Publicités

Le régime le plus raciste qui ait existé dans l’Histoire de l’humanité, le nazisme, a débuté ses meurtres de masse en exterminant les malades mentaux, jugés poids-mort pour l’Allemagne (Eugénisme), sur des critères parfois expéditifs. Incitation au suicide, stigmatisation à ougrance qui n’est qu’un autre racisme, maltraitances, traitements inhumains & dégradants, les flics français(es) sont les héritiers de ce passé, jugeant de ma pathologie supposée. Ou quand les Droits de l’Homme entrent en sommeil … La mentalité de petits nazis des flics français a largement été démontrée.

Aktion T4

https://harcelementssursami.com/2016/04/11/fiche-de-lecture-sur-le-programme-aktion-t4-extermination-des-malades-mentaux-par-les-nazis

SeptièmeCroix.jpg

https://harcelementssursami.com/2018/07/17/le-neonazisme-dans-la-police-francaise

FascismeUnEncombrantRetour

https://harcelementssursami.com/2019/03/02/le-fascisme-un-encombrant-retour

https://harcelementssursami.com/2019/03/18/ma-bibliotheque-sur-le-nazisme

https://harcelementssursami.com/2017/04/04/auriez-vous-crie-heil-hitler-de-francois-roux-p-748-749

https://harcelementssursami.com/2019/03/18/ideologie-de-la-contrainte

FigureMusulman

https://harcelementssursami.com/2019/01/22/ceux-quon-prenait-pour-des-musulmans-2

CoeurConscient

https://harcelementssursami.com/2019/01/12/sommaire-du-livre-le-coeur-conscient-de-bruno-bettelheim-1960-2

https://harcelementssursami.com/2018/09/06/lete-chaotique-de-2013-chasse-a-lhomme-chronique-dun-massacre

https://harcelementssursami.com/2019/03/31/la-machine-administrative-selon-michel-foucault-cours-du-college-de-france-sur-les-anormaux

https://harcelementssursami.com/2019/02/17/la-lecture-de-la-pensee-totalitarisme-du-21eme-siecle

https://harcelementssursami.com/2019/03/17/un-mode-de-communication-inapproprie-les-flics-sont-des-maniaques-nous-manquant-gravement-de-respect-perdus-dans-la-negation-de-lalterite-atteinte-au-principe-de-liberte-on-na-pas-demande-a-l

https://harcelementssursami.com/2019/02/15/au-centre-du-harcelement-la-manie-delirante

 

Publicités

Conférence Boris Cyrulnik et Isabelle Carré à la Cité des Sciences (8 janvier 2019). Intelligence & attachement. Souffrance & création. Qu’est-ce qu’une perversion ?

Ceci est un compte-rendu sommaire, non intégral, qui m’a pris autant de temps que la durée de la conférence elle-même (2 heures).

Les thèmes abordés sont les suivants : Empathie, perversion (au sens Freudien ou Lacanien), Paradoxe du comédien de Diderot, souffrance (manque) et création, les enfants délaissés, isolés affectivement, donc lésés cérébralement, aphasie, Alzheimer, communication, membre-fantôme.

La conférence est visible ici :
http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/conferences-en-ligne/saison-2018-2019/carte-blanche-a-boris-cyrulnik/

Boris Cyrulnik, psychiatre & écrivain renommé, populaire, pédopsychiatre est Président de l’Institut de la Petite Enfance. http://boris-cyrulnik-ipe.fr/
Boris Cyrulnik est un savant très érudit, très humain qu’on a toujours chéri … La première fois que j’avais été hospitalisé (en 2003), c’est lui que j’avais demandé (aux pompiers) à voir … Parce que c’était le psy que je connaissais par mes lectures … et je suis tombé sur une autre psy, de secteur, beaucoup moins célèbre, qui elle, n’a pas du tout plaisanté.

Isabelle Carré, comédienne, se souvient avoir été internée en psychiatrie à l’âge de 15 ans, ce qui ne l’a pas empêchée de faire une longue carrière de comédienne. Elle fut révélée par le film, que je n’ai pas vu, Se souvenir des belles choses (2003, premier film de Zabou Breitman réalisatrice), dans lequel elle joue le rôle d’une amnésique, dont la mère est décédée de la maladie d’Alzheimer. Je me souviens surtout du film, dans lequel elle a joué, Les émotifs anonymes (2010, encore avec Benoît Poelvoorde) du nom de ces groupes de paroles, de thérapie collective. Elle avait joué également dans le film Entre ses mains (2005, avec Benoît Poelvoorde), film dans lequel on voit un homme frapper une femme assez violemment, ce qui fait que j’étais sorti de la salle de projection. Isabelle Carré a été nominé pour le César de la meilleure actrice en 2008 pour avoir joué le rôle d’une érotomane, folle, dépitée, haineuse, harceleuse, violente, dangereuse dans le film Anna M. (2007, qui rappelle le cas littéraire d’Anna O.), que je n’ai pas vu et qui paraît-il peut choquer le spectateur. On trouve sur AlloCiné : Atteinte de l’illusion délirante d’être aimée, Anna, jeune femme douce et réservée, se persuade que le docteur Zanevsky est amoureux d’elle. Dès lors, rien, jamais, n’entamera sa conviction… Mais après l’espoir, viendra le dépit, puis la haine … Du Clérambault pur (De Clérambault, que Bonnaffé le psychiatre humaniste proche du PCF, prenait pour un psychiatre policier  …) … Voir les secrets de tournage de ce film ici :
http://www.allocine.fr/film/fichefilm-34471/secrets-tournage/

https://www.lemonde.fr/cinema/article/2007/04/10/anna-m-la-derive-d-un-amour-fou-et-demoniaque_894018_3476.html

https://www.telerama.fr/cinema/films/se-souvenir-des-belles-choses,56892.php
https://www.telerama.fr/cinema/films/les-emotifs-anonymes,424091.php
https://www.telerama.fr/cinema/films/entre-ses-mains,233128.php

 

 

Retranscription de l’échange
entre Boris Cyrulnik et Isabelle Carré.

 

Boris Cyrulnik (à gauche)                                        Isabelle Carré (à droite).

Contrainte à la créativité.
Le BB crée. 1ère œuvre d’art. Le dessin à maman.
Georges Pérec, frère d’armes. Livre très drôle : Le jet de tomates sur la cantatrice.

Enfance bringuebalante.
HP à 15 ans.
Préférer les incertitudes de la vie aux certitudes de la mort.
On devient soi-même à travers les mots des autres.
Le comédien est caché par le personnage.
Pour Marivaux, « les comédiens font semblant de faire semblant ».

« La fiction dit le vrai ». Romanciers, cinéastes ont un rôle énorme.
Bouleversé par Persepolis.

J’adore les dessins.

Des comédiens disent le vrai comme Depardieu.
Il est amoureux des mots des autres.
Pas de gants. Pas de filtres.
Bio de Depardieu.

