Mon arbre généalogique sur 6 générations … Une famille métissée.

Mes ancêtres du côté paternel (tunisien) sur 4 générations :

Moncef, Toumana, Gassem, Emna, Mohammed, Mollaz, Mohammed, Saïd.

Mes ancêtres du côté maternel (français) sur 5 générations :

Marie, Pierre-Bernard, Maryvonne, Pierre, Pierre-Joseph, Victorine, Adeline, Henri, Marie, Maryvonne, Pierre-François, Victor-Edmond, Rosalie, Antoine, Marie-France, Yvonne, Joseph, Jean, Marie-José, Jeannine, François.

Arbre Sami Good

Publicités

Mes bonnes adresses … de restau à Paris.

Un bon sandwich à l’oeuf (2/3 €) … à Barbès : Mac Omar. Très bon & économique.

MacOmar

Un bon sandwich tunisien (4 €), la base du pays de mon papa … à Saint-Michel.

Patisserie Sud Tunisien

Le meilleur italien de Paris (>= 15 €). Sur résa o telefon. Au m° Voltaire.
Plats cuisinés différents, raffinés tous les jours. Lasagnes très originales …

Come a casa

Le meilleur couscous algérien à Paris (9/13 €) (Semoule fine). A emporter. Rue Ordener dans le 18ème. Icosium.

Icosium

Le meilleur sandwich kebab à Paris, façon kurde (7 €). Viande faite maison (Un régal). A Jussieu.

DeliceJussieu

Le meilleur sandwich libanais (très goûteux) à Paris (5 €). A emporter. Rue Rambuteau.

Manouche

Un bon maffé à Paris (10/11 €). Au m° Louis-Blanc.

Afropolitain

Le meilleur chinois à Paris (7 €). Aux Arts-&-Métiers. Les 2 resto voisins font la même cuisine. Large choix de plats cuisinés (soupes, nouilles, riz). Très bon vermicelles de riz sautées aux fruits de mer, mon plat favori.

CoinDeParadis

Le meilleur moricien à Paris (6/7 €). Dans le passage du Prado à Strasbourg-St-Denis. Briani, poulet curry …

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Sommes-nous tous des malades mentaux ? Le normal et le pathologique. (Critique du DSM 5) de Allen Frances, psychiatre américain à la retraite, coordinateur du DSM 4.

AllenFrances
Allen Frances écoute ses hallucinations dans un casque-audio.

Allen Frances a un twitter : @AllenFrancesMD 

Autour du DSM.

Sommes-nous tous des malades mentaux ? Le normal et le pathologique. (Critique du DSM 5) de Allen Frances, psychiatre américain à la retraite, coordinateur du DSM 4. Le psychiatre insiste en particulier sur les risques de sur-diagnostic, des effets secondaires dangereux des psychotropes. 432 pages. Frances explique qu’il faut laisser faire le temps pour accomplir la résilience, retrouver l’homéostasie, mais avec les barbouzes français, j’ai pris pour perpétuité. C’est là qu’est leur nazisme.

On pourrait aussi lire Michel Foucault, mais j’ai trouvé que son Histoire de la folie était un pavé illisible.

Voici quelques passages de ce livre d’un grand spécialiste du diagnostic psychiatrique :

p 11 : Allen Frances insiste sur l’importance de porter un diagnostic psychiatrique avec prudence, en plusieurs étapes, avec un esprit critique et en laissant du temps au temps, beaucoup de perturbations psychiques légères étant spontanément résolutives :  » Un processus diagnostique s’apparente davantage à un long métrage qu’à un cliché instantané et il ne devrait jamais être figé dans le temps « .

p 12 : Un autre grand psychiatre américain, John Strauss, affirme que « les psychiatres ont un complexe à l’égard des sciences exactes. Ils aspirent à faire de la science alors qu’ils n’en ont pas les moyens ». Allen Frances les invite à se contenter de faire une bonne psychiatrie.

p 17 : Des masses de gens relativement normaux allaient se voir attrapées dans les filets beaucoup trop larges du DSM-5. La tendance à l’inflation diagnostique menaçait de gonfler encore, exposant toutes sortes d’individus allant plutôt bien à d’inutiles et coûteux traitements aux effets secondaires dangereux.

p 23 : Pour peu que le « syndrome de risque psychotique » y fasse son entrée, et ce sont des bataillons entiers d’innocents jeunes gens qui pourraient bien devenir obèses ou mourir prématurément des effets d’une médication inutile, résultant elle-même d’une erreur de diagnostic.

p 24 : J’ai multiplié les conférences et les interventions, à la télévision comme à la radio, pour mettre en garde contre le fait que le DSM-5 risquait d’étiqueter comme malades des individus en bonne santé, de provoquer un dérapage diagnostique incontrôlé et d’encourager l’usage inapproprié de traitements pharmacologiques néfastes. Dans ce combat, nous avons été plusieurs à tenter de sauver la normalité.

Le DSM-5 engage le diagnostic psychiatrique dans la mauvaise direction, il aura pour conséquence de propager de fausses épidémies, d’encourager la surprescription et l’abus de neuroleptiques. Cette dernière révision aurait dû calmer le jeu, conduire à une déflation et à une restriction diagnostiques, non à une explosion injustifiée de pathologies souvent hasardeuses.

p 25 : Nous ne devrions pas transformer en patients des individus fondamentalement normaux et ignorer ceux qui sont profondément malades.

p 26 : Les inévitables difficultés qui surviennent dans la vie courante finissent par se résoudre d’elles-mêmes, que ce soit grâce à notre résilience naturelle ou au pouvoir guérisseur et cicatrisant du temps … Nous sommes parfaitement capables de trouver des solutions à la plupart des vicissitudes de l’existence sans que la médecine ait à s’en mêler. Cette ingérence peut même, dans certains cas, contribuer à embrouiller et à aggraver les choses. Plus nous dérivons vers la médicalisation généralisée de la normalité, plus nous perdons contact avec nos propres facultés d’autoguérison, oubliant dans le même temps que la majorité de nos problèmes quotidiens ne relèvent pas de la maladie mentale et, dans ces cas-là, avaler une pilule ne contribuera guère à les résoudre.

p 27 : Sauver la normalité et sauver la psychiatrie représentent les deux faces d’une même médaille.

p 41 : Point d’essais de laboratoire pour définir le normal en psychiatrie. Les puissants outils de la biologie moléculaire, de la génétique et de l’imagerie cérébrale n’ont pas conduit à la mise au point d’essais de laboratoires sur la démence, la dépression, la schizophrénie, la bipolarité, le trouble obsessionnel-compulsif ou quelque autre pathologie mentale. L’espoir selon lequel on pourrait repérer un gène, un neurotransmetteur ou un circuit déficient à même d’expliquer la genèse des troubles mentaux s’est révélé naïf et illusoire.

p 48 : Quid du docteur Freud ? La normalité est une chimère et il n’existe pas de seuil susceptible de nous indiquer si un traitement est nécessaire ni quand il convient d’y mettre un terme. D’où le non-dit le plus paradoxal de l’expérience psychanalytique : Les meilleurs patients sont souvent ceux qui, de prime abord, ne semblent pas en avoir absolument besoin.

p 49 : Définir le pathologique. J’ai passé en revue des dizaines de définitions du trouble mental (et j’en ai proposé une moi-même dans le DSM-IV). Aucune ne paraît aider en quoi que ce soit à déterminer quels sont les états devant être considérés comme relevant du trouble mental, pas plus que ces définitions ne nous aident à trancher la question de savoir qui est malade et qui ne l’est pas.

