Proposition d’un cours sur la Santé Mentale à destination d’Etudiants, à valider par des professionnels psychiatres & psychologues …

En téléchargement ici :  Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019

 

 

 

Comic Oliver Sacks

Pour déstigmatiser les hallucinations (acoustico-verbales en particulier), il faut écouter Oliver Sacks.

Un veuf peut par exemple entendre la voix de son épouse défunte. Ou bien un halluciné peut voir l’origine de ses hallucinations dans les traumatismes vécus par ses ancêtres (Psychogénéalogie). Pour plus de détails, lire L’odeur du Si bémol de Oliver Sacks.

 

Animation sur les maladies à prions.

 

Une des meilleurs animations est là :

 

Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_65Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_01Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_02Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_03Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_04Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_05Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_06Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_07Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_08Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_09Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_10Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_11Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_12Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_13Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_14Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_15Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_16Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_17Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_18Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_19Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_20Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_21Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_22Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_23Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_24Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_25Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_26Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_27Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_28Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_29Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_30Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_31Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_32Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_33Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_34Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_35Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_36Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_37Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_38Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_39Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_40Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_41Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_42Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_43Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_44Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_45Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_46Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_47Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_48Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_49Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_50Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_51Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_52Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_53Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_54Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_55Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_56Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_57Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_58Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_59Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_60Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_61Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_62Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_63Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_64Bloc-Notes Troubles Mentaux par Sami automne 2019_Page_65

Le livre Harcèlement. Psychologie et psychopathologie. De Ariane Bilheran (2017).

Bilheran

Remarques personnelles préliminaires :

On l’on retrouve l’idée que les harceleurs présentent une pathologie.

On retrouve par ailleurs dans ce livre beaucoup de points communs entre les descriptions du phénomène de harcèlement et ce que j’avais écrit dans mes pages personnelles inspirées de mon vécu.

Il y a dans les phénomènes de harcèlement une sorte de déterminisme troublant (une prophétie auto-réalisatrice) emmenant presque inévitablement le harcelé dans le cercle vicieux dépression/perte d’estime de soi qui se nourrissent l’une de l’autre. Plus on est rendu dépressif, plus les flics voient des projets grandioses pour moi … OUF. Les harcèlements maniaques sont tellement violents et d’un tel ennui, qu’on se réfugie dans les conduites addictives dangereuses comme le tabac, voire les idées noires comme les idées suicidaires. La tonalité des harcèlement est tellement négative, qu’on en vient à une autodestruction, une compulsion de souffrance par le tabagisme. On retourne l’agressivité des harceleurs contre soi-même. On accepte cette pulsion de mort haineuse des flics qu’on retourne contre soi. Les harcèlements haineux sont introjectés par le harcelé. Un puissant désir de mort … Il ne reste plus que Dieu dans ces instants … Certains ont besoin de souffrir ! C’est tout le problème des Addictions, qui causent tant de conséquences dommageables, autodestructives, par lesquelles le patient croit trouver du plaisir, les circuits de la récompense étant impliqués …

Les harcèlements poussent le harcelé à une quête de sens, quasi impossible et vaine tant les propos des harceleuses sont discordants, blessants, négatifs.

taharbenjelloun

Après le sommaire, vous trouverez en fin d’article un résumé rapide, sommaire et non achevé faute de temps (j’ai lu le livre en entier) des idées principales de cet ouvrage, très riche sur le plan conceptuel, résultat de plusieurs années de pratique clinique du Dr Bilheran.

Sommaire.

PREFACE
INTRODUCTION
I. DEFINITIONS
I.1. « Herseler »
I.2. Harcèlement et pouvoir
• I.2.1. Harcèlement, manipulation et conflit
• I.2.2. Harcèlement et violence
• I.2.3. La crise de l’autorité
• I.2.4. Le harcèlement et la masse
• I.2.5. Les cycles politiques
II. LE PROCESSUS
II.1. Des agressions et de leurs justifications
• II.1.1. Agressions psychologiques directes
• II.1.2. Agressions psychologiques indirectes
• II.1.3. Justifications alléguées et confusion apparente des rôles
• II.1.4. La notion d’introjection
• II.1.5. Le suicide : l’horizon du harcèlement
II.2. Processus de la soumission psychologique
• II.2.1. Le schéma actantiel
• II.2.2. Les modes opératoires
II.3. Harcèlement familial et harcèlement social
• II.3.1 Les maltraitances familiales
• II.3.2. Le couple
• II.3.3. L’institution
• II.3.4. L’entreprise
• II.3.5. Le harcèlement : masculin ou féminin ?
• II.3.6. La complaisance sociale
II.4. L’État harceleur
• II.4.1. Le système totalitaire
• II.4.2. Des degrés de harcèlement
• II.4.3. Totalitarisme et paranoïa
II.5. Savoir reconnaître le vrai/faux harcèlement