Se voir. Se lire.
Mots-bijoux.
Le marasme remonte à la surface.
Ce que je vis.

Le théâtre a une fonction démocratique.
C’est une obligation.
Jouer les problèmes de la Cité.
Guerre, famine, inceste.
En démocratie, on se dispute.

On répète la voix du Maître.

Résilience de l’enfant. Affection. Développement de l’intelligence.
Orphelinat au Cambodge. Enfants sans attention.

Séquelles irréversibles.
Roumanie. 200 milles enfants massacrés par carence affective.
Louis XIV. Débilité des enfants. Carence affective.
Arrive pas à faire comprendre qu’il faut parler, aimer. Affectivité.
Les comédiens sont des catalyseurs.
On isole les enfants : L’affectivité s’éteint.
Atrophies frontales. Privation d’affectivité.
L’affectivité est notre stimulus.
Enfant. Envie de parler à 10 mois. Du 20ème au 30ème mois : Mystère, vivacité, intelligence, activer l’affection.
Enfants autistes. Pas envie de parler. Les mots sont des vertiges anxieux.
Représenter des choses qui ne sont pas là. Ont peur. Voit donc ce qu’ils ne voient pas.

J’aime inventer des mots.
(Attention, un psychiatre policier lui dirait qu’elle est bipolaire …).

Bons cinémas : Japon, Moyen-Orient. Théâtre grec.
Ce que la Culture ne sait pas formuler.
Moyen-Orient : Représentation de ce que la guerre empêche.
Existerait-il des œuvres d’Art sans tragédie ?
Ronsard : Tragédie de l’humanité est inévitable.

On peut créer dans la joie.
Des metteurs en scène torturent.
Je joue mieux avec des metteurs en scène qui respectent,
avec une bienveillance.
Rilke, Lettre à un jeune poète.
Pleurer 8 heures de suite.
Créer dans la douleur est faux.

Partage de la socialisation des âmes.
Création. On a les mêmes réactions.

On n’est pas seul. On est proche. On se comprend.

Pas de créativité conduirait à la mort.
Lutter victorieusement par la mort.
Contre l’angoisse de mort.

Actrices. Droit à l’émotion.
Un Taxi n’a pas le droit à l’émotion, pas le droit de pleurer.

Les comédiens permettent des détours par les œuvres d’Art.
Personnes plus importants. Mots râtés.
Blessures. Plus difficile de parler dans la vie quotidienne.
La boulangère joue un rôle.
Un comédien est un porte-parole. Il joue une épure, l’excès.
Nous sommes ambivalents.
« La fiction éclaire la vérité ». Ce sont des morceaux de vérité.

Moi, je pense qu’une vérité scientifique, judiciaire peut être supérieure à une « vérité », montrée par une fiction …

« On n’est pas un, on est mille » (Pirandello).
On joue tous. On n’est pas autorisé à être mille.

Nous jouons un rôle social.
Rôle du boucher. Rôle du serveur (Ca vient du philosophe Sartre).
On est tous dans nos familles.
Lacan : « Etre soi. N’être que soi ». Renoncer à tout ce que j’aurais pu devenir …
Des lacaniens dans la salle. J’ai un chien lacanien, qui sourit quand je lis Lacan.
Dolto : Il faut parler aux BB. Instrument : Le Pif.
La mère parle au BB. Intéraction affective.
1 heure après la naissance, le BB reconnaît la voix de sa mère.
Parler est un tranquillisant.

Le BB est une personne.
Révélation. Rire.

Le BB reconnaît les basses fréquences de la voix maternelle (J. Colin). Par l’oreille interne. Dolto a trouvé une démonstration de sa thèse.

Plusieurs méthodes. Emotion.
Actor’s Studio. On utilise les émotions vécues pour jouer.
C’est difficile : On gratte la plaie.
C’est le paradoxe du comédien de Diderot :
« Il faut beaucoup de distance pour jouer un personnage.
C’est une rencontre. Un équilibre avec le personnage par le vécu ».

C’est ce à quoi la science travaille en ce moment.
Empathie du praticien. Comprendre le monde mental de l’autre.
Empathie du comédien/Empathie du thérapeute
(d’où le risque, l’occurence de burn-out chez les psychothérapeutes).
W. James parlait des 3 qualités du thérapeute : Empathie, empathie, empathie.
Todorov : « Sans empathie, on est pervers. »
Freud : « Trop d’empathie, on est dépersonnalisé. »

Beaucoup d’empathie ? Pas d’empathie ?

Un orphelin est centré sur soi. Se tape la tête contre les murs.
C’est un agir physique.

La douleur devient concrète.

La douleur physique est plus supportable que la douleur morale. Scarifications.
Centre schizo. Auto-agression : Le délire disparaît.
Enfant seul s’entraîne à l’altérité.
J. Boolby.
Enfants préverbaux. 5 mois max.
C’est du pure Diderot : Ne rejouer que ce qu’on a ressenti.
Les bons comédiens sont les bons vendeurs.
Le mot « pervers » est trop employé aujourd’hui.
Freud a été plus clair. Pervers :
« Relations sexuelles sans avoir l’intention d’avoir un enfant ».
Lacan beaucoup plus clair :
« Le pervers vit dans un monde sans autre ».
La victime est subjuguée sous le joug de l’autre. Ex. : Prédateur, pédophile.
« Le pervers considère les autres comme une mécanique ».
Il y a des femmes sadiques.

L’empathie, c’est l’affectivité qui ne peut s’apprendre qu’en vivant avec les autres.
C’est vrai pour les scientifiques. C’est surtout vrai pour les comédiens : Touché par l’émotion.
Guerre. Les films sont un travail de paix, qui représente le monde mental des autres. Apprendre la haine des bosches. Une génération après : La haine des autres a joué un rôle.
Quand les palestiniens rencontrent les israëliens, ils ne sont plus tenus par la haine.
Rôle des romanciers.

Ken Loach. Moi, William Blake.
Manque d’empathie dans l’environnement.
Altruisme de Blake.
On nous empêche de vivre notre empathie ?

Monde techno. Monde du surnombre.
Au dessus d’un certain nombre, on ne peut plus s’intéresser à l’autre. L’empathie s’arrête. On ne peut être au fait de toute l’actualité du monde …
Dans un régime totalitaire, on commet des crimes sans culpabiliser.
Une femme violée culpabilise.
Chez le pervers, l’empathie s’arrête très tôt (Sade, violeur, régime totalitaire). L’effondrement de l’Autre est une fête, une joie …
On représente l’Autre sous la forme du Diable …
Zvetan : « Tous les crimes contre l’Humanité ont été commis au nom de l’Humanité ».
Le nazisme promettait 1000 ans de bonheur.

Question n°1.

Enfants isolés affectivement. En France, 300 mille. La résilience est plus lente. Plasticité neuronale.