p 61 : Définir le trouble mental individuel. Décréter que nous sommes face à un trouble dépressif majeur pourvu que cinq symptômes soient présents sur une durée d’au moins deux semaines relève d’un choix arbitraire davantage que d’une nécessité scientifique. On aurait pu aussi bien placer la barre plus haut et décider qu’une dépression peut être diagnostiquée à partir de six symptômes présents sur au moins quatre semaines. Avec un seuil plus exigeant, nous risquerions toutefois de perdre en sensibilité (de passer à côté de malades ayant réellement besoin d’être diagnostiqués), même si nous gagnerions alors en spécificité (quitte à labelliser comme malades des individus normaux). La sensibilité et la spécificité fonctionnent à la façon de vases communicants : aider les uns (les malades douteux), c’est aussi risquer de faire du tort aux autres (les vrais malades). Un arbitrage sera donc inévitable pour soupeser les avantages et les inconvénients respectifs du sur-diagnostic comme du sous-diagnostic. (…) Revoir à la hausse les seuils critiques ainsi que la gravité des symptômes retenus contribuerait à sauver la normalité et à nous guérir de diagnostics abusifs, mais cela pourrait aussi créer une certaine instabilité et réduire notre « sensibilité ». Entre ces deux écueils, il faut néanmoins choisir.

p 63 : Sagesse d’Hippocrate : Il est plus important de connaître la personne qui souffre d’une maladie que de connaître la maladie dont elle souffre.

p 72 : Normalité fragile ou normalité résiliente ? Les risques de surdiagnostic apparaissent ainsi quand on confond les inévitables perturbations que chacun traverse dans sa propre vie avec un véritable trouble psychiatrique (lequel est relativement rare puisqu’il affecte de façon constante entre 5 et 10 % de la population). Un trouble mental ne devrait être diagnostiqué que quand les symptômes sont manifestes et sévères, et que, à l’évidence, la pathologie ne s’évanouira pas d’elle-même. (…) En revanche, le fait d’être sous traitement stigmatise aussitôt comme différent et malade, même si on ne l’est pas. (…) Nous faisons beaucoup trop confiance aux traitements chimiques et vraiment pas assez à la résilience, au travail du temps et aux vertus de l’homéostasie.

p 74 : Une normalité floue, donc fragile. Tel homme politique est-il un malade mental ou un simple coureur de jupons ? (…) La question de savoir ce qui doit être considéré comme normal et d’où vient l’anormalité est aussi vieille que l’humanité.

p 132 : Quand la psychiatrie suit le mouvement. La psychiatrie n’a pas inventé l’inflation diagnostique elle n’a fait que suivre aveuglément le mouvement en transformant un bien-être psychique toujours relatif par définition en maladie probable et redoutée.

p 144 : La société nous rend-elle malades ?  Si nous créons une définition attrape-tout ou presque de la pathologie et l’appliquons de manière incontrôlée, il ne fait aucun doute que nous aurons sous peu mobilisé une armée entière de « patients » que nous aurions mieux fait de laisser tranquilles. (…) à mesure que notre monde se globalise et s’homogénéise, s’amenuise aussi notre tolérance à l’égard de l’excentricité ou de la différence, que nous avons du coup tendance à médicaliser. Or cette tendance à la normalisation des comportements ne signifie pas que nous serions plus malades qu’autrefois.

p 145 : Supposons maintenant que la plupart, sinon tous les « patients » nouvellement repérés se portent en vérité « plutôt bien », nous aurons une population entière de gens mal étiquetés et par conséquent surtraités, et du même coup maltraités.

p 146 : Malheureusement, la majorité des spécialistes souffrent d’un conflit d’intérêts intellectuel qui biaise leur jugement et les incite au surdiagnostic. Focalisés sur leurs recherches souvent très pointues, beaucoup tendent en effet à perdre de vue le tableau d’ensemble. Et puis ils craignent tellement de passer à côté des quelques vrais individus souffrants qu’ils préféreront ratisser aussi large que possible au risque, encore une fois, de stigmatiser comme malades des personnes qui ne le sont pas. (…) En trente-cinq ans d’expérience avec des experts, je n’en ai jamais vu un seul suggérer de relever les seuils diagnostics de sa pathologie préférée afin d’en restreindre la portée ou la prévalence.

p 173 : Où sont passés les gens normaux ? Au début des années 1980, un tiers environ des Américains était éligible à un diagnostic psychiatrique à vie. Aujourd’hui, c’est le cas de la moitié d’entre eux et l’Europe rattrape peu à peu les Etats-Unis avec un taux de 40 %. Et encore, d’aucuns considèrent ces estimations comme très basses, certaines études prospectives doublant sans sourciller la proportion de gens qui nécessiteraient des soins psychiatriques à vie. Une enquête souligne que, vers l’âge de 32 ans, la moitié des gens ont déjà été traités pour des troubles de l’anxiété, plus de quatre sur dix pour des troubles de l’humeur et plus de trois sur dix pour des problèmes d’addiction. Une autre va encore plus loin et tend à confirmer la thèse d’une maladie mentale omniprésente, faisant valoir qu’à 21 ans plus de 80 % des jeunes adultes rempliraient les critères autorisant à diagnostiquer un trouble mental.

p 175 : La surabondance de médicaments. Le mystère le plus épais tient à l’énorme succès rencontré par les antipsychotiques. En dépit d’indications thérapeutiques pourtant étroites et de leur effets secondaires dangereux, on les prescrit comme s’il s’agissait de bonbons. Leur utilité n’est en outre avérée que pour traiter les symptômes invalidants de la schizophrénie et de la bipolarité, mais cela n’a en rien arrêté l’offensive de charme des laboratoires qui les recommandent pour aider quiconque se plaint de troubles du sommeil, d’anxiété, de déprime ou de mauvaise humeur, à moins qu’il ne s’agisse de traiter un comportement un peu original, l’état d’esprit rebelle d’un jeune ou l’irritabilité d’une personne âgée.

p 180 : Du stigmate et de ses effets destructeurs. Le Merriam-Webster, dictionnaire médical de référence, définit le stigma comme une marque distinctive, un peu à la manière d’une cicatrice ou d’une tâche. D’autres dictionnaires mentionnent même le « stigmate de la maladie mentale » comme l’un des meilleurs exemples du préjudice subi par ceux que l’on marque. Etre « normal » et capable de s’adapter au groupe est une condition clé de la survie. L’évolution, on l’a vu, a appris aux humains à se méfier et à manifester un manque de compassion assez peu charitable envers ceux qui sont différents et non-conformes aux normes de la tribu. Etiqueter un individu comme « malade mental’ peut entraîner de lourds dommages collatéraux. Le stigmate revêt de nombreuses formes, vient d’un peu partout, peut se manifester ouvertement ou de manière subtile : une remarque cruelle, un petit sourire méchant, une mise à l’écart du groupe, l’interdiction de souscrire une assurance-vie, l’impossibilité d’adopter un enfant, etc. Le stigmate peut aussi se traduire par le fait que les autres attendront moins de vous, vous proposeront leur aide alors que vous ne la demandez pas et que vous ne la désirez pas, vous témoigneront une sollicitude qui vous signifie en même temps que vous ne pourrez pas être à la hauteur. Ces méfaits secondaires, d’ordre à la fois psychologiques et pratiques, ne se limitent pas seulement à la façon dont les autres vous perçoivent. Une bonne part du préjudice provient aussi du regard différent que vous portez sur vous-même – le sentiment de n’avoir aucune valeur, d’être devenu un déchet ou un citoyen de seconde zone.

      Il est déjà pénible de constater que les vrais malades mentaux peuvent se voir ainsi stigmatisés. Alors quand on sait que des gens normaux vont subir le même sort en raison d’un diagnostic posé à mauvais escient, nous sommes vraiment face à une perte sèche sans la moindre possibilité de rachat. Car ce label peut en outre fonctionner à la manière d’une prophétie autoréalisatrice. Si on vous assure que vous êtes malade, il y a de fortes chances pour que vous en veniez à vous éprouvez et à vous conduire comme si vous l’étiez et que les autres se mettent à leur tour à vous renvoyer cette image … Le rôle du malade peut s’avérer extrêmement destructeur quand il a pour effet de réduire vos attentes, de compromettre vos ambitions et de vous amener à renoncer à toute responsabilité personnelle.

