Va où il est impossible d’aller (Costa Gavras, 2018). Gros coup de coeur pour cette autobiographie !

Gros coup de coeur pour une des meilleures autobiographies que j’ai pu lire dans le domaine du cinéma, que je n’ai malheureusement pas eu le temps de finir …

BioGavras

 

« La découverte du monde universitaire était pour moi l’incarnation de rêves confus, hypothétiques, en train de se définir et peut-être de se réaliser. Lire et lire encore, apprendre une langue, entrer dans ses méandres, ses secrets, ses sinuosités étourdissantes, générait à la fois une inquiétude métaphysique et une satisfaction toujours renouvelée : CHERCHER A APPRENDRE COMMENT ECRIRE, DECODER, COMPRENDRE LE MYSTERE DE L’ECRITURE, pénétrer la GALAXIE DES MOTS qui, en se succédant, racontent la vie, les hommes, les femmes, qui font rire ou pleurer, s’envoler ou choir, enfin qui vous permetttent d’ALLER LA OU IL EST IMPOSSIBLE D’ALLER ». Costa-Gavras, 2018.