Question n°2.
Il y a des moments où on ne travaille pas.

Il y a un effet cocotte-minute.
J’aime les danses africaines, l’écriture, les livres.
Je suis comédienne, non pour être regardée,
ou pour briller en haut de l’affiche,
mais pour m’exprimer ; C’est un moyen de me purger.

Question n°3.
Freud disait qu’on a tous un trauma.

Risque de jouer la folie.
Risque de tout mettre sous le tapis.

L’empathie vient de la sécurité affective, mais aussi de la douleur.

Question n°4 d’un médecin devenu aphasique après un AVC.
Seul dans un cocon.

La métaphore du cocon, du tombeau revient souvent.
On retrouve la parole. La parole allège.

L’aphasie me rappelle le film Se souvenir des belles choses dans lequel j’ai joué.

Le Dr Fonset (de la Timone à Marseille) est un grand Homme.
Il a montré qu’on peut communiquer même au dernier stade d’Alzheimer.
Il y a d’autres moyens de communication. Il n’y a pas que les mots.
Il y a la communication préverbale, paraverbale. Sensible à la mimique, aux gestes.
Le BB a autre chose que la parole.
Aphasique : Peinture.

Question n°5.
Combler un manque par la création.

L’artisan crée. Il est à la recherche du beau. Création plus positive. Reproduit le plaisir du geste. Pas besoin du manque.
Germaine Tillion dans le camp de concentration de Ravensbruck en voyant la beauté du bleu du ciel glacé s’est dit qu’elle ne pouvait mourir. Elle est rentrée dans le camp pour se remettre à souffrir. Elle y a créé un Opéra ridiculisant les SS. (C’est une remarque que je me suis souvent faite : Le ciel est beau. Ce soleil d’été …).
Wikipédia : Le_Verfügbar_aux_Enfers.
Emission de France Culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/le-verfugbar-aux-enfers-operette-de-germaine-tillion

Question n°6.
QI. Intelligence émotionnelle. Ce n’est pas l’attachement qui est sécurisant. C’est l’expérience personnelle qui donne une forme marquée de l’empathie.

Il y a plusieurs intelligences.
Les mots traduisent des sentiments.
Les matheux ont une intelligence exceptionnelle pour l’abstraction.
Romanciers. Camus dans l’Etranger décrit un monde mental distant, froid, évitant.
Depardieu est évitant.
Hitler jouait la vertu indignée. Transmission d’émotions avec des gestes d’Opéra, qu’il a appris. Avec Chaplin, on meurt de rire. Avec Hitler, on meurt pour de bon.
Nos mondes mentaux sont différents.

Question n°7.
Avec l’Art, la blessure qui devient lumière (Brack).

Les enfants rejetés sans cesse deviennent ambivalents, des enfants explosifs. Ils présentent des troubles cérébraux.
Il existe des milieux très adverses : Guerre, précarité sociale tous les jours.
Donc inhibition, émotions non régulées. Ca explose.
Altérations cérébrales vues en clinique.

Question n°8. Soi Lacanien. Définition du soi ?

Le Soi est différent du Moi.
Le Moi désigne l’aliénation première.
L’identité est une réduction.
Soi de Freud. Emergence biologique. Vérifié par les Sciences Cognitives.
Freud était un neurologue.
En dessous du conscient.
Inconscient cognitif. Résoudre des problèmes inconscients. Lutte contre l’attraction terrestre par exemple. Je ne sais pas ce que je sais.
Inconscient Freudien : Je ne supporte pas de ne pas savoir.
Culture cartésienne : La cause donne un effet.
En fait, convergence de causes qui donne un effet. On change de registre à chaque fois.

Question n°9.
Si on est attaché, on est intelligent ?

L’adulte est seul, mais pas isolé. Il a ses livres, son passé, ses rêves. Un monde plein.
Enfant isolé affectivement a son cerveau atrophié.
Les adultes ont besoin de repos.

Aaron Hapenfeld. Jour d’une solitude clarté.

Question n°10.
Enfant handicapé.

Alexandre Jollien a réussi à progresser contre le regard social qui l’empêchait d’avancer. Il a publié son livre. Mais il n’a pas tout réglé. Il a fait quelque chose de sa blessure.
Ca a donné un livre, ce qui est Justice.
Il discute avec Socrate, il mouche Socrate. Il a beaucoup d’humour.

Question n°11.

L’émotion est un mouvement bref. Elle s’éteint vite.
Le sentiment dure. Ce qui donne un film, un livre, une pièce de théâtre.
On comprend par empathie la petite iranienne du film Persepolis.

Question n°12.
Nous recherchons ce qu’on pense, ce qu’on est. Les journalistes sont dans le jeu de faire plaisir, d’écrire ce que le lecteur a envie de lire.
Comment comprendre le rejet de la Presse ?

Manque d’empathie.
Joutes verbales.
Je préfère les mots-bijoux qu’on trouve dans un livre.

Un livre parle de moi. C’est une rencontre.
La presse ne parle pas de moi.
Certains prennent plaisir à lire pendant un ¼ d’heure les horreurs de la presse. C’est un événement verbal.
Les paroles parlées sont différentes des paroles écrites.
Co-auteur de mon discours.
La parole écrite est une plongée dans le monde intime.
Ce sont 2 stratégies différentes.
Une réponse écrite est une plongée dans l’imaginaire, une rencontre encore plus parfaite.

Question n°13.
Quelle forme prend l’intelligence dans le détachement d’un membre fantôme ?

Gangrène, amputation.
Le corps continue de souffrir, même si le membre n’existe plus.
La douleur a court-circuité un chemin vers le cortex.
Freud parlait du frayage.
Les circuits nerveux continuent à envoyer des informations au cortex.
Les gens souffrent réellement même si le membre n’est plus là,
mais encore dans leur corps, leur mémoire biologique, tracée.
Electrophysiologie. Neuroimagerie. IRM. Ca peut nous faire comprendre les « hallucinations », comme dans le rêve. Les gens ont peur, ont des cauchemars très angoissants. Ce sont des traces mnésiques du passé qui sont réveillés au moment du sommeil paradoxal. On a réellement peur. On voit des images terrifiantes qui ne sont pas dans le contexte, mais qui sont tracées dans notre mémoire.
Ce n’est pas une forme d’intelligence. C’est une relation qui permet de supporter ça. Quand je raconte, je souffre. Quand je raconte ma souffrance à quelqu’un qui me met en confiance, j’ajoute une autre source de mémoire. A la mémoire de la douleur, j’ajoute la mémoire de ce que j’ai raconté sur la douleur. Je modifie la représentation de la douleur : Je l’éprouve différemment. C’est la relation qui modifie ça. Si on est avec quelqu’un qui nous sécurise, c’est le meilleur tranquillisant qui soit. La représentation du membre coupé, on peut la modifier par le théâtre, par la relation.