      Quand une société autorise le surdiagnostic de ses membres dans des proportions massives, c’est elle qui finit par devenir artificiellement « malade » et perdre ses propres capacités de résilience. Nos ancêtres ont bien traversé, privations et cataclysmes sans recourir à une myriade de labels ni se droguer à l’excès.

p 245 : La révolution sexuelle. Si la sexualité intéresse en général beaucoup de monde, elle occupe une place restreinte en psychiatrie. Le champ ne dispose que d’une petite poignée de spécialistes, il n’attire guère les crédits de recherche, ne suscite qu’une mince littérature et ne couvre qu’une toute petite part de la clinique. (…) Je dois cependant avouer que dans le cadre de notre travail sur le DSM-IV (1994), les troubles sexuels représentaient la dernière de nos priorités. L’un des groupes de travail avait passé au crible la littérature spécialisée et en l’absence d’essais de terrains, nos experts n’avaient avancé que quelques rares suggestions diagnostiques. En un mot, nous nous sentions presque soulagés qu’une section au moins du manuel nous demande aussi peu de travail.

p 340 : Quand réévaluer un diagnostic ? Un processus diagnostique s’apparente davantage à un long métrage plutôt qu’à un cliché instantané et il ne devrait jamais être figé dans le temps. Il faut savoir prendre un diagnostic initial pour ce qu’il est, c’est-à-dire pour un début ou une piste de travail à affiner et à éprouver à la lumière de l’expérience accumulée. Il est également capital de tenir compte de l’évolution des symptômes, donc de s’accorder du temps. Aussi le clinicien doit-il conserver son ouverture d’esprit et le patient toujours garder un œil attentif et introspectif sur le cours de ses symptômes. (…) Modifier un diagnostic en cours de route aura parfois des effets déstabilisants, mais s’obstiner à maintenir un faux diagnostic sera encore plus dommageable. Le clinicien et son patient ne doivent pas hésiter à tâtonner ni à revenir sur leurs précédentes évaluations. Et si les choses demeurent embrouillées, alors mieux vaut accepter la confusion plutôt que de se jeter de façon prématurée sur la mauvaise conclusion.

p 344 : Les vertus curatives du temps et de la nature. Le temps et la résilience naturelle jouent presque toujours en notre faveur. On ne le répétera jamais assez : les symptômes dont on peut souffrir à un moment donné sont souvent liés à un stress particulier et il y a de fortes chances pour qu’ils s’estompent d’eux-mêmes. Dans bien des cas, un changement d’habitudes et un ajustement psychologique suffisent.

p 347 : La psychiatrie pour le pire et pour le meilleur. Un bon diagnostic peut sauver une vie ; un mauvais peut la briser. Le jour où l’on reçoit son premier diagnostic marque un moment charnière dans le cours d’une vie. Moment heureux si le diagnostic est bien fait, cet acte, s’il est posé à la hâte et avec négligence, peut déboucher sur le cauchemar d’un traitement prolongé et superflu, voire d’hospitalisations dantesques, sans compter que la fausse étiquette est coriace et peut vous poursuivre des décennies durant. Rien de tel, pour prendre la mesure concrète de ces répercussions, que de lire les récits de patients qui sont passés par cette expérience, pour le pire comme pour le meilleur.

      Dans ces histoires navrantes, les cliniciens ont ignoré l’alpha et l’oméga de la médecine : « D’abord, ne pas nuire« . Il est très douloureux de découvrir comment tant de vies ont pu être saccagées par une psychiatrie mal exercée. Et le diagnostic mal posé mène nécessairement à un mauvais traitement, la combinaison des deux constituant la recette du désastre. Ces dégâts représentent un des reproches les plus graves que l’on puisse adresser à la psychiatrie. Le mouvement antipsychiatrique, qui s’est développé avec passion dans les années 1960-1970, est d’ailleurs né d’une révolte indignée contre ces abus. La psychiatrie doit impérativement tirer les enseignements de ses échecs et prendre au sérieux les attaques souvent méritées de ses détracteurs.

p 349 : Pour un patient lésé par la psychiatrie, j’en ai connu dix qu’elle a énormément aidés, au point de leur avoir probablement sauvé la vie.

p 350 : Tous les problèmes de la vie ne sont pas d’ordre psychiatrique, et tous les troubles psychiatriques ne sont pas de l’ordre du « déséquilibre chimique » ni ne se résolvent en avalant une simple pilule.

p 355 : Le consommateur avisé. Comment savoir si le diagnostic est le bon ? L’essentiel est de vérifier si les symptômes dont on souffre correspondent à la description du trouble, s’ils durent depuis assez longtemps pour être significatifs ; de mesurer la détresse psychologique et l’incapacité qu’ils occasionnent ; de se demander s’ils constituent une réaction transitoire à un ou plusieurs événements particuliers ou s’ils semblent au contraire bien ancrés dans le quotidien. Il ne s’agit pas nécessairement de se faire tout de suite une idée : on peut continuer à tenir son carnet de bord, tracer une piste et voir comment les choses évoluent. Si les symptômes s’améliorent tout seuls au bout d’un certain temps, la question se résoudra d’elle-même.

p 395 : De l’art de faire le bon diagnostic. Un diagnostic mal fait peut déboucher sur un désastre absolu, avoir des répercussions sur l’ensemble d’une existence et mener à des traitements agressifs éventuellement agrémentés d’horribles complications. (…) Ils surdiagnostiquent car ils ne voient que la maladie de leurs patients, oubliant ce qu’il y a de sain en eux.

p 389 : Henry ou comment vivre avec la schizophrénie.

      Henry était en enfant timide et introverti qui, à mesure qu’il grandissait, était devenu un adolescent décidément singulier, obsédé par la spiritualité, la science-fiction et les théories du complot. A 18 ans, il avait acquis l’inébranlable conviction de pouvoir communiquer avec l’âme de ses ancêtres en réceptionnant leurs commandes vocales et en décodant les messages spéciaux qu’ils lui envoyaient par Internet. Il était persuadé qu’il avait reçu la mission de protéger les Etats-Unis contre la dilution de la race blanche et de déjouer les tentatives de l’ONU, à moins qu’il ne s’agisse de celles d’une puissance hostile, pour prendre le contrôle du pays. Henry voyait des dangers partout, avait développé une hypervigilance et était devenu incapable de baisser la garde. Ses ennemis avaient déjà mis la main sur plusieurs agences gouvernementales et avaient acquis une technologie leur permettant d’observer ses moindres mouvements, de surveiller ses pensées et de contrôler chacun de ses actes.

      Henry dormait pendant la journée, lisait de la littérature conspirationniste et poursuivait ses recherches sur Internet la nuit. Il a fini par décrocher du lycée puis du monde réel, tout en continuant à entretenir un contact permanent avec ses voix sous l’emprise de son délire. Les parents d’Henry partageaient son orientation politique générale, mais ils s’inquiétaient de voir ses pensées et son comportement prendre un tour aussi extrême et aussi bizarre. Ils étaient comme paralysés par la situation : « Henry se retirait peu à peu dans un monde auquel nous n’avions plus accès. Il se mettait très en colère et nous rabrouait chaque fois que nous tentions de parler avec lui ou que nous lui demandions de faire quelque chose. Il refusait d’aller chez le médecin et nous faisait de plus en plus peur, au point que nous nous sommes débarrassés de nos armes à feu de crainte qu’il ne devienne violent et ne s’en serve ».

