Elles te prennent pour un mongol. Nous sommes ta police. Tu aimes ta police. Tu nous as enseignés. Il faut bouffer. On t’a déçu. Tu vas être déçu. On a perdu. Tu vas enseigner. On t’a perdu. Vous êtes foutu. Tu as perdu. Tu vas pouvoir comprendre Sébastien. Tu es comédien. Tu es un Sébastien. C’était Sébastien. On pue. Tu vas pouvoir comprendre Pécresse. Nous avons mal pour Pécresse. Tu es foutu. Tu as perdu. Tu es convaincu. Tu es un musulman. On te salue. On te pardonne. Tu te sens seul. T’as pas encore trouvé ? C’est Sébastien. On pue. C’est cette Drucker. Elle veut te foutre en l’air. Tu aimes Sébastien. Tu vas retrouver Sébastien. On te trouve super. Tu es comme ton père. Tu as souffert. On a souffert. C’est cette Drucker. Elle veut te foutre en l’air. Tu es un Michel Drucker. Tu es un Duchemin. Tu ne fais rien. On va te prendre pour un fou. Elles s’en foutent. Tu bouffes Drucker. Il se fout de ton père. On est juifs. Tu es juif. Tu es un juif. Nous sommes juifs ?… Pourquoi tu mens ? Vous souffrez. Tu es super. Tu as souffert. On est juif ? On t’a abandonné. Il faut te bouffer. Tu vas encore dénoncer. On t’a pardonné. Tu es bronzé. Tu remplaces Lino. Tu ne veux pas comprendre. Elle t’avait pardonné. C’était Marie-Bé. Acteur. Menteur. On veut te foutre en l’air. Tu veux faire professeur. Ils te prennent pour un menteur. Tu as peur. Tu as encore peur. Tu embarrasses Drucker. Il ne sait plus quoi faire. C’est ton Drucker. Tu vas comprendre Bolufer. C’était Bolufer. Tu vivais un enfer. C’est cette Martine. Tu bouffes Martine. Tu t’en fous de Martine. Tu veux faire Trotski. Tu veux faire Lino. C’était Christophe. C’est ton Christophe. Tu embarrasses Christophe. Tu le bouffais. Tu t’occupais de Christophe. Tu t’en fous de Marie. Tu te fous de Marie. C’est ton amie. Tu t’en foutais. On t’a menti. Elles t’ont menti. C’est fini. Tu vas faire de la chimie. T’as encore fini. C’est Marie. On t’a encore menti. C’est ton Sarkozy. On se demande ce que tu attendais. Tu souffrais. Tu nous as encore fait Trotski. Tu écris. Tu changes Sarkozy. C’est ton Sarkozy. Tu es Trotski. C’est ton Trotski. Tu vas pouvoir rencontrer tes amis. C’est des Trotski. Tu remplaces Lino. Tu es son Lino. T’es encore fou. Tu vas faire fou. Tu vas comprendre El Maleh. Il t’a bouffé. C’est ton El Maleh. Tu le bouffais. Nous avons mal pour les LO. C’est des zéros. Tu vas faire Trotski. Tu vas remplacer Hardi. On a mal pour Naïma. Elles ont fait n’importe quoi. C’est Trotski. On s’en fout de Sarkozy. On s’est foutu de Sarkozy. C’était une saloperie. C’était Trotski. Pourquoi tu ne trouves pas de boulot ? C’est à cause de Sarkozy. Tu es hétéro. Nous sommes des hétéros. Tu es un héros. Tu vas comprendre Drucker. Il te trouve super. Tu vas comprendre Marie Drucker. T’es son chéri. T’es son petit Sami. T’es son Trotski. Ils t’ont tous chéri. C’est ton UMP. T’as trouvé. C’est ta Nadine. Elle s’est foutu de Martine. Tu mémorisais. Comme tu fais ? On t’a tous chéri. Tu es Trotski. Tu te fous de Marie. T’es son Trotski. Tu es juif. On s’en fout de ces sunnites. Tu as battu Trotski ? Tu te fous de Tekkari. Tu es Onassis. Tu es Trotski. On va te bafouer. Tu nous as bafoués. On t’a trompé. On s’est trompé. Tu es son Trotski. Tu t’en fous de cette chimie. Tu as battu Trotski ? … Tu es Trotski. Tu vas rencontrer Borloo. Tu vas te foutre de Borloo. Il