III TYPOLOGIE DES HARCELÉS
III.1. Personnalité
• III.1.1. La compétence et l’aura
• III.1.2. La différence
• III.1.3. L’autonomie et les qualités afférentes
• III.1.4. La résistance vulnérable
III.2. Le harcelé à l’origine du harcèlement ?
• III.2.1. Les réactions psychologiques face à un futur harcelé
• III.2.2. « Il/elle l’a bien cherché »
III.3. Harcèlement et torture : quels rapports ?
• III.3.1. Torture et harcèlement : objectifs, processus
• III.3.2. Méthodes et moyens de la torture
• III.3.3. La terreur psychique
III.4. Le traumatisme du harcelé
• III.4.1. La honte et la culpabilité
• III.4.2. Stress, peur et anxiété
• III.4.3. La perte d’estime de soi, l’autodépréciation et la tristesse
• III.4.4. La perte des repères, le doute et la confusion psychique
• III.4.5. La dimension sacrificielle
• III.4.6. Le traumatisme et le « meurtre psychique »
III.5. Spécificité des troubles psychosomatiques
• III.5.1. Les impacts psychiques du harcèlement parental
• III.5.2. Autres considérations psychopathologiques
• III.5.3. Pourquoi des troubles psychosomatiques ?
• III.5.4. Atteintes de l’enveloppe, de la structure et de l’autonomie physique

IV. TYPOLOGIE DES HARCELEURS
IV.1. Personnalité
• IV.1.1. L’incompétence
• IV.1.2. L’absence d’autonomie
• IV.1.3. La séduction et l’apparente sociabilité
• IV.1.4. La susceptibilité et le « faux comique »
IV.2. Psychopathologie du harceleur
• IV.2.1. L’angoisse, le sentiment de danger et de persécution
• IV.2.2. L’intérêt
• IV.2.3. L’intolérance à la frustration, à la critique, et la jalousie
• IV.2.4. État limite, perversion narcissique et paranoïa
IV.3. Le harceleur harcelé
• IV.3.1. La légitime défense et la tyrannie
• IV.3.2. La réhabilitation narcissique et la maîtrise
• IV.3.3. La décharge affective et la jouissance
V. HARCELEMENT, GROUPE ET CONTEXTE
• V.1. Le rôle du collectif dans l’organisation du travail
• V.2. Les fantômes, le silence, la contagion psychique
V.3. Groupe et du harcèlement
• V.3.1. L’illusion groupale
• V.3.2. Les pulsions du groupe
• V.3.3. Le leadership dans le harcèlement
V.4. Victimes, complices et bourreaux : quel parcours ?
• V.4.1. Un processus relationnel
• V.4.2. Rappel sur le développement libidinal
• V.4.3. Le choix des cibles
V.5. Harcèlement et complicités
• V.5.1. La complicité par sadisme latent
• V.5.2. La complicité par réceptivité à la manipulation
• V.5.3. La complicité par corruption
• V.5.4. La complicité par peur ou désir de tranquillité
V.6. Les mécanismes de défense en situation de harcèlement
• V.6.1. Le déni
• V.6.2. Le refoulement et l’oubli
• V.6.3. La banalisation
• V.6.4. L’idéalisation.
• V.6.5. Le clivage
• V.6.6. La projection
• V.6.7. L’interprétation
• V.6.8. L’isolation
• V.6.9. Autres mécanismes de défense
V.7. Les soutiens
• V.7.1. Soutiens psychologiques.
• V.7.2. Soutiens matériels
• V.7.3. Responsabilité psychologique et morale
• V.7.4. Responsabilité civile et pénale