Question n°14.
La création vient d’un manque.
On pousse les artistes ou même les scientifiques à expliquer quelque chose par un manque. C’est une prophétie auto-réalisatrice.
C’est ça qui va donner une réalité à la création.

Le manque contraint à la création.
Ca ne veut pas dire que la création soit contrainte au manque.
C’est la création qui nous permet de métamorphoser la souffrance en œuvre d’art.
Le manque, le deuil contraint à la création,
Mais la création ne contraint pas au deuil.

France Télévisions … Un foyer de délinquance.

France_televisions

Constatant que les infractions n’ont pas cessé, je demande à ce que Marie Drucker soit mise sous contrôle judiciaire avec interdiction d’entrer en relation avec ma personne, que ce soit de façon directe ou indirecte (par ses flics de façon sonore). Plus aucune des personnalités mentionnées dans ce courrier ne doivent entrer de façon directe ou indirecte avec ma personne, en particulier de façon sonore.

Propos tenus dans mon domicile par les journalistes et animateurs de France Télévisions en 2015 et 2016.

Jeudi 29 janvier 2015.

Nagui : Tu t’es entêté. Tu vas faire marrer ? On veut faire marrer. On veut te faire marrer. On t’a formé. T’es député. Tu es parti. Tu es Trotsky. C’est un réseau. On est facho. C’est un complot. On est mytho. On t’inquiète. Tu te tais. Nous sommes ton réseau. Nous sommes tes fachos. Tu es un facho.

Je réponds à Nagui :

  • Que je n’ai jamais eu le projet de devenir député. Nagui a du voir en me piratant que je lisais le journal trotskyste Lutte Ouvrière sur le net.
  • Que je ne suis pas Trotsky : Quand j’étais militant plus ou moins actif avant mes 22 ans, je n’ai convaincu personne.
  • Nagui me raconte des histoires à dormir debout : Il ne pouvait pas me former puisque je ne l’ai jamais rencontré de ma vie. On pense que c’est surtout Nagui qui s’est entêté …

Jeudi 5 février 2015. 8 h du matin.
Michel Cymes pirate mon ordinateur : Tu deviens médecin. On est médecin. On aime Naïma ? On menace Naïma. On surveille Naïma. On est pénible. Tu es pénible. On est psychiatre. Colérique. Tu es colérique. On est facho. On est schizo. Tu es socialo. On est folle. On arrête. Arrête. Grand acteur. On t’aime. Paranoïa quérulente. Tu es un président. Tu es président. Tu es avec Michel. Tu aimes Michel. Tu vas travailler. Tu vas t’entendre avec Michel.

Je réponds à Michel Cymes :

  • Que je ne suis pas médecin et que j’ai seulement voulu être un usager averti. Je ne sais pas comment est formé un médecin ?
  • Que je ne comprends pas le genre d’ennuis qu’on me fait sur Naïma, une jeune femme que je n’ai plus jamais revue depuis 2007 : Michel Cymes doit être malade. Je n’ai jamais eu aucun sentiment pour Naïma. Michel Cymes s’amuse à participer à des sonorisations de mon domicile … Que je ne comprends pas pourquoi Cymes vient écouter dans mon domicile ce que je pense de la paranoïa quérulente.
  • Que Cymes arrête de se moquer de moi en me prenant pour un Président. Je n’ai même pas osé devenir Président de mon association d’étudiants en 2002.

Monsieur Cymes se permet de venir réprimer des propos tenus dans un domicile ou écrits sur un ordinateur et publiés nulle part, alors que je ne connais pas Monsieur Cymes. Nous n’avons jamais été présenté physiquement. Monsieur Cymes doit être malade. N’y a-t-il pas là un problème juridique évident ?

Monsieur Cymes me dit très énervé dans mon logement : « On en a marre que tu te foutes de notre gueule« . Qui se fout de votre gueule Monsieur Cymes ? On vous a toujours aimé Monsieur Cymes.

Samedi 7 février 2015.

Cymes pirate mon ordinateur : Belle carrière. On t’a apprécié.

On demande à Michel Cymes de cesser toute captation de données informatiques sur mon ordinateur personnel. Il n’a plus aucune raison de mettre son nez dans ma vie privée.

On va rappeler à Cymes le coeur du problème, sinon je vais me faire emmerder encore longtemps :

Rappel sur le site Internet de la CNIL :
http://www.cnil.fr/documentation/textes-fondateurs/sanctions-penales/

CODE PÉNAL (Partie Législative)
Section 5
Des atteintes aux droits de la personne résultant des fichiers ou des traitements           informatiques.
Art. 226-22
Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d’une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces données à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.
La divulgation prévue à l’alinéa précédent est punie de trois ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende lorsqu’elle a été commise par imprudence ou négligence.

Les flics adorent se concerter avec les journalistes de France Télévisions … Les flics trouvent que les journalistes sont très défendables. Cette peine maximale de 5 ans de prison et de 300 000 €, ça ne leur fait pas peur ?

Dimanche 8 février 2015.
Marie Drucker : Tu remplaces Ventura. C’est Ventura. C’est le nouveau Ventura … On va te remplacer. On est Drucker. On veut te remplacer. On va te menacer. Il faut connaître ta mère. On t’a syndicalisé. C’est un Lycée. On veut te médicaliser. On va te résidentialiser. Tu vas habiter l’Elysées. Tu as dénoncé. C’est une piraterie. On est policé. Qu’est-ce qu’on a fait ? C’est une folie. Tu es au Lycée. Tu vas être prof de Lycée. Tu vas être au Lycée.

Je réponds à Marie Drucker :

  • Que je n’ai rien à faire dans l’enseignement de Lycée et qu’elle n’a plus besoin de jeter un regard dans ma vie privée : Elle ne m’intéresse pas. C’est là qu’on mesure l’étendue de l’égoïsme misérabiliste de Marie Drucker.
  • Je ne suis pas intéressé par le genre de salades que me raconte Marie Drucker.
  • Il faut demander à Marie Drucker d’arrêter de persifler, de se moquer : Je ne suis pas le nouveau Ventura.
  • Que je ne vois pas ce que j’irai faire à l’Elysées.
  • Que Marie Drucker m’a déjà trop médicalisé. Je fus médicalisé à cause de Marie Drucker en 2008 et en 2016 à cause de Michel Drucker … On pense que c’est plus qu’assez.
  • J’ai compris que Marie Drucker passe son temps à se foutre de la gueule du monde …
  • D’où venait la menace ? De France Télévisions. Point barre.

Mardi 28 avril 2015. Environ 12h20.
Michel Drucker : Tu as témoigné (10 x). On a témoigné. Fais (5 x). C’est français. Tu es français. C’est cette frilosité. Tu es français (10 x). On est formé. C’est un procès. Tu es dénoncé. Fais. Tu es en danger. On est en danger. Fais. On est en danger. Tu es en danger. Fais. C’est la fessée (5 x). C’est les Lycées. Fais. C’est le Lycée. Vous haïssez. C’est le Lycée. Il faut forcer. Fais. C’est un Lycée. Fuis. T’as trouvé. On est désolé.