     La crise s’est produite quand sa mère a décidé un beau jour de faire un grand ménage dans sa chambre, craignant qu’elle ne devienne un possible foyer d’incendie, sinon une menace salutaire. Henry a pris la chose comme un acte d’hostilité, convaincu qu’elle agissait probablement sur ordre de l’Ennemi. Il l’a violemment repoussée hors de son royaume et l’a menacée avec un couteau, puis s’est senti terriblement coupable, se mettant à pleurer de façon incontrôlable et hurlant qu’il allait se suicider.

      La mère a appelé les secours et Henry a été interné en hôpital psychiatrique. Là, on lui a diagnostiqué une schizophrénie et il a commencé à être traité aux antipsychotiques. Henry a bien répondu à la médication et il s’est assez rapidement calmé. Reprendre contact avec la réalité lui a toutefois pris beaucoup plus de temps et, cinq ans plus tard, ce processus n’est toujours pas achevé. « Je continue à entendre des voix, surtout quand je suis stressé ou que je n’ai rien à faire, mais je peux en général me rendre compte qu’elles ne sont pas réelles. Je suis soulagé de ne plus me sentir observé et contrôlé tout le temps, mais je me sens parfois triste à l’idée de ne pas être investi d’une mission spéciale visant à sauver mon pays. C’est une grande déception que de ne plus avoir d’objectif clair, mais je tente de m’occuper et de trouver d’autres motivations. »

      Henry a réussi à développer une relation de confiance avec son psychiatre. Son traitement associe une prise médicamenteuse à une psychothérapie hebdomadaire, centrée sur la reprise de contact avec la réalité et l’apprentissage de la sociabilité. Il est parvenu à passer son bac, n’a plus connu qu’une seule brève hospitalisation, il travaille dur en thérapie et s’investit beaucoup pour se construire une vie qui lui plaise. Il a même réussi à transformer sa passion pour la science-fiction en atout : Il gagne aujourd’hui sa vie en vendant des collectors sur Internet et se fait des amis à l’occasion des rencontres et des événements sociaux qui réunissent les amateurs du genre – il a même commencé à fréquenter une jeune fille, elle-même fan de science-fiction.

Ma documentation en protéomique (2002). Publications du monde entier téléchargées sur le Réseau d’Entreprise, abonnée à différents Journaux scientifiques de haut-niveau.