VI. CONSÉQUENCES ET INTERVENTIONS
VI.1. L’issue
• VI.1.1. Le suicide
• VI.1.2. L’invalidité psychique
• VI.1.3. Le départ
• VI.1.4. Le règlement à l’amiable
• VI.1.5. Le recours en justice
VI.2. La prise en charge psychologique du harceleur
• VI.2.1. Des résistances à la remise en question
• VI.2.2. La compulsion de répétition
VI.3. La prise en charge psychologique du harcelé
• VI.3.1. Reconnaître un harcelé
• VI.3.2. Harcèlement et résilience
VI.4. En sortir
• VI.4.1. Thérapie des harcelés et des harceleurs
• VI.4.2. Recouvrer sa sécurité intérieure et se libérer.

 

Résumé des principales idées de l’ouvrage.

PREFACE
INTRODUCTION
I. DEFINITIONS
I.1. « Herseler »
I.2. Harcèlement et pouvoir
• I.2.1. Harcèlement, manipulation et conflit
• I.2.2. Harcèlement et violence
Encart. Pourquoi la guerre ?
Encart. Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Encart. L’insociable sociabilité.
Encart. Des adolescents en mal d’identité prennent le pouvoir.
Encart. Le refus de la transcendance à l’origine d’une folie meurtrière.
Encart. La loi et ses béances.
Encart. Sur le complexe d’Œdipe.
• I.2.3. La crise de l’autorité
• I.2.4. Le harcèlement et la masse
Encart. Quand l’idéologie de l’autonomie est invoquée pour harceler les libertés.
• I.2.5. Les cycles politiques
Encart. Le Panoptique : être vu sans voir.
II. LE PROCESSUS
II.1. Des agressions et de leurs justifications
• II.1.1. Agressions psychologiques directes
• Enlever le moindre sentiment de sécurité intérieure à la victime.
Introjection de son propre désir d’annihilation (autodestruction).
Encart. La projection.
• Agressions jouant sur la peur de la cible :
o brimades,
o menaces,
o hurlements,
o espionnage,
o filature.
o Obsession du harcelé par le harceleur. Enlever la marge d’action du harcelé au moyen d’une aliénation par une peur paralysante, une terreur.
• Agressions jouant sur l’annihilation de la victime :
o Intrusion dans l’intimité et la vie privée,
o déni de l’agression et de la souffrance,
o exclusion et isolement.
• Sentiment d’abandon. Exclusion du groupe (proximité du harcèlement et de la torture).
• Atteintes à l’humanité et à la dignité :
o Refus à l’autre du droit à une vie autonome ainsi qu’à une subjectivité indépendante.
• II.1.2. Agressions psychologiques indirectes
• Refus de communication (Communiquer, c’est échanger ; Harceleur prisonnier de son propre système de persécution, dans le rapport de force).
• Maniement systématique du paradoxe (ambivalence affective du harceleur). Redondance paradoxale : Le harceleur est parfois gentil, parfois agressif.
o Pousser à la faute le harcelé à son insu, à l’aide de cette communication indirecte et faussée.
• II.1.3. Justifications alléguées et confusion apparente des rôles
o Agressivité du harcelé, sur la défensive (puisqu’elle est agressée !). Qualifier la victime de paranoïaque (vraiment persécutée).
o Modération dans leur propos et leurs attitudes des véritables harcelés. Harceleurs se présentant en victimes. Harcelés occupés à lutter contre la situation de harcèlement moral pour retrouver une énergie psychique et physique. Plainte et demande de réparation, par souci de justice plus que par nécessité intérieure de haine vis-à-vis de leur agresseur.
• II.1.4. La notion d’introjection