Le pauvre Michel Drucker est un Mitterrandien, un adepte des écoutes téléphoniques …
Il vit déjà en société communiste, une société sans haine … Michel Drucker, c’est un naïf aux bons sentiments, qui a délégué un massacre. On peut haïr nos gardiens. C’est la leçon de la Shoah. Les Drucker ont montré qu’ils étaient les plus gentils de la télé en déléguant des flics hurlant des menaces de mort …

Un matin de 2015 tôt vers 7 h.
Nagui : Tu emmerdes la planète. C’est pas la même planète.
Nagui travaille pour la NASA. Qu’il aille enseigner l’astronomie en collège … Ca lui permettra d’avoir un regard plus compatissant pour les profs de ce pays.

Printemps 2015.
Michel Drucker. Tu es le nouveau Ventura ?

Non, je ne suis pas le nouveau Ventura. Mais c’est peut-être la famille Ventura que les flics ont représentée ? Sait-on jamais : Ils étaient tellement perdus à insister très longuement, violemment sur la schizophrénie (plusieurs années).

Printemps 2015.
Michel Drucker. On n’était pas raciste. On l’est devenu.

Printemps 2015.
Pierre Bénichou, chez moi : Fais !
Chantal Ladesou, chez moi : Fais !
Sandrine Kiberlain, dans un cinéma à Opéra : Puant ! Puant ! Prof ! Prof !
Vincent Lindon, dans un cinéma à Opéra : C’est Sandrine. Fais ! (10 x).

Un jour de printemps de 2015. Laurent Delahousse.
Tu es content ? Tu as l’hôpital.

Laurent Delahousse participait à cette violation de la vie privée (captation de données informatiques) me concernant. Laurent Delahousse a eu ce qu’il voulait. Les propos de Delahousse trouvait un prolongement dans l’action des flics qui chassaient en meute néonazie … On a été menacé (des menaces très précises) de l’hôpital pendant plusieurs mois en 2016 avant et après une hospitalisation. En particulier dans un restaurant, une flic avait hurlé : On va te mettre à l’hôpital … alors que je n’avais pas spécialement un comportement répréhensible ou troublé. Il n’y a que dans le film L’échange (The changelling) de Clint Eastwood que l’on voit une patiente être sortie d’un internement. Ca ne se voit que dans les fictions. La réalité est inverse. Les hautes personnalités préfèrent vous y ramener … à l’hosto.

Delahousse est un sombre connard, comme les flics qui l’accompagnaient …

Laurent Delahousse, il faut lui mettre un uniforme de la DST, comme à tous les journalistes et animateurs de France 2. Ces gens-là avaient un droit sur ma vie privée ? Aucun. J’avais fait une candidature déjà ancienne (2006) pour travailler dans France Télévisions, rejetée. J’avais envoyé quelques messages à Marie Drucker par Facebook pendant les années 2010, 2011. On redemande à ces journalistes de France Télévisions de ne plus entretenir de lien quelqu’il soit avec ma personne. C’est terminé. Basta.

Octobre 2015.
Michel Drucker. Lacan. FOAD. Souffrant. SAR.

Il sait ce qu’on lui dit Michel Drucker ? D’arrêter de participer à une opération de flicage (captations de données informatiques et micros planqués). D’arrêter de se mêler de mes lectures et de mes démarches de réinsertion. De rester chez lui et de ne pas venir m’emmerder.

Un jour de 2016.
Jean-Marie Bigard : Tu fermes ta gueule !!!
Elie Semoun : Tu as bien travaillé !!!

Un matin de 2016 vers 8 h.
Michel Drucker. Avec les hommes. C’est à vous de partiiiiir. On va appeler Michel Serres.
Michel Serres parle sur les anglais. Cash. Chasse (15 x). Hache (15 x).

Michel Drucker va arrêter de violer les mails, qui correspondent à la définition d’une correspondance privée. Qu’est-ce que ça peut lui foutre que je plaisante sur l’homosexualité avec des copains dans des mails ? On se contente de rigoler. On est des hétéros. On demande aussi à Michel Drucker d’arrêter avec les flics de commenter des textes publiés ici et là.

Je ne suis pas intéressé par Michel Serres. J’ai parcouru ses livres : Ils ne m’intéressent pas. Je me souviens pourtant qu’il avait écrit un très beau Trésor, Dictionnaire des Sciences. Comment ose-t-il en plus s’associer à cette oeuvre pratiquée dans mon domicile ? Il est fou.

Printemps 2016.
J’écoute une émission de radio enregistrée dans laquelle Marie Drucker est invitée et parle de ses goûts en cinéma. Les flics qui me surveillent dans mon logement appellent Marie Drucker qui vient me parler : C’est moi ?

Printemps 2016.
Marie Drucker. Tu es garde des Sceaux.

Non, je ne suis point Garde des Sceaux. Je n’ai pas commencé le moindre militantisme pour un parti réformiste et je n’ai pas vraiment de compétence juridique, aucune expérience du droit. J’ai juste conscience d’être victime d’une effraction prolongée, d’une violation éhontée de la vie privée. Il n’y a pas un seul avocat qui ait voulu prendre la défense de mes intérêts … et il faudrait aller s’engager pour un parti réformiste ? Les flics passent leur temps à se foutre de la gueule du monde. J’ai vécu ça à longueur d’année : Ces flics persiflaient. J’étais un Préfet, un Garde des Sceaux, selon eux … J’ignore les 19/20ème du Droit français. Même les hommes politiques, qui sont aussi souvent avocats, prennent un avocat pour se défendre … Ils ne se défendent pas eux-mêmes. Et moi qui ne suis pas un homme politique, je n’ai trouvé aucun avocat pour me défendre. Marie Drucker veut que je sois Garde des Sceaux ? Pourquoi faire ? Faire une politique pénale (s’occuper des prisons) dont je me fous complètement. Ces gens sont paumés … Voilà tout. Je n’ai pas une formation de personnalité politique pour ce système bourgeois.

J’étais plutôt intéressé par le cinéma et je m’étais remis à m’intéresser aux Sciences.

Je vous rappelle ce que certaines hautes personnalités ont jugé bon de me dire chez moi ou dehors en 2009 ou 2010 par les mêmes moyens utilisés par les policiers :

  • Michèle Alliot-Marie (Dictateur …, directeur …) dans le RER D,

Le même jour, dans le quartier de l’hôtel de Ville, je vois un couple s’embrasser de façon très démonstrative. Je leur fais un signe de fessée. Et je rigole ensuite dans un fou rire pendant une heure allongé sur un banc, ce qui ne m’est jamais arrivé de toute ma vie. Des gens me prennent en photo ensuite. C’est peut-être pour ça que ça rigolait jusqu’à Pornichet en 2014.