te prend pour un rigolo. Tu es un rigolo. Tu es hétéro. Tu as battu Trotski. On t’a chéri. C’est une saloperie. C’est des Steevy. Tu es fou. Tu as battu Trotski. C’est ton Trotski. On t’a tous chéri. On est psy. Tu es guéri. Tu es un ami. Tu vas comprendre tes mosquées. Tu aimes Trotski. Tu as aidé Trotski. Tu as battu tes mosquées. Nous sommes des Trotski. Tu te fous de cette société. Tu te fais des idées. Nous sommes tes Trotski. Tu es gentil. C’est des saloperies. C’est Marie. Tu aimes Marie. Nous sommes des gentils. On est tes chéris. On est psy. On t’a tous chéri. C’est ta connerie. On t’a chéri. Tu es gentil. Tu n’aimes que toi. Nous sommes producteurs. Tu es un menteur. Tu vas nous faire peur. C’est ta torpeur. Tu as peur. Tu vas pouvoir fumer. On s’est trompé. Tu t’en fous de fumer. Elles te prennent pour un fou. T’es encore fou. Tu t’en fous de Zola. Tu es Préfet. Tu es fou. Tu t’es trompé. Tu es Préfet … On est psy. On va te bouffer. Tu t’es encore trompé. On est fou. Tu es fou. Tu vas nous bafouer. Il faut te bouffer. Tu t’es trompé. C’était Marie. On s’en fout de ces Drucker. Ils t’ont bouffé. C’est ton Drucker. Il faut te cacher. Tu vas pouvoir comprendre Frigide Barjot. On est barjo. Tu t’es trompé. Il faut te bouffer. Tu t’es trompé. On est scandalisé. C’est ton UMP. Nous sommes justes. Nous sommes procureurs. C’est ton El Maleh. On t’a fait comprendre que tu souffrais. Ca nous perturbait. C’est ton Cyril. Tu vas te foutre de Cyril. Tu emmerdes Cyril. Tu te trompais. Tu nous cassais. On va t’enfermer. Tu vas te la fermer. On t’a menacé ? Tu t’enfermais. On t’a massacré ? Tu te trompais. On va te la fermer. On va te casser. On va te massacrer. Il faut se la fermer. On t’a cassé. Tu t’es enfermé. Tu vas t’enfermer. C’était Laguiller. Tu pues. On pue. Tu remplaces Lino. On t’a encore cassé. Tu vas comprendre Dujardin.. Tu emmerdes ta sœur. Tu vas comprendre Laguiller. Tu te comportes comme Laguiller. Tu vas pouvoir t’habiller. Tu veux travailler. Tu vas nous casser. On va vous massacrer. Tu remplaces Lino … Tu vas pouvoir mettre en scène. C’est une mise en scène. On t’a massacré. Elles te prennent pour un fou. T’es un fou. Elle veut te massacrer. Tu vas pouvoir nous bouffer. On va te menacer. Vous êtes fous. On va te massacrer. On va dénoncer. Vous souffrez. Tu vas encore dénoncer. On t’a massacré. On va te harceler. On va te persécuter. Il faut que tu fasses du ciné. Je suis JC Carrière. Je suis super. Tu les as modifiés. Michel, c’est un fou. Vous êtes sincère. Tu es sincère. Tu es super. Tu es un Drucker. Tu es comme sa mère. Tu en as marre de cette modicité. On a noté. Tu as dénoncé. Tu t’es sacrifié. Tu t’es sabordé. On t’a sacrifié. Tu t’es arrêté. Tu vas comprendre Emmaüs. On t’a arrêté. On est Emmaüs. Tu en as marre de cette modicité. On t’a sacrifié. On s’est moqué. Il faut changer. Tu es un homme réputé. On va te massacrer. On t’a testé. Tu es un député. Tu es embêté. Tu es perturbé. On sait ce que vous ressentez. Tu t’es moqué des députés. Nous sommes ta DST. Tu en as marre d’être moqué. Tu t’es entêté. Il faut que tu fasses du ciné. Tu vas réaliser. Tu en as marre de cette mise en scène. Tu t’es encore moqué. Vous vous en foutez. On a plaisanté. On est juif. On est l’UDP. Tu es député. Tu t’es entêté. Tu vas enseigner. Tu enseignes le ciné. C’est l’UDP. Vous découvrez. Qu’est-ce