  1. ASMS conference on MS and Allied Topics
  2. 50ASMS gral info
  3. 50ASMS Monday Poster
  4. 50ASMS program highlights
  5. 50ASMS thursday poster
  6. 50ASMS tuesday posters
  7. 50ASMS wednesday posters
  8. A CE-MALDI interface based on the use of prestructured sample supports
  9. A comparison of imaging methods for use in an array biosensor
  10. A General Method to Recondition and Reuse BIAcore Sensor Chips fouled with covalently immobilized Protein_Peptide
  11. A general strategy for epitope mapping by direct MALDI-TOF MS using secondary Antibodies and Cross-Linking
  12. A mechanistic study of electrospray mass spectrometry_Charge Gradients within Electrospray Droplets and their influence on
  13. A Method for Application of Samples to MALDI TOF targets that enhances Peptide detection
  14. A method for the chemical generation of N-terminal peptide sequence Tags for rapid Protein identification
  15. A new crosslinker for mass spectrometric analysis of the quaternary structure of Protein complexes
  16. A new derivatization strategy for the analysis of phosphopeptides by precursor Ion scanning in positive ion mode
  17. A new ionisation method for Proteome analysis
  18. A novel interface for variable flow nanoscale LC_MS_MS for improved Proteome coverage
  19. A novel precursor ion discovery method on a hybrid quadrupole orthogonal acceleration TOF (Q-TOF) Mass Spectrometer for stu
  20. A programmable fragmentation analysis of proteins by in-source Decay in MALDI-TOF MS
  21. A quantitative assessment of heterogeneity for surface-immobilized Proteins
  22. A Rapid Method to Capture and Screen for Transcription Factors by SELDI MS
  23. A review of molecular recognition technologies for detection of biological threat agents
  24. A simple approach for coupling liquid chromatography and electron Ionization MS
  25. A solid sample preparation method that reduces signal suppression effect in the MALDI Analysis of Peptides
  26. A statistical basis for testing the significance of mass specrometric Protein identification results
  27. A Strategy to Locate Cysteine Residues in Proteins by Specific chemical cleavage followed by MALDI TOF MS
  28. A Study of Immunoglobulin G Glycosylation in Monoclonal and Polyclonal species by Electrospray and MALDI MS
  29. A study of peptide-peptide interaction by MALDI
  30. A study of peptide-peptide interactionsusing MALDI ion mobilIty o-TOF and ESI MS
  31. A surface plasmon resonance array biosensor based on spectroscopic imaging
  32. ABRF_PRG02 identification of a protein
  33. Accurate mass measurement of low molecular weight compounds by MALDI TOF MS
  34. Affinity Mass Spectrometry-Based Approaches for the Analysis of Protein-Protein interaction and complex mixtures of Peptide
  35. Alpha-cyano-4-hydroxycinnamic acid affinity sample preparation. A protocol for MALDI-MS Peptide analysis in Proteomics
  36. Ammonium dodecyl sulfate as an alternative to sodium dodecyl sulfate for Protein sample preparation with improved performan
  37. An automated multidimensional protein identification technology for shotgun Proteomics
  38. An exponential dilution gradient system for nanoscale liquid chromatography in combination with MALDI or Nano-ESI MS for pr
  39. Analysis of native proteins from biological fluids by biomolecular interaction analysis MS (BIA_MS)_exploring the limit of
  40. Analysis of peptides and proteins containing nitrotyrosine by MALDI MS
  41. Analysis of quantitative proteomic data generated via multidimensional Protein identification technology
  42. Analysis of the Binding of the Fab Fragment of Monoclonal Antibody NC10 Influenza Virus N9 Neuraminidase from Tern an Whale
  43. Analysis of the Expression Pattern of Ebp1, an ErbB-3-Binding Protein
  44. Analyte incorporation and ionization in MALDI visualize by pH Indicator Molecular Probes
  45. Annotations de laser intensity and spot size MALDI
  46. ASMS2002_Novel Labeling Reagents that Enable Simultaneous Quantitation and Increased Sequence Coverages
  47. Attomole-level protein fingerprinting based on intrinsic peptide Fluorescence
  48. AUTHOR INDEX 2000
  49. Automatic identification of proteins with a MALDI-quadrupole Ion Trap MS
  50. Bactericidal Domain of Lactoferrin Detection, Quantitation, and Characterization of Lactoferricin in Serum by SELDI Affinit
  51. Baseline mass resolution of peptide isobars a record for molecular Mass Resolution
  52. BIACORE Analysis of Histidine-Tagged Proteins Using a Chelating NTA Sensor Chip
  53. BIAcore as a tool in antibody engineering
  54. BIACORE Data Processing An Evaluation of the Global Fitting Procedure
  55. BIAMS Interfacing Biomolecular Interaction Analysis with Mass Spectrometry
  56. Bioinformatics and mass spectrometry for microorganism identification_Proteome-Wid Post-Translation Modifications and Datab
  57. Biopolymer sequencing using a triple quadrupole mass spectrometer in the ESI Nozzle-Skimmer_Precursor Ion MS_MS Mode
  58. Biosensor-Based Estimation of Kinetic and Equilibrium Constants
  59. Broadband detection electrospray ionization Fourier Transform Ion Cyclotron Resonance MS to Reveaul Enzymatically and Chemi
  60. Characterization of multipole storage assisted dissociation _Implications for Electrospray Ionization MS Characterization o
  61. Characterization of Noncovalent Complexes of Recombinant Human Monoclonal Antibody and Antigen using Cation Exchange, Size
  62. Characterization of Posttranslational Modifications of Brain Tubulin by MALDI MS_Direct One-Step Analysis of a limited Subt
  63. Characterization of protein biomarkers desorbed by MALDI from whole Fungal Cells
  64. Characterization of the protein subset desorbed by MALDI from whole Bacterial cells
  65. Charge location on gas phase peptides
  66. Charting the Proteomes of Organisms with unsequenced Genomes by MALDI-Quadrupole TOF MS and Blast homology searching
  67. Chemical cleavage at aspartyl residues for protein identification
  68. Chemiluminescence imaging ELISA using an imprinted polymer as the recognition element instead of an Antibody
  69. Chromatographic interactions between proteins and sulfoalkylbetaine-based zwitterionic copolymers in fully aqueous low-salt
  70. Collision-induced dissociation of bradykinin ions in the interface region of an ESI-MS
  71. Collision-induced dissociation of singly charged peptide ions in a MALDI ion trap MS
  72. Combining MALDI Mass Spectrometry and Biomolecular Interaction analysis using a biomolecular interaction analysis instrumen
  73. Comparative and functional proteomics what is it and how to do it
  74. Competition BIAcore for Measuring True Affinities Large Differences from values determined from binding kinetics
  75. Comprehensive two-dimensional high-performance liquid chromagraphy for isolation of overexpressed proteins and Proteome map
  76. Concentration and separation of proteins in microfluidic channels on the basis of transverse IEF
  77. Contributions of mass spectrometry to structural immunology
  78. Copie de De novo sequencing of peptides using MALDI TOF-TOF
  79. Copie de Dedicated to the late Dr. Robert S. Bordoli
  80. Copie de MS pittcon 2002
  81. Coupling Capillary High-Performance Liquid Chromatography to MALDI MS and N-Terminal sequencing of peptides via automated m
  82. Cryo-EM visualization of an exposed RGD epitope on adenovirus that esacpes antibody neutralization
  83. Current achievements using ProteinChip® Array technology
  84. De novo sequencing of peptides using MALDI TOF-TOF
  85. De novo sequencing of proteolytic peptides by a combination of C-Terminal derivatization and Nano-Electrospray_Collision-in
  86. Deamination of protonated amines to yield protonated imines
  87. Deciphering protein complexes and protein interaction network by Tandem Affinity Purification and MS
  88. Dedicated to the late Dr. Robert S. Bordoli
  89. Demonstration of an Upper Limit to the Range of Association rate constants amenable to stydy by Biosensor technology based
  90. Dependence of the laser two-photon ionization process in solution on the Laser Pulse Width
  91. desktop
  92. Desorption Ionization MS
  93. Desorption_Ionization of Biomolecules from Aqueous solutions at Atmospheric Pressure using an Infrared Laser at 3 μm
  94. Desorption-ionization mass spectrometry using deposited nanostructured Silicon films
  95. Detection and sequencing of phosphopeptides affinity bound to immobilized metal Ion beads by MALDI MS
  96. Detection of 25 000 molecules of substance P by MALDI-TOF MS and investigations into the fundamental limits of detection in
  97. Detection of blood group antigens utilising immobilised antibodies and surface plasmon resonance
  98. Detection of transthyretin variants using immunoprecipitation and MALADI Bioreactive Probes_A clinical application of MS
  99. Determination of beta-2 microglobulin levels in plasma using a High-Throuput MS Immunoassay System
  100. Determination of Binding Constants by Equilibrium Titration with circulating sample in a Surface Plasmon Resonance Biosenso
  101. Determination of drug-plasma protein binding kinetics and equilibria by Chromatographic Profiling_Exemplification of the me
  102. Determination of peptides and proteins in fats and oils
  103. Determination of Protein–Protein Interactions by MALDI MS
  104. Determination of the Refractive Index Increments of Small Molecules for correction of Surface Plasmon Resonance Data
  105. Direct Analysis of the Products of Sequential Cleavages of Peptides and Proteins Affinity-Bound to immobilized Metal Ion Be
  106. Direct Detection of Proteins Adsorbed on Synthetic Materials by MALDI MS
  107. Direct identification of protein epitopes by mass spectromettry without immobilization of Antibody and Isolation of Antibod
  108. Direct single-step surface plasmon resonance analysis of interactions between small peptides and immobilized monoclonal ant
  109. Discerning Matrix-Cluster Peaks in MALDI TOF Mass Spectra of dilute peptide mixtures
  110. Dissociation pathways of alkali-cationized peptides opportunities for C-terminal Peptide Sequencing
  111. Dissociation reactions of gaseous ferro-, ferri-, and apo-cytochrome c Ions
  112. DNA affinity capture and protein profiling by SELDI-TOF MS_effect of DNA methylation
  113. DNA-Directed Immobilization Efficient, Reversible, and Site-Selective Surface binding of Proteins by means of covalent DNADoes
  114. in-source decay occur independent of the ionization process in MALDI