  • Marie-Georges Buffet (Tout le monde souffre) chez moi,
  • François Hollande (Il faut que tu nous fasses notre procès) chez moi,
  • Martine Aubry (On s’en fout de tes procès … On a mal pour Guy) chez moi,
  • Arlette Chabot (Tu nous as toutes remises en question ?!) dans Villeneuve,
  • Françoise Jolly (Tu nous fais marrer … C’est notre Marie … Nous t’avons choisi … Tu vas conduire une Ferrari … Nous allons t’offrir une Bentley – Jolly voulait peut-être soigner une mégalomanie supposée) en vacances,
  • Sophie Davant (Je veux me marier avec Sami … On en avait marre que tu nous fasses chier … Tu vas le regretter toute ta vie) chez moi,
  • Line Renaud (C’est Jacques Vergès qui nous a appelé … On s’en fout de vos opinions – piratage informatique – Tu vas la détruire Marie !!! Tu vas pouvoir t’occuper de tes schizos) chez moi,
  • Guy Bedos (Tu as lu André Malraux ? Tu veux remplacer Ghannouchi ? Mais t’es complètement fou !!!) chez moi,
  • Jean-Marie Bigard (Il faut que t’arrêtes de te moquer … T’aurais pu être une star de la télé !) chez moi,
  • Laurent Baffie (Il faut que tu sois un premier !) chez moi,
  • Jean Benguigui (Tu t’en fous de Marie Drucker ?! Tu t’en bas les couilles ? On s’en fout de tes couilles !!!). Au Franprix. Monsieur Benguigui est un Saint et on se demande si ça vient de sa religion … La branlette de marin amuse Benguigui dans l’émission Ondar. Le Franprix était sonorisé et Monsieur Benguigui en recevait le recel.
SurveillanceMicros
Le Parisien du 1er mars 2019 dénonce mis en place en fait de façon sauvage depuis 10 ans en France

 

  • Je réponds aussi à Guy Bedos, que j’ai toujours beaucoup aimé, que je n’ai pas lu André Malraux. Je n’ai lu qu’une biographie et des résumés de ses œuvres, ainsi que ses discours politiques en CD audio. Malraux est un homme de droite qui me fait chier (d’abord proche de la gauche révolutionnaire, il devint ensuite très anticommuniste, gaulliste). Je n’ai pas envie de lire la Condition Humaine. Il faudrait mieux lire L’espoir ? … Je ne sais pas où Guy Bedos a lu que je voulais remplacer Ghannouchi … peut-être en piratant un texte informatique diffusé par je ne sais qui. Je m’en fous de remplacer Ghannouchi. Je ne parle suffisamment l’arabe tunisien et je me fous d’être Ministre.
  • Je réponds à Sophie Davant que : Je regrette, je me sens coupable, je me morfond, je fais acte de contrition, je veux faire acte de pénitence, je suis très malheureux, je fume la moquette, je grimpe aux rideaux, je me roule par terre, je me tape la tête contre les murs, je vais aller faire une offrande pour m’excuser sur l’autel de Notre-Dame de Paris comme J. J. Rousseau, parce que j’ai trop d’ennemis.
  • J’avais écrit à Michèle Alliot-Marie pour lui demander en tant que Garde des Sceaux de transmettre ma plainte à un Procureur : Je demandais la cessation des captations informatiques. Elle m’a répondu qu’elle ne faisait pas de dénonciations et qu’en plus, il y avait une séparation des pouvoirs en France, malgré l’article 40 du Code de Procédure Pénale qui enjoint au Garde des Sceaux de signaler les délits portés à sa connaissance. Cet article 40 existe encore aujourd’hui. Ce n’est pas au garde des Sceaux qu’il faut s’adresser, mais au Doyen des juges d’instruction.
  • Je réponds à Jean-Marie Bigard que je ne vois pas de qui je me moque et que je me moque de ce que je veux.
  • Je réponds à Françoise Jolly que je me fous de ses bagnoles de luxe. Elle croyait que j’étais vénal … alors que je vivais en dessous du seuil de pauvreté. On comprend que Françoise Jolly est un personnage obscène, comme les autres journalistes de France Télé. Ce qu’on peut conseiller à Françoise Jolly, c’est de me rouler dessus avec sa Bentley. Ca conviendra à ses idées crasseuses. Ce qui la faisait marrer, c’était leur sonorisation de ce que je racontais tout seul pour m’amuser dans les rues de Liverpool …
Bentley
Jolly voulait me faire plaisir en m’offrant une Bentley … Il en faut de l’énergie pour être un enfant !
  • Je réponds à Line Renaud que les schizos ont des psy et que je ne suis point psy. Je trouve que les psychiatres ont un métier affreux. M’occuper des schizos ? De quels schizos Line Renaud voulait-elle parler ? M’occuper des schizos, c’est un messianisme dont je n’ai pas envie.
  • Je réponds à Marie-Georges Buffet que tout le monde ne souffre pas. Boris Cyrulnik nous a dit en 2016 qu’il ne pouvait y avoir de vie sans souffrance … Il y a de façon évidente des citoyens qui souffrent plus que d’autres, peut-être même d’une souffrance imméritée et il y a des citoyens qui souffrent beaucoup moins que les autres. C’est une évidence. Je pense même que certains ont été mis au monde pour souffrir …
  • C’est France Télévisions, Arlette Chabot, qui m’a en partie envoyé en psychiatrie en 2003. Je me suis arrêté pour réfléchir à ça et finalement, CA LES A RENDU MABOULS, chasseurs de mégalomanie. Il est là le problème. France Télévisions avait participé à la sonorisation de mon véhicule en 2005-2007.
  • Ayant dit que le luxe ne m’intéresse pas, les flics se sont autorisés à me reproposer ce métier mal payé, sous-considéré qui est le métier de professeur. Ils rêvent naïvement.

Conclusion :

Nous en venons donc à la conclusion suivante :

Nous voyons que le petit milieu de France Télévisions est branché depuis longtemps maintenant à mon ordinateur personnel, profitant probablement aussi de sonorisations de mon domicile. Ils sont tous enfoncés dans un scandale jusqu’au cou. On a estimé que France Télé a été branchée pendant 13 ans à mon ordinateur personnel (entre 2005 et 2018).