o Intériorisation de la violence subie, retournée contre soi.
o Sentiments de culpabilité et de honte endossé par le harcelé plus que par le harceleur. Introjection de la culpabilité et de la honte.
o Apogée dans l’autodestruction.
o Le suicide comme acte désespéré, introjection de l’intention meurtrière du harceleur, voie unique envisagée pour trouver la paix psychique.
• II.1.5. Le suicide : l’horizon du harcèlement
o Mort entrevue comme « un repos, un havre de paix, pour que tout cela cesse ».
o Processus primaire, de prédateur à proie. Harceleurs intervenant pour agresser au moment où les harcelés se sentent, précisément, vulnérables.
o Suicide comme horizon ultime du harcèlement, sa « réussite » profonde, son objectif fondamental.
II.2. Processus de la soumission psychologique
• II.2.1. Le schéma actantiel
• II.2.2. Les modes opératoires
o II.2.2.1 Les logiques d’aliénation du groupe.
Encart. « To be or not to be ».
Encart. Terreur des gestes et des mots.
Encart. Trahisons et corruptions.
Encart. Climat.
o II.2.2.2. Le conflit de loyauté.
o II.2.2.3. La suppression des espaces-tiers.
o II.2.2.4. Les stratégies de défense ou « parades ».
 Evitement.
 Pratique du « gros dos ».
 La dépression (refuge dans les conduites addictives).
 Fuir.
 La distanciation
 Sidération.
 Lavage de cerveau.
II.3. Harcèlement familial et harcèlement social
• II.3.1 Les maltraitances familiales
Encart. Un harcèlement sexuel quotidien.
Encart. Le mythe de Médée.
Encart. Un harcèlement maternel.
Encart. Un harcèlement paternel.
Encart. Une famille pathogène.
Encart. Un enfant infirmier.
Encart. Un drôle de bain.
Encart. Un destin incestuel.
Encart. Le déni et la peur.
• II.3.2. Le couple
Encart. « Attache-moi » (film d’Almodovar).
Encart. Un harcèlement érotomane.
Encart. Le harcèlement « l’air de rien ».
Encart. Un crime passionnel.
Encart. Harcèlement physique féminin au sein du couple.
Encart. « Si tu ne me baises pas, je divorce ».
Encart. « Promis, après, je te laisserai tranquille ».
Encart. Une jalousie pathologique.
Encart. Sidérée.
Encart. La prison psychique.
Encart. Ne dis rien.
• II.3.3. L’institution
Encart. L’entreprise et le territoire.
Encart. Les micro-cultures.
o II.3.3.1. Une vocation sociale.
o II.3.3.2. Un contrôle social et des dérives.
o II.3.3.3. La complicité institutionnelle.
Encart. Les jouets vivants …
• II.3.4. L’entreprise
o II.3.4.1. Les problématiques d’entreprise.
Encart. L’art de la guerre de Sun Tzu.
Encart. Harcèlement insufflé par la Direction.
o II.3.4.2. La résistance au changement.
o II.3.4.3. Harcèlement, tensions relationnelles, ou déficit en communication ?
o II.3.4.4. Management participatif ou autoritaire ? Un faux problème.
o II.3.4.5. Les idéologies favorables.
Encart. L’homo mobilis.
o II.3.4.6. Prévenir les risques de harcèlement.
Encart. Problèmes d’organisation ou de recrutement ?
• II.3.5. Le harcèlement : masculin ou féminin ?
Encart. Un harcèlement dans des fonctions de direction.
• II.3.6. La complaisance sociale
Encart. Pédagogie.
II.4. L’État harceleur
• II.4.1. Le système totalitaire
Encart. Ecrivain dissident (Boulgakov).
Encart. Harcèlement étatique.
• II.4.2. Des degrés de harcèlement
• II.4.3. Totalitarisme et paranoïa
II.5. Savoir reconnaître le vrai/faux harcèlement
Encart. Le harceleur harcelé.