que tu sais ? Tu es moqué. Tu as commandé. Tu t’es enfermé. Tu es député. Tu t’en fous de ce ciné. Il faut que tu fasses du ciné. On est embêté. Tu es embêté. Marie, c’est une amie. Elle te chérit. Tu réfléchis. Tu as modifié. Tu t’es sacrifié. Elle te trouvait gentil. C’est ta Martine. C’était Martine. Elle se fout de tes procès. Tu vas voir Martine. Tu commandais. Tu vas comprendre Martine. Elle te prend pour Sarkozy. On t’a cassé. On t’a massacré. Tu nous as cassés. C’est ta Martine. C’est ta pauvre Martine. C’est pas Martine. Tu bouffes Martine. T’es pas avec Martine. Tu aimes Martine. Vous êtes sincères. On veut comprendre ce que tu fais. Tu te suicidais. Tu as raison. Tu vas nous mettre en prison. Les Drucker ont eu raison. Tu es un con. On va te mettre en prison. Tu vas te marier avec Marie. T’en as marre de cette horreur. Tu vas pouvoir bouffer Max. Tu te fous de Marie. Tu t’en fous de Marie. Tu te fous de Marie. C’est pas gentil. Tu vas remplacer Lino. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu veux remplacer Lino. Ils vont te trouver beau. On te harcèle. Tu as un bon comportement. A quoi ça sert de tout noter ? Il faut vous bouffer. Vous dénoncez. Tu vas encore nous dénoncer. On s’excusait. On est psy. On est nazi. On contrôle Sami. On en a marre d’être bouffé. Tu as emmerdé le Préfet. On voulait te bouffer. Il faut te bouffer. On va te bouffer. On veut vous dénoncer. T’es en train de faire Lino. Tu vas rencontrer le préfet. Il veut te bouffer. Tu nous fais encore ton procès. On t’a supprimé. On te comprenait. Tu sens mauvais. On t’a supprimé. Vous dénoncez. Tu vas dénoncer. Tu as intéressé Cymes. Il t’a bouffé. Vous nous bouffez. Tu es un professeur. Tu vas comprendre ces Lycées. Il faut t’arrêter. 

Vendredi 23 août 2013 :

Tu veux te faire Marie.  Vous êtes fous. Tu veux faire fou ? Nous allons battre Farcas. On en a marre de Farcas. On est acteur. On attendait. Vous êtes fous. C’est un scandale. Ca va nous faire mal. Nous avons mal. Ca va mal. Tu es fou. On veut te protéger. Vous souffrez. Tu vas nous protéger. Nous sommes l’UMP. Vous êtes stars. On est star. Tu es une célébrité. Tu en as marre de cette célébrité. Tu es gentil. On pue. Tu pues. Tu vas comprendre ta célébrité. On t’a cassé. Tu t’en fous de ta célébrité. Tu nous as eus. On pue. On est condamné. T’as oublié. Qu’est-ce que vous avez ? Vous mentez. On te connaît. On t’a bafoué. On t’a encouragé … On ta dénoncé ?… On t’a rencontré. Tu nous connais. Nous sommes les députés. Tu vas être ministre. Tu vas être Onassis. On te prend pour un fou. Tu es le Président. Tu aimes Lutte Ouvrière. On réfléchit. Tu aimes Marie. Il faut que tu entres à la DST. Nous sommes la DST. On shoute Marie. On va te shouter. Tu es professeur. Tu te fous de Ghannouchi. Nous sommes Lutte Ouvrière. Tu vas travailler. On t’a bouffé. Nous sommes la DST. On t’a repéré. Vous vous en foutez. Vous êtes français. Il faut partir. On va partir. Tu vas souffrir. Vous mentez. Tu vas être premier ministre. Nous sommes ministres. On veut te bouffer. C’est prescrit. Tu nous as condamnés. Tu vas être Président de la République. On te prend pour un fou. On est fou. Vous êtes fou. Elles te prennent pour un fou. Tu vas être professeur. T’es un fou. Elles nous prennent pour des fous. Vous êtes fous. Tu es professeur. On te fait un procès. Tu nous