Les Drucker ne m’ont jamais répondu par écrit ou répondu au téléphone et cela très intentionnellement. Et ils se permettent en plus de venir me déranger dans mon domicile ? …

Je souhaite ne plus jamais avoir affaire à ces personnalités de France Télévisions avec lesquelles je n’ai jamais eu de contacts physiques, fort heureusement. C’est une collection de gens horribles.
Quand Sophie Davant reçoit une cuisinière algérienne dans son émission du matin, elle est complètement ahurie, n’est pas intéressée, paraît ailleurs …

Qui est vraiment dangereux dans cette affaire ? Ce sont ces journalistes et animateurs de France Télévisions, qui comme les nazis, aiment à profiter de sonorisations d’appartement … Mais ces animateurs et journalistes ne sont pas des nazis.
J’ai compris que ces gens passaient leur temps dans l’abus, qu’ils n’avaient plus aucun respect pour moi, qu’ils passaient leur temps à tout casser.

Je me suis intéressé pendant plusieurs années au cinéma dans l’espoir de devenir acteur … Personne n’a jamais répondu à mes sollicitations. J’ai cultivé ma cinéphilie, sans avoir aucun moyen de financer des cours d’acteur. En visitant un cours d’acteur que je ne pouvais financer, une jeune flic surexcitée m’a dit chez moi : Tu en as mis du temps !!! Je n’avais pas d’argent pour financer les cours.

J’avais fait un petit sujet de recherche au Centre National de Génotypage d’Evry sur la comparaison quantitative de protéines par spectrométrie de masse MALDI-TOF. Sujet dépassé aujourd’hui, même s’il m’avait permis d’appliquer les connaissances basiques en chimie et en spectrométrie de masse. Je pense que j’ai assez peu de chances de revenir au meilleur niveau en sciences aujourd’hui.

Les policiers se sont montrés très insistants, pressurisants pour que je refasse professeur. Comment vont-ils faire ? Je n’ai obtenu aucun concours de l’enseignement et j’y ai déjà passé trop de temps. Mon expérience déjà ancienne de professeur du secondaire fut très mitigée et même plutôt négative. Les policiers sont d’une naïveté stupéfiante concernant l’enseignement secondaire.

Même solliciter un emploi non qualifié n’a presque rien donné lors de ces dernières années.

Je pense donc que je vais continuer à faire ce que j’ai su faire le mieux toutes ces années : Vivoter en lisant.

En fait, je m’aperçois que j’ai perdu des années avec les phénomènes suivants, hors-du-temps, déclenchés sur l’idée de jouasses de la politique et de la télé :

  1. Captations de données informatiques.
  2. Sonorisation des véhicules et domiciles.
  3. Ecoutes téléphoniques.
  4. Géolocalisation et vidéosurveillance très abusives, systématiques.
  5. Lecture de la pensée.
  6. Harcèlements sonores en tout lieu et surtout dans le domicile.

Jusqu’à 60 mots à la minute. 5 000 mots par jour. Ce n’est pas une persécution ?
Ce n’est pas une persécution. Ce n’est pas une persécution ?
On a affaire à des gens malades indéniablement (maniaques et schizophrènes). Les nazis avaient ce genre d’objectif : Contrôler, redresser la personnalité de leurs citoyens.

Il y une profonde méconception juridique de toute cette affaire : Tout ça est interdit sur un plan légal.

Les flics sont complètement sourds : Ils n’ont pas compris que je ne voulais plus jamais avoir affaire de ma vie aux journalistes et animateurs de France Télévisions. Complètement sourds. La tête dure comme du béton. Il faut qu’ils se foutent de la gueule du monde le plus longtemps possible.

J’ai supprimé la télé de mon domicile.

Printemps 2018. Villeneuve-Saint-Georges.

Marie Drucker intervient encore dans mon domicile. Sson.

Aïd 2018 à Djerba.

Michel Drucker intervient dans mon domicile djerbien pendant l’Aïd lors de ma sieste de début d’après-midi.

Mars 2019. Villeneuve-Saint-Georges.

Nagui est encore invité à jouer les perroquets dans mon domicile aux alentours de 1h30 du matin, alors que j’ai une grosse fatigue … J’entends : Remplacer Nagui … Tibi (20 fois).
A France Télé, on est pertinemment au courant des harcèlements sonores logorrhéïques pratiqués par les flics … Il y a des gens qui ne comprennent pas qu’on n’a plus envie d’entendre parler d’eux …
On va porter plainte contre la personne morale France Télé pour violation du domicile, trouble au droit d’être laissé tranquille.

Les attaques acoustiques. Armes sonores. Caisson sonore. Spatialisation du son. Environnement urbain sonore.

Comment harceler quelqu’un chez lui avec la spatialisation sonore …
Caisson sonore … Sources virtuelles … Sons tournants. Le logiciel SPAT de l’IRCAM.

 

Expérience binaurale.

 

 

Spatialisation du son, meilleure modélisation de ce que je vis depuis 12 ans. Un environnement urbain sonore …

 

 

Spatialisation sonore à l’IRCAM. Des mathématiciens ont théorisé les champs acoustiques.

 

 

 

schizophone

Mes oreilles vont siffler, même quand on me met un poisson d’Avril dans le dos au mois d’août !

 

Schizo

Perte des limites du « moi ». Psychogénie.

 

SonicWarfare
LA GUERRE SONORE, SONS, EMOTIONS ET ECOLOGIE DE LA PEUR. SCHIZO-CAPITALISME.

 

Iconographie sur les effets des sons selon leur intensité et leurs fréquences :

SonicWarfare

 

On retrouvre ce livre sur le site de HEAD – Genève, Haute école d’art et de design financée par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique.
https://www.hesge.ch/head/
http://www.snf.ch/fr/Pages/default.aspx

On peut lire sur le site de Mind Control (http://mindcontrol-research.net/) la chose suivante :

MIND CONTROL
RADICAL EXPERIMENTS IN ART AND PSYCHOLOGY 60-70S
Ce site internet constitue une médiation originale du projet de recherche MIND CONTROL, Radical Experiments in Arts and Psychology développé à la HEAD — Genève entre 2013 et 2016. Il est pensé comme une plateforme structurée par des hypothèses théoriques, des essais de classification typologiques et des contributions externes. Une importante base documentaire permet de prendre la mesure de la pertinence de l’hypothèse de recherche. La plateforme est un bilan, une tentative de synthèse provisoire, mais aussi une étape vers la prolongation d’un format au croisement des disciplines et des institutions, entre pratiques de chercheur et pratiques artistique.

Le projet de recherche MIND CONTROL participe du renouvellement des approches en histoire de l’art contemporain. Son hypothèse interdisciplinaire produit une relecture inédite de l’évolution du champs artistique des années 1960/70, à partir d’une analyse de ses relations épistémiques avec le paradigme du conditionnement mental. Les mutations technologiques et les conditions géopolitiques de l’époque placent la notion de contrôle de l’esprit au centre de la problématique stratégique de l’agencement de la subjectivité et de sa production, dans l’art comme dans les sciences du psychisme de l’époque.

