Plainte en citation directe contre l’UMP.

Destinataire :                                      Procureur de la République.
TGI de Créteil.
Rue Pasteur Vallery-Radot.
94011 Créteilcedex

Plainte au pénal contre le parti politique gaulliste de Droite anciennement appelé UMP et aujourd’hui appelé Les Républicains.

Je porte plainte contre le Parti Politique UMP / Les Républicains pour :

  • Abus de pouvoir.
  • Surveillance intense à l’extérieur et dans mon logement.
  • Harcèlements très intenses dans mon logement et sur la voie public, les transports publics.

Ma page Web personnelle a montré que j’avais été mis sous haute surveillance de l’Etat français ou du Parti UMP. Elle est visible à l’URL suivante :

www.harcelementssursami.com

Il ressort de ce que j’entends au quotidien que le parti politique UMP est en train de pratiquer un abus de pouvoir sur ma personne, violant ma vie privée me harcelant sans cesse dans l’optique illusoire de me faire faire Sciences Po pour militer pour l’UMP, ce qui n’est que rêveries.

Aussi, je formule une Citation Directe contre cette personne morale UMP afin que ces agissements cessent définitivement et que me soit versée une indemnisation au titre de la réparation intégrale dans le droit français.

Je suis en face d’une flicaille constituée de policières UMP extrêmement malades qui REVENT que je sois de droite, ce qui est faux, puisque je suis un sympathisant d’extrême-gauche.

Il est apparu que ce groupe UMP, rassemblement des islamophobes rassemblés a entrepris de massacrer ma liberté de conscience en voulant me dissuader d’être musulman, ce qui n’est qu’un désir, probablement sur la foi de toutes les explorations totalitaires de ma vie privée qu’elles pratiquent depuis 12 ans et peut-être aussi grâce à la lecture de la pensée qu’elles pratiquent jour et nuit, dehors et dedans depuis 2009.

On recommande des mises en examen, suivies d’incarcérations, avec des peines de sûreté supérieures à 3 ans, assorties de soins psychiatriques.

Il semble qu’il faille mettre en cause Dominique De Villepin et Nicolas Sarkozy, qui avaient mis en place tout ça, il y a 12 ans, en 2007.

Merci de ce que vous pourrez faire pour moi.

Vous me débarassez de ces malades mentales UMP qui ne sont qu’un scandale et dont je ne veux plus jamais entendre parler.

Vive la République ! Vive la France !