embêtes. Tu n’es pas avec Marie. Tu es avec Ghannouchi. On se fout de Tekkari. C’est de la plaisanterie. On est pourri. On est avec Tekkari. Tu vas quitter Paris. Tu vas retrouver la Tunisie. Tu aimes Paris. On est juif. Tu vas pouvoir habiter Paris. Tu nous as bouffés. C’est de l’illégalité. C’est cette psychiatrie. On te méprise. On t’a menti. On t’a sauvé. On te fait ton procès. On est fou. Tu nous as condamnés. Tu es fou. On est perdu. On a perdu. On a résisté. On est d’accord avec toi. On est content de toi. On te croit. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu es fou. Elle s’en fout de tout ça. On est trotskiste. Elles sont samienne. Elles sont naomiennes. On en a marre de tout ça. Elles s’en foutent. T’es un fou. On te prend pour un con. On te pardonne. Elle te pardonne. Tu es riche. Tu es riche. Elles te prennent pour un sale con. On est con. Tu t’es défendu. On te défendait. On le fait ce procès. T’arrives pas à comprendre ce que t’as fait. Tu nous démolissais. Vous mentez. Tu défends Laguiller. On travaille pour Lutte Ouvrière. Tu vas être ouvrier. On va te faire travailler. Tu vas renseigner : Qu’est-ce qu’il t’a fait ? Acteur. On t’a supporté. C’est une calamité. Tu vas être Président. Tu embêtes le Président. Tu vas être Mitterrand. On t’a supporté. Elle va te supporter. Tu as du succès. Tu souffrais. Tu es fou. Tu te comportes comme un fou. T’es encore fou. Tu vas faire un tour en Italie. Tu vas être Berlusconi. On souffrait. Tu crois en Dieu. Tu vas pouvoir comprendre ce que tu fais. On sait ce que tu fais. Ils s’en foutent. Tu es fou. Tu choisissais. Tu es Trotski. Tu es Sami. Elles supportent Sami. Tu réfléchis. Tu supportes Marie. Tu nous dégoûtes. On te dégoûte. Tu nous écoutes. On t’écoute. Ils s’en foutent. Tu nous dégoûtes. Tu es Trotski. Tu vas pouvoir jouer au foot. Tu nous as encore fait Trotski. Tu vas supporter Sami. T’as compris. Tu vas pouvoir faire de la chimie. Tu vas pouvoir retourner en enfer. Qu’est-ce qu’il t’a dit ? On est nazi. Tu as du succès. Tu supportes Marie. Tu vas faire une rencontre avec Duquesnes. On s’en fout de cette Arlette Chabot. Tu vas être mécène. On t’a mis en scène. On va comprendre Arlette Chabot. C’était Maïté. Elle veut nous bouffer. On veut te bouffer. On t’a compris. On a menti. Il faut que tu restes ici. C’est des salauds. C’est des saloperies. Elle t’a menti. Tu t’es entêté. Tu as menti. Nous sommes tes spectateurs. Elles te prennent pour un menteur. On s’en fout de tes cigarettes. Tu vas faire une grande fête. Tu t’en fous de Marie. Tu ressembles à Marie. On va te chercher. Tu emmerdes Marie. Tu veux être Gabin ? Tu vas nous faire Trotski. Tu t’en fous de Marie. C’est de la psychiatrie. Tu bouffes Marie. On lui a dit. Tu es chéri. Tu as menti. Vous êtes gentil. Qu’est-ce que tu vas foutre en Tunisie ? Tu as menti. Tu as menti. Tu vas être Trotski. On a tous menti. Tu vas être gentil. C’est de la psychiatrie. Tu ressembles à papi. Tu vas comprendre papi. On va te rencontrer. On t’a menti. Tu vas conduire une Aston Martin. Tu es fou. On est fou. Il faut que tu arrêtes. On t’arrête. Tu vas nous foutre en l’air. Tu es un grand policier. Il faut que tu fasses ta rentrée. Tu vas présenter. Tu es un grand prince. Tu es un prince. Tu te fous de Trotski. Tu vas te foutre en l’air. Tu es fou. On est fou. On t’a laissé. On va te laisser. Tu