III TYPOLOGIE DES HARCELÉS
III.1. Personnalité
• III.1.1. La compétence et l’aura
Encart. Averroès.
• III.1.2. La différence
Encart. Etre ou ne pas être homosexuel.
• III.1.3. L’autonomie et les qualités afférentes
• III.1.4. La résistance vulnérable
III.2. Le harcelé à l’origine du harcèlement ?
• III.2.1. Les réactions psychologiques face à un futur harcelé
• III.2.2. « Il/elle l’a bien cherché »
Encart. Justice et psychologie.
III.3. Harcèlement et torture : quels rapports ?
• III.3.1. Torture et harcèlement : objectifs, processus
o III.3.1.1. Les objectifs psychiques du harcèlement.
o III.3.1.2. Agissements ou processus ?
• III.3.2. Méthodes et moyens de la torture
o III.3.2.1. Annihiler le sentiment d’individualité.
o III.3.2.2. Annihiler les sentiments de valeur personnelle et de dignité humaine.
o III.3.2.3. Sabrer les sentiments d’appartenance.
Encart. Les réunions d’équipe.
o III.3.2.4. La désaffiliation géographique.
o III.3.2.5. Anéantir le sentiment de sécurité.
o III.3.2.6. Déposséder du sentiment d’autonomie.
Encart. Le devoir à la formation.
o III.3.2.7. Condamner la prévisibilité du monde et l’accès au sens des choses.
Encart. Des actes absurdes.
• III.3.3. La terreur psychique
La rupture du lien.
o III.3.3.1. La déculturation.
o III.3.3.2. L’ordre binaire et le meurtre du fantasme.
o III.3.3.3. L’omnipotence de l’agresseur.
Encart. Torture morale au rectorat …
Encart. Les délires harceleurs (psychose).
III.4. Le traumatisme du harcelé
• III.4.1. La honte et la culpabilité
• III.4.2. Stress, peur et anxiété
• III.4.3. La perte d’estime de soi, l’autodépréciation et la tristesse
• III.4.4. La perte des repères, le doute et la confusion psychique
• III.4.5. La dimension sacrificielle
• III.4.6. Le traumatisme et le « meurtre psychique »
o III.4.6.1. La sidération.
Encart. Des objets inertes.
o III.4.6.2. Le stress.
Manque d’adaptation (éventuellement décompensation).
Syndrôme Post-Traumatique.
Encart. Stress et changement.
o III.4.6.3. Le stress post-traumatique.
Encart. Traumatisme et répétition (F. Sironi).
Encart. Le retour du refoulé (F. Sironi).
Encart. Une sidération traumatique du groupe.
Encart. Le téléscopage (F. Sironi).
Encart. Un harcelé en proie au doute.
Encart. Le robot souffrant.
Encart. Réminiscences.
Encart. L’enchaînée.
Encart. Sébastien en Hollande.
 Quête de sens.
Encart. Harcèlement et prémonition.
Encart. Vécus traumatogènes sur une fille de 5 ans.
 Attaque de la dignité de la personne.
Encart. Une vision d’ensemble ?
Encart. Dignité et respect (E. Kant, Métaphysique des mœurs.)
Encart. La fin justifie-t-elle les moyens ? (G.W. Hegel, Principes de la Philosophie du Droit).
III.5. Spécificité des troubles psychosomatiques
• III.5.1. Les impacts psychiques du harcèlement parental
• III.5.2. Autres considérations psychopathologiques
• III.5.3. Pourquoi des troubles psychosomatiques ?
• III.5.4. Atteintes de l’enveloppe, de la structure et de l’autonomie physique
Encart. Littérature et dépression (Boulgakov).

IV. TYPOLOGIE DES HARCELEURS
IV.1. Personnalité
• IV.1.1. L’incompétence
• IV.1.2. L’absence d’autonomie
• IV.1.3. La séduction et l’apparente sociabilité
• IV.1.4. La susceptibilité et le « faux comique »
Encart. Leader méconnu : harcèlement vertical ascendant.
IV.2. Psychopathologie du harceleur
Perversion narcissique (M.-F. Hirigoyen) :
• mégalomanie,
• « vampirisation »,
• irresponsabilité,
• narcissisme.
Pathologies narcissiques (Otto Kemberg) :
• sentiment de toute-puissance,
• self grandiose,
• adaptation sociale apparente,
• intense besoin d’être aimé et admiré des autres,
• idée très orgueilleuse de soi couplée à de profonds sentiments d’infériorité,
• besoin démesuré d’égards,
• vie émotionnelle pauvre,
• peu d’empathie envers autrui,
• envie excessive des autres,
• idéalisations et dépréciations sans nuances en fonction des intérêts escomptés,
• relations fondées sur l’exploitation et le parasitisme,
• séduction mais froideur et cruauté,
• extrême dépendance à autrui jointe à une extrême méfiance.
• IV.2.1. L’angoisse, le sentiment de danger et de persécution

Angoisse diffuse et archaïque du harceleur, conditionnant sa relation à autrui. Angoisse d’intrusion ou d’abandon par exemple. Dépendance affective sur un mode archaïque, celui du nourrisson à sa mère. Psychisme du harceleur affectivement fixé à un stade primo-infantile (amour équivalent de la haine : stade de destruction de l’objet aimé).