  115. Effects of liquid phase composition on salt cluster formation in Positive on mode Electrospray MS_Implications for Clusteri
  116. Effects of peptide chain length on the gas-phase proton tranfer properties of doubly-protonated ions from bradykinin and it
  117. Effects of solvent on the maximum charge state and charge state distribution of Protein ions produced by Electrospray Ioniz
  118. Effects of the position of internal Histidine residues on the Collision-Induced fragmentation of Triply protonated tryptic
  119. Electrophoresis separation in open microchannels. A method for coupling Electrophoresis with MALDI-MS
  120. Electrospray low energy CID and MALDI PSD fragmentations of protonated Sulfinamide cross-linked Peptides
  121. Eliminating disulfide exchange during glutamyl endopeptidase digestion of native protein
  122. Elucidation of the initial step of oligonucleotide fragmentation in MALDI using modified nucleic acids
  123. Enhanced Affinity Capture MALDI-TOF MS Orientation of an Immunoglobulin G using Recombinant Protein G
  124. Enzymatic decarboxylation of tyrosine and phenylalanine to enhance volatility for High-Precision isotopic analysis
  125. Epitope mapping and binding analysis of insulin-specific monoclonal antibodies using a biosensor approach
  126. Epitope mapping of monoclonal antibodies by MS_Identification of Protein Antigens in complex biological systems
  127. Equilibrium Analysis of High Affinity Interactions Using BIACORE
  128. Establishment of Intein-Mediated Protein Ligation under denaturing conditions_C-Terminal labelling of a single-Chain Antibo
  129. Estimating the precision of exact mass measurements on an orthogonal TOF MS
  130. Evaluation of MALDI TOF Mass measurement accuracy by using Delayed Extraction
  131. Evaluation of the Efficiency of In-Gel Digestion of Proteins by Peptide isotopic labelling and MALDI MS
  132. Evidence for ionization-related conformational differences of Peptides Ions in a Quadrupole Ion Trap
  133. Excitation frequencies of ions confined in a quadrupole field with Quadrupole Excitation
  134. Extraction and characterization of adenovirus proteins from sodium Dodecylsulfate Polyacrylamide Gel Electrophoresis by MAL
  135. Factors contributing to peak broadening and mass accuracty in the characterization of intact spores using MALDI coupled wit
  136. Factors governing the solubilization of phosphopeptides retained on Ferric NTA IMAC Beads and their analysis by MALDI TOFMS
  137. Fluorescence-labeled peptide pI markers for capillary isoelectric focusing
  138. Focus on electrospray
  139. Focus on informatics
  140. Focus on quadrupole ion traps
  141. Formation and decompositions of chloride adduct ions, [M + Cl]-, in negative ion Electrospray Ionization MS
  142. Formation and fate of ion pairs during MALDI analysis anion adduct generation as an indicative tool to determine Ionization
  143. Formation of [M – nH + mNa](m-n)+ and [M – nH + mK](m-n)+ ions in Electrospray MS of Peptides and Proteins
  144. Formation of peptide aggregates during ESI size, charge, composition, and contributions to Noise
  145. Fractionation of isotopically labeled peptides in quantitative Proteomics
  146. Fragmentation characteristics of peptide-metal ion adducts under MALDI post-source decay TOF MS conditions
  147. Fragmentation chemistry of [M + Cu]+ peptide ions containing an N-terminal Arginine
  148. Gas-phase basicities of deprotonated MALDI matrix molecules
  149. Gas-phase cleavage of PTC-derivatized electrosprayed tryptic Peptides in an FT-ICR Trapped-Ion cell_Mass-based protein iden
  150. High-throughput biopolymer desalting by solid-phase extraction prior to MS analysis
  151. High-Throughput Protein Characterization Using Mass Spectrometric Immunoassay
  152. Identification and Minimization of Nonideal Binding Effects in BIAcore analysis_Ferrtin_Anti-ferritin Fab’ Interaction as a
  153. Identification of bacterial proteins observed in MALDI TOF MS from whole Cells
  154. Identification of individual proteins in complex protein mixtures by High-Resolution, High-Mass-Accuracy MALDI TOF MS Analy
  155. Imaging of conformational changes of proteins with a new environment-Sensitive Fluorescent probe designed ofr Site-Specific
  156. Improved in-gel approaches to generate peptide maps of integral membrane proteins with MALDI TOF MS
  157. Improvement of Signal Reproducibility and Matrix comatrix effects in MALDI Analysis
  158. Improvement of Signal Reproducibility and Matrix_Comatrix effects in MALDI analysis
  159. Improvement of the MALDI-TOF analysis of DNA with thin-layer Matrix Preparation
  160. Improvements in protein identification by MALDI-TOF-MS Peptide Mapping
  161. In vivo labeling a glimpse of the dynamic proteome and additional constraints for Protein Identification
  162. Increased proteome coverage for quantitative peptide abundance measurements based upon High Performance Separation and DREA
  163. Increased Sensitivity of Tryptic Peptide Detection by MALDI-TOF MS is achieved by conversion of Lysine to Homoarginine
  164. Indirect immobilization of recombinant proteins to a solid phase using the albumin binding domain of streptococcal protein
  165. Influence of the laser intensity and spot size on the desorption of molecules and ions in MALDI with a uniform beam profile
  166. In-source decay characteristics of peptides in MADI TOF MS
  167. Integrated microanalytical technology enabling rapid and automated Protein identification
  168. Intensity dependence of cation kinetic energies from 2,5-dihydroxybenzoic acid near the infrared MALDI threshold
  169. Inter- and intra-molecular migration of peptide amide hydrogens during Electrospray Ionization
  170. Interaction of MALDI matrix molecules with Na+ in the gas phase
  171. Interpretation of Deviations from Pseudo-First-Order Kinetic behavior in the characterization of Ligand Binding by Biosenso
  172. Interpretation of MALDI Postsource Decay spectra of charge-derivatized peptides_Some examples of Tris(246trimethoxyphenyl)
  173. Interpreting protein mass spectra a comprehensive resource
  174. Introduction to proteomics–tools for the new biology
  175. Investigation of the influence of charge derivatization on the fragmentation of multiply protonated peptides
  176. Investigation of the tris(trimethoxyphenyl)phosphonium acetyl charged derivatives of peptides by Electrospray ionization MS
  177. Investigations into the fundamental limits of detection of MALDI
  178. Ion trap mass spectrometry a personal perspective
  179. Ionic Liquids as Matrixes for MALDI MS
  180. Ion-optical properties of time-of-flight mass spectrometers
  181. Irradiation effects in MALDI and surface modifications_ Part I_Sinapinic acid monocrystals
  182. Isolation and Quantitation of a Minor Determinant of Hen Egg White Lysozyme bound to I-A by using Peptide-Specific Immunoaf
  183. Isotope-tagged cross-linking reagents. A new tool in MS Protein interaction Analysis
  184. Laser desorption ionization and MALDI time-of-flight MS for low molecular mass Polyethylene Analysis
  185. Localization of analyte molecules in MALDI preparations by confocal Laser scanning Microscopy
  186. MALDI MS methods for Oligodeoxynucleotides_Improvements in Matrix, Detection limits, quantification, and sequencing
  187. MALDI-TOF-MS analysis of droplets prepared in an electrodynamic balance_Wall-less sample preparation
  188. Manipulation of temperature to improve solubility of hydrophobic proteins and cocrystallization with Matrix for analysis by
  189. Manual manufacturing of oligonucleotide, DNA, and protein microchips
  190. Mapping Cross-Linking Sites in Modified Proteins with Mass Spectrometry_An application to Cross-Linked Hemoglobins
  191. Mapping protein-protein interactions by affinity-directed mass spectrometry
  192. Mass correlated acceleration in a reflectron MALDI TOF MS_An approach for enhanced resolution over a broad Mass Range
  193. Mass Spectrometric Analysis of Cyanogen Bromide Fragments of integral membrane Proteins at the picomole level_Application t
  194. Mass spectrometric evidence for mechanisms of fragmentation of Charge-Derivatized Peptides
  195. Mass spectrometric noncovalent probing of amino acids in peptides and proteins
  196. Mass spectrometry after capture and small-volume elution of analyte from a Surface Plasmon Resonance Biosensor
  197. Mass spectrometry as a readout of protein structure and function
  198. Mass spectrometry desk reference
  199. Mass spectrometry in protein studies from genome to function
  200. Mass spectrometry of proteins and peptides
  201. Mass Spectrometry of Whole Proteins Eluted from Sodium Dodecyl Sulfate-Polyacrylamide Gel Electrophoresis Gels
  202. Mass spectrometry peptide and protein charting
  203. Mass spectrometry. From genomics to proteomics
  204. Mass-correlated pulsed extraction theoretical analysis and implementation with a linear MALDI TOF MS
  205. Matrix Dependence of Metastable Fragmentation of Glycoproteins in MALDI TOF MS
  206. Matrix-assisted laser desorption_ionisation, an experience
  207. Matrix-Assisted Laser DesorptionIonization Mass Spectrometry analysis and Thiol-Group determination of Isoforms of Bovin Cy
  208. Matrix-Assisted Laser DesorptionIonization Time-of-Flight MS for Identifying the composition of labeled Proteins
  209. Measurements of mean initial velocities of analyte and matrix ions in Infrared MALDI MS
  210. Measurements of protein stability by HD exchange and MALDI MS using Picomoles of material
  211. Mechanisms in MALDI analysis surface interaction or incorporation of analytes
  212. Mechanistic investigation of ionization suppression in Electrospray ionization
  213. Method for screening peptide fragment ion mass spectra prior to database searching
  214. Microcalorimetric studies on the interactn mechansm between Proteins and Hydrophobic solid surfaces in Hydrophobic Interact
  215. Microscale Epitope Mapping by Affinity Capillary Electrophoresis-MS
  216. MS pittcon 2002
  217. MSNMR a structure-based approach for discovering protein ligands and for Drug design by coupling Size Exclusion Chromatogra
  218. Multichannel Immunochemical Sensor
  219. Multiple sequential fraction collection of Peptides and Glycopeptides by High-Performance Capillary Electrophoresis
  220. Nanoliter solvent extraction combined with microspot MALDI TOF MS for the Analysis of Hydrophobic Biomolecules
  221. N-C[alpha] bond cleavage of the peptide backbone via hydrogen abstraction