L’évolution des pratiques du film, de la vidéo, de l’installation, de la performance, de l’architecture, du design est connectée au développement des champs des sciences psychologiques, neurologiques et cognitives. MIND CONTROL parcourt le champ culturel des productions artistiques dans le contexte de Guerre Froide et de sa paranoïa en questionnant les dispositifs tels que les espaces de conditionnement, les capsules, les casques, les espaces de privation ou d’hyperstimulation sensorielle en les rapprochant du champs des techniques de contrôle mental. Ce champs comprend notamment le lavage du cerveau (brainwashing), l’usage des drogues dans les méthodes d’interrogatoire, le renouveau des techniques de suggestion de l’hypnose, l’impact des théories de la communication sur les modèles de coercition psychologique, dans le giron du béhaviorisme et de l’émergence des modélisations computationnelles de la psyché.

MIND CONTROL est un projet de recherche de la HEAD — Genève.

 

Juliette Volcler

Coordinatrice éditoriale de Syntone, chercheuse indépendante et autrice de deux essais : Le son comme arme, les usages policiers et militaires du son (La Découverte, 2011) et Contrôle. Comment s’inventa l’art de la manipulation sonore (La Découverte / La Rue musicale, 2017). Auparavant productrice de l’émission l’Intempestivesur Fréquence Paris Plurielle et Radio Galère.

 

Volcler2
ISABELLE VOLCLER, 2011.

 

SoundsAsWeapon
ISABELLE VOLCLER, 2013. C’est du vécu !!! Traduction anglaise de l’ouvrage précédent.

 

Volcler1
ISABELLE VOLCLER, 2017.

 

RepressionSerge
UN LIVRE DEPASSE …

Article France Info.

« Attaques acoustiques » à Cuba : 16 employés de l’ambassade américaine ont été touchés

Les Etats-Unis ont déjà annoncé enquêter sur ces « attaques acoustiques », qui ont eu lieu fin 2016 et début 2017. L’affaire n’a été dévoilée qu’au mois d’août et la diplomatie américaine fournit peu d’élements sur cet incident.

L\'ambassade américaine à Cuba, le 17 décembre 2015 à La Havane.
L’ambassade américaine à Cuba, le 17 décembre 2015 à La Havane. (YAMIL LAGE / AFP)

Au moins seize employés de l’ambassade des Etats-Unis à Cuba ont été touchés par de mystérieuses « attaques acoustiques », annonce le département d’Etat américain, jeudi 24 août. Ces Américains, « membres de la communauté de notre ambassade », ont tous ressenti « certains symptômes » et « ont reçu des soins médicaux aux Etats-Unis ainsi qu’à Cuba », a déclaré à Washington sa porte-parole, Heather Nauert.

Washington fournit peu d’éléments sur l’incident

Fin 2016 et début 2017, des Americains travaillant à l’ambassade des Etats-Unis à La Havane ont alors commencé à se plaindre « de divers symptômes physiques ». Washington avait fini par rapatrier des Américains pour des raisons médicales. Jeudi, le Canada a précisé qu’un de ses diplomates avait subi une perte d’audition, tout comme plusieurs collègues américains.

Selon CNN, qui a cité de hauts responsables américains sous couvert d’anonymat, Washington est sur la piste d’une possible « attaque acoustique »menée avec des appareils soniques sophistiqués déployés à l’intérieur ou à l’extérieur de la résidence de diplomates américains.

Deux diplomates cubains expulsés en mai

L’affaire n’a été dévoilée qu’au mois d’août et la diplomatie américaine a fourni peu d’élements sur cet incident. Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a appelé les autorités cubaines à faire « la lumière » sur leurs auteurs et une enquête a été ouverte, sans que Washington ne puisse « accuser à ce stade un pays ou qui que ce soit », précise le Département d’Etat.

Malgré ces déclarations, les Etats-Unis avaient décidé d’expulser deux diplomates cubains en poste à Washington, le 23 mai, en estimant que « Cuba est responsable pour la sécurité de nos diplomates sur place ». Cuba a de fait protesté contre l’expulsion de ses diplomates. Mais le ton ne semble pas être monté outre mesure entre les deux pays. La Havane a parallèlement lancé une enquête « exhaustive, prioritaire et urgente » pour faire la lumière sur ces événements.

 

 

Article Libération. Les « psyops » ou « opérations psychologiques » …

LE BRUIT ET LA TERREUR MILITAIRE

Par Marie Lechner— 

A Gaza ou Guantánamo, le son est utilisé comme un instrument de répression.

  •  Le son, cet instrument de répression

«Les oreilles n’ont pas de paupière», comme l’écrit Pascal Quignard dans la Haine de la Musique«L’auditeur est une proie qui s’abandonne.»En 2009, dans le passionnant ouvrage Sonic Warfare : Sound, Affect, and the Ecology of Fear (MIT Press), Steve Goodman analysait l’influence de la force vibratoire du son sur les émotions. Egalement DJ et producteur phare de la scène dubstep londonienne sous le nom Kode9, genre musical qui s’appuie sur l’énergie physique des basses fréquences, Goodman s’intéresse à la manière dont le son peut être utilisé comme arme, pour créer de l’inconfort, exprimer une menace, susciter une ambiance de terreur. Les militaires se sont montrés de tout temps fort ingénieux en la matière, développant des «sound systems» qui vont impacter les corps avec leurs bad vibes.

Des opérations «psyops» de l’armée américaine (haut-parleurs puissants diffusant de la musique) durant le siège de Waco ou pour harceler Noriega au Panama, aux canons à sons pour disperser les foules ou encore aux boîtiers antijeunes Mosquito (très hautes fréquences à la limite de l’audible) pour chasser les squatteurs, l’usage du son comme arme est aussi vieux que les trompettes de Jéricho. Juliette Volcler, auteure du Son comme arme (La Découverte), rare ouvrage francophone sur la question, présentait à la Gaîté une synthèse des usages policiers et militaires du son. Ainsi que des fantasmes, nombreux, qui l’accompagnent, comme le développement par l’armée américaine d’armes à base d’infrasons capables de faire exploser les boyaux de l’intérieur.

Les recherches se réorientent après la Seconde Guerre mondiale vers les sons «audibles et signifiants», renflouant l’arsenal des armes acoustiques dites «non létales», qui neutralisent sans tuer, plus adaptées aux «guerres sans mort». Parmi elles, le Long Range Acoustic Device, canon émettant un son d’une violence insoutenable (pour déloger des snipers irakiens à coups de hard rock à Falloujah), les grenades assourdissantes ou la «Torture Music» utilisée à Guantánamo. Bien que non léthales, ces saturations sonores ne sont pas sans répercussions physiologiques et psychologiques, comme le rapporte Goodman à propos des avions israéliens qui survolèrent le ciel de Gaza en franchissant le mur du son à basse altitude. Les victimes se plaignirent de douleurs à l’oreille, de crises d’angoisse, d’insomnie, d’hypertension, de difficultés respiratoires, de spasmes musculaires…

Marie Lechner

Publicités