Incapacité relationnelle se retrouvant dans :
• l’intérêt,
• l’intolérance à la frustration,
• l’envie.
Sentiment de persécution très fréquent,
• justifiant l’instauration du harcèlement moral et sa poursuite.
Sentiment de persécution lié à :
• une hyperméfiance,
• une susceptibilité,
• un orgueil indiquant des failles narcissiques.
« Anesthésie affective » du harceleur s’illustrant par :
• une absence de compassion,
• une absence de reconnaissance de la souffrance de l’autre,
• une absence de culpabilité.
• IV.2.2. L’intérêt
Encart. Objectifs contrariés.
• IV.2.3. L’intolérance à la frustration, à la critique, et la jalousie
Intolérance à la frustration se manifestant par une impulsivité, une incapacité à respecter un refus ou une divergence d’opinion (ou de sentiments), une incapacité à respecter l’intimité de l’autre.
Encart. Dérives du donjuanisme.
• IV.2.4. État limite, perversion narcissique et paranoïa
o Objectivation de la personne harcelée par le harceleur, trait du fonctionnement pervers.
o Harceleurs également mais pas exclusivement des états limites, ou des paranoïaques.
o Pathologies présentant des traits psychopathologiques communs, notamment l’incapacité relationnelle, la régression affective, et les failles narcissiques.
o Traits de personnalité narcissique pas nécessairement pervers narcissiques.
o Failles narcissiques plus ou moins fortes chez tel ou tel individu. « anesthésie affective » faisant la gravité de la perversion.
o Etats limites pas systématiquement tous des harceleurs, fonction des situations de stress affectif qu’ils traversent.
o Perversion présentant cette anesthésie affective massive décrite précédemment. Remise en question rare, même épisodique, tant la souffrance est refoulée.
o Plus grand nombre de failles narcissiques retrouvé dans la Psychose paranoïaque. Modes de défense pervers présentés souvent par les personnalités paranoïaques, justifiés par leur sentiment de persécution (méfiance excessive).

IV.3. Le harceleur harcelé
• IV.3.1. La légitime défense et la tyrannie
• IV.3.2. La réhabilitation narcissique et la maîtrise
• IV.3.3. La décharge affective et la jouissance
Encart. Poésie et cruauté.
V. HARCELEMENT, GROUPE ET CONTEXTE
• V.1. Le rôle du collectif dans l’organisation du travail
• V.2. Les fantômes, le silence, la contagion psychique
V.3. Groupe et du harcèlement
• V.3.1. L’illusion groupale
• V.3.2. Les pulsions du groupe
o V.3.2.1. Les fantasmes internes au groupe.
o V.3.2.2. Les repères structurels d’un groupe sain.
o V.3.2.3. Les groupes malades et leurs dérives.
• V.3.3. Le leadership dans le harcèlement
o V.3.3.1. La défaillance du leader.
o W.3.3.2. Les trois temps de la perversion.
Encart. L’institution et le suicide.
V.4. Victimes, complices et bourreaux : quel parcours ?
• V.4.1. Un processus relationnel
• V.4.2. Rappel sur le développement libidinal
o V.4.2.1. Le stade oral.
o V.4.2.2. Le stade anal.
o V.4.2.3. Le stade phallique.
• V.4.3. Le choix des cibles
o V.4.3.1. Quelle victime ?
Intolérance. Narcissisme primaire. Rejet de la différence. Envie. Harcèlement de type politique. Mort psychique (soumission totale au harceleur). Autodestruction (le harcelé se démet).
Résistance au harcèlement. Angoisse d’abandon. Couples pathologiques harceleur/harcelé. Auto-hypnose de l’agressé (Oubli des actes d’agression).
Encart. « Le petit père des peuples ».
o V.4.3.2. Les processus sadomasochistes.