  222. Negative and positive ion matrix-assisted laser desorption_ionisation TOF MS and positive ion nano-electrospray ionization
  223. Neutral loss analysis in MALDI-MS using an Ion-Gate Scanning Mode
  224. Nonresonant MALDI of oligonucleotides mechanism of ion desorption
  225. Nonspecific Amine Immobilization of Ligand Can Be a Potential Source of Error in BIAcore Binding Experiments and may reduce
  226. Novel method for [M + Cu]+ ion formation by MALDI
  227. Novel rearranged ions observed for protonated peptides via MALDI TOF MS
  228. Observation of amide anions in solution by Eectrospray ionization MS
  229. Observation of Charge State and Conformational Change in Immobilized Protein using Surface Plasmon Resonance Sensor
  230. On-chip proteolytic digestion and analysis using Wrong-Way-Roudn Electrospray TOF MS
  231. On-line capillary liquid chromatography Tandem MS on an Ion Trap Reflectron TOF MS using the sequence Tag Database search a
  232. On-Probe Immunoaffinity Extraction by MALDI MS
  233. On-the-Probe Sample Cleanup Strategies for Glycoprotein-Released Carbohydrates prior to MALDI TOF MS
  234. Optimization of conditions for specific binding of antibody-coated beads to cells
  235. Optimization of guanidination procedures for MALDI Mass Mapping 2
  236. Optimization of guanidination procedures for MALDI Mass Mapping
  237. Optimization of sample preparation for peptide sequencing by MALDI-TOF Photofragment MS
  238. Optimization of the cleavage reaction for Cyanylated Cystein Proteins for Efficient and Simplified Mass Mapping
  239. Overalkylation of a Protein Digest with Iodoacetamide
  240. Partial reduction and two-step modification of proteins for identification of Disulfide Bonds
  241. Peptide Arrays for highly sensitive and specific Antibody-Binding Fluorescence Assays
  242. Peptide Mass Mapping constrained with stable Isotope-Tagged Peptides for identification of Protein mixtures
  243. Peptide sequence information derived by pronase digestion and Ammonium Sulfate In-Source Decay MALDI TOF MS
  244. Peptide sequence motif analysis of tandem MS data with the SALSA Algorithm
  245. Peptide-Mass Profiles of Polyvinylidene Difluoride-Bound Protines by MALDI Desorption_Ionization TOF MS in the presence of
  246. Phosphopeptide derivatization signatures to identify Serine and Threonine Phosphorylated Peptides by MS
  247. Phosphoprotein isotope-coded affinity tag approach for isolating and quantitating Phosphopeptides in Proteome-Wide Analyses
  248. Phosphoprotein isotope-coded affinity tags application to the Enrichment and Identification of Low-Abundance Phosphoprotein
  249. Photothermal temperature control of a chemical reaction on a Microchip using an Infrared Diode Laser
  250. Post-source decay analysis in MALDI Desorption_Ionization MS of biomolecules
  251. Postsource decay fragmentation of N-linked carbohydrates from Ovalbumin and related Glycoproteins
  252. Practical quantitative biomedical applications of MALDI-TOF MS
  253. Practical spectroscopic series
  254. Prediction of protein retention in ion-exchange systems using Molecular descriptors obtained from Crystal structure
  255. Preservation and detection of specific Antibody-Peptide Complexes by MALDI Ionization MS
  256. Prestructured MALDI-MS sample supports
  257. Primary and secondary locations of charge sites in Angiotensin II (M + 2H)2+ Ions formed by Electrospray Ionization
  258. Principles and Instrumentation in TOF MS
  259. ProFound_An expert system for protein identification using MS Peptide mapping information
  260. Protein analysis by capillary zone electrophoresis utilizing a Trifunctional Diamine for Silica Coating
  261. Protein Analysis Using Enzymes Immobilized to Paramagnetic Beads
  262. Protein Conformational Changes Determined by MALDI MS
  263. Protein flexibility and drug design_how to hit a moving target
  264. Protein identification by In-Gel digestion, High-performance liquid chromatography, and MS_Peptide analysis by complementar
  265. Protein identification by MALDI-TOF-MS peptide mapping_A new Strategy
  266. Protein Sequencing by Matrix-Assisted Laser Desorption Ionization-Postsource Decay-MS Analysis of the N-Tris-2-4-6-trimetho
  267. Protein sizing on a microchip
  268. Protein structure information from mass spectrometry_Selective Titration of Arginine residues by Sulfonates
  269. Proteolysis in mixed organic-aqueous solvent systems_applications for Peptide Mass mapping using MS
  270. Proteolytic 18O labeling for comparative proteomics_model studies with two Serotypes of Adenovirus
  271. Proteomics in drug discovery
  272. Protonation in electrospray mass spectrometry wrong-way-roun
  273. Purification of prostate-specific antigen from Human Serum by indirect Immunosorption and Elution with a Hapten
  274. Qscore_An algorithm for evaluating SEQUEST database search results
  275. Qualitative and quantitative analysis of the glycosylation pattern of Recombinant Proteins
  276. Quantifying peptides in isotopically labeled protease Digests by Ion Mobility_TOF MS
  277. Quantitative analysis of bacterial and mammalian proteomes using a Combination of Cysteine Affinity Tags and 15N-Metabolic
  278. Quantitative determination of noncovalent binding interactions using soft ionization MS
  279. Quantitative determination of the peptide retention of Polymeric Substrates using MALDI MS
  280. Quantitative proteomic analysis using a MALDI Quadrupole TOF MS
  281. Rapidly switchable matrix-assisted laser desorption_ionization and Electrospray Quadrupole-TOF MS for Protein Identificatio
  282. Real-Time Analysis of Immunogen Complex Reaction Kinetics Using Surface Plasmon Resonance
  283. Recent progress in MALDI postsource decay
  284. Recovery of gel-separated proteins for in-solution digestion and MS
  285. Recovery of Sodium Dodecyl Sulfate-Proteins from Gel Electroretic bands in a single Electroelution Step for MS Analysis
  286. Red diode laser induced fluorescence detection with a confocal microscope on a microchip for capillary electrophoresis
  287. Refining the model for selective cleavage at acidic residues in arginine-containing protonated peptides
  288. Residue-specific mass signatures for the efficient detection of Protein modifications by MS
  289. review 48ASMS
  290. Scanning microprobe MALDI (SMALDI) MS_Instrumentation for Sub-Micrometer resolved LDI and MALDI Surface Analysis
  291. Scoring methods in MALDI peptide mass fingerprinting ChemScore, and the ChemApplex Program
  292. Selective adsorption of serum albumin on biomedical Polyurethanes Modified by a Poly(ethylene oxide) Coupling Polymer with
  293. Sensitivity deviation instrumental linearity errors that influence concentration analyses and kinetic evaluation of biomole
  294. Sequence dependent fragmentation of peptides generated by MALDI Quadrupole TOF (MALDI Q-TOF) MS and its implications for Pr
  295. Sequence-specific fragmentation of deprotonated peptides containing H or Alkyl Side Chains
  296. Sequencing of argentinated peptides by means of MALDI Tandem MS
  297. Short-wave near-infrared spectroscopy of biological fluids. 1. Quantitative Analysis of Fat, Protein, and Lactose in Raw Mi
  298. Signal amplification using spot-on-a-chip technology for the identification of Proteins via MALDI-TOF MS
  299. Silver cluster interferences in MALDI MS of Nonpolar Polymers
  300. Similarity between condensed phase and gas phase chemistry-Fragmentation of Peptides containing Oxidized Cysteine residues
  301. Staking out novelty on the genomic frontier
  302. Strategic Use of Affinity-Based Mass Spectrometry Techniques in the Drug Discoveries process
  303. Structure and fragmentation of b2 ions in Peptide Mass Spectra
  304. Studying noncovalent protein complexes in aqueous solution with Laser desorption MS
  305. SUBJECT INDEX 2000 JASMS
  306. Supercharging in Electrospray ionization effects on signal and charge
  307. Surface Plasmon Resonance a study of the effect of biotinylation on the selection of antibodies for use in immunoassays
  308. Surface-induced dissociation on a MALDI-ion mobility-Orthogonal TOF MS_Sequencing Peptides from an In-Solution Protein dige
  309. Tandem Immobilized Metal-Ion Affinity ChromatographyImmunoaffinity Purification of His-tagged Proteins – Evaluation of two
  310. Tandem mass spectrum of a growth hormone Secretagogue_Amide bond cleavage and resultant Gas-Phase Rearrangement
  311. Tandem MS a primer
  312. Tandem time-of-flight experiment for low energy collision studies
  313. The Choice of Reference Cell in the Analysis of Kinetic Data using Biacore
  314. The gas-phase sodium basicities of common MALDI matrices
  315. The Influence of Signal Noise on the Accuracy of Kinetic Constants measured by Surface Plasmon Resonance Experiments
  316. The Initial Ion Velocity and Its Dependence on Matrix, Analyte and Preparation Method in Ultraviolet MALDI
  317. The mechanism of matrix to analyte proton transfer in Clusters of 2-5-Dihydroxybenzoic Acid and the Tripeptide VPL
  318. The proton affinity of proline analogs using the kinetic method with Full Entropy Analysis
  319. The role of the laser pulse duration in infrared MALDI MS
  320. The SELDI-TOF MS Approach to Proteomics_Protein Profiling and Biomarker Identification
  321. Theoretical Analysis of Protein Concentration Determination using Biosensor Technology under condition of Partial Mass Tra
  322. Thermal denaturation a useful technique in Peptide Mass Mapping
  323. Thermodynamic Analysis of Antigen-Antibody Binding Using Biosensor Measurements at Different Temperatures
  324. Time-of-flight mass spectrometry (concepts, achievements, and prospects)
  325. TOF
  326. Toward a High-Throughput approach to Quantitative Proteomic Analysis_Expression-Dependent Protein Identification by MS
  327. Two-layer sample preparation method for MALDI mass spectrometric Analysis of Protein and Peptide samples containing Sodium
  328. Unknown identification using reference Mass Spectra. Quality Evaluation of Databases
  329. Use of nitrocellulose films for affinity-directed MS for the analysis of Antibody_antigen interactions
  330. Using receptor conformational change to detect low molecular weigh Analytes by Surface Plasmon Resonance
  331. Utilization of Kinetically Enhanced Monovalent Binding Affinity by Immunoassays based on Multivalent Nanoparticle-Antibody
  332. Virtual 2-D gel electrophoresis visualization and analysis of the E. Coli Proteome by MS
  333. Visualization and Analysis of Molecular Scanner Peptide Mass Spectra