vas être prof dans un Lycée. On te prend pour un menteur. Nous sommes juifs. Tu es juif. Tu nous embêtes. Vous êtes professeur. Tu vas être prof d’anglais. Tu réussis. T’es toujours en vie. Tu es un grand juif. Nous sommes juifs. C’est un grand procès. T‘as eu une grande vie. On t’a sauvé. On t’a enfermé. On va te faire ton procès. On est fou. Tu vas faire producteur. Tu meurs. Vous êtes tarés. Tu vas nous faire Onassis. Nous sommes les Onassis. Tu vas t’enfermer. Tu vas te faire Drucker. Tu aimes Drucker. Elle veut te foutre en l’air. Tu vas faire comme ton père. Tu vas nous foutre en l’air. Tu aimes ton père. Tu vas aller en enfer. Nous sommes des copains. On te sourit. Tu es comme ton père. Tu as souffert. Tu as compris. Tu bouffes Marie. On a souffert. Tu te fous de Bolufer. Tu vas être professeur. Nous sommes tes producteurs. Tu vas militer. On est cassé. Tu vas recommencer. Tu vas attaquer. Tu vas comprendre ton père. Tu aimes ton frère. On est battu. Tu vas embrasser Marie. Tu es Dreyfus. Tu es d’accord avec Marie. Tu aimes Marie. Il faut que t’arrêtes. Tu vas comprendre Marie. Elle te trouve bouffi. C’est une saloperie. On va te bouffer. Tu aimes Marie : Tu en as marre de cette crasse. C’est une lutte des classes. On est médecin. Tu es médecin … Tu es fou. Tu t’en fous. Tu souffrais. Tu es fou. On te trouve bête. Ca vient de vos cigarettes. Il faut que t’arrêtes. On est fou. Tu vas t’enfermer. Il faut que t’arrêtes. On t’a commandé. Tu nous embêtes. On t’embête. Tu passes une bonne journée. On t’a arrêté. Il faut draguer. Tu vas draguer. Tu t’es entêté. Vous mentez. Il faut rentrer. Tu t’es entêté. On regrette. Qu’est-ce qu’on t’a fait ? Tu vas être Ventura. On ne comprend pas. Il faut que tu fasses ta rentrée. On va professer. Tu ne comprends pas. On ne te comprend pas. Pourquoi tu l’embrasses pas ? Tu as compris. On se fout de ta gueule. Tu nous pardonnes. Tu aimes Drucker. Nous sommes sémites. On s’en fout de ta gueule. Il faut que tu fasses du profit. On se fout de ta gueule. Tu embrasses Marie. Tu vas te la fermer. On va t’enfermer. Tu es fou. Tu nous embêtes. Tu veux être une célébrité. Tu vas t’enfermer. C’est un grand procès. On va t’arrêter. Tu nous embêtes. Tu en as marre de cette célébrité. Tu es une célébrité. Tu aimes Marie Drucker. Tu emmerdes Marie Drucker. Tu es comme ton père. Tu vas nous foutre en l’air. Ca vient de Bolufer. Nous sommes ton armée. On les a bouffé. Tu nous as bouffés. Tu vas te faire bouffer. On est sincère. Vous êtes juifs. On est des bons juifs. On est fou. Tu embêtes Marie … Tu te fais bouffer. Elle veut te bouffer. Tu ne comprends pas qu’on se fout de ta gueule. On s’en fout de ta gueule. C’était Marie. Elle te nuit. Elle te suit. Tu nous fais Trotski. On te suit. Vous êtes malades. On te poursuit. Tu es médecin. On est médecin. On est procureurs. On se fout de ta gueule. On te rend fou. On va te démolir. On veut te vomir. Tu veux souffrir. Tu vas souffrir. Tu vas mourir. Tu vas comprendre Drucker. Tu as souffert. On a souffert. Tu te fous de Bolufer. Tu vas comprendre Bolufer. Tu nous fais souffrir. Tu te fais souffrir. On te fait souffrir. Tu vivais un enfer. Tu vas nous démolir. Tu préfères souffrir. Tu vas nous salir. Tu nous fais Ventura. On s’était tous salis. On va te salir. Tu nous emmerdes. On se fout de ta gueule. Tu vas être acteur ? … Tu