Sadisme (exercice de la douleur, de l’humiliation et la destruction de l’objet, à des fins de jouissance psychique ; Utilisation de l’autre pour exercer son emprise et sa jouissance déshumanisante).

Masochisme (obtention d’une jouissance par la recherche de sa soumission douloureuse et humiliante, avec des fantasmes de passivité).
Réalisation du sadisme et du masochisme à un niveau purement psychique.

Masochisme moral (Complaisance dans le rôle de victime : « besoin de se plaindre, sentiment constant de souffrance, besoin de se mettre dans des situations d’échec professionnel).

Harcèlements qui durent inscrits dans ce mode relationnel du sadomasochisme.
En lien avec la posture sadomasochiste : Incapacité à mettre des limites, à imposer le respect de soi à des personnes irrespectueuses. (…) Sidération traumatique inhibant l’accès à la pensée et donc la capacité à poser des refus. Incapacité générale parfois à poser des limites sur l’irrespect à leur égard.

o V.4.3.4. Devenir harceleur.
Encart. Les stages-chatons.
Permissivité sociale permettant de devenir harceleur.
V.5. Harcèlement et complicités
Encart. Les fantasmes de harcèlement.
Encart. L’arroseur arrosé.
• V.5.1. La complicité par sadisme latent
Encart. Bizutage et sexisme.
• V.5.2. La complicité par réceptivité à la manipulation
• V.5.3. La complicité par corruption
• V.5.4. La complicité par peur ou désir de tranquillité
Encart. Complicités et trahisons.
V.6. Les mécanismes de défense en situation de harcèlement
• V.6.1. Le déni
o V.6.1.1. Le déni idéaliste.
o V.6.1.2. Le déni égoïste.
o V.6.1.3. Le déni méfiant.
o V.6.1.4 Le déni collectif.
• V.6.2. Le refoulement et l’oubli
• V.6.3. La banalisation
• V.6.4. L’idéalisation.
• V.6.5. Le clivage
• V.6.6. La projection
• V.6.7. L’interprétation
• V.6.8. L’isolation
• V.6.9. Autres mécanismes de défense
o V.6.9.1. Le meurtre du fantasme.
o V.6.9.2. La dénégation.
o V.6.9.3. L’anonymat de la foule.
o V.6.9.4. L’anesthésie affective.
V.7. Les soutiens
• V.7.1. Soutiens psychologiques.
• V.7.2. Soutiens matériels
• V.7.3. Responsabilité psychologique et morale
• V.7.4. Responsabilité civile et pénale

VI. CONSÉQUENCES ET INTERVENTIONS
VI.1. L’issue
• VI.1.1. Le suicide
• VI.1.2. L’invalidité psychique
Encart. Insécurité de la sécurité ?
• VI.1.3. Le départ
• VI.1.4. Le règlement à l’amiable
• VI.1.5. Le recours en justice
VI.2. La prise en charge psychologique du harceleur
• VI.2.1. Des résistances à la remise en question
• VI.2.2. La compulsion de répétition
VI.3. La prise en charge psychologique du harcelé
• VI.3.1. Reconnaître un harcelé
• VI.3.2. Harcèlement et résilience
VI.4. En sortir
• VI.4.1. Thérapie des harcelés et des harceleurs
Encart. Travail sur le traumatisme (S. Ferenczi).
o VI.4.1.1. Thérapie des harceleurs.
o VI.4.1.2. Thérapie des harcelés.
o VI.4.1.3. Quelques gestes simples …
Ne pas tolérer le moindre irrespect, ni attendre que « ça se calme », car les processus de soumission ne se « calment pas », et ont tendance à augmenter au fil du temps.
o VI.4.1.4. Doit-on pardonner ?
o VI.4.1.5. Médiation et harcèlement sont-ils compatibles ?
Les dangers d’une médiation « non éclairée » en matière de harcèlement.

Principe n°1 : Le harcèlement n’est justement pas un conflit.
Principe n°2 : Le harcèlement vise à détruire l’intégrité de la victime.
Principe n°3 : La médiation suppose un processus volontaire et non contraint des deux parties.
• VI.4.2. Recouvrer sa sécurité intérieure et se libérer.