Le droit et les droits de l’homme, par Michel Villey (PUF, 1983).

Le-droit-et-les-droits-de-l-Homme

 

  1. La question des droits de l’homme.

    Nécessité des droits de l’homme.

    Le passif des droits de l’homme.

  2. Raisonset moyens d’une étude critique du langage des droits de l’homme.

    Questions de langage.

    Méthode historique.

    Analyse du terme.

  3. Retour au bercail.

    La question du sens du mot droit.

    Digression sur le droit romain.

    L’histoire pour l’histoire.

    L’histoire réduite aux faits.

    L’invention du droit à Rome.

  4. Une découverte d’Aristote.

    Sa description de la Justice.

    Justice générale et particulière.

    De la Justice au droit.

                Justice générale et droit.

                Emergence du droit, avec l’analyse de la justice particulière.

    TO DIKAION.

    Trois attributs du droit.

    Un objet.

    Une proportion.

    Un milieu entre deux extrêmes.

  5. Qu’est le droit dans la tradition d’origine romaine ?

    D’une équivoque.

    Fondation de l’ « Ars Juris ».

    Principe du droit dans le « Digeste ».

                La justice.

                Le droit.

                Production des règles de droit.

  6. Le « Droit subjectif » et la science juridique romaine.

    Le manuel de Gaius.

    Des droits au pluriel.

    Le droit comme chose incorporelle.

    Inexistence du concept de droit subjectif.

  7. Sur l’inexistence des droits de l’homme dans l’Antiquité.

    Anthropologie.

                De l’esclavage (I).

    Morale.

                De l’esclavage (II).

    Droit.

                Aux confins du droit et de la morale.

                Inexistence des droits de l’homme dans le droit civil.

    Point de droit subjectif.

    Point de droit identique pour tous les hommes.

    Le droit n’est pas fait pour tous les hommes.

  8. Le catholicisme et les droits de l’homme.

    Thomas d’Aquin et le retour à la philosophie juridique romaine.

                Sémantique du droit.

                Morale universelle et droit.

    Les prodromes des droits de l’homme aux derniers siècles du Moyen-Age.

                Un tournant de la philosophie.

                Le minimalisme.

                Théorie de la loi.

                Duns Scot et Occam sur le droit.

                Seconde scolastique.

                La thèse du domaine naturel.

  9. Naissance et prolifération des droits de l’homme au XIIème siècle.

    La fondation.

                Source.

                Le droit de l’homme.

                Conséquences.

    Métamorphoses.

                Les circonstances.

                Théorie des droits de l’homme.

                Droits de l’homme extra-patrimoniaux.

                Conséquences.

  10. Epilogue : le XXème siècle.

    Annexe I – Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789).

    Annexe II – Déclaration universelle (1948).

Le régime le plus raciste qui ait existé dans l’Histoire de l’humanité, le nazisme, a débuté ses meurtres de masse en exterminant les malades mentaux, jugés poids-mort pour l’Allemagne (Eugénisme), sur des critères parfois expéditifs. Incitation au suicide, stigmatisation à ougrance qui n’est qu’un autre racisme, maltraitances, traitements inhumains & dégradants, les flics français(es) sont les héritiers de ce passé, jugeant de ma pathologie supposée. Ou quand les Droits de l’Homme entrent en sommeil … La mentalité de petits nazis des flics français a largement été démontrée.

Aktion T4

https://harcelementssursami.com/2016/04/11/fiche-de-lecture-sur-le-programme-aktion-t4-extermination-des-malades-mentaux-par-les-nazis

SeptièmeCroix.jpg

https://harcelementssursami.com/2018/07/17/le-neonazisme-dans-la-police-francaise

FascismeUnEncombrantRetour

https://harcelementssursami.com/2019/03/02/le-fascisme-un-encombrant-retour

https://harcelementssursami.com/2019/03/18/ma-bibliotheque-sur-le-nazisme

https://harcelementssursami.com/2017/04/04/auriez-vous-crie-heil-hitler-de-francois-roux-p-748-749

https://harcelementssursami.com/2019/03/18/ideologie-de-la-contrainte

FigureMusulman

https://harcelementssursami.com/2019/01/22/ceux-quon-prenait-pour-des-musulmans-2

CoeurConscient

https://harcelementssursami.com/2019/01/12/sommaire-du-livre-le-coeur-conscient-de-bruno-bettelheim-1960-2

https://harcelementssursami.com/2018/09/06/lete-chaotique-de-2013-chasse-a-lhomme-chronique-dun-massacre

https://harcelementssursami.com/2019/03/31/la-machine-administrative-selon-michel-foucault-cours-du-college-de-france-sur-les-anormaux

https://harcelementssursami.com/2019/02/17/la-lecture-de-la-pensee-totalitarisme-du-21eme-siecle

https://harcelementssursami.com/2019/03/17/un-mode-de-communication-inapproprie-les-flics-sont-des-maniaques-nous-manquant-gravement-de-respect-perdus-dans-la-negation-de-lalterite-atteinte-au-principe-de-liberte-on-na-pas-demande-a-l

https://harcelementssursami.com/2019/02/15/au-centre-du-harcelement-la-manie-delirante