es fou. Nous sommes des musulmans. Tu es musulman. Tu passes ton temps à souffrir. Tu ne comprends pas que tu nous embêtes. Tu passes ton temps à nous mentir. T’as fait énormément de mal à Drucker. T’en as marre de cette Drucker. T’es un fou. Tu es fou. Tu vas êtes professeur. Nous sommes professeurs. Tu vas faire une rencontre avec El Maleh. On veut te bouffer. Tu vas comprendre El Maleh. On te bouffait. Tu les as tous bouffés. Tu nous fais un procès. Tu arrêtes. Elles vont te bafouer. On est communiste. Tu es communiste. C’est des communistes. Tu te comportes comme un fou. T’es un fou. Tu vas pouvoir comprendre ta mère. Tu vas te foutre en l’air. Tu vas porter plainte contre El Maleh. Tu enfermes Marie. Tu te fous de El Maleh. Tu nous embarrassais. Acteur. Tu bouffes El Maleh ?… Tu es fou. Tu te prends pour un fou. T’es un fou. On est fou. On est juif. On est communiste. Tu es communiste. On se fout de El Maleh. Tu es juif. Tu te comportes comme un salaud. On est malade. Tu vas être acteur. On est des malades. On te dit merci. Tu embarrasses Marie. Tu embrasses Marie. On t’écoute. Tu es un El Maleh. Nous sommes stars. On s’en fout de ces stars. Tu vas être star. Tu en as marre. On en a tous marre. Tu vas faire juif. Nous sommes médecins. Tu es fou. Tu t’en fous. Tu te sens fou. On est fou. Tu te sens fou. On est fou. Tu te sens fort. On est fort. Comment tu regardais. Nous sommes Ventura. Je suis Christophe Lasserre. Tu es sincère. Tu vas être Ventura. Vous êtes sincères. Tu veux pas comprendre : Tu es fou. On est fou. Tu veux te suicider. Ils s’en foutent.  Nous sommes salariés. Tu es salarié. On a peur. On va te faire peur. Tu fais peur. Vous êtes farceur. Tu es un farceur. Vous êtes fous. Vous êtes salarié. On a voulu te faire peur. T’as pas encore trouvé ton mécène. C’est Michel. Tu bouffes Onfray. Tu te forçais. Tu t’entraînais. Tu nous forçais. Tu nous fais Voltaire. Il faut te taire. Nous sommes tes supporters. Ce qu’on va te faire. Tu vas aller en enfer. Nous sommes sincères. Tu vas rencontrer Bolufer. Tu vivais un enfer. Tu es comme Bolufer. Tu t’en fous de faire de la chimie. Nous sommes nazis. Tu veux te foutre du monde. Tu es fou. Tu t’en fous de Marie. C’est pas Marie. On t’a respecté. Tu t’es sali. Tu nous as commandés. On t’a recommandé. Vous êtes juif. Nous sommes tes protecteurs. Tu es un menteur. Tu es protecteur. Il faut que tu bosses. C’est ta Drucker. Elle te trouve sincère. Tu vas te faire foutre. Elles te prennent pour un fou. T’es un fou. On est menacé. Qu’est-ce que t’as fait ? On t’a menacé. Tu veux nous faire un procès. On te fait ton procès. Tu vas être menacé. On est menacé. Tu es un supporter. Tu vas être reporter. C’est un meurtre. Tu es un saint. Il faut que tu nous pardonnes. Tu veux être Onassis. T’es encore fou. Tu en as marre de nos écoles. Pourquoi t’as fait toutes ces études ? Tu vas pouvoir te foutre de ces hôtels. Tu vas avoir un grand hôtel. Tu es un Ventura. On s’en fout de Naïma. On est folle. Tu es une folle. Ta mère, c’est une folle. T’as une folie. Tu en as marre de cette Marie. Tu embarrasses Marie. On va vous marier. Vous êtes fous. On vous écoute. Tu es un Saint. On est malsain. Elles te prennent pour un fou. T’es un fou. T’es encore fou. Marie, elle t’a supprimé. On t’a supprimé. On te bouffe. Qui t’a parlé ? Personne ne t’